Politique Nationale/Internationale

Le Porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères : Les exactions du régime sioniste contre l’Iran témoigne de sa faiblesse


En réaction aux allégations de certains responsables du régime sioniste menaçant d’attaquer par bombe nucléaire tactiques les centres nucléaires iraniens, le Porte-parole du ministère iranien des A.E. a déclaré : Toute action anti-iranienne ne resterait pas sans réponse et l’assaillant la regrettera.


Keyhan
Jeudi 11 Janvier 2007

Le Porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères : Les exactions du régime sioniste contre l’Iran témoigne de sa faiblesse
Dimanche, lors de sa conférence de presse hebdomadaire, le Porte-parole de la diplomatie iranienne a déclaré, en réaction à l’article du Sunday Times, annonçant que les forces militaires du régime sioniste concoctaient un plan d’attaque contre trois régions iraniennes à savoir Natanz, Ispahan et Arak, à l’aide de missiles atomiques, Seyyed Mohammad-Ali Hosseini a déclaré : Bien que de telles déclarations, en parallèles avec les aveux d’Ehud Olmert, reconnaissant l’arsenal nucléaire d’Israël, soient plus qu’explicites, l’opinion publique mondiale et les pays de la région sont bien conscients que c’est le régime sioniste qui constitue la menace principale au moyen-Orient.

Mais nous sommes certains que de telles allégations témoignent de la faiblesse du régime sioniste et de son impuissance, et n’affecteront nullement la ferme volonté de l’Iran de poursuivre ses activités nucléaires civiles.

En même temps, il a précisé : Néanmoins, toute démarche contre l’Iran ne laisserait pas sans réponse de sorte que l’assaillant regrettera son acte.



C’est le Comité qui détermine les devoirs de l’Agence



Le rapport entre l’Iran et l’Agence à la suite de l’adoption de la résolution 1737 contre l’Iran figure parmi d’autres questions que les journalistes ont interrogé le Porte-parole de la diplomatie iranienne.

« Il incombe à un comité spécial d’examiner les relations entre l’AIEA et l’Iran, ce comité est formé au Conseil suprême de la sécurité nationale, où assiste aussi des experts du ministère iranien des A.E. et d’autres organes et finalement les décisions nécessaires seront prises.

Selon Hosseini la visite de M. Larijani en Chine avait pour objectif de remettre le message du Président Ahmadinejad à son homologue chinois et des consultations politiques. « Les négociations de Larijani avec les responsables chinois dans les domaines économiques et de l’énergie notamment nucléaire ont été très positives et les Chinois aussi ont réitéré la poursuite des négociations pour trouver un règlement négocié au nucléaire iranien et hors du cadre du Conseil de sécurité.





Les sanctions américaines sont vaines



Le Porte-parole du ministère iranien des A.E. a qualifié d’inefficaces les embargos économiques, commerciaux et financiers à l’encontre de l’Iran et a déclaré :

Ces efforts visent à faire pressions sur différents pays qui ont de bonnes relations avec l’Iran ; certains de ces pays ont annoncé qu’ils étaient prêts à coopérer hors de la résolution car leurs intérêts nationaux n’exigent pas qu’ils soient enchaînés par des politiques injustes de l’Amérique.

En réponse à cette question comme quoi, l’Amérique a boycotté 200 firmes russes qui coopèrent avec l’Iran, M. Hosseini a déclaré :

La Russie a réagi contre cette question en rejetant cette démarche américaine.

A propos des consultations des pays du littoral du golfe Persique, Hosseini a souligné : « Nous avons eu des négociations avec les pays du littoral du golfe Persique, négociations qui se poursuivaient toujours par le passé.

L’Iran a constamment réitéré que les coopérations et les coordinations entre les pays de la région pourraient être constructives assurant les intérêts de tous les pays », a-t-il ajouté.

De même, le Porte-parole du ministère iranien des A.E. a déclaré :

« Les consultations des pays de la région ne seront pas efficaces, car en principe l’existence même d’Israël dans la région est l’origine de l’insécurité et l’instabilité dans la région et que les intérêts des pays de la région ne seraient assurés par un facteur de trouble dans la région.

En réponse à la question concernant les provocations qui ont eu lieu de la part des flottes américaines dans la région, Hosseini a déclaré : De telles démarches sont provocatrices.

Les Américains cherchent à appliquer des sanctions, tout en suggérant une sorte de tension et d’instabilité dans la région. Ils poursuivent aussi d’autres objectifs dans leur coopération politico-économique avec les pays de la région.

En même temps l’Iran agira avec sagesse envers de telles démarches et s’efforcera de dissiper les ambiguïtés dans ses relations, sur la scène internationale, a-t-il conclu.

IRIB


Jeudi 11 Janvier 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires