Lobbying et conséquences

Le chef de l'Agence européenne du Médicament travaillait aussi pour les labos pharmaceutiques



Mardi 3 Janvier 2012

Le chef de l'Agence européenne du Médicament travaillait aussi pour les labos pharmaceutiques
L'ancien big-boss de l'Agence Européenne du Médicament (EMA) a profité de son poste pour créer une société de lobbying au service... des industries pharmaceutiques.
 
Thomas Lönngren a été directeur de l'EMA pendant 10 ans, jusqu'au 31 décembre 2010. Un passage qui n'a pas franchement déplu aux industriels, pour lesquels (*) l'EMA a pendant ce temps "conforté sa réputation de prévisibilité, de sorte qu'elle attire peu l'attention des médias et du monde politique, alors même que les problèmes qui entourent l'approbation des médicaments deviennent importants et sujets à controverses". Au contraire de "la politique toxique de la FDA" yankee... qui a tendance à prendre son temps et à faire des choix plutôt désagréables, sans prévenir personne et sous l'oeil des caméras. Que d'impolitesse !
A défaut de patients, le Doc' Lönngren soignait son avenir...
D'ailleurs, les compétences de Thomas Lönngren ont été récompensées par plusieurs labos, qui l'ont embauché dès sa sortie. Ce qui est tout simplement contraire à la réglementation qui impose une abstinence de deux ans. Intriguées par cette bizarrerie, plusieurs organisations ont mené l'enquête : Health Action International, Corporate Europe Observatory, Formindep et ALTER-EU. Résultat, c'est pire que prévu : le bonhomme a bossé, à son compte, pendant au moins deux mois avant de quitter l'EMA, au service de l'industrie pharmaceutique.
Et sa société de lobbying, Pharma Executive Consulting Ltd, est hébergée dans les locaux d'une autre petite boi-boite - NDA Regulatory Science Ltd - qui a pour particularité de conseiller 9 des 10 firmes pharmaceutiques qui postulent actuellement pour obtenir des bons de sortie pour leurs médocs. Une société dont 6 des 10 membres de l'Advisory Board sont d'anciens membres d'organes de régulation des médicaments...
Un conflit d'intérêt ? Que nenni ! Juste un petit partage de compétences techniques... dans l'intérêt du public, bien évidemment.
(* : propos tenus par le rédacteur en chef de PharmaExec, magazine des professionnels de l'industrie pharmaceutique)

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")



Mardi 3 Janvier 2012


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves

VIDEO
| 18/11/2014 | 2200 vues
00000  (0 vote) | 9 Commentaires
| 16/11/2014 | 2176 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 179


Commentaires