ALTER INFO

Le « capitalisme du désastre » néo-conservateur à l’œuvre


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes



Dimanche 5 Octobre 2008

Le « capitalisme du désastre » néo-conservateur à l’œuvre

Online Journal, Wayne Madsen, 2 octobre 2008


    WMR - Le livre « La stratégie du choc » de Naomi Klein expose la notion de « capitalisme du désastre. » La nation et le monde ont vu cette politique à l’œuvre à la Nouvelle-Orléans après le cyclone Katrina, et maintenant ce sera au tour de la côte texane d’en faire l’expérience suite à l'ouragan Ike. Sans scrupule, les spéculateurs sur les propriétés descendront sur la côte texane, tout comme ils ont fait leur proie de la Nouvelle-Orléans et de ses environs, pour rafler ou tout simplement voler les propriétés dévastées, notamment les terres publiques, afin de bâtir des constructions haut de gamme pour des rupins infâmes.


    Le 11 Septembre 2008, WMR signalait : [1]

    WMR a appris de source démocrate haut placée au Congrès que la famille Bush, notamment l'ancien Président George HW Bush, récolte des profits inattendus du transfert dans des mains du secteur privé de titres de terres publiques fédérales et étatiques. L'aîné des Bush, selon nos sources, a des intérêts financiers dans les titres fonciers des compagnies spécialisées dans la passation des terres publiques vers des intérêts privés.

    Ces révélations donnent une première preuve du fait que l'aîné des Bush a bénéficié du transfert de terres publiques vers le secteur privé dans une magouille géante pour escroquer le gouvernement fédéral et les États, ainsi que le contribuable étasunien et les autochtones amérindiens.

    La combine des entités privées pour s'accaparer des terres implique principalement le transfert de terres fédérales, dont celles des autochtones amérindiens et du système forestier national, à l'ouest des Rocheuses, de terres de l'État du Texas, et de terres fédérales et étatiques de Californie, du Mississippi et de Floride. Ces manigances sont aussi au cœur du scandale entourant le lobbyiste républicain incarcéré Jack Abramoff, qui conspirait pour privatiser des terres fédérales et des biens des quatre coins du pays au profit de ses clients corporatistes.


    WMR a aussi rapporté que les incendies dévastateurs en Californie avaient été soit allumés par des incendiaires, soit par le gouvernement fédéral dans le cadre de la Healthy Forests Initiative pour éliminer les vieux arbres et les broussailles. Des feux incontrôlables ont été autorisés dans le but de détruire les vieilles maisons, pour faire place à des habitations nouvelles et plus coûteuses.


    WMR eu connaissance d’un cas dans lequel le gouvernement a délibérément attisé un feu de forêt pour le rabattre vers les maisons. C’était en 2003, lors de l'incendie Old Fire de Cedar Glen, dans les montagnes de San Bernardino en Californie. Le feu avait détruit 330 maisons. Un témoin oculaire avait rapporté à WMR que les pales du rotor d’un hélicoptère avaient servi à dessein à attiser les feux en haut de la colline en direction des habitations. Cette méthode avait été répétée trois fois. Les domaines choisis pour être détruits sont des « Zones Rouges. » Dans le cas de l’incendie de Cedar Glen, environ trois douzaines de maisons ont été reconstruites. De nombreuses maisons avaient été construites à l’origine pour moins de 100.000 dollars. Les polices d'assurance ne couvraient pas au début le coût de reconstruction au-dessus d'un quart de million de dollars. Des investisseurs situés en dehors du centre ville ont commencé à arriver pour racheter les propriétés dévastées afin de construire de coûteux « McMansions » [2]. Le transfert des titres de propriété aux sociétés a produit des bénéfices inattendus, avec la famille Bush bénéficiant grassement de l'affaire.


    Le rapport de WMR du 11 septembre déclarait : [1]

    En 2003, la police de Californie concluait qu'un certain nombre d'incendies dévastateurs, ayant détruit 718.000 acres (287,2 km2) dans l'État, sont criminels. Certains au sein de l'administration Bush ont suggéré que les terroristes d'« Al CIAda » pourraient être à l'origine des feux. Il apparaît à présent que c'est l'administration Bush qui est le véritable terroriste. Elle a mis à exécution les l'incendies criminels pour enrichir ses potes dans : l'immobilier, le jeu d'argent dans les casinos indiens, l'exploitation minière et industrielles.


    Jerry Lewis, le député républicain de Californie serait aussi impliqué dans le système d’escroquerie des terres et ferait actuellement l’objet d’une enquête fédérale pour direction partisane en faveur de ses amis et famille en échange d’une contribution lucrative à sa campagne. En 2003, Lewis était président du puissant Comité des Appropriations de la Chambre. La procuratrice Carol Lam avait été congédiée par le Ministre de la Justice, Alberto Gonzales, au moment où elle avait commencé à s’intéresser aux malversations de Lewis.


    Dennis Hansberger, le superviseur républicain du compté de San Bernardino, avait aussi commodément placé Cedar Glen dans une opération de rénovation après l’incendie afin d’aménager 4.400 nouvelles maisons. Hansberger manifeste les tactiques habituelles des voyous pour lesquelles le Parti Républicain néo-conservateur est devenu tristement célèbre. En 2007, Hansberger a poursuivi en justice un militant de la région, William Fanning, qui avait réalisé un site Internet appelé www.dennishansberger.com et l’utilisait pour dévoiler ce qu'il pensait être des pratiques de corruption de Hansberger au bénéfice de ses amis et famille.


    Un autre acteur de l’escroquerie de substitution des domaines est Jim Brulte, le puissant leader républicain du Sénat de Californie, proche conseiller du gouverneur Arnold Schwarzenegger et du Président George W. Bush, et ami de Karl Rove. Brulte a participé à l’arnaque de la déréglementation de l'électricité en Californie. Elle a produit les taux électriques usuraires dont a profité Enron. Cette escroquerie a finalement abouti à la révocation du gouverneur démocrate Gray Davis et à l'installation de Schwarzenegger dans le fauteuil de gouverneur à Sacramento.


    La personne chargée de la mise en œuvre de la Healthy Forests Initiative était Ann Veneman, Ministre de l'Agriculture sous George W. Bush, et ancienne Ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture en Californie. Veneman a été nommée directeur exécutif de l'UNICEF en 2005.



Original : onlinejournal.com/artman/publish/article_3819.shtml
Traduction libre de Pétrus Lombard pour Alter Info


[1] Cet article existe en français :

http://www.alterinfo.net/Ca-y-est,-les-terroristes-s-emparent-du-sol-des-Etats-Unis_a23918.html


[2] Un McMansion est une vaste demeure, style hôtel particulier, sauf que, en principe, sa construction se ferait à la hâte et pour pas cher, ce terme argotique ayant été créé par analogie à la restauration pas chère et rapide de McDonald. On pourrait donc le traduire par Mac Château.




Lundi 6 Octobre 2008


Commentaires

1.Posté par Guy le 05/10/2008 13:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Écoutes- moi bien Icare; "Ne t'approches pas trop du soleil, car la colle de tes ailes ne tiendra plus".

Icare s'est approché du soleil, la colle est foutue, et Icare vole à plein tube avec sa gueule dans l'eau.

Ca fait plaisir de voir des lois ancestrales diriger toujours notre vieux monde.

Guy

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires