Palestine occupée

Le cinquième jour du Massacres à Gaza: 390 martyrs et plus de 1800 blessés.



Mercredi 31 Décembre 2008

L’occupation cible une ambulance en assassinant un médecin et un membre des équipes de secours

Le cinquième jour du Massacres à Gaza: 390 martyrs et plus de 1800 blessés.
Un membre des équipes de secours a été assassiné alors que plusieurs civils ont été blessés dans un raid sioniste contre la Bande de Gaza, dont un médecin qui a succombé à ses blessures, aujourd’hui à l’aube, mercredi 31/12.

Le directeur général des urgences et des secours, Mouaouia Hassanine, a affirmé que le membre des secours, Mahmoud Abou Housseira, est tombé en martyr, alors que d’autres ont été blessés dont un médecin de la famille Al Houlw qui a succombé par la suite à ses blessures, suite à un raid sioniste qui a ciblé une ambulance qui porte l’insigne international de la Croix Rouge, qui se dirigeait pour secourir des blessés dans la région de Jabel Al Ras, à l’ouest de Gaza.

Il a ajouté que les équipes de secours trouvent beaucoup de difficultés pour secourir les blessés à cause de la politique volontaire des forces occupes pour cibler tout ce qui bouge sur le terrain, tout en soulignant que le nombre de martyrs a atteint plus de 287, ainsi que plus de 1700 blessés dont un grand nombre de palestiniens sont dans un état critique.

Dr. Mouaouia a souligné que les avions de l’occupation ont ciblé, jusqu’à présent, 9 ambulances et 3 véhicules des sapeurs-pompiers qui ont été détruites complètement, tout en alertant de ces pratiques qui paralysent le mouvement des équipes de secourir, en menaçant dangereusement la vie des habitants innocents de la Bande de Gaza.


Hamas: les médiateurs "mettent bourreau et victime sur un pied d'égalité"

Barhoum
Barhoum
AFP

Le Hamas a estimé mercredi que les médiateurs internationaux oeuvrant en vue d'une trêve à Gaza "mettent la victime et le bourreau sur un même pied d'égalité".

"Les efforts actuels destinés à faire cessez les combats et instaurer une trêve reviennent à mettre la victime (les Palestiniens) et le bourreau (Israël) sur un même pied d'égalité", a déclaré le porte-parole du mouvement islamiste qui contrôle Gaza, Fawzi Barhoum, dans un communiqué.

"Les efforts arabes et internationaux doivent se concerter pour mettre fin à cette agression (israélienne), rouvrir les points de passage et reconstruire Gaza", a ajouté lé porte-parole.
Selon lui, "toute intervention arabe ou internationale doit avoir pour objectif l'arrêt de l'agression, la levée du blocus et l'ouverture de tous les points de passage".

Réunis à Paris mardi soir, les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne ont appelé à un "cessez-le-feu permanent" à Gaza, permettant une "action humanitaire immédiate" et une réouverture des points de passage de la bande de Gaza vers l'Egypte et Israël.

Dans une déclaration commune, les ministres ont affirmé que "les tirs de roquettes du Hamas sur Israël doivent cesser sans condition et l'action militaire israélienne doit prendre fin".
Simultanément à New York, le Quartette pour le Proche-Orient a demandé un cessez-le-feu immédiat qui soit "pleinement respecté".

Israël examinait mercredi des propositions internationales en vue de l'instauration d'une trêve permanente avec le Hamas, rejetant l'idée d'un cessez-le-feu provisoire ne garantissant pas l'arrêt des tirs de roquettes palestiniennes, au cinquième jour de son offensive à Gaza.

L'offensive aérienne israélienne contre le Hamas à Gaza a fait 390 morts et 1.900 blessés depuis son lancement samedi, selon un bilan médical palestinien.

L’UNICEF avertit des dangers des attaques et crimes israéliens contre les enfants

Le cinquième jour du Massacres à Gaza: 390 martyrs et plus de 1800 blessés.
L’organisation des Nations Unies pour la protection des enfants « UNICEF », a exprimé ses fortes inquiétudes envers les attaques horribles continuelles des forces de l’occupation et leurs effets sur les enfants palestiniens dans la Bande de Gaza.

L’UNICEF a exhorté, dans son communiqué paru, hier mardi, tous les côtés de respecter les lois et chartes internationales pour protéger les enfants et faire entrer à Gaza les aides nécessaires et indispensables pour les habitants de la Bande de Gaza qui constituent la moitié de sa population, dont les produits alimentaires et médicaux.

Elle a ajouté que devant toutes ces pratiques oppressives et ce blocus très sévère imposés par l’occupation et ses alliées contre les habitants de la Bande de Gaza, il serait très indispensable de faire entrer les aides humanitaires pour les habitants civils innocents agressés violemment par les forces de l’occupation, notamment les enfants, les femmes et les personnes âgées.

Dans ce contexte, plusieurs agences internationales avaient appelé les autorités de l’occupation sionistes d’ouvrir les passages pour permettre l’entrée des convois d’aides humanitaires et les besoins nécessaires alimentaires et médicaux pour un million et demi d’habitants de la Bande de Gaza assiégés injustement depuis plus de 2 ans consécutifs.


Analystes israéliens : L’action militaire à Gaza entre dans une phase critique et le Hamas se relève

Le cinquième jour du Massacres à Gaza: 390 martyrs et plus de 1800 blessés.
L’opération militaire menée par l’armée de l’occupation israélienne dans la bande de Gaza est entrée dans une phase critique, disent des analystes israéliens. La première attaque est finie ; la surprise a pris fin… Le Hamas s’est relevé.

L’analyste politique du journal hébreu Haaretz parle, lui, d’une chaude discussion entre les différentes tendances de la direction israélienne : arrêter la guerre ou la continuer ? Réaliser les objectifs sans perte humaine a montré ses limites.

Les dirigeants israéliens doivent se décider à envoyer des forces terrestres et s’engager corps à corps avec le Hamas.

Avec les frappes aériennes, Barak, le ministre israélien de la guerre, se montre plus fort, en dépit de la ministre israélienne des affaires étrangères. Il a donc profité de cette offensive pour consolider sa position dans les élections déclarées.

Si les affaires continuent à ce rythme, Netanyahu, chef du parti Likoud, pourra s’arranger avec Barak, ministre israélien de la guerre, pour un cessez-le-feu.

De son côté, Nahim Bernyaa, dans le journal hébreu Yediot Ahronot, écrit sous un titre « Rappelez-vous de 2006 » que pour les guerres israéliennes, on connaît le début, mais on ignore la fin.

Au moment où le Hamas accepte le cessez-le-feu, avec les conditions israéliennes, les Israéliens doivent arrêter la guerre ; il faut savoir terminer les guerres, il faut profiter des leçons de la guerre de 2006, conseille-t-il.

Finalement, des sources du mouvement du Hamas affirment que le mouvement a pu amortir les frappes. Il se prépare pour des moments plus difficiles encore. Le mouvement de la résistance islamique Hamas est toutefois sûr que toutes les tentatives de l’occupation visant à le faire tomber et à faire tomber le projet islamique tomberont à l’eau.

Quatre jours après l’agression, le Hamas : Nous ne hissons pas de drapeau blanc

Le cinquième jour du Massacres à Gaza: 390 martyrs et plus de 1800 blessés.
Le mouvement de la résistance islamique Hamas affirme, au cours du quatrième jour de l’agression israélienne : « Notre volonté ne sera jamais cassée et nous ne hissons jamais les drapeaux blancs (de la défaite) ».

Ismaël Ridwan, éminent leader du mouvement du Hamas, dans un communiqué dont notre Centre Palestinien d’Information (CPI) a reçu une copie, dit que le fait de viser les universités, les mosquées, les institutions civiles, les maisons résidentielles reflète l’image laide et discriminatoire, barbare et terroristes de l’occupation israélienne.

« Cependant, face à cette agression barbare et terroriste dont notre peuple palestinien est le sujet, nous réaffirmons que notre volonté reste incassable. Nous ne hissons jamais les drapeaux blancs devant l’occupant criminel. Nous faisons face au crime sioniste avec plus d’endurance et de résistance », ajoute-t-il.

Ismaël Ridwan, éminent leader du mouvement du Hamas, a appelé les brigades d’Al-Qassam, bras armé du mouvement du Hamas, à frapper fort et plus loin dans la profondeur sioniste. Il a salué le peuple palestinien pour sa résistance historique face à une guerre aussi dévastatrice.

Il a également salué les peuples arabo-islamiques qui se sont révoltés pour le sang versé dans la bande de Gaza.

Et aux Sionistes, Ismaël Ridwan dit : « Attendez plus de réplique de la part de la résistance palestinienne. Le Hamas et la résistance resteront un os difficile à avaler. Ils continuent à s’attacher aux principes et droits nationaux du peuple palestinien. Ils restent la première ligne de défense pour la dignité de la nation, toute la nation ».

Une grande tribu Yemenite prête pour combattre à coté des palestiniens à Gaza

L'une des plus grandes tribus au Yémen a annoncé que 10 mille combattants Yéménites sont prêts pour combatte aux cotés de leurs frères dans la Bande de Gaza , tout en condamnant le silence ferme des gouverneurs arabes et musulmans, notamment la complicité des dirigeants internationaux pour couvrir les crimes des nouveaux nazis sionistes qui ont massacré sauvagement plus de 380 martyrs et blessé grièvement plus de 1750 civils innocents après la 4ème journée de guerre ouverte contre les palestiniens innocents.

Le Conseil Yéménite de "Bakil" a indiqué, dans un communiqué de presse publié, que cette initiative vient après que les armées arabes ont délaissé leur devoir et responsabilité pour défendre un peuple arabe désarmé à Gaza, sauf de sa foi en Dieu, de sa question légitime".

Le Conseil a appelé les régimes arabes à trouver une solution et presser à travers leur relations, au niveau régional et international, pour mettre fin à ces attaques et cette guerre inégale contre les innocents, et surtout de lever totalement le blocus imposé sur les habitants de la Bande de Gaza.

Les Yéménites ont accusé les états arabes de participer à la couverture de ces crimes et de comploter honteusement à travers leur silence très ferme face aux agressions très sauvages perpétrées par les néo-nazis qui violent toute les lois internationales et les droits de l'homme.

Ils ont appelé la nation arabo-islamique, ainsi que les chrétiens, les hommes libres au monde entier, la communauté internationale et l'ONU de prendre leurs responsabilités en arrêtant ces crimes affreux des forces sionistes, protégeant les habitants innocents de la Bande de Gaza, et envoyant immédiatement des convois d'aides humanitaires et des équipes de secours médicales pour leurs vies.

Deux roquettes de la résistance tirées à une distance record

Deux roquettes de type "Grad" tirées ce matin ont franchi une distance record et se sont abattues dans le sud du territoire occupe en 1948, près de Beersheva, à quelque 40 kilomètres de la bande de Gaza.

L'aile militaire du mouvement de Hamas, les brigades Ezzedine Al-Kassam, a dans un communiqué, a revendiqué ce tir.

Beersheva, dans le désert du Néguev, se trouve à une quarantaine de km de la bande de Gaza.

http://www.palestine-info.cc http://www.palestine-info.cc



Mercredi 31 Décembre 2008


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires