Géopolitique et stratégie

Le Pentagone va attaquer des cibles militaires iraniennes (expert russe)


Le Pentagone projette de mener prochainement une attaque massive contre l'infrastructure militaire iranienne, estime le général Leonid Ivachov, vice-président de l'Académie de sciences géopolitiques.


Ria-Novosti
Jeudi 22 Mars 2007

Le Pentagone va attaquer des cibles militaires iraniennes (expert russe)

"Je n'ai aucun doute quant à la réalité de cette opération ou, plus précisément, de cette agression contre l'Iran", a déclaré le général russe dans un entretien à RIA Novosti mercredi.

Selon lui, en témoignent notamment la conférence début mars à Washington du Comité américano-israélien (AIPAC), qui a décidé d'appuyer l'administration Bush, ainsi que le fait que quelques jours après le Congrès US a révoqué son propre amendement interdisant au président d'attaquer l'Iran sans son aval.

"Nous en avons tiré la conclusion que cette opération aurait bien lieu. Autrement dit, la communauté israélienne des Etats-Unis et la direction israélienne - représentée à cette conférence par la ministre des Affaires étrangères de l'Etat hébreu - ont formulé la directive d'attaquer l'Iran", a noté l'expert.

Mais les Etats-Unis ne projettent pas d'opération terrestre. "Selon toute évidence, il n'y aura pas d'invasion terrestre. Ce seront des frappes aériennes massives et d'usure, dans le but de détruire le potentiel militaire de la résistance, les centres de direction administrative, les installations économiques clefs et, si possible, une partie de la direction iranienne", a souligné l'expert.

Le général Ivachov n'a pas écarté l'éventualité de frappes au moyen d'armes nucléaires tactiques contre les sites nucléaires iraniens. "Il se peut qu'on fasse appel à des charges nucléaires de faible puissance", a-t-il supposé.

L'action du Pentagone sera en mesure de paralyser la vie dans le pays, d'y semer la panique et, d'une manière générale, d'instaurer un climat de chaos et d'incertitude", a affirmé l'expert.

"Cela pourrait raviver les luttes pour le pouvoir à l'intérieur de l'Iran. Une mission de paix devra suivre pour mettre au pouvoir à Téhéran un gouvernement pro-américain", a estimé le général Ivachov.

Tout cela aura pour but de redorer le blason de l'administration républicaine qui pourra ainsi déclarer que le potentiel nucléaire iranien a été détruit, a-t-il ajouté.

Parmi les éventuelles conséquences de l'opération militaire, le général a cité la dislocation du pays à l'instar de l'Irak. Selon lui, "cette conception a donné des résultats dans les Balkans, maintenant elle sera appliquée - si celle-ci ne l'est pas déjà - à l'égard du Grand Proche-Orient".

Interrogé sur la question de savoir si la Russie était en mesure, par la voie diplomatique, d'influer sur les évolutions autour de l'Iran, l'expert a affirmé que "Moscou doit exercer un impact, exigeant une convocation urgente du Conseil de sécurité de l'ONU pour étudier la question de l'agression non sanctionnée en préparation contre l'Iran et du non-respect des principes de la Charte de l'ONU".

"Et là la Russie pourrait coopérer avec la Chine, la France et les membres non permanents du Conseil. De telles mesures préventives pourraient contenir l'agression", affirme le général Ivachov.


Jeudi 22 Mars 2007


Commentaires

1.Posté par Laïd DOUANE le 23/03/2007 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne faut jamais écouter un général russe quand il parle de stratégie politique. Ils ont toujours appris comment il faut entretenir la peur et faire de la prévision de la guerre froide. Les généraux russes manquent de culture. Cependant j’exclue Poutine de cette vision.

Le Général en parlant d’attaques que mènerait le Pentagone n’a pas soufflé mot de ce qui serait la riposte des gardiens de la révolution. A l’écouter, l’Iran resterait les bras croisés pendant toute l’opération pour laisser régner le chaos. Les missiles iraniens de différentes portées, leurs bâtiments de guerre, commandos spéciaux et tout ce qu’ils ont développé en matière de balistique serait cloué !! Il n’y aurait ni tirs sur les portes avions, ni engorgement au niveau du détroit d’Hormuz, ni flambée des prix du pétrole ni même des opérations de représailles contre l’entité sioniste. Selon ce général de la guerre froide, il y aurait un Iran divisé, des manifestations de soutien et bush surtout la chaos à en faire des films !
Cependant, les déclarations de ce général ne manquent pas de révélations. Ainsi, en affirmant que « les Etats-Unis ne projettent pas d'opération terrestre » donne à penser que dans les coulisses les Russes auraient souhaité cela et auraient émis ce vœu aux Américains. Réaffirmer qu’il n’y aura pas d'invasion terrestre et que « Ce seront des frappes aériennes massives et d'usure, dans le but de détruire le potentiel militaire de la résistance, les centres de direction administrative, les installations économiques clefs et, si possible, une partie de la direction iranienne", confirme ce que je viens de dire.
Parler d’attaques étasuniennes dans des conditions défavorables à l’administration Bush c’est admettre que les USA sont gouvernés par des cons qui n’ont rien de calculateurs. C’est dire aussi que Bush est capable de se jeter du haut d’une tour qu’il se hâte d’achever!
Enfin si les conditions sont restées telles quelles, il n’y aura pas d’attaques et les USA construiront des ponts de communication avec les Iraniens. C’est trop tard pour les USA pour réussir un quelconque coup contre l’Iran qui les connaît mieux qu’ils ne la connaissent !
Laïd DOUANE

2.Posté par MINOU99 le 24/03/2007 10:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour
Et je me pose la question de savoir pourquoi presque la quasi totalité des médias inféodés aux theses bellicistes, toujours prompts à relayer par leur canal dévoué le message de WASHINTON prépare l'opinoin publique à une attaque imminiente contre l'IRAN. La surprise pourrait être également imminente pour le locataire de la Maison Blanche qui cherche une sortie honorable à sa polique suicidaire, vouée à l'échec totale.
Il faudrait s'en prendre à cette machine à propagands qui ne cesse de débiter des fariboles et toutes sortes d'inepties et à ces médias douteux, pour ne pas dire malhonnetes, qui de par leur position au parti flagrant cautionne implicitement la guerre contre l'IRAN comme le CRIF et co.
Le message peut-être aussi:
L'Iran serait attaqué en Avril 2007. Soyez sur vos gardes car tout peut arriver, y compris les dommages collatéraux même pour ceux qui n'ont rien à voir avec cette brusque montée de la tension au Proche Orient.
Minou99
Militant des droits
de l'homme

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires