Société

Le cauchemar d’une famille après une série de vaccinations



Dimanche 28 Mai 2017

Interview de Polly Tommey, VAXXED, 13 mai 2017 (Résumé)  

 

LA MAMAN : j’ai reçu le vaccin DTCa quand j’étais enceinte et ne me suis posée aucune question. A la naissance, mon petit Austin était en parfaite santé. On lui a ensuite injecté de la vitamine K, ainsi que le vaccin contre l’hépatite B. Il a immédiatement commencé à faire de l’eczéma qui, dans la suite, n’a fait qu’empirer au fur et à mesure qu’il recevait les autres vaccins. A cette époque, nous ne nous rendions pas compte que les vaccins pouvaient être en cause.

 

Nous avons dû mettre des gants à notre petit garçon et l’habiller d’une manière toute particulière, faute de quoi, il saignait d’un peu partout. Quand, exceptionnellement, il nous est arrivé d’oublier de mettre ses gants et ses habits spéciaux, nous retrouvions le lit rempli de sang. Il se grattait tellement qu’il finissait par saigner d’un peu partout.

 

A 7 mois, il a dû subir une opération chirurgicale qui a été suivie de plusieurs complications. Rentrés à la maison, nous avons dû l’alimenter par sonde gastrique. Cette époque a été la pire expérience de notre vie.

 

Dans la suite, il a finalement pu se rétablir et vivre sans onde gastrique. Tout allait maintenant bien et nous avions pensé que notre cauchemar était terminé quand nous avons célébré son premier anniversaire.

 

Trois jours plus tard, nous l’avons fait vacciner (ROR- Grippe – varicelle – hépatite A) Très peu de temps après, il a fait de fortes fièvres et a arrêté de manger.. Il a évidemment perdu beaucoup de poids et était déshydraté. Dans la suite quand il a pu quelque peu récupérer, son comportement nous a paru tout à fait anormal. Il n’arrêtait pas, par exemple, de lécher la vitre de la porte en un va et vient incessant!

Le cauchemar d’une famille après une série de vaccinations

Il a aussi commencé à être plus anxieux et beaucoup plus nerveux. Nous ne pouvions pas le laisser une seule minute livré à lui-même. A cette époque, nous n’avions pas encore compris qu’il s’agissait des effets secondaires des vaccins. C’est la raison pour laquelle nous avons accepté qu’on lui administre ses vaccins de 15 mois (Pneumocoque, grippe, Hib, et DTCa) en une seule séance. Nous pensions évidemment bien faire en croyant le protéger ! Après quelques jours, nous avions peine à le reconnaitre tant son comportement avait changé. Il dormait aussi énormément. Quand il est sorti de son sommeil, il a commencé à vomir partout. Ce scénario a duré pendant 10 mois ! Nous ne pouvions rien comprendre à ce qui se passait car il n’avait jamais vomi auparavant. Alors qu’il était une nouvelle fois en train de vomir j’ai brusquement réalisé : « Mais, mon Dieu, ce sont les vaccins ! »

 

Un des derniers médecins consultés nous a expliqué que les vaccins lui avaient probablement provoqué un reflux acide. Austin a continué de régresser et à ne plus savoir parler comme avant. Il entrait cependant dans des épisodes de rage incontrôlée et nous frappait.

 

Comme nous ne trouvions pas de solution à ses problèmes et que sa santé continuait à se dégrader, j’ai commencé à effectuer de plus importantes recherches.

 

Les maux d’estomac, les vomissements et les diarrhées ont continué à se produire comme avant. Comme il recommençait à perdre du poids, nous avons, à nouveau, dû le nourrir grâce à une sonde gastrique.

 

Toutes nos recherches, comme les nombreux contacts que nous avons eus avec des parents qui avaient vécu pareilles situations nous ont intimement convaincus que tout ce que notre petit garçon avait dû vivre était bel et bien du aux vaccins.

 

Avec tous les problèmes neurologiques dont il souffrait, nous nous sommes finalement rendu compte que notre petit Austin était devenu autiste.

 

On a finalement dû, à nouveau, l’opérer d’urgence. Mais son état s’est encore aggravé après l’opération.

 

Nous voudrions conseiller aux parents d’approfondir personnellement leurs recherches, comme de vérifier tous les ingrédients des vaccins que l’on veut injecter aux enfants. La plupart de ces produits sont des poisons et les médecins sont loin de tout savoir à ce sujet.

 

Tout ce que nous avons fait pour récupérer notre petit, l’énorme temps  que nous passons à préparer sa nourriture (toute spéciale), à consulter quantités de médecins, tous ses traitements, ses compléments alimentaires, tout cela nous a complètement RUINES, et a contribué à perturber gravement notre vie de famille. Tous les jours, nous sommes en guerre contre l’autisme. Nous sommes bien décidés à ne pas nous taire. Nous n’arrêterons jamais de dire : de grâce, sauvez votre bébé ! A aucun prix, nous ne voulons que d’autres parents aient à subir l’enfer que nous vivons.



Lundi 29 Mai 2017


Commentaires

1.Posté par joe le 30/05/2017 16:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Voici un lien vers un article qui va dans le sens du vôtre et qui peut à mon avis vous permettre d'avoir d'autres pistes de réflexion sur l'état de notre monde.

2.Posté par Pastora le 05/06/2017 15:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Article sans aucune source que le ressentis de parents qui accusent les vaccins de tous les maux de leur enfant. Aucune autre piste explorée. Ce n'est pas sérieux. Si les vaccins étaient un poison, il y aurait des millions de victimes.

3.Posté par sidonie le 06/06/2017 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pastora Et quelle piste avez-vous explorée, vous, pour cracher votre venin sur des parents qui livrent leur expérience pour le bien des autres ? des gens comme vous me dégoûtent au plus haut point ; ça sent le troll, l'individu qui ne cherche qu'à nuire et à détruire, celui qui est du côté du mal ; l'enfer existe n'en doutez pas et le temps vient où chacun paie le mal qu'il a fait.

4.Posté par John le 11/06/2017 17:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pastora, avez vous des enfants ?
Si oui, avez vous fait faire tous les vaccins à vos enfants?
Avez vous fait faire tous les vaccins sur vous?
Avez vous eu des effets secondaires?

A toutes ces questions, je dirais que vous avez répondu que des NON.

Alors, arrêter de Troller.

5.Posté par Bina le 11/06/2017 18:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un jour beaucoup quitteront ces pays dit "modernes" et "civilisés" à cause des poisons qu'on leur injectes de forces et des personnes complices de cette tuuuuuut ! . Entendre, lire des personnes comme Pastora est un empoisonnement en soi.

Des preuves et des sources ce n'est pas ce qui manquent pourtant. Mais la rhétorique dans la campagne publicitaire de ces poisons, comme ci-dessus, est une insulte à l'intelligence humaine (non la synthétique apprise à l'école des dégénérés moderne et civilisée, comme ci-dessus).

Les occidentaux se plaignent de l'arrivée en masse de réfugiés de guerre mais un jour leur tour viendra quand on leur imposera par la force et la violence ces poisons et les poisons comestibles (c'est déjà le cas sans les forcer). Quand ils auront compris qu'ils n'ont plus le choix depuis longtemps parce qu'ils avaient laissé faire jusqu'à maintenant, que ce passera-t-il alors ?

6.Posté par valerie le 18/06/2017 19:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

J'aurai bien aimé lire cet article avant de vacciner ma fille. Car moi, oui, ma fille est autiste. Une vie ruinée, une enfant qui ne vous reconnait pas, un papa qui a démissionné, deux soeurs qui ne comprennent pas pourquoi elles ne peuvent pas communiquer avec leur soeur. Etre attentif au moindre mouvement, de peur qu'elle ne se blesse. Se retrouver mère célibataire avec 3 enfants donc une autiste, c'est vraiment triste. Je donnerai tout pour revenir en arrière. Et en connaissance de cause, moi aussi, j'ai vu les changements, les hospitalisations à répétitions à cause des gastros. La critique est facile mais vivre avec un enfant autiste c'est prendre perpet

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires