ALTER INFO

Le Président iranien insiste sur la poursuite des activités nucléaires iraniennes


Dans la même rubrique:
< >



Le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a souligné que le peuple iranien, plus solidaire que jamais, poursuivrait ses activités nucléaires. S’adressant aux signataires de la résolution contre l’Iran, le Président iranien a rappelé :


IRIB
Lundi 25 Décembre 2006

« Que l’Occident le veuille ou non, l’Iran est un pays nucléaire. » Rappelons que le Conseil de sécurité a adopté, hier samedi, une résolution contre les activités nucléaires iraniennes, résolution, qui, d’après la RII, est politique et dépourvue de toutes bases juridiques et logiques. Toute de suite après, le Secrétaire général de la sécurité nationale iranienne et le Ministère iranien des Affaires étrangères ont rejeté la résolution, tandis que le Président iranien qualifiait, ce matin, la dite résolution de morceau de papier froissé, rappelant que l’Iran poursuivrait ses activités nucléaires civiles, malgré les menaces et les sanctions du Conseil de sécurité. La position de la RII envers ses programmes nucléaires et l’adoption de résolutions contre ses activités avaient été annoncées, de manière claire et transparente, bien avant le renvoi au Conseil de sécurité du dossier nucléaire iranien.
L’Iran avait, à maintes reprises, prévenu que son dossier nucléaire pouvait être résolu, conformément aux règles et lois, régissant, notamment, le TNP, et par des négociations, au sein de l’AIEA. Téhéran avait, également, indiqué que le renvoi de son dossier nucléaire au Conseil de sécurité laissait envisager une confrontation avec l’Occident, ce qui ne serait dans l’intérêt d’aucune des parties concernées. Et cependant, et malgré toutes les mises en garde de l’Iran, le trio européen, sous les pressions des Etats-Unis, a renvoyé le dossier nucléaire iranien au Conseil de sécurité et a, finalement, fait adopter, hier, samedi, une résolution contre les activités nucléaires iraniennes. Sans tenir compte du contenu et du ton de cette résolution, on peut, déjà, comprendre que l’adoption, même, de cette résolution est l'expression de la détermination de l'Occident à empêcher, par tous les moyens, l’Iran, de poursuivre ses activités nucléaires civiles.

Au lendemain de l'adoption de cette résolution, le Président iranien a rappelé que, durant toutes les années qui ont suivi l’avènement de la Révolution islamique, le peuple iranien avait fait l’objet de sanctions, mais qu'il n’avait jamais cessé d'aller de l'avant. Ceci dit, les nouvelles sanctions n’affecteront en rien la détermination du peuple iranien à bénéficier de l’énergie nucléaire civile. La confrontation actuelle de l’Occident avec la RII, notamment, dans le domaine de l’énergie nucléaire, prouve que l’Ordre de l’Arrogance, en dehors de sa sphère hégémonique, ne supporte le progrès d'aucun pays. C’est ce que la nation iranienne a compris, il y a environ 28 ans. Etant donné qu’elle a toujours insisté sur la sauvegarde de son indépendance et de sa liberté, la RII a, constamment, été menacée, par les complots des Etats-Unis et de leurs alliés. Mais tout comme l’a rappelé le Président iranien, la nation iranienne, en dépit de tous les complots de ses ennemis, poursuivra ses activités scientifiques et de recherches, pour créer un Iran, qui soit un modèle à suivre pour tous les pays de la région.


Lundi 25 Décembre 2006

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires