Politique Nationale/Internationale

Le Président iranien insiste sur l'inefficacité des sanctions contre l'Iran



Mardi 25 Novembre 2008

Le Président iranien insiste sur l'inefficacité des sanctions contre l'Iran
"La nation iranienne pourrait gérer sans problème les affaires de son pays, même si un jour son pétrole n'était plus acheté par ses ennemis.", selon le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, qui l'a rappelé, lundi matin, lors des cérémonies d'inauguration de 4 projets nationaux, au Khuzestân, province située au sud-ouest de l'Iran. "Les sanctions imposées, durant ces toutes dernières années, à l'Iran, par les Etats-Unis, a-t-il indiqué, n'ont jamais empêché le progrès de l'Iran, qui continue, aujourd'hui, encore, malgré toutes les nouvelles sanctions adoptées par le Conseil de sécurité, à aller de l'avant."

"L"Iran poursuit sa marche en avant, et grâce à ces sanctions, nous somme témoins, aujourd'hui, de la mise en marche d'une usine, d'une capacité de production d'un million de tonnes d'éponge de fer, à Ahwaz, tandis que la mise en marche de dizaines d'autres grands projets est prévue avant la fin de l'année iranienne.", a-t-il précisé. Le Président iranien, qui s'exprimait, lors de la semaine du Bassidj, a rappelé que la marche en avant de l'Iran découlait de sa culture du Bassidj. "La culture du Bassidj est celle qui prévaut en Iran. Rien ne peut éloigner le peuple bassidji iranien de ses idéaux et objectifs.", a fait remarquer le Président Ahmadinejad.

Expliquant les raisons des succès de l'Iran, il a indiqué que les relations internationales ont changé aujourd'hui. "L'époque où quelqu'un ordonnait et où les autres obtempéraient est révolue.", a-t-il ponctué. "Souvenons-nous des années où l'Iran vendait son pétrole 8 dollars, le baril, et arrivait à gérer ses affaires et son économie avec un revenu pétrolier très faible, voire, estimé à zéro.", a poursuivi le Président iranien, ajoutant que toute sanction contre l'Iran ne se ferait, certes, pas seulement au détriment des intérêts de l'Iran, mais qu'elle endommagerait, aussi, les compagnies américaines et européennes. Par exemple, dans les secteurs du pétrole et de l'énergie, les compagnies occidentales ont, déjà, été privées d'occasions d'investissements, tandis que ces deux secteurs ont connu, ces dernières années, un essor considérable.

A ce propos, le quotidien "Financial Times" a écrit, dans sa dernière édition, que les sanctions anti-iraniennes des Etats-Unis étaient inefficaces et que presque la plupart des responsables économiques du monde se demandaient pourquoi les locataires de la Maison Blanche s'obstinaient à poursuivre leurs politiques hostiles envers Téhéran, bien qu'ils soient parfaitement conscients de la capacité et de la puissance de l'Iran dans l'Ordre mondial. En tout état de cause, l'économie de l'Iran a connu, en cette seule dernière année, une croissance remarquable. C'est une réalité que les Etats-Unis doivent accepter: l'Iran est un pays puissant, du point de vue économique, ce qui a fait de lui une grande puissance régionale.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mardi 25 Novembre 2008


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires