RELIGIONS ET CROYANCES

Le Vatican intervient pour réconcilier les Chrétiens du Liban


Dans la même rubrique:
< >

C’est une première ! Jamais dans l’histoire des Chrétiens du Liban , le Vatican s’est trouvé contraint d’intervenir au pays des Cédres pour réconcilier « ses fils du Moyen-Orient ». Signe évident de l’importance de la crise libanaise interchrétienne, une crise qui apparemment a poussé l’ambassadeur du Vatican au Liban Louigi Gati à intervenir. Même si ce dernier nie toute assignation officielle du Vatican pour calmer la tension interchrétienne.


Dimanche 1 Mars 2009

Le Vatican intervient pour réconcilier les Chrétiens du Liban

Ghada Houbalah

Toutefois, les navettes de ce dernier , de Meerab, quartier- général du chef des Forces libanaises Samir Geagea, en passant par Rabieh, quartier-général du chef du courant patriotique libre le général Michel Aoun, et peut-être Bekfaya, quartier-général du chef du parti des Phalanges, l’ancien président Amin Gemayel, traduisent bien la volonté du Vatican à réconcilier les Chrétiens du Liban, à quelques mois de la date fatidique des élections législatives libanaises, cruciales pour l’avenir du Liban.

A ce titre, interrogé si ses entretiens avec les divers chefs chrétiens libanais avaient pour mission une réconciliation interchrétienne Gati n’a pas caché son pessimisme en répondant : « oui, prions pour que cette période de jeun nous aide».

Selon des sources bien informées et citées par le quotidien libanais as-Safir, le Vatican ne souhaite pas une détérioration des relations entre les chrétiens et le patriarcat libanais.
Sachant qu’au Vatican, il y a un principe quasi-sacré, selon lequel, le Vatican n’accepte pas qu’on porte atteinte au statut de l’un des ses patriarches, estimant que l’église maronite en Orient est sacrée et qu’il faut la protéger.

Interrogé sur la possibilité que la controverse interchrétienne ne dégénère en violence dans la rue, Gatti a affirmé que « les forces libanaises lui ont assuré qu’elles n’avaient nulle intention de le faire » ni même d’ailleurs le courant patriotique libre, qui selon lui « a agi de manière incompréhensible en s’en prenant violemment aux hautes instances religieuses ».

Et si pour certains, la tournée de Gatti auprès des différents leaders chrétiens s’inscrit dans le cadre d’un « rituel périodique », il n’empêche que son timing intervient au moment où les positions chrétiennes sont des plus conflictuelles à la veille d’élections législatives qui promettent d’être les plus chaudes sur la scéne chrétienne.

Il faut noter, que l’ambassade pontificale au Liban, s’est distinguée de la position de l’Abbé Bechara Raii, qui avait estimé que toute personne qui porte atteinte au patriarche sera frappé d’anathème. Une sanction qui selon l’ambassade pontificale n’est appliqué qu’en cas de porte atteinte à l’essence de la religion, soit une sanction qui date d’un autre temps et qui a peu de ou pas d’influence sur ses adeptes.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Dimanche 1 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par Aigle le 01/03/2009 17:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bizarre que le Vatican n'intervienne pas pour condamner les propos racistes et insultants du porte voix des criminels en chef sionistonazis , la Chaine de television , par rapport au CHRIST ET LA VIERGE MARIE ( sws) ????

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires