Politique Nationale/Internationale

Le Président Ahmadinejad a réitéré le droit de l'Iran à utiliser l'énergie nucléaire


Tandis que les Etats-Unis et leurs alliés européens sont en train d'élaborer une résolution anti-iranienne, au Conseil de sécurité des Nations-unies, le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a déclaré, mardi, que le peuple iranien ne renoncerait jamais à ses droits légaux, dans le domaine du nucléaire civil.


IRIB
Mercredi 20 Décembre 2006

Ahmadinejad, qui est en visite, dans la province de Kermanchâh (ouest), a évoqué, lors d'un discours, devant la foule des habitants du Chef-lieu de la province, les politiques hostiles de Washington, à l'encontre de l'Iran, depuis la période de la défense sacrée du peuple iranien, face à la guerre, que lui avait imposée le régime déchu de Saddam Hussein, ex-dictateur irakien, pour en conclure que les Etats-Unis et certains de leurs plus proches alliés européens cherchent à porter atteinte aux intérêts nationaux de la RII, en la privant d'un accès légal et légitime au nucléaire civil. A l'époque de la guerre de huit ans que le régime déchu de Saddam Hussein avait imposée à l'Iran, de 1980 à 1988, l'Occident a soutenu le dictateur de Bagdad, sur les plans politiques, militaires et financiers.

Des pays, comme les Etats-Unis, la France, la Grande Bretagne et l'Allemagne ont transféré, en Irak, les matières premières et la technologie de la fabrication des armes chimiques et bactériologiques que l'armée bassiste a utilisées, non seulement, contre les combattants iraniens, mais aussi, contre la population civile, aussi bien, en Irak qu'en Iran. En effet, le Président Ahmadinejad a rappelé que les Etats-Unis et la Troïka européenne, qui accusent, aujourd'hui, la RII de prolifération nucléaire, étaient, directement, impliqués dans les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité que le régime de Saddam Hussein a commis, contre les deux peuples, iranien et irakien, leur objectif étant de renverser l'Ordre islamique d'Iran.

Aujourd'hui, Washington et ses alliés européens prétendent que l'Iran développe un programme militaire clandestin, pour fabriquer des armes atomiques, et ce, sans qu'il y ait la moindre preuve, sur l'existence d'un tel projet secret, en Iran. Cela est un autre exemple de la politique de deux poids, deux mesures de l'Occident vis-à-vis du régime de non prolifération, car, tout en essayant d'empêcher l'Iran de développer son programme nucléaire civil, les gouvernements occidentaux se sont gardés de réagir, sérieusement, aux récentes déclarations du Premier ministre du régime sioniste, Ehud Olmert, qui a reconnu l'existence d'un arsenal nucléaire, en Palestine occupée. Et ce, alors que la puissance nucléaire de Tel-Aviv est un facteur de déstabilisation et d'insécurité, pour toute la région du Moyen-Orient.


Mardi 19 Décembre 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires