Politique Nationale/Internationale

Le Président Correa expulse l'ambassadeur colombien et mobilise des troupes



Mardi 4 Mars 2008

Le Président équatorien, Rafael Correa, a annoncé l'expulsion de l'ambassadeur colombien et le retrait de Bogota de l'ambassadeur équatorien. Il a également ordonné la mobilisation des troupes à la frontière.

Le Président Correa a qualifié d'inapropriée la réponse de la Colombie au sujet du bombardement et de l' incursion de l'armée colombienne dans une région frontalière. Il a souligné que de toute évidence cette attaque a été planifiée. Il a précisé qu'il s'agit-là d'une violation de la souveraineté équatorienne.

Le Président équatorien a demandé une réunion urgente du Conseil de Sécurité et du Mercosur.

Il a déclaré que son homologue colombien, Alvaro Uribe, est mal informé ou lui a grossièrement menti au sujet de l'agression de samedi sur le territoire équatorien.

Dans une conférence de presse qu'il a donné auparavant, Rafael Correa avait annoncé : " Nous irons jusqu'aux dernières conséquences pour que soit éclairci ce fait scandaleux qui est une agression contre notre territoire et notre Patrie " Il s'est ainsi référé à une opération conjointe entre les forces armées de la Colombie et des Etats-Unis contre des guérilleros colombiens.

Il a précisé que les rapports réalisés par les militaires équatoriens qui se sont rendus dans les lieux des faits révèlent qu'il n'y a pas de persécution comme le prétend le gouvernement colombien.

" Soit le Président Uribe a été mal informé, soit il a menti d'une façon éhontée au Président de l'Equateur " a souligné Rafael Correa qui a demandé des explications convaincantes du fait que son homologue colombien a été trompé.

" Autrement, il est évident qu'une fois de plus il a menti au gouvernement équatorien et qu'il a ordonné cette incursion sans aucun scrupule " a relevé le Président Correa qui a précisé que les experts militaires équatoriens ont établi qu'il n'y a pas eu de combat car les guérilleros des FARC ont fait l'objet d'un pilonnage et ils ont été massacrés pendant qu'ils dormaient.

" Tout semble indiquer qu'une technologie de pointe a été utilisée pour détecter pendant la nuit, dans la forêt, le groupe des FARC, sûrement avec la collaboration de puissances étrangères " a-t-il souligné.

Les militaires équatoriens ont trouvé sur les lieux les corps de 15 guérilleros et 2 femmes blessées dans un campement improvisé.

Rafael Correa a précisé que les guérilleros étaient en pyjama ce qui démontre qu'ils ont été surpris.

Le Venezuela a également rappelé son ambassadeur à Bogota et à envoyé des troupes à la frontière.

http://www.radiohc.cu http://www.radiohc.cu



Mardi 4 Mars 2008

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires