Propagande médiatique, politique, idéologique

Le cancer, une pandémie ?



barmya@orange.fr
Jeudi 5 Novembre 2009

Le cancer, une pandémie ?
Le cancer est classé parmi les maladies dégénératives qui affectent en priorité les populations surgavées de l’Occident. On sait maintenant que l’étiologie des cancers est principalement virale, mais sont-ce les virus qui réellement causent le cancer. Oui et non, car pas de cancers sans co-facteurs favorisant ou déclenchant. Nous sommes en effet tous porteurs d’une multitude d’habitants indésirables viraux et microbiens qui en temps ordinaire restent des hôtes dormants. Sauf si un facteur extrinsèque vient par exemple affaiblir nos défenses immunitaires et ouvrir la porte à l’agent pathogène autrement inactif.
 
Il est clair que le cancer ne saurait cependant être « épidémique » puisqu’il n’est pas en soi contagieux, reste qu’il flambe et que la progression de la morbidité et de la mortalité carcinogénique* est devenue un fait de société et un vrai sujet d’inquiétude. Sommes-nous tous des malades en sursis ? La question vaut d’être posée, mais quelles sont les causes favorisant l’actuelle augmentation du nombre de cancers ? La réponse est simple et hélas vérifiée expérimentalement : la pollution chimique, l’empoisonnement généralisé de nos aliments, de l’air et de l’eau entre autres par les métaux lourds et surtout les pesticides agricoles. Des pesticides dont la France fait un usage immodéré en battant tous les records de consommation de l’Union européenne. S’ajoute à cela l’usage intensif des traitements chimiques dans notre environnement : peintures murales ou cotonnades bon marché dont nous sommes inondés par la Chine populaire, dernier bastion collectiviste mâtiné d’ultralibéralisme. Ainsi à notre insu lorsqu’on enfile un maillot les substances chimiques qui imprègnent le tissu franchissent la barrière épidermique et pénètrent notre organisme… La suite est connue, après des années d’accumulation dans les graisses et les tissus nerveux le sujet est mûr pour développer l’une de ces pathologies de l’abondance à bon marché, cancers, dépression, maladies neurodégénératives telles Alzheimer, Parkinson et tutti quanti !
 
Qui accuser ? En amont le système hyperproductiviste, le monothéisme du marché mais aussi, en dernier ressort, les consommateurs c’est-à-dire nous parce qu’objectivement nous nous faisons les complices du crime. Il n’est certes pas facile de se déplacer à l’intérieur du labyrinthe qu’est le monde moderne et d’en éviter tous les pièges. Reste que nul n’ignore plus les dangers auxquels il se trouve exposé, même si tout est fait pour égarer et tromper le consommateur négligent. Car même si les mentions légales sont inscrites en lettres minuscules sur la pizza congelée que nous avalons scotchés à moitié comateux devant la dernière série Z américaine, qui nous empêche de consentir l’effort de lire sur l’emballage que cette affriolante pizza contient non du beurre mais un adjuvant à l’arôme de beurre  ? Sommes-nous si pressés que nous ne puissions devenir des consommateurs lucides et responsables ? Si les produits frelatés qui débordent des caddies restaient sur les rayons, croyez-moi les choses changeraient. 
 
Donc nos cancers nous nous les concoctons tous plus ou moins en cédant aux facilités empoisonnées que nous offre le pire des mondes modernes. Il est aussi vrai que dans certains cas nous n’avons plus guère le choix. Que choisir : l’eau chlorée et fluorée du robinet ou l’eau à prix d’or de l’industrie ? L’hyperconsommation s’impose à nous bombardés, saturés que nous sommes de messages publicitaires parfaitement neurotoxiques dès la sortie du berceau. L’enfant en bas âge ne doit-il pas faire tôt son apprentissage de bon consommateur ?
 
Réagissons, reprenons en main nos destins et nos santés. Enivrons-nous bio tant qu’à faire avec du vin fait de mains d’homme, respectueuses de la terre nourricière dont la profusion d’êtres, bactéries, invertébrés, qui l’habitent, la nourrissent et la font respirer, font de la terre elle-même un organisme vivant. Or la vie se nourrit de la vie. Aujourd’hui les sols cultivés sont des lieux de mort où la chimie règne en maître et la mort invisible passe derechef dans nos verres et nos assiettes ? Buvez bio : tel est le mot d’ordre surtout quand vous saurez que 100% des vins commercialisés sur le marché, des tous petits aux très grands crus, sont pollués par des pesticides, jusqu’à 10, toutes substances hautement pathogènes**.
 
Si vous fumez, fumez bio, ne culpabilisez plus : ce n’est pas le tabac qui tue mais la cigarette, à Cuba l’on meurt centenaire le cigare au bec***. D’ailleurs pourquoi le cancer du fumeur n’apparaît-il véritablement qu’après 1945 aux É-U ? Certains accusent des carences liées à la disparition de l’huile naturelle de maïs remplacée à l’époque par ces graisses industrielles que sont les margarines qui ont l’allure du beurre mais n’en sont pas. « Débarrassez-vous d’un préjugé qui vous coûte cher  » tel était le slogan que ressassaient les radios françaises dans les années cinquante pour mieux nous fourguer la margarine nouvelle. Mais comme on ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre, à terme l’économie réalisée sur des produits au rabais se paye au prix fort pour la santé.
 
Bref, on nous vend la facilité à bon marché, mais dans l’économie d’usure marchande qui est la nôtre le prix en différé devient proprement exorbitant et à l’arrivée, cancer en sus, il se règle au milletuple. Pensons-y avant d’acheter des marchandises sous emballages de luxe qui ne sont en réalité qu’un ticket de file d’attente pour la chimio !
 
Jean-Michel Vernochet
 
* En 2007 on recense 12 332 300 nouveaux cas de cancers à travers le monde et 7,6 millions décès, soit 20 000 décès par jour. 5,4 millions nouveaux cas et 2,9 millions de morts pour les seuls pays industrialisés. La France en 1980 comptait 160 000 nouveaux cas de cancer, 278 000 en 2000 et 320.000 en 2005. En 2004 il devenait la première cause de mortalité avec 147 323 décès soit 30%. Une augmentation de seulement 13% depuis 1980 à mettre au regard d’indéniables progrès thérapeutiques.
 
** Des analyses réalisées sur des vins d’Europe et du monde entier démontrent un niveau de contamination généralisée 5800 fois plus élevée que pour l’eau potable, ceci par des pesticides potentiellement carcinogènes, perturbateurs endocriniens ou neurotoxiques. 20% des pesticides utilisés en agriculture le sont dans l’industrie viticole et ce, sur seulement 3% des surfaces cultivées. 
 



Jeudi 5 Novembre 2009


Commentaires

1.Posté par paul Muad Dib le 05/11/2009 11:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

excellent article, merci donc...
petite confirmation a mon niveau, un ami a eu une tumeur au cerveau, il a du remplir un questionnaire dont la première question est : êtes vous issu du milieu agricole???
sans commentaires...

2.Posté par Lambda le 05/11/2009 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien sûr: "excellent article" (comme tous ceux d'AlterInfo du reste).

Mais OFFICIELLEMENT que faire? À part sur le fric, sur quoi comptent les ceus qui s'occupent (?) de nous? Quelle belle Europe allons-nous offrir aux bons Peuples si choyés?

On pleure ou on crie?

... ou on s'en fout en attendant la fin.......

3.Posté par yogifou le 05/11/2009 13:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

non c'est faux le cancer n'est ni dégénératif ni d'origine virale, même s'il peut y avoir des cancer de cette sorte, va savoir... on sait peut de chose la-dessus.
Mais ce qu'on sait c'est que sait une mutation des cellules saine qui deviennent ainsi des cellueles cancéreuses, et qui peuvent inversement remuter en cellules saines.
Le cancer n'est pas irréversible, et peut se soigner autrement qu'avec toutes les panoplies médicale officielle dangereuse tels les chimio qui ne font que tuer un peu plus de malades au lieu de les aider et reculer le problème de ceux qui s'en sorte quand même malgré la chimio...
Mais bon...
J'ai eu le cancer
et heureusement je n'ai pas eu besoin de chimio
Car sinon je l'aurais refusée pour ne pas agraver le problème.
Il existe réellement de nombreux autres approches et possibilités de se soigner et guérir du cancer.
Y en a marre des dictatures médicales en place qui refuse de voir le problème de façon honnête et scientifique.
C'est comme pour les vaccins, c'est le même dogme aveugle qui est en route...
En passant à propos du vaccin, il faut savoir que tout vaccin affaiblit nos défense immunitaires contrairement à ce qu'affirment nos bons médecins officiels, et crée ainsi un terrain précancéreux...

4.Posté par Enlil le 05/11/2009 14:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le cancer et le rapport avec le tabac c'est juste pour tirer le maximum d'argent d'un produit commercialisé... il y a des petits vieux qui fume depuis 50ans et qui sont en forme^^ par contre je connais quelques jeunes qui ont des cancer parfois généralisé a meme pas 20-25ans et qui n'ont jamais fumés... les pesticides et les produits chimique dans la nourriture sont bien plus dramatique...

Comme dirait yogifou , il y a d'autres alternatives que les traitements lourd comme la chimio etc... la vitamine B17 apparemment marche plutot bien ^^

http://www.dailymotion.com/video/x82cu5_le-cancer-et-la-vitamine-b17_news

5.Posté par ishtar le 05/11/2009 18:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai bien aimé L'article, et la vidéo,on est bien des rats dans un labyrinthe

je suis fumeur ,je fume du tabac Brun ,et pour l'instant tout va Bien

6.Posté par sakina le 05/11/2009 19:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chers amis,
Renseignez vous sur la théorie de du Dr Hamer à propos du cancer et des autres maladies.
Vous découvrirez que la médecine officielle fait fausse route depuis toujours, qu'il ne faut pas voir la maladie et les virus comme des ennemis à abattre mais qu'ils sont nos alliés.
M Hamer explique qu'il y a une cause psychologique à toute maladie (sauf bien sùr les empoisennements chimiques électromagnétiques ou traumatismes physiques) et établi pour chaque cancer le type de choc psychologique qui le déclenche.
Mais le plus intéressant dans sa théorie c'est que lorsque le cancer se déclare c'est que l'on est en phase de guérison (le choc psychique étant résolu, il "sort" au niveau biologique et les virus ont un rôle dans cette réparation).
Cette théorie scientifique (choc psychique visible au niveau du cerveau avant sa manifestation biologique en des endroits bien précis selon le type de choc par scanner cérébral,...) est magnifique car ELLE NOUS DELIVRE DE LA PEUR DE LA MALADIE et elle nous donne confiance dans le potentiel d'AUTOGUERISON de notre corps.

Site de M Hamer : http://medecinenouvelle.com/

Paix sur vous tous

7.Posté par Alia ( soeur de Muad dib ) le 06/11/2009 02:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et fille d'Ishtar alias Isis,Annana et Aphrodite, la comète Vénus.

Fumer n'est pas bon pour la santé, je ne fume plus depuis longtemps en m'en porte mieux.
De plus ça pue et emmerde les autres...

Cependant le tabac a été déclaré responsable du cancer depuis que des rats l'ont développé en étant eufumés à haute dose. Le facteur le plus déclenchant est le stress, hors le rat habituel résident des greniers connaît le feu et le craint particulièrement. Le hamster, lui, habite sous terre et ne connaît pas le feu et peut donc respirer autant de fumée que le rat sans développer le cancer. Pourquoi, ben les traitements rapportent bcp d'argent aux grands criminels que sont les laboratoires pharmaceutiques qui n'ont pour obligation de ne divulguer que 1% des données scientifiques aux pouvoirs publics français.

Allez-y va, ça ne vous tuera pas mais n'enfumez pas les autres.

Votre dévoué

Immanuel Velikovsky.

8.Posté par Kiffeur le 06/11/2009 06:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mieux vaut arrêter de fumer de tout avant que ton corps te dise d'arrêter tout de suite..

C'est facile: reste chez toi pendant trois semaines à tourner comme une hélice et à pas dormir beaucoup...

Et puis arrêter de fumer ça empêche pas de boire du thé ou de manger des biscuits à l'occasion :)

Question pinard, je crois que je vais me pencher un peu plus vers les vins cultivés en biodynamie...

9.Posté par gridu le 10/11/2009 00:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui, mais comment fera on pour manger bio, se soigner naturellement puisque le "codex alimentarius" va passer le 31/12/09 ? L'Etat ne tient pas du tout à nous garder en bonne santée, ni en vie ... Leur but est juste de nous faire mourir plus rapidement en réintégrant 176 substances nocives dans notre alimentation, et en supprimant progressivement les médecines naturelles (homéopathie, plantes etc...) afin d'être censé se soigner via les médicaments de BIG PHARMA et donc aussi d'en mourir !!! On est vraiment dans la mouise jusqu'au cou !!! Faut se réveiller, car entre vaccins tueurs, médicaments tueurs, nourriture tueuse ... que va il nous rester ????

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires