Palestine occupée

Le Président palestinien Hussein Ibish parvient à un accord de paix avec Israël


Dans la même rubrique:
< >

AUTEUR: Yaman SALAHI يامن صالاحي

Traduit par Marcel Charbonnier. Édité par Fausto Giudice


Samedi 30 Mai 2009

Le Président palestinien Hussein Ibish parvient à un accord de paix avec Israël

En tant que président élu du peuple palestinien, Hussein Ibish, collaborateur scientifique (Senor Fellow) de l’ATFP [Americans Tasked with F*cking Palestine – Américains Chargés de B. la Palestine1 ], dont un des dirigeants vient d’être condamné par la justice pour avoir volé pour 100 000 dollars de dons, vient de parvenir à un accord de paix avec le Consul général d’Israël à Los Angeles, Yaakov Dayan.

Trahissant des décennies de combat national du peuple palestinien et effectuant un retournement de veste aussi dramatique que le discours de Yasser Arafat avec la branche d’olivier et le flingue, Monsieur Hussein Ibish a cassé la baraque en insistant sur la nécessité de stopper la construction d’implantations israéliennes en Cisjordanie – une position qu’aucun dirigeant palestinien, dans l’Histoire, n’avait encore jamais fait sienne jusqu’à ce jour.

Ibish a également apporté la preuve de son intelligence aigüe en faisant une proposition extrêmement innovatrice : le Hamas, ce parti politique palestinien qui fut élu démocratiquement à la direction du pouvoir législatif palestinien en 2006 et qui dirige aujourd’hui le gouvernement palestinien dans la Bande de Gaza, ne saurait être autorisé à participer à de quelconques négociations relatives aux frontières du futur État palestinien.

Le Président Ibish a démontré, par ailleurs, sa propension à déposséder les réfugiés palestiniens, expliquant qu’ils causaient de terribles migraines à Israël depuis soixante et un ans. Il a déclaré que le droit au retour dissuadant Israël de conclure tout accord, il convenait de tout faire « afin que les pourparlers ne viennent se fracasser sur cet écueil-là ». Le Président Ibish n’a pas précisé s’il y avait aussi des causes de rupture d’accords pour les Palestiniens, jurant que, sous sa présidence, les Palestiniens ne diraient jamais ‘non’ à un accord avec Israël, quelle qu’en soit la nature, ce qui permettrait afin de conclure la paix.

Si le Président a fasciné son auditoire par son esprit et s’il a particulièrement plu à ses partenaires israéliens, il n’a pas été en mesure de s’engager à titre personnel sur l’une quelconque des propositions du délégué israélien concernant le statut de Jérusalem.

Un journaliste lui ayant demandé d’expliquer comment il se faisait qu’il avait été  élu et qu’on lui avait délégué l’autorité nécessaire pour brader les droits des réfugiés palestiniens, le Président Ibish a expliqué : « Vous savez, il y a plusieurs types d’élections. Le Hamas, par exemple, a été élu démocratiquement, et c’est là quelque chose d’extrêmement dangereux, au Moyen-Orient ! Personnellement, j’ai été élu unilatéralement par le modérateur de cette conférence. Ce qui est fait est fait : il faut simplement aller de l’avant et accepter le fait que je suis désormais le chef dûment élu du peuple palestinien. Il est d’ailleurs tout à fait vraisemblable que le délégué israélien n’aurait pas accepté de participer à cet événement, s’il avait eu le soupçon qu’il risquait d’être confronté à des Arabes en colère2.

Or, je ne pense pas qu’il soit convenable que cette rencontre vienne se fracasser sur ce genre d’écueil…

 NdE

1-      L’auteur fait allusion à une organisation appelée  American Task Force on Palestine [Force opérationelle américaine sur la Palestine, sic!], qui rêve de devenir l’équivalent arabe-américain de l’AIPAC et  dont le président fondateur est Ziad Asali (photo ci-dessous). Celui-ci a déclaré  le 1er août 2007 : “Franchement, les Palestiniens sont de la racaille, beaucoup d’entre eux ne parlent même pas l’anglais. Et quoiqu’ils disent, c’est souvent inslultant et ensuite utilisé contre eux. »

2-      Allusion à une conférence-débat,  tenue à l’Université de San Francisco le 1er avril 2009, du Consul général d’Israël Akiva Tor et du professeur As'ad Abukhalil., qui a été très animée du fait de la présence d’Aarbes en colère.





Source : kabobfest - Palestinian President Hussein Ibish reaches peace agreement with Israel

Article original publié le 26/5/2009

Sur l’auteur

Fausto Giudice est membre de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner l’auteur, le traducteur, l'éditeur et la source.

URL de cet article sur Tlaxcala :
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=7746&lg=fr

Yaman   SALAHI يامن صالاحي


http://www.kabobfest.com


Yaman Salahi est l'une des signatures du blog collectif KABOBfest, qui regroupe des jenes gens éduqués et critiques, en majorite arabes-usaméricains et surtout d'origine palestinienne, qui commentent l'actualité du Moyen-Orient.

Articles de Yaman Salahi sur Tlaxcala



Samedi 30 Mai 2009


Commentaires

1.Posté par VIRGILE le 30/05/2009 23:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Interdire le droit au retour des palestiniens sur la terre de leurs patriarches ce serait comme interdire à tous les crypto-juifs sionistes et autres de la planète d'habiter un autre lieu que Canaan, la Terre Promise par Dieu aux descendants d'Abraham !!!
La terre appartient à Dieu, nous n'en sommes que les gérants de passage. Quant à Canaan, les Israélites tout comme le monde des sauvés ne connaissent qu'un Seul Roi, l'Emmanuel, Jésus le Christ. Les talmudo-sionistes, démoniaques, sont encore scotchés dans des reliques millénaires et n'ont toujours pas reçu l'Esprit. Dommage car ça sent pour eux le lac de feu et de souffre !
Pour le reste, politiquement, économiquement, l'humanité est face au plus grave fléau que la terre n'ait jamais porté: un peuple d'imposteurs, sans foi ni loi, qui sème la mort et le pillage sur toute la planète. La chute risque d'être rude, tant pour eux que pour l'humanité car ils ont infiltré toutes les strates des décideurs mondiaux, pour leur perte. A suivre !

2.Posté par DURANDUPONT le 31/05/2009 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

PARFAITE ANALYSE DE VIRGILE..

3.Posté par redk le 31/05/2009 14:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Ceux qui fument, boivent, ont leur franc-parler et apprécient les perversions sexuelles, dominent tant au niveau intellectuel que moral"
Hussein Ibish

Voila en quelques mots, pour personnifier le zigoto qui en 1997, alors qu'il était lecteur à l'université du Massachusetts, grogné contre une règle de l'université interdisant à ses employés (comme lui) d'avoir des relations sexuelles avec les étudiants, qualifiant cette interdit de "guerre totale contre la b...se".
Il vilipende plus particulièrement l'impact que cette loi allait avoir sur les homosexuels, furibard du préjudice pouvant être subi si "tu es gay et que tu te gênes de le faire savoir à un monde homophobe"., riens de moins!!

Donc se président fantoche, à qui ses marennes sionisto-impérialistes ferais mieux de le présenter au bal de fin d'année en tant que reine des drag queens, la il auras toutes ses chances, plutôt que président d'une nation digne et bienséante!!

Pour finir, feux raïs Yasser Arafat (repose en paix) avec la branche d’olivier et le flingue, n'avais rien de dramatique ou de déshonorent, bien au contraire, la branche d'olivier, si tu es près a une paix sincere, qui se base sur le retour de touts les droits de mon peuple et le flingue symbole de lutte, si tu t'y refuse!!

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires