Palestine occupée

Le “Spirit of Humanity”


Dans la même rubrique:
< >

Le 30 juin, la marine israélienne a commis un acte de piraterie en montant illégalement à bord du « Spirit of Humanity » qui se trouvait dans les eaux internationales.


Paul Craig Roberts
Lundi 6 Juillet 2009

Spirit of Humanity
Spirit of Humanity

La marine israélienne a kidnappé son équipage de 21 personnes, en provenance de 11 pays, notamment l’ancienne membre du congrès étasunien, Cynthia McKinney et Mairead MaGuire, prix Nobel. Elle a également confisqué les fournitures médicales, les oliviers, les matériaux de construction et les jouets d’enfants acheminés vers la côte méditerranéenne de Gaza. Le « Spirit of Humanity » est remorqué vers Israël en ce moment même.

On a décrit Gaza comme « le plus grand camp de concentration du monde ». Un million et demi de Palestiniens y ont été poussés par la force, au moyen des armes israéliennes fournies par les USA, après avoir été expulsés de leur maison, de leur ferme et de leur village pour qu’Israël puisse voler leurs terres pour le compte des colons israéliens.

Depuis plus de 60 ans, nous assistons à la répétition de la dépossession des terres amérindiennes par les colons étasuniens aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles - bien que les Nations unies et le droit interdisent strictement le vol de la Palestine par Israël. Un porte-parole du gouvernement israélien a récemment réprimandé le Président des USA pour s’être plaint du vol des terres palestiniennes par Israël ; les USA, a dit l’Israélien, ont volé toutes leurs terres aux Indiens.

J’ai tout de suite su que le « Spirit of Humanity » serait victimes des pirates israéliens lorsque que j’ai reçu, le 25 juin, d’un membre d’une organisation israélienne militant pour la paix, un « avertissement public » selon lequel le gouvernement cypriote n’avait pas autorisé l’embarcation à partir pour Gaza. Le département d’État US avait fait savoir que « le ministère des Affaires étrangères israélien avait informé les officiels étasuniens de l’ambassade US de Tel-Aviv qu’Israël considère toujours Gaza comme une zone de conflit et que tout bateau essayant d’atteindre Gaza ne serait pas autorisé à arriver à destination.

Le « Spirit of Humanity » a obtenu l’autorisation de quitter Chypre lorsque tous les passagers ont signé une décharge de responsabilité à l’égard de Chypre concernant la sécurité de l’équipage aux mains des Israéliens.

Étant donné que le président Obama a demandé qu’une aide humanitaire soit envoyée à Gaza et que la Croix-Rouge internationale a condamné le caractère inhumain du blocus de Gaza par Israël, nous sommes en droit de nous demander pourquoi les États-Unis n’ont pas envoyé une escorte de la force navale étasunienne pour accompagner en toute sécurité le « Spirit of Humanity » à travers les eaux internationales jusqu’à Gaza.

Nous connaissons tous la réponse. Les USA parlent avec éloquence des « droits humains », mais ne font jamais rien de concret pour les faire respecter, surtout lorsque c’est Israël qui les viole. Après tout, le congrès des USA et le président Obama sont entre les mains d’Israël ; le secrétaire général de la Maison-Blanche d’Obama est citoyen israélien, ancien membre des FDI. Israël a à son service des millions de « sionistes chrétiens » étasuniens et des « évangélistes charismatiques ». Par rapport à Israël, le gouvernement étasunien est un fantoche. Il fait ce qu’on lui dit.

Les machos étasuniens roulent peut-être des mécaniques, mais pas quand Israël claque des doigts.

Bien entendu, Israël n’a rien à craindre d’un simple acte de piraterie. Après tout, il se tire de crimes de guerre et de violations du droit international depuis 60 ans. Si les Nations unies essayaient de faire quoi que ce soit, les USA opposeraient leur veto comme ils le font depuis des décennies.

Qu’arrivera-t-il aux ressortissants étrangers kidnappés ? Il est très probable qu’ils seront relâchés et renvoyés dans leurs pays respectifs. Bien entendu, Israël gardera le « Spirit of Humanity » confisqué pour empêcher que des militants des droits humains refassent une tentative pour briser son blocus inhumain de Gaza.

En revanche, Israël pourrait déclarer que ses captifs sont des terroristes étant donné que les Gazaouis ont élu un gouvernement Hamas lors d’élections libres. Le département d’État US fantoche de Washington a déclaré que le Hamas, contrairement à Israël, est une organisation terroriste. Par conséquent, les militants des droits humains à bord du « Spirit of Humanity » fournissent aide et complicité aux terroristes en leur livrant des marchandises. Le département de la Justice (sic) US poursuit en justice les citoyens et les organisations charitables étasuniens qui envoient de l’aide aux Palestiniens au motif que si ceux-ci ne sont pas tous des terroristes, ils sont néanmoins gouvernés par des terroristes.

Je ne serais pas surpris si une lauréate du prix Nobel et une ancienne membre de la Chambre des représentants étasunienne, étaient livrées, avec le reste de l’équipage, aux Etasuniens pour être torturés à l’eau et détenus indéfiniment dans les installations de torture étasuniennes de Bagram. Je suis certain que le « Homeland Security » et le gouvernement étasunien ont désespérément envie de se débarrasser de tous ceux qui les critiquent. La liquidation d’une prix Nobel et d’une membre de la Chambre des représentants serait un précédent pour se débarrasser de nous tous.

Entre-temps, la Californie est devenue un État failli auquel Washington a refusé des fonds de secours. Israël, qui est un État en faillite depuis 60 ans, peut, contrairement à l’État US de Californie, toujours compter sur Washington pour lui fournir les fonds et les armes nécessaires pour continuer à fonctionner.

Pendant que « notre » gouvernement de Washington disait au gouverneur de la Californie qu’il n’aurait pas « un centime », le président Barack Obama remettait la même semaine 2,775 milliards de dollars à Israël.

Le Online Journal (29 juin) a annoncé que l’argent des chômeurs étasuniens a été livré à Israël dans une « petite pièce du Capitole », interdite aux membres de la presse. Franchement, qui voudrait que les médias parlent de l’envoi des dollars des contribuables étasuniens pour le financement des armes nucléaires israéliennes au moment même où ils se font jeter de leurs maisons. Ce n’est pas évidemment que les partisans « chrétiens » d’Israël auraient des objections.

À l’inverse de tous les autres bénéficiaires des largesses militaires étasuniennes, Israël peut très bien contourner le Pentagone et traiter directement avec les fournisseurs étasuniens. Le lobby israélien multiplie ainsi son influence, car les fournisseurs militaires défendent Israël dans les comités du congrès afin d’obtenir les contrats israéliens. Ceci permet à Israël de serrer la vis à l’Iran. Selon Grant F. Smith qui écrit dans le Online journal, Marc Stevdes, représentant de l’Illinois au congrès, a reçu des comités d’action politique israéliens (PAC), 221 000 $ pour sa campagne. Il allait de soi qu’il proposerait une législation empêchant la banque Import-Export d’accorder des garanties de prêts aux pays ayant des relations commerciales avec l’Iran.

Les USA s’imaginent être une superpuissance mais ils sont en fait en pleine torpeur. Pour tout dire un État fantoche.

Même Time magazine publie les preuves des brutalités israéliennes à l’encontre des enfants. Le « peuple élu de Dieu » a pour coutume de brutaliser les enfants palestiniens qu’il capture. Les Israéliens ont aussi pour habitude de tirer sur les enfants dans les rues.

Ne me croyez pas sur parole. L’organisation de Genève, Defense for Children International, révèle, selon Time Magazine, que « les mauvais traitements et la torture des enfants palestiniens prisonniers sont très répandus, systématiques et institutionnalisés, ce qui laisse entendre qu’il y a complicité à tous les niveaux de la chaîne de commande politique et militaire ».

Selon Time Magazine, « les enfants gardent souvent des traumatismes durables subis en prison". Selon Saleh Nazzal, du ministère palestinien des affaires des prisonniers, « lorsque les soldats envahissent une maison et enlèvent un enfant, celui-ci ne se sent plus protégé par sa famille. Il revient de prison, étranger à sa famille et à ses amis. Ces enfants n’aiment pas retourner à l’école ni quitter la maison. Ils souffrent d’incontinence » dit Mona Zaghrout, conseillère à l’YMCA, qui aide les enfants sortant de prison : « quand ils sortent de prison, il pensent et ils se comportent comme des hommes. Leur enfance est finie. » Et ils se tournent souvent vers une autre figure du père - les groupes militants armés se battant contre l’occupation israélienne ».

Voilà où on en est. Il n’y a pas d’argent pour la Californie, ni pour les soins de santé des Étasuniens, ni pour les millions de citoyens qui ont perdu leur maison et n’ont plus de toit, parce qu’Israël a besoin de cet argent. Israël a besoin de l’argent des contribuables étasuniens pour pouvoir se faire encore plus d’ennemis et aura donc besoin de plus d’argent étasunien à dépenser dans les industries d’armement US afin d’opprimer encore davantage les Palestiniens et de se faire plus d’ennemis, ce qui exigera plus d’argent US pour protéger Israël contre sa folie et sa malfaisance.

Et, année après année, le public étasunien endoctriné avale tout ça.

(JPG) Paul Craig Roberts a été secrétaire adjoint au Trésor dans l’administration Reagan. Il est co-auteur du livre la Tyrannie des bonnes intentions. Il peut être contacté à l’adresse : PaulCraigRoberts@yahoo.com



Cet article peut être consulté ici : http://informationclearinghouse.inf... - Traduction : Anne-Marie Goossens
http://www.info-palestine.net


Lundi 6 Juillet 2009


Commentaires

1.Posté par Madame Marie Adélaïde DUGLAN le 06/07/2009 21:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


L'affaire du " SPIRIT OF HUMANITY " vue de notre campagne !

Comme vous le savez je n'ai pas pour habitude de sous estimer l'adversité, c'est donc dans le principe même que nous observerons ce point de détail dans l'histoire du sionisme.

Dans cette affaire, le sionisme est très loin d'être le grand gagnant !

Beaucoup de choses sont en train de se mettre en place dans le monde sur cette affaire et visiblement, hier ils auraient libéré des otages du Qatar .

Concernant le statut et l'importance des personnalités :
Ils ont pris leurs risques en toute connaissance de cause !
Nous ne pouvons que souhaiter qu'ils soient libérés le plus tard possible, ce qui compte pour nous c'est uniquement la cargaison et son acheminement à Gaza !

Le reste c'est un très bon plan de communication mondial contre le sionisme !
S'ils pouvaient les garder au moins 15 jours ce serait le top !

Et c'est aussi excellent pour nous qu'il voient de près les prisons en Israël !

Pendant les tristes évènements que nous avons tous vécus pendant la guerre de Gaza, nous n'avons aucun souvenir d'un quelconque Prix Nobel de la Paix qui ait condamné avec " la plus grande fermeté le génocide sioniste " qui se passait sous leurs yeux !
Pas plus Madame Maired Corrigan Maguire que sa consoeur Irlandaise Madame Betty Williams également Prix Nobel de la Paix !
Si après tout cela elles pouvaient militer pour le NON de l'Irlande au traité de Lisbonne ce sera très bien !

Concernant la Souveraineté de l'Union Européenne, je n'ai non plus aucun souvenir qu'un seul haut responsable d'un parti politique ait condamné en France et même dans toute l'Europe ce Véritable Génocide qu'aucun ne pouvait ignorer !

Nous attendrons tranquillement et sans bouger que la réaction du Tribunal Russell sur la Palestine, fondé en mars 2009 et inauguré en présence du diplomate français Stéphane Hessel, un des pères de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.
L'objectif affiché du Tribunal Russell sur la Palestine est :
« réaffirmer la primauté du droit international comme base du règlement du conflit israélo-palestinien ».
Une déclaration de notre Cher Monsieur Stéphane Hessel serait bien sur fortement appréciée.
Donc en attendant c'est le STATU QUO !

Madame Marie Adélaïde DUGLAN
marie.adelaide.duglan@hotmail.fr



2.Posté par hélène le 06/07/2009 23:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

maitre en prison le sirit of humanity, c'est vraiment UN SYMBOLE PARLANT!!
c'est çà israel,:...........la prison de l'esprit d'humanité!!

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires