Politique Nationale/Internationale

Le Vice-président du Bureau Politique du Hezbollah “apprécie l’attitude révolutionnaire de Chavez”


Mahmoud Komati, vice-président du Bureau politique des milices chiites du Hezbollah a accordé ce vendredi 4 août un entretien exclusif à William Parra, envoyé spécial de TeleSur au Liban, et a assuré que « son organisation apprécie et respecte les attitudes révolutionnaires » du président Hugo Chavez, qui a annoncé le retrait de son ambassadeur en Israël. Komati considère que la décision de Caracas est un soutien au combat de Hezbollah contre Israël à cause des attaques contre le Liban et la Bande de Gaza.


Alter Info
Vendredi 25 Août 2006

TeleSur
TeleSur


Traduit par Maria Poumier




Jeudi, Chavez a ordonné le retrait de l’ambassadeur vénézuélien d’Israël parce que c’est “un motif d’indignation de voir comment l’État d’Israël continue à bafouer, à bombarder et à déchiqueter (…) les innocents avec les avions américains dont il dispose.

Sur les conséquences générées par l’offensive hébreue au Liban, Mahmoud Komati a assuré qu’Israël n’est pas parvenu à affaiblir la direction du Hezbollah dans ce pays arabe, de sorte qu’au plan militaire les forces hébreues « n’ont atteint aucun de leurs objectifs ».


Aucun objectif n’a été atteint mais on peut faire état de nombreuses pertes au plan militaire et économique. Après 23 jours de combat, Israël se trouve face à un dilemme : il n’a pas pu affaiblir la direction du Hezbollah, ni empêcher non plus le lancement de missiles vers le Nord d’Israël ; il n’a nullement réussi à créer une zone de sécurité à la frontière avec le Liban, a-t-il ajouté.

Les attaques lancées par Israël sur le Liban au cours des 23 dernières journées ont détruit des zones résidentielles et causé la mort de plus de 900 Libanais, dans le but d’affaiblir le Hezbollah et de créer une opinion publique défavorable à la résistance libanaise, selon les estimations de Komati.



“Il a essayé de vaincre la direction du Hezbollah en détruisant des installations vitales du pays, croyant que les dirigeants du Hezbollah se cachaient sous ces installations; il a également bombardé partout au Liban pour tenter de dresser l’opinion publique contre la résistance, mais ils n’ont pas eu le moindre succès, a-t-il ajouté.



Komati a souligné que derrière l’offensive israélienne contre le Liban il y a le soutien du gouvernement des USA.



Il a signalé aussi que le Hezbollah est ouvert à une solution politique et diplomatique au conflit, sous certaines conditions, telles que la création d’un tribunal international pour faire juger Israël pour crimes de guerre contre la population libanaise.



«Par exemple, qu’ils nous remettent la carte des mines antipersonnelles qu’ils ont placées, et que soit créée une Cour internationale pour juger Israël, coupable de crimes contre la population civile du Liban ; dans ce cas nous pourrions participer à des négociations », a-t-il dit.


Sur l’indignation de la communauté internationale et l’appel au cessez-le-feu, soutenu par les pays européens, arabes, asiatiques et latino-américains, Komati a exprimé la gratitude et le respect du peuple libanais.



« Nous savons qu’il y a un consensus international (…) seuls les USA, la Grande Bretagne et Israël veulent prolonger la guerre pour atteindre un objectif militaire et s’en servir ensuite pour imposer leurs conditions », a-t-il souligné.


Mahmoud Komati a reconnu que l’ONU et l’Organisation de la Conférence Islamique a également demandé un cessez-le feu. Il a conclu qu’il faut ouvrir une enquête sur les crimes de guerre commis par Israël au sud du Liban, mentionnant les “massacres, bombardements de ports, d’aéroports, de ponts, de route et de zones d’habitation”.



Tout ce qu’Israël a réussi à faire, c’est « tuer trop d’innocents et obliger des centaines et des centaines de gens à fuir leur domicile”.




source:www.tlaxcala.es

www.telesurtv.net/home4ago6.php
www.telesurtv.net/home4ago6.php


Vendredi 25 Août 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires