Géopolitique et stratégie

Le Tsar et le Sultan changent la donne des Yankees


Dans la même rubrique:
< >

La politique qui vise à garder la confiance des marchés perd la confiance du peuple."
Pierre Bourdieu


BENALLAL MOHAMED
Mercredi 10 Août 2016


Suite à ma présente et modeste analyse, vue sous un angle ou je me suis fait une fenêtre pour voir plus clair ce qui se passe dans ce proche et moyen orient ou le pétrole et son routage géographique font apparaitre des dissensions économiques, culturelles, religieuses…. Partant à travers des constats purement médiatiques ma seule et unique source de breuvage, sur tout ce qui se passe dans cet espace et plus particulièrement en Syrie. Il y a certes, de grandes manigances, de stratégies géopolitiques et géo-structurelles qui ont été mises en place par les USA avec des sous traitants de l’OTAN comme la France, la Grande Bretagne, la Turquie et enfin les vassaux larbins qui ne font pas partie du jeu stratégique mis en place , ils sont bons pour la fourniture des pétrodollars( via des contrats d’armement ) , la provision de la chair à canon, la mise en œuvre de la sédition et de propagation de l’esprit « takfiriste » , « wahhabite » et « islamiste » .
La stratégie misanthropique destinée aux dirigeants du golfe pour ne pas refaire l’erreur de l’invasion de l’Irak par les coalisés et qui s’est avérée couteuse en matériel, soldats et finances., Les USA se sont armée par la nouvelle conception de la « théorie du chaos » pour déshabiliter , ensuite liquider les chefs, détruire l’état, pulvériser l’armée et enfin déterminer le sort du pays selon la même intention de ce qu’avait déjà fait « Syke et Picot ». Pour cela, il s’agissait d’armer Al-Qaida ( Daech et Nosra) via des pseudo rebelles « terroristes modérés » chargés de faire le boulots recommandé par les USA et parrainé par les sionistes.
Cela fait plus de cinq années de manigances destructives, de stratégie de la mort, de massacre, d’envoi de terroristes venus d’ailleurs( 360 milles terroristes et une cagnotte de 45 milliards de $)… pour effacer la Syrie, le président- le peuple-l’armée- l’état et le pays afin que la sécurité totale revienne à Israël par l’élimination du Hizb Allah et l’affaiblissement de l’Iran mais aussi de la Russie..Bachar Al Assad avait bien compris la conspiration sioniste, des yankees et du sultan ottoman ; il avait consolidé l’axe Iran –Irak-Liban et Russie pour faire renverser la situation en sa faveur. .
Depuis le début de l’année en cour la situation s’est considérablement dégradée avec la vague d’attentats en l’Europe. La seule réactualisation nécessaire concerne pourtant la géopolitique qui n’a pas tenue compte de certains éléments de retour …. Cela à commencer par le premier qui avait prédit le départ de Bachar, de plier bagage et la suite des départs commençaient à prendre acte, à commencer par Sarkozy. Les USA eux aussi reconnaissent les erreurs qui peuvent couter l’élection à CLINTON , elle a été virée du secrétariat d’Etat par OBAMA pour sa politique « dangereuse ».
Le ministère des affaires étrangères français Laurent Fabius Qui prétendait en Décembre 2012 dans le journal « Le monde » qu’« Al Nosra », il avait avancé que ces « combattants modérés » que les USA et l’Occident avaient armés et entrainés, ils ont fait du « bon boulot » en Syrie. Alors que la France venait de faire passer une loi interdisant toute apologie au terrorisme .En France, l'apologie du terrorisme est un délit depuis la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse; il est réprimé par les dispositions du code pénal, depuis la loi du 13 novembre 2014 renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme.. Par contre un Villepin ex. ministre avait bien exprimé que : « toute intervention militaire au Moyen Orient contribuait à attiser la haine. Faute de s’entendre avec le gouvernement Syrien et les Russes, les occidentaux frappent à l’aveuglette !! » .
Selon le ministère syrien des Affaires étrangères, la récente frappe de mardi 26/07/2016, qui a visé le village de Toukhan, au nord la Syrie prés de Manbij, a été menée par les forces françaises et celle de lundi 25/07/2016 par les forces américaines ou plusieurs civils ont péri mais aucune condamnation onusienne, ni des soit disant ONG qui se nourrissent des mamelles du sionisme, et de l’impérialisme, ni encore d’excuses collatérales pour dire que se sont des dégâts collatéraux n’ont été présentées. Les USA avec leur culture Yankee insistent sur le fait qu'ils ne savent rien de l'attaque chimique survenue récemment à Alep et qui a fait une dizaine morts et plusieurs blessés.
Les rebelles du groupe Nour al-Din al-Zenki, qui jouit fortement du soutien des Etats-Unis et qui est considéré par ces « Yankees » comme relevant de l'opposition "modérée", ont fait exploser des obus contenant des agents chimiques dans la vieille ville d'Alep en Syrie, faisant des morts et des blessés parmi les civils, Washington était informé de l'incident mais point de commentaire !!.
Tendance très inquiétante: les USA semblent prendre l'habitude de nier les démarches des « groupes terroristes modérés » placés sous leur égide. Ce même Nour al-Din al-Zenki avait décapité un garçon, un Palestinien âgé de 12 ans, qu'ils accusaient d'espionnage. L'exécution a été filmée et la vidéo a fait le tour de la Toile , les Yankees ont déclaré qu'ils ne pouvaient pas confirmer ces informations !!!!…

Cependant, un changement considérable a cependant eu lieu ces dernières semaines mais personne ne s’en est rendu compte, un Russe et une tête de Turc ont pu s’entendre amicalement et même fraternellement et n’ont pas hésite de dénoncer ce complot occidental( rencontre Tsar et Sultan à Petersburg le 09/08/2016) . Ceci nous enseigne que la stratégie US a été interceptée par les Russes…….. Il est certain que les Russes bataillent dans le cadre de la loi internationale et prônent aux respects des valeurs universelles par contre les Yankees ont dans leur intention de reprendre ce fameux pouvoir de « faiseurs de rois » au détriment et en dehors du cadre et des dispositions de la charte Onusienne.
Erdogan, le turc nous faisait croire qu’il s’était trompé complètement en se barbouillant avec Poutine le Tsar ,c’était une mise en scène semblable à celle qu’il avait fabriqué avec Peres le sioniste au « forum de Davos » .La Russie est un partenaire commercial nécessaire, indispensable et incontournable avec la Turquie (marché touristique, agricole que lui avaient offert les sanctions européennes contre la Russie…..) .
Il est clair que le soutien sans faille d’Erdogane aux « djihadistes » et « takfiristes » tournait au fiasco lors de l’entrée en force de l’aviation Russe qui ne cesse de bombarder des centaines de camions et avait réussi à couper la route du pétrole de « Daesch » vers la Turquie. Par ailleurs, les occidentaux commençaient à changer leurs tactiques en soutenant les kurdes. Si les terroristes « modérés » demeuraient fidèles à Erdogane ceux « d’al Qaeda » et « al nosra » ont même changé de nom dernièrement( sottises des roitelets arabes) sans pour autant changer d’esprit, de philosophie , d’idéologie croyant changer de nom , ils seront blanchis de toutes les atrocités qu’ ils ont commis antérieurement , « Daesch » devenait par la suite un adversaire sérieux de la Turquie.
La conclusion est stratégique, vu les évènements qui se dessinent, se suivent et ne se ressemblent pas ; la priorité n’est plus pour le « Erdogane » la chute de Bachar Al Assad mais d’empêcher coute que coute la création d’une deuxième entité kurde en Syrie comme veulent et sont entrain de le faire ces « Yankees » qui se sont chargés de les prendre en charge, en armement en tant que nouvelle milice entre leurs mains , et que « Anwar ashki » l’ex. général d’IBN SAOUD vient dernièrement de présenter ce projet du grand Kurdistan aux israéliens lors de son dernier déplacement à tel aviv pour nous dire que ni la Turquie, ni l’ Iran, ni l’Irak, ni la Syrie, ni le Yémen ne sont épargnés par des actions à venir portant sur la division geographique.
Devant cet état de faits et événements , la nouvelle stratégie Russe, Iranienne et Syrienne mis en place ; un revirement à 180° du « sultan » ,les excuses de la Turquie pour avoir abattu le chasseur bombardier Russe ont surpris ceux qui ne s’attendait point à cela comme l’occident et même les USA, elles ont été précédées par la levée de l’embargo Russe, la réouverture des négociations pour relancer la construction d’un gazoduc stratégique et en même temps la retrouvaille avec Israël pour probablement sa technologie afin de faire face à l’Amérique via le poids du lobby juif .
Et voila ce dont on ne s’attendait pas arriva, une formidable mise en scène, il y a eu cet « étrange » coup d’Etat et toutes les spéculations qu’il a généré allant jusqu’au principe du prince Machiavel qui disait : « si tu veut montrer ton pouvoir à tout le monde et les neutraliser monte un coup d’état contre toi-même et fait le échouer » .
Le bombardier russe a été abattu sur ordre « YANKEE » pour détériorer les relations entre Ankara et Moscou et faire un mauvais face à face entre le « Tsar » et le « Sultan ».
L'incident avait pour cause principale des intérêts purement politiques (brouillage des relations),, plus précisément la volonté de détruire les relations entre la Russie et la Turquie, qui étaient à leur point culminant et isoler la Russie de et dans la scène syrienne . A priori, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait pris le parti des pilotes qui ont descendu l'avion, mais par la suite, il a pris ses distances avec eux pour se rapprocher de la Russie. Ce volte face n’est pas gratuit surtout en politique et n’est pas insensé comme voulait le faire croire certains, il fut construit avec des données nouvelles sur terrain qui se rapportent aux nouveaux rapports de forces qui se forment et se dessinent au niveau de la politique géographique syrienne moyenne orientale et proche orientale.
L'avion russe abattu et le putsch avorté en Turquie sont deux parties d'un « processus intégral » et bien compact, les relations entre le « Tsar » et le « Sultan », qui s'étaient détériorées selon les faits et ensuite se sont normalisées selon l’analyse, ont d'importantes conséquences pour le système global qui se présente dans la région.
. Il s'agit de « pouvoir impérialiste » et « manœuvres sionistes » qui voulaient séparer coute que coute la Russie et la Turquie, et déstabiliser leurs relations afin de créer plus de tension et pour que le « chaos soit intégral » . Il faut admettre aussi que la Russie, était également dans la ligne de mire des terroristes. . Ils veulent faire effondrer la Russie et détruire les traditions de l'Etat Russe..
Les Etats-Unis ne sont pas aussi epargnés, ils sont au centre du système global, mais il y a des forces plus puissantes (sionisme-finances-TIC- industriels d’armement..). Ce sont ceux qui menacent les USA via les Afro-Américains, ils risquent de menacer la « Maison Blanche », utilisent les récents conflits avec les policiers après des heurts meurtriers qui se sont produit récemment.. Ils menacent le monde entier. Ceux qui menacent Poutine, Erdogan et meme Obama, ce sont les mêmes personnes. Qui sont-ils ? Se sont les SIONISTES –L’IMPERIALISME ET LES OLIGARCHIES
BENALLAL MOHAMED le 09/08/2016


Mercredi 10 Août 2016


Commentaires

1.Posté par TT le 10/08/2016 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils mangent tous dans la même assiette. Tous pion des sionistes.

2.Posté par AS le 10/08/2016 17:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

sortez de la bipolarisation voulue par l'ennemi, et pensez par vous-memes et non pas en rapport de flan, foulan ou feltan... il y a une equipe qui joue le mechant, l]autre le gentil, et un seul agenda mis en place...

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale


Publicité

Brèves



Commentaires