Palestine occupée

Le bloc de la Résistance salue le Président libanais



Samedi 6 Décembre 2008

Le bloc de la Résistance salue le Président libanais
Le bloc parlementaire de la Résistance a salué le président de la République le Général Michel Souleimane pour « les efforts qu’ils déploient afin de renforcer la position du Liban à l’extérieur, et ce pour procurer au Liban la stabilité et le soutien à la politique de concordance nationale, seule garante de la paix civile et de la coexistence ».
Dans un communiqué publié ce vendredi, Le bloc a toutefois regretté que « ceux qui ont toujours fait de faux calculs aient repris un langage impulsif qui sème le trouble dans la rue, à l’insu des intérêts des Libanais, qui nécessitent quant à eux le respect de ce qui fut convenu à Doha, et le recours au dialogue calme, tout en procurant un climat convenable afin que les Libanais puissent exprimer leurs choix aux urnes ».
Le communiqué a également rendu hommage « à l’action fidèle et au discours nationaliste qui unit que le président de la république utilise dans toutes les occasions et visites et rencontres. Ce qui reflète son souci de vouloir exploiter ce moment historique actuel pour protéger le pays, et renforcer ses capacités pour pouvoir mettre fin à l’occupation sioniste de notre terre dans les hameaux de Chébaa et les collines de Kfarchouba, et pour affronter les dangers et les menaces, voire celles qui ébranlent la sécurité intérieure ».
S’adressant à tous les Libanais, le communiqué les a incités à « rejoindre le président dans ses positions nationales qui les unissent et qui sont fondées sur les principes de la concordance nationale, l’accord de Doha, le discours du serment, et le contenu du communiqué ministériel du gouvernement de l’Union nationale ».
Le bloc parlementaire de la Résistance a également rendu hommage au « courage et à la crédibilité du chef du Courant national libre le Général Michel Aoune, surtout concernant l’initiative d’entamer des relations avec la Syrie, à la base de la franchise sur les fautes du passé pour renforcer le présent et construire l’avenir ».

Le bloc de la Résistance salue le Président libanais

La Syrie a confirmé à l'ONU la libanité de Chébaa

Le ministre syrien des affaires étrangères Walid el-Mouallem a affirmé que son pays a présenté aux Nations Unies des documents qui confirment l’identité libanaise des fermes de Chébaa.

Dans une intervention télévisée, Mouallem a précisé que c’est le représentant de la Syrie dans l’organisation onusienne lui a livré un formulaire foncier agricole qui assure que ces fermes sont libanaises. Mouallem s’est toutefois refusé de procéder à une délimitation des frontières dans cette région, accusant ceux qui l’exigent de vouloir implicitement la poursuite de l’occupation israélienne.
Selon le ministre syrien, le problème de ces hameaux ne se situe pas entre le Liban et la Syrie, mais avec Israël, estimant qu’il s’agit d’une question d’occupation. Mouallem a dévoilé avoir proposé au premier ministre libanais fouad siniora en 2006 un déploiement
provisoire de la FINUL dans les fermes, jusqu’à la restitution du plateau du Golan occupé.


Sur un autre plan, le chef de la diplomatie syrienne a réitéré la décision de son pays de vouloir ouvrir une ambassade à Beyrouth avant la fin de l’année, précisant toutefois que la désignation de l’ambassadeur se « fera progressivement ».
Concernant la visite du chef du Courant Patriotique le général Michel Aoun Mouallem a déclaré qu’une nouvelle page s’est ouverte
avec le président syrien Bachar el-Assad, mais il a considéré qu’il était trop tôt de parler des résultats de cette visite.


Le ministre syrien a également abordé la question controversée du traité d’amitié conclu entre le Liban et la Syrie, précisant qu’il pouvait être révisé ou remodelé, selon les intérêts des deux pays, En revanche, il a considéré que le sort du Conseil supérieur libano-syrien dépendait des deux pays à qui il revient de décider ce qui leur convient.


A propos de la question des disparus, Mouallem a assuré que le Comité commun formé par les deux pays de juges respectueux avait dernièrement accéléré ses travaux, rappelant que l’accord conclu entre les deux ministres de justice prévoit un échange des prisonniers entre les deux pays.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Samedi 6 Décembre 2008


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires