Propagande médiatique, politique, idéologique

Le Réseau "Sortir du nucléaire" accuse Yann Arthus-Bertrand d'avoir occulté la question du nucléaire dans son film Home



Vendredi 12 Juin 2009

Le Réseau "Sortir du nucléaire" accuse Yann Arthus-Bertrand d'avoir occulté la question du nucléaire dans son film Home

Communiqués de presse

Le photographe se dit écologiste... mais il soutient l'industrie nucléaire



Le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce à nouveau l'engagement pronucléaire de Yann Arthus-Bertrand, incompatible avec son image médiatique d'écologiste. Le photographe fait la promotion de l'atome de façon insidieuse avec des affirmations gratuites du genre "on ne peut pas faire autrement" ou "on ne peut pas s'en passer", sans jamais en apporter la moindre preuve.

Dans son film "Home", qui dénonce les dégâts occasionnés par les êtres humains sur la nature, Yann Arthus-Bertrand a tout simplement occulté la question du nucléaire. En effet, s'il en avait parlé, il aurait été obligé de mettre en exergue les fuites d'uranium, les déchets radioactifs, les installations nucléaires à démanteler, etc.

Aussi, de toute évidence pour protéger les intérêts de l'industrie nucléaire, le photographe a tout simplement occulté le nucléaire dans son film Home, et tente de se justifier ainsi : "Dans le film, je n'ai pas réussi à parler du nucléaire, je voulais le faire, mais c’était très très compliqué." (*) Or, les questions du réchauffement climatique, des pollutions, des différentes énergies sont tout aussi complexes ou "compliquées".

A contrario, pour quelqu'un qui prétend vouloir "sauver la planète", le problème est d'une grande simplicité : le nucléaire est une des énergies les plus polluantes, et la plus dangereuse : elle doit donc disparaitre. Il est légitime de penser que c'est le fait d'être sponsorisé de longue date par EDF qui empêche Yann Arthus-Bertrand de se positionner correctement sur ce sujet.

D'ailleurs, le photographe avoue "Je pense qu’il y aura des accidents nucléaires" mais ajoute "je ne vois pas comment on va remplacer toutes les centrales qui fonctionnent en France." Yann Arthus-Bertrand voit donc comment réduire la part du trio pétrole-gaz-charbon, qui couvre 85% de la consommation mondiale d'énergie, mais il ne voit pas comment se passer du nucléaire qui n'en couvre pourtant que 2%.

Un stage au Réseau "Sortir du nucléaire" fera le plus grand bien au photographe, mais il est vrai qu'il préfère fréquenter EDF, Total et autres compagnies...


(*) Cf Yann Arthus-Bertrand: "Je ne suis pas pour le nucléaire, mais ..."


Lien permanent vers ce communiqué: http://www.sortirdunucleaire.org/actualites/communiques/affiche.php?aff=565



Vendredi 12 Juin 2009


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires