ALTER INFO

Le chaînon manquant du vol d’organe en Israël


Dans la même rubrique:
< >


Dimanche 6 Septembre 2009

Le chaînon manquant du vol d’organe en Israël

Le médecin légiste oublié par Aftonbladet


Counterpunch, Jonathan Cook, 4 septembre 2009


      Le tapage des dirigeants d'Israël [1] sur l’article publié dans un journal suédois le mois dernier [2], suggérant que l'armée israélienne a aidé à dépouiller les Palestiniens de leurs organes, a détourné l'attention des allégations inquiétantes des familles palestiniennes concernées par l’affirmation centrale de l’article.


      Les craintes des familles, sur le fait que leurs parents tués par l'armée israélienne ont eu des parties prélevées lors d'autopsies non autorisées pratiquées en Israël, ont été éclipsées par l’accusation d’« appel au meurtre » contre le journaliste Donald Bostrom et le journal Aftonbladet, ainsi que le gouvernement et le peuple suédois.


      Je n'ai aucune opinion sur la véracité de cette histoire. Comme la plupart des journalistes travaillant en Israël et en Palestine, j'ai entendu ce genre de rumeurs auparavant. Jusqu'à ce que Bostrom écrive son article, aucun journaliste occidental, autant que je sache, n’a enquêté sur cela. Après tant d'années, les journalistes supposaient qu'il y avait peu d'espoir de trouver des preuves, sauf en déterrant littéralement les cadavres. Sans doute, les accusations inévitables d'antisémitisme contre de pareils articles agissent aussi comme un puissant moyen de dissuasion.


      Ce qui est frappant dans cette histoire, c’est que les familles faisant ces affirmations n'ont eu aucune audience à la fin des années 80 et au début des années 90, pendant la première Intifada, au moment où la plupart des rapports sont tombés, et qu’aujourd’hui elles se voient toujours refuser le droit d'exprimer leurs inquiétudes.


      La susceptibilité d'Israël envers l'allégation de vol d'organes ou la « moisson, » comme qualifient cette pratique de nombreux observateurs, semble l'emporter sur l’angoisse réelle des familles au sujet des éventuels abus envers leurs proches.


      Bostrom a été très critiquée pour la fragilité des preuves produites à l'appui de son récit incendiaire. Certes, il y a beaucoup à critiquer dans son article et dans sa présentation par le journal.


      Plus important encore, Bostrom et Aftonbladet se sont exposés à l'accusation d'antisémitisme, du moins des responsables israéliens désireux de semer le désordre, à cause d’une grave erreur de jugement.


      Ils ont brouillé les pistes en essayant de faire un lien ténu entre les allégations des familles palestiniennes sur le vol d'organe lors d’autopsies non autorisées et des révélations complètement indépendantes sur un groupe de Juifs étasuniens arrêtés ce mois-ci pour blanchiment d'argent et trafic d'organes. [3]


      En faisant ce lien, Bostrom et Aftonbladet ont suggéré que le problème du vol d'organes est banal alors qu’ils n’ont fourni que des exemples de ce genre d’affaire du début des années 90. Ils ont aussi sous-entendu, que ce soit intentionnellement ou non, que les abus qui auraient été commis par l'armée israélienne pouvaient en quelque sorte être extrapolés plus généralement aux Juifs.


      Le journaliste suédois aurait dû au contraire se focaliser sur la question pertinente soulevée par les familles, sur pourquoi l'armée israélienne qui, de son propre aveu, a emporté les corps de dizaines de Palestiniens tués par ses soldats, a permis de les autopsier sans le consentement des familles, puis a rendu les corps pour les enterrer lors de cérémonies tenues sous haute sécurité.


      L’article de Bostrom a mis en lumière le cas d'un Palestinien de 19 ans, Bilal Ahmed Ghanan, du village de Imatin, au nord de la Cisjordanie, qui fut tué en 1992. Une photo choquante du corps recousu de Bilal accompagnait l’article. [4]


      Bostrom a déclaré aux médias israéliens qu'il connaît au moins 20 cas de familles affirmant que les corps de leurs proches ont été renvoyés avec des parties manquantes [5], bien qu'il ne dise pas si l'un de ces incidents allégués est arrivé plus récemment.


      En 1992, l'année en question, Bostrom dit que l'armée israélienne a admis avoir emporté pour autopsie 69 des 133 Palestiniens morts de causes non naturelles. L'armée n'a pas nié cette partie de son article.


      Une question légitime des familles relayée par Bostrom est : pourquoi l'armée veut-elle pratiquer des autopsies ? Sauf s'il peut être démontré que l'armée avait l'intention de conduire des enquêtes sur leur mort, et il n'y a apparemment rien qui suggère cela, les autopsies étaient inutiles.


      En fait, elles étaient plus qu’inutiles. Elles allaient à l’encontre du but recherché, si l'on suppose que l'armée n'a aucun intérêt à rassembler des preuves qui pourraient servir dans le future à poursuivre ses soldats pour crimes de guerre. Israël a de longs antécédents d’enquêtes bloquées sur des morts palestiniens entre les mains de ses soldats, et a continué cette tradition ignoble dans le sillage de sa dernière attaque contre Gaza.


      Il y a une préoccupation encore plus grande des familles palestiniennes. C’est le fait que, à peu près au moment où le corps de leurs proches ont été très rapidement emportés par l'armée pour l'autopsie, le seul établissement en Israël qui pratique ces autopsies, Abou Kabir, près de Tel-Aviv, était de façon quasi certaine au centre d'un commerce d'organes qui devint plus tard un scandale en Israël.


      Tout aussi inquiétant, le médecin à l’origine des vols de parties de corps, le professeur Yehuda Hiss, nommé directeur de l'institut Abu Kabir dans les années 80, n'a jamais été emprisonné malgré qu’il ait reconnu le vol d'organes, et il est toujours médecin légiste en chef de l'État à l'institut.


      Hiss était en charge de l'autopsie des Palestiniens quand Bostrom écoutait les affirmations des familles en 1992. Hiss a ensuite fait l’objet d’une enquête à deux reprises, en 2002 et 2005, sur le vol à grande échelle de parties de corps.


      Les allégations sur le commerce d’organes illicite de Hiss furent révélées en 2000 par des journalistes d'investigation du journal Yediot Aharonot. Ils signalèrent qu'il avait des « listes de prix » de parties de corps et qu'il vendait surtout à des universités israéliennes et à des écoles de médecine. [6]


      Apparemment, sans se laisser décourager par ces révélations, Hiss avait encore tout un assortiment de parties du corps en sa possession à Abou Kabir, quand les tribunaux israéliens ordonnèrent une perquisition en 2002. Israel National News signala à l'époque : « Au cours des dernières années, les patrons de l'Institut semblent avoir donné sans permission des milliers d'organes pour la recherche, tout en maintenant un "entrepôt" d'organes à Abou Kabir. » [7]


      Sans nier le vol d’organes, Hiss admet que les parties de corps appartenaient à des soldats tués au combat et remis aux instituts médicaux et aux hôpitaux dans l'intérêt de la recherche. On comprend, cependant, que les familles palestiniennes ont peu de chances de se satisfaire de l'explication de Hiss. Si les souhaits des familles de soldats ont été méprisés par Hiss, pourquoi n’en serait-il pas non plus de même avec les souhaits des familles palestiniennes ?


      Hiss fut autorisé à continuer en tant que directeur d'Abou Kabir jusqu'à 2005, quand des allégations sur un commerce d'organes refit surface. À cette occasion, Hiss admit avoir prélevé des parties de 125 corps sans autorisation. Suite à un arrangement entre la défense et l'État, le procureur général décida de ne pas porter d’accusations criminelles et Hiss ne reçut qu’un blâme. [8] Il continua comme médecin légiste en chef à Abou Kabir.


      Comme le souligne Bostrom, il convient aussi de noter que, dans le début des années 90, Israël souffrait d'une grave pénurie de donneurs d'organes dans la mesure où Ehud Olmert, ministre de la Santé à l'époque, a lancé une campagne publique pour encourager les Israéliens à se manifester.


      Cela fournit une explication possible aux actions de Hiss. Il pourrait avoir agi pour aider à combler la pénurie.


      Compte tenu des faits connus, on doit au moins soupçonner très fortement que Hiss a prélevé des organes sans autorisation sur quelques Palestiniens qu’il autopsiait. Tant cette question que le rôle éventuel de l'armée lui fournissant des cadavres, doit faire l’objet d’une enquête.


      Hiss est aussi impliqué dans un autre scandale non résolu et qui a tenu très longtemps l’affiche, lors des premières années d'Israël, dans les années 50, quand les enfants des nouveaux immigrants yéménites juifs furent adoptés par des couples ashkénazes, après que, presque toujours après admission à l'hôpital, on a dit à leurs parents que leur enfant était mort. [9]


      Après une tentative initiale d’étouffement de l’affaire, les parents yéménites continuèrent à insister pour avoir des réponses de l'État, et obligèrent les autorités à rouvrir les dossiers. [8] Les familles palestiniennes ne méritent rien de moins.


      Toutefois, contrairement aux parents yéménites, leurs chances d’obtenir quelque enquête, transparente ou non, semble presque sans espoir.


      Quand les demandes de justice des Palestiniens ne sont pas soutenues par des enquêtes de journalistes ou par les protestations de la communauté internationale, Israël peut les ignorer sans risque.


      Il vaut la peine de rappeler dans ce contexte le refrain incessant du camp de la paix d'Israël, selon lequel l’occupation implacable de quarante ans de la Palestine a profondément corrompu la société israélienne.


      Quand l'armée jouit de la force sans devoir rendre compte, comment sait-on, les Palestiniens ou nous, que les soldats sont autorisés à s’en tirer sous couvert d'occupation ? Que sont les mesures en place pour prévenir les abus ? Et qui s’en occupe quand ils commettent des crimes ?


      De même, quand des politiciens israéliens se permettent de crier « appel au meurtre » ou « antisémitisme » quand ils sont critiqués, de compromettre la réputation de ceux qu'ils accusent, quel intérêt auraient-ils d'ouvrir une enquête qui pourrait leur nuire ou faire du tort aux institutions qu'ils supervisent ? Quelle raison auraient-ils d'être honnêtes quand ils peuvent forcer au silence un critique, sans le moindre coût pour eux-mêmes ?


      C’est la signification de l'expression « Le pouvoir corrompt. » Les politiciens et les soldats israéliens, ainsi qu'au moins un médecin légiste, ont manifestement beaucoup trop de pouvoir, surtout sur les Palestiniens sous occupation.



      Jonathan Cook est écrivain et journaliste à Nazareth, en Israël. Ses derniers livres sont "Israel and the Clash of Civilisations: Iraq, Iran and the Plan to Remake the Middle East" (Pluto Press) et "Disappearing Palestine: Israel's Experiments in Human Despair" (Zed Books). Son site Internet est www.jkcook.net.



Références

[1] www.haaretz.com/hasen/spages/1109437.html

[2] www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=8390&lg=en

[3] www.slate.com/id/2223559/

[4] www.aftonbladet.se/kultur/article5652583.ab

[5] www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3766093,00.html

[6] www.pubmedcentral.nih.gov/articlerender.fcgi?artid=1173179

[7] www.israelfaxx.com/webarchive/2002/01/2fax0104.html

[8] www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/90518

[9] www.independent.co.uk/news/world/israel-seeks-lost-children-of-yemen-exodus-1318037.html


Original : www.counterpunch.com/cook09042009.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard



Lundi 7 Septembre 2009


Commentaires

1.Posté par Predication & Gros bisous le 06/09/2009 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cannibalisme et vol d'organe :

=> le Sheytan est revenu sur la terre.

désormais, l'Humanité est menacée ..

2.Posté par Aigle le 06/09/2009 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

UN AUTRE CHAINON MANQUANT VIENT TOUT JUSTE D'ETRE MIS A JOUR A New York :: L'ARRESTATION D'UNE NOUVELLE BANDE DE CRIMINELS SIONISTONAZIS QUI ORGANISAIT LE VOL D'ORGANES D'ENFANT ALGERIENS KIDNAPPES EN ALGERIA , TRANSFERES AU MAROC ET SOUMIS A DES SPECIALISTES SIONISTONAZIS QUI LEUR ENLEVAIENT LES ORGANES DESIRES QUI ETAIENT EXPEDIES AU SIONISTAN !!!!!!!!

ALORS SARKOUCHNER QUE VAS TU ENCORE NOUS SORTIR DROITDELHOMMISTES DE MES C..........!!!!!!! ALORS LICRA DE MES ........ET SOS RACAILLE ........EST CE QUE BHL , FINKELCUL VONT ONT DEJA OFFERT DU FOIE GRILLE DANS LES BARBECUES QUI VOUQS SONT OFFERTS REGULIEREMENT ????????????? .....BANDES DE CAFARDS .........................

3.Posté par ROSELINE le 06/09/2009 21:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@AIGLE
Pouvez vous donner vos sources ou le lien ? Je n'ai lu ça nulle part! Même pas ici, c'est un peu fort votre info, tellement invraisemblable...

4.Posté par dik le 06/09/2009 21:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cet article est pertinent, certes, mais le mérite dans la révélation de ce massacre inhumain par les sionistes revient principalement à la journaliste Bostrom et au journal Aftonbladet qui ont eu le courage de la primeur. Les critiquer, même s'ils ont omis un chainon, est trop facile!

5.Posté par VIRGILE le 06/09/2009 22:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les sionistes s'enfoncent de plus en plus, telles des "nuques raides" voués à la perdition. Entre multiples affaires sordides des ces" Allumés", cela me rappelle celle du petit Mohamed Al-Durah qu'ils ont volotairement plombé par "T'Sale" et où Charles Enderlin s'est fait emmerder des années par le le B'nai Brith de France, qui a porté plainte contre France 2. ces crevures sont allés jusqu'à dire que le gamin n'était pas mort puisqu'il travaillait sur un marché, bla-bla-bla... Des vraies crevures de mauvaise foi.

Ce sont des menteurs et des meurtriers nés. Ne compter pas sur La Knesset pour avouer quoi que cela soit, ils sont du diable et cela fait 2000 ans que cela dure leurs impostures !!! Ces Khazars se font même appeler "Israël", le comble pour des Turcs !!!

(Rappel des fois qu'il y ait des amnésiques:
Saint Jean 8.44 Le père dont vous êtes issus, c’est le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il n’a point persisté dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il dit le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur, et le père du mensonge

1 Thes 2.15 Ce sont ces Juifs qui ont fait mourir le Seigneur Jésus et les prophètes, qui nous ont persécutés, qui ne plaisent point à Dieu, u[et qui sont ennemis de tous les hommes
]u

Que dire de plus, ils n'arrêterons jamais et ils sont "fou-tus" !

Quant aux crypto-rabbins pédo-criminels, aux fesses poilues et qui se gavent de pognon en se taillant des bavettes sur les organes de leurs victimes, ce n'est que le prolongement en ces temps "modernes" des crimes rituéliques. Le diable ne change pas ses criminels des "Lumière" qui éructent comme des zélus pour l'Enfer ! Dieu se rie de ces vomissures qui se prennent pour les porte-Parole de son Autorité !!!

Reste à savoir, quelles saloperies ils vont nous pondre encore d'ici la fin de l'année. L'Iran ?. Y'a French bling-bling qui coure moins vite. est-ce un signe ?



6.Posté par Aigle le 06/09/2009 22:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Roseline
C'est tellement invraisemblable qu'il vous faudra attendre quelques jours pour avoir confirmation par les canaux traditionnels ,........... ceux qui ne sont pas sionisés bien sur

7.Posté par VIRGILE le 06/09/2009 22:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Précision car j'ai des amis Turcs !

Ils s'agit bien évidemment des Turco-Mongols-finois qui ont été talmudisés par des rabbins apostats au 8ème siècles et qui constituent aujourd'hui 90 % des "sionistes. Ils sont de la région Khazarie (Khazars) et ils n'ont strictement rien de Sémites !

Ces mêmes cryto-rabbins ont souillé les pays Arabes via les doctrines du faux Messie SHABATTAÏ Tsevy et se sont infiltrés également dans l'Islam (comme les Jésuites converso juifs dans l'église des funestes cathos. !!). Tout ce qu'ils touchent est souillé ! Elle n'est pas belle la vie en talmudo-Vision ?!

Ce qui m'étonne c'est la non réaction de Brigitte BARDO. Elle adore les Animaux (comme moi !). Vu que les talmudo-sionistes prennent les Goyim tout comme les Palestiniens pour des "animaux", je suis surpris qu'elle ne soit pas montée au créneau contre les hécatombes de ces "animaux" !!!

Depuis, j'ai appris qu'elle se faisait tringler par un néo-nazi du FN. Mais bon, on aime les animaux ou on ne les aime pas, faut choisir !!!

Voici deux délicieuses Sagesse de ces Lumière talmudo-sionistes, enseignées d'âge en âge par ces rabbins du Talmud so "intelligent" !


– Orach Chaiim (225, 10) : Les chrétiens et les animaux sont utilisés de manière équivalente dans une comparaison.
– Sanhedrin (74b) Tos. : Les rapports sexuels des chrétiens sont comme ceux des bêtes.
– « La semence des Goïm vaut bien celle des bêtes. »


Donc que vaut un foie ou un rein d'un animal goy ou Palestinien ? 160 000 $ !!! Pas mal pour un animal ! Ca c'est de l'usir, la vraie !



8.Posté par claudio le 07/09/2009 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut Aigle,

L'information que vous rapportez est très grave car elle laisse supposer l'implication du Maroc dans le vol des organes de petits algériens.
Sachant bien évidemment que les sionistes sont capables des pires exactions, il semble cependant difficile d'imaginer que les marocains soient complices de ce crime contre l'humanité.
Par conséquent, je rejoins Roseline qui vous demande de fournir les sources de votre information. Il y va de la crédibilité de tous.
Amicalement.

9.Posté par claudio le 07/09/2009 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Aigle,

L'information circule en effet sur Internet. La source en est le quotidien algérien Al-Khabar, citant le président de l'organisme algérien national pour promouvoir la santé et le progrès le professeur Moustapha Khayati, qui annonce également qu'une enquête a été diligentée en collaboration avec Interpol.
D'autre part, le rabbin Isaac Rosenbaum a reconnu que son trafic avait des ramifications au Maghreb, ce qui crédibilise pour l'instant l'enlèvement d'enfants algériens dont les organes seraient prélevés dans l'hôpital de la ville de Oujda.
Source :
http://sergeadam.blogspot.com/2009/09/le-trafic-dorganes-une-plaie.html
Toute la presse algérienne s'est emparée de cette affaire et le Ministre de l'Intérieur algérien, accuse ouvertement le Maroc qui tente de s'en sortir avec des pirouettes à l'israélienne, accusant à son tour le Front Polisario de vendre les enfants des réfugiés sahraouis à... Cuba !! La presse marocaine nous a en effet habitués à ce genre de « transfert ».
L'affaire semble donc vraie !

10.Posté par Aigle le 07/09/2009 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Claudio ,

le Sommet de la Pyramide se trouve encore une fois à New York ..........Pour l'instant lesz informations ne sont pas encore detaillées suffisamment pour confirmer l'implication directe des Institutions marocaines officielles .....mais certaines parties marocaines sont absolument mouillées jusqu'au cou en etroite collaboration avec les officines ,( nombreuses au Maroc ) , sionistonazies . Le Peuple Marocain , dans son ensemble n' a rien à voir avec cette INFAMIE

L'arrestation par le FBI d'un Sionistonazi , Coordonateur du Reseau en charge de cette operation , à New York permet de remonter la filière

11.Posté par nikonekro le 07/09/2009 23:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ha! parce-qu' Israël qui empêche formellement l'autopsie des corps en rendant inaccessible les cimetières où ils sont enterrés...ce n'est pas une preuve suffisante...?

12.Posté par Hsissounet le 08/09/2009 00:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=102193&language=fr

13.Posté par Djurdjura le 10/09/2009 12:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais enfin je ne comprends pas ces internautes qui n'arrivent pas à croire que, qui demandent des sources, des confirmations officielles. Mince alors, à quoi ça sert que Google il se décarcasse? Moi quand je vois une nouvelle ahurissante, je tape vite sur Google les mots clés, exemple " traffic organes enfants algériens" et j'ai toutes les infos. Allez y, tapez, à l'heure d'aujourd'hui on tombe sur plus de 10 000 occurences. Rajoutez "Rabbins New York " pour affiner le champs des recherches. La nouvelle des enfants algériens traités en pièces détachées au Maroc n'est pas nouvelle pour nous ici en Algérie, ce qui manquait c'était les tenants et les aboutissants du trafic. C'est à dire les rabbins de New York.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires