Conspiration

Le “Surge” est un leurre


Le discours de Bush sur le “surge” est un canular, mais les membres du Congrès et les commentateurs dans les media en discutent comme s’il était réel.
J’invite le lecteur à examiner le discours. Le contenu du « surge » consiste en des affirmations propagandistes dénuées de sens. Le contenu réel du discours se trouve vers la fin où Bush mentionne l’Iran et la Syrie.
Bush dit clairement que le succès en Irak ne dépend pas du « surge ». Mais plutôt, « Gagner en Irak … commence par s’occuper de l’Iran et de la Syrie. »

Paul Craig Roberts


Paul Craig Roberts
Mercredi 17 Janvier 2007

Le “Surge” est un leurre

Global Research,

Antiwar.com

Bush fait valoir que « ces deux régimes autorisent les terroristes et les insurgés à utiliser leur territoire pour entrer et sortir de l’Irak. L’Iran fournit un support matériel pour les attaques sur les troupes américaines. »

Les affirmations de Bush sont des mensonges propagandistes.

L’insurrection en Irak est Sunnite. L’Iran est shiite. Si l’Iran supporte quelqu’un en Irak, c’est les shiites, qui ne sont pas impliqués dans l’insurrection. Evidemment, les sunnites et les shiites sont engagés dans une guerre civile en Irak.

Est-ce qu’une personne intelligente croit réellement que les shiites iraniens vont armer les sunnites irakiens qui tuent les shiites irakiens alliés avec l’Iran ? Est-ce que quelqu’un croit réellement que les shiites iraniens vont offrir un sanctuaire aux sunnites irakiens ?

Bush peut raconter des mensonges propagandistes parce que le Congrès et le peuple américain ne connaissent pas assez de faits pour se rendre compte de l’absurdité des affirmations de Bush.

Pourquoi Bush raconte t’il ces mensonges ? Voici la réponse :

Bush dit « Nous allons mettre fin aux attaques sur nos forces. Nous allons interrompre le flux de support depuis l’Iran et la Syrie. Et nous chercherons et détruirons les réseaux fournissant des armes avancées et entraînant nos ennemis en Irak. »

Dans ces mots, Bush affirme clairement que la victoire en Irak requière que les forces américaines attaquent l’Iran et la Syrie. En outre, Bush dit : « Nous allons aussi prendre des mesures pour renforcer la sécurité en Irak et protéger les intérêts américains au Moyen-Orient. J’ai récemment ordonné le déploiement d’un groupe supplémentaire de porte-avions dans la région. »

Qu’ont deux groupes de porte-avions dans le Golfe Persique à voir avec la guerre de guerilla terrestre en Irak ?

Le “surge” est simplement une tactique pour se donner du temps en attendant de pouvoir orchestrer la guerre avec l’Iran et la Syrie. La cabale néo-conservatrice/israélienne craignait que la pression que le Congrès, le public et l’establishment de la politique étrangère américaine étaient en train de mettre sur Bush pour une désescalade mettrait fin à leur plan de parachever l’hégémonie sur le Moyen-Orient. Un échec en Irak signifierait la fin de l’influence néo-conservatrice. Il serait impossible de commencer une nouvelle guerre avec l’Iran après avoir perdu la guerre en Irak.

Les néo-conservateurs et le gouvernement de droite israélien ont clairement affirmé leurs plans de renverser les gouvernements musulmans dans toute la région et de déraciner l’Islam. Ces plans existaient longtemps avant le 11 septembre.

Presque à la fin de ce discours sur le « surge », Bush adopte le programme néo-conservateur comme ligne politique américaine. Le combat, dit Bush, en écho aux néo-conservateurs et à l’aile droite israélienne, va au-delà de l’Irak. « Le challenge » dit Bush, « se joue à travers le grand Moyen-Orient … C’est le combat idéologique décisif de notre époque. » L’ Amérique est confrontée aux « extrémistes » qui « ont déclaré leur intention de détruire notre mode de vie. » « La façon la plus réaliste de protéger le peuple américain » dit Bush, est « de propager la liberté à travers une région en proie aux troubles. »

Ceci, évidemment, est un mensonge éhonté tout en duplicité. Nous n’avons apporté aucune liberté en Irak, mais nous avons détruit leur mode de vie. Bush suggère que l’ Afghanistan, le Liban et la Palestine attendent et espèrent plus d’invasions pour les libérer de la violence. Est-ce que l’invasion de Bush a libéré l’Irak de la violence ou a-t-elle apporté la violence en Irak ?

Il est extraordinaire que quelqu’un puisse écouter cette déclaration flagrante d’agression US au Moyen-Orient sans exiger une destitution immédiate de Bush.

Le sénateur républicain Chuck Hagel a déclaré que le plan de Bush est « la plus dangereuse bévue en politique étrangère dans ce pays depuis le Vietnam ». En vérité, c’est bien pire. C’est une pure agression justifiée par des mensonges transparents. Personne n’a jamais entendu les gouvernements en Irak, Syrie ou Iran déclarer « leur intention de détruire notre mode de vie ». Au contraire, ce sont les Etats-Unis et Israël qui essayent de détruire le mode de vie musulman.

La vérité la plus pure est que les fanatiques néo-conservateurs et israéliens utilisent Bush pour engager les Etats-Unis sur une voie catastrophique.

Global Research Articles by Paul Craig Roberts



Mercredi 17 Janvier 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires