Diplomatie et relation internationale

Le Venezuela rompt ses relations diplomatiques avec la Colombie et place ses troupes en état d'alerte


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Vendredi 23 Juillet 2010

Le Venezuela rompt ses relations diplomatiques avec la Colombie et place ses troupes en état d'alerte
Le président vénézuélien Hugo Chavez a annoncé jeudi la rupture des relations diplomatiques avec la Colombie voisine et placé son armée en "état d'alerte maximal", après que Bogota eut réaffirmé que des chefs de guérillas colombiennes se trouvaient en toute impunité au Venezuela.
  
"Je l'annonce le cœur serré : le Venezuela rompt à partir de maintenant toutes ses relations avec le gouvernement colombien", a précisé le chef de l'Etat au palais présidentiel de Miraflores.
 
Hugo Chavez a rejeté la responsabilité de la crise actuelle sur le président colombien sortant, Alvaro Uribe, qui va quitter ses fonctions le 7 août.
  
Ce dernier a diffusé il y a huit jours une liste de cinq chefs des Farc et de l'Armée de libération nationale (ELN, guévariste) se trouvant, selon lui, au Venezuela.
  
"Uribe est capable de faire installer un faux campement du côté vénézuélien (de la frontière) pour l'attaquer et provoquer une guerre (...) S'il y avait une guerre contre la Colombie, il faudrait y aller en pleurant, mais il faudrait y aller", a affirmé M. Chavez, avant de placer ses forces armées en "état d'alerte maximal" à la frontière.
  
"S'il y avait le moindre campement guérillero colombien (au Venezuela), ce serait sans autorisation", a en outre souligné le président vénézuélien.
 
M. Chavez s'est cependant dit confiant dans la volonté du successeur d'Uribe, Juan Manuel Santos, de traiter "cette affaire de manière rationnelle".
  
Une heure et demie plus tard, le chef de la diplomatie vénézuélienne, Nicolas Maduro, a donné "72 heures" aux diplomates colombiens pour quitter son pays et ordonné la fermeture de l'ambassade du Venezuela à Bogota.  Le Venezuela étudie d'autres mesures à caractère "économique", a également averti M. Maduro.
  
Caracas a, dans ce contexte, demandé à l'Equateur, président temporaire de l'Union des nations sud-américaines (Unasur), d'organiser en "urgence" une réunion des chefs de la diplomatie du bloc régional pour "dénoncer les graves agressions" de Bogota.
  
De son côté, l'ambassadeur de Colombie à l'Organisation des Etats américains (OEA), Luis Hoyos, a dénoncé une décision "erronée" et appelé Caracas "à rompre avec les bandes criminelles" après avoir dénoncé la présence, selon lui, de 1.500 guérilleros et de dizaines de campements rebelles colombiens au Venezuela.
  
Rappelons que M.Chavez avait déjà "gelé" ses relations avec Bogota en juillet 2009, après l'annonce d'un accord militaire autorisant l'armée américaine à utiliser sept bases en Colombie.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Vendredi 23 Juillet 2010


Commentaires

1.Posté par damien le 23/07/2010 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La colombie est une terre corrompue qui sert de base US (tout comme les saouds vis à vis des saouds).
Les US arment la colombie, font des provocations, ... puis après ils accusent chavez d'être belliqueux.

2.Posté par Persona non grata le 23/07/2010 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


De plus connaissant les liens de Chavez avec Ahmadinejad ca sent la préparation à plein nez ...encore une décision trés inquiétante ....

3.Posté par yaz.dz le 23/07/2010 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le président Chavez il à raison , la présidence Colombienne , elle n'est qu'une subalterme des U.S.A. imperialiste.!.Il suffit de voir comment la police Colombienne elle massacre les pauvres Colombiens dans les favellas , pour comprendre le génocide et le permis de tuer du gouvernement Colombien qui s'autorise au yeux et aux vues de l'amerique , contre ses défavorisés..!.Vive les vrais indo-Américains , a bas les sionistes criminels..!.

4.Posté par ungrand le 23/07/2010 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CHAVEZ gardez votre calme, car URIBE est un SORCIER Provocateur au service de l'Ordre de l'Arrogance

5.Posté par Mémoire d'éléphant le 23/07/2010 18:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans un document officiel, classé « sans vérification finale », datant de 1991 et rendu par la Defense Intelligence Agency (DIA), en page dix du numéro 82, Uribe est décrit comme collaborateur du cartel de Medellin, et ami intime de Pablo Escobar; il aurait également aidé le cartel en ce qui concerne les lois sur l'extradition

Son père, Alberto Uribe Sierra, à l'origine simple fermier, aurait fait fortune en travaillant pour un clan du cartel de la drogue de Medellin, avant d'être assassiné en 1983 par la guérilla marxiste des Forces Armées Révolutunionnaires de Colombie (FARC).

Dixit wikipédia. No comment

6.Posté par Mémoire d'éléphant le 23/07/2010 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rectificatif : concernant son père : dixit "la république des lettres"

7.Posté par Juanitobzh le 24/07/2010 00:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

chavez n'aurait pas fait un coup d'etat ?
permettez moi de douter de l'integrité de quelqu'un qui dit "obama va laver ton cul" ou qui appelle son fils hugo chavez !

Uribe n'est pas un enfant de coeur mais Chavez encore moins !!!

8.Posté par hlilou le 24/07/2010 00:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je ne comprends pas si la colombie les a compte ensuite ils savent qu ils sont au venezuela..ils n ont qu a donne les informations au venezuela pour s en occuper!!! bizarre

comment on definit la frontiere dans la jungle?

c est juste stupide.

9.Posté par Bernard le 24/07/2010 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vite...Ce qu'il nous faut en France c'est un homme ( ou une femme "nini pute et soumise" ) de l'envergure du président de la République Socialiste Bolivarienne du Venezuela pour nous débarasser de l'Empire Yankee Vampire actuellement dirigé par la femme Clinton...

10.Posté par ange le 24/07/2010 19:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le monde à nouveau est un chaudron avec tous les ingrédients pour qu'éclate une guerre mondiale http://www.liberation.fr/monde/0101648695-la-coree-du-nord-menace-d-une-puissante-dissuasion-nucleaire
D'où vient cette situation tendue tous azimuts ? Il semblerait qu'il y ait un agenda et qu'il y ait du retard sur cet agenda pour faire le nouvel ordre mondial . Alors est-ce pour positionner les forces armées à proximité des états récalcitrants avant que de nous sulfater du H5N1 modifié dans le monde entier ?

11.Posté par prot le 24/07/2010 23:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bernard,
Va faire un tour a Caracas avant de sortir des conneries pareil,c'est clair on a une chèvre qui est aux ordres des Yankees mais ne pense pas que Chavez est un président qui est vraiment intéressé par le futur de son pays mais plus un mégalomane corrompu jusqu'au trognon.


12.Posté par Bernard le 25/07/2010 16:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@prot

Tes affirmations gratuites me font tout simplement sourire...Les vomissures médiatico-politicennes des "démocraties" bourgeoises nord-occidentales sur le Président Chavez sont du même tonneau que celles qui sont déversées depuis des décennies sur Fidel Castro par cette même engence médiatico-politicienne...

Au Venezuela les revenus du pétrole bénéficient désormais aux couches populaires du pays au lieu de remplir les fouilles des grandes compagnies nord-occidentales avec le concours des oligarchies locales dominant 80% des moyens de communication locaux...

Prétendre connaître Caracas n'est pas un argument...Cela dépend du point de vue auquel on se place pour regarder vivre cette ville...Si tu es allé à Caracas, d'autres que toi y sont allés et je te conseille vivement de visionner cet article sur le site de Michel Collon qui lui aussi est allé à Caracas...http://www.michelcollon.info/index.php?option=com_content&view=article&id=2539:enfin-un-journaliste-objectif-et-impartial-a-caracas-&catid=7:attention-medias-&Itemid=12.

Avec les autres pays de l'ALBA, notamment l'Equateur, la Bolivie, le Nicaragua et Cuba la démocratie socialiste bolivarienne représente aujourd'hui un immense espoir pour les couches populaires et les indigénes primo habitants des amériques centrale et du sud au grand dépit des couches oligarchiques, gavées et repues, essentiellement d'origine européenne, de ces contrées...

Ils représentent également un nouvel espoir authentiquement socialiste pour nos "démocraties" européennes avec leurs partis "sociaux"- démocrates, "droits de l'hommistes" et "ingérentistes" à la Kouchner, "sociétalistes" dont la perspective est étroitement limitée à une régression en direction du Veau d'Or, de la Reine de Sabbat et de Sodome et Gomorrhe avec leur mariages et adoptions homosexuelles...Perspective qui n'est pas sans risque de contaminer les pays progressistes d'Amérique Latine au détriment des valeurs morales transcendant les temps et lieux, comme le mariage hétérosexuel et la cellule familiale, indispensables à une authentique Révolution Socialiste dans une perspective planétaire...

Le temps n'est plus trés éloigné, y compris dans nos pays nord-occidentaux, où une jeunesse étudiante ouverte et généreuse reprendra l'analyse Marxienne ( et non Marxiste ) pour l'appliquer aux soubresauts actuels du capitalisme planétaire et, de manière dialectique, aux scléroses des expériences socialistes de l'EurAsie...

13.Posté par Bernard le 25/07/2010 22:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Juanitobzh

Tu ne fais que confirmer ce que je pense profondément: les oligarchies d'Amérique Latine, tout comme les bourgeoisies et autres couches sociales gavées et repues Nord Occidentales, impreignées de relativisme moral, athées et sionistes, leurs mediatico-politiciens dont la seule préoccupation est leur élection ou réelection, attentifs aux voix marginales qui font la décision dans les scrutins serrés, sont à cent lieues des préoccupations des couches populaires...

Ceux qui sont tentés par la prise en charge de ces préoccupations sont immédiatement catalogués comme "populistes", voire comme "antisémites",voire encore comme "homophobes"...

Dans nos "démocraties" Nord-Occidentales, ce n'est plus le peuple qui fait la loi pour le peuple, mais les lobbys qui font la loi pour les couches sociales qu'ils représentent, ces dernières fussent-elles ultra-minoritaires, voire simplement marginales...

Pour le reste...Je m'estime chez moi, dans le pays où je suis né, en France, et n'ai nulle intention de m'expatrier en Suisse, ne t'en déplaise !


Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires