Géopolitique et stratégie

Le Pentagone envisage de stationner ses unités d'élite spéciales en Asie centrale



Jeudi 1 Octobre 2009

Le Pentagone envisage de stationner ses unités d'élite spéciales en Asie centrale
Selon l'information d'EurasiaNet, le Pentagone envisage de stationner ses unités d'élite spéciales dans les Etats d'Asie centrale, y compris le Turkménistan, malgré son statut neutre.
 
"Les Américains étudient actuellement les possibilités d'y installer des aérodromes de réserve. Situé entre l'Iran et l'Afghanistan, le Turkménistan est un avant-poste idéal pour l'influence américaine en Asie centrale", a déclaré Alexander Rahr au quotidien Nezavissimaïa gazeta.
En plus de sa politique d’expansionnisme, sous couvert de coopération énergétique,  Washington essaie d'entraîner Achkhabad dans sa politique afghane.
Il faut dire qu’Achkhabad sera en octobre la capitale énergétique du monde. Un appel d'offres international pour 32 blocs turkmènes sous licences du plateau continental de la Caspienne sera lancé lors du forum d'investissement qui s'y tiendra du 15 au 17 octobre, selon  le quotidien Nezavissimaïa gazeta.
 
Les grandes compagnies Exxon Mobil, International SA, Chevron, Marathon, KBR & Parker Drilling et d'autres ont réagi à la proposition du président turkmène d'exploiter les gisements d'hydrocarbures de la Caspienne.
 
Selon les estimations de la compagnie géophysique américaine Western Geco, les réserves du secteur turkmène du plateau continental de la Caspienne atteignent 11 milliards de tonnes de pétrole et 5500 milliards de m3 de gaz (sans tenir compte des blocs pour lesquels des contrats ont été conclus par des compagnies de Malaisie et de Corée du Sud).
 
Une licence a récemment été reçue par le consortium allemand RWE. Selon son porte-parole Uwe Stephan Lagies, si les suppositions sur les réserves de gaz ou de pétrole du bloc se confirment, le consortium recevra une licence pour l'exploitation industrielle du gisement pendant 20 ans et le gaz extrait alimentera le gazoduc de Nabucco. Selon les experts, l'exemple de RWE peut être suivi par des compagnies américaines qui fourniront le gaz extrait sur le plateau continental au gazoduc de Nabucco.
 
"Les Etats-Unis travaillent dans la Caspienne en commun avec l'Union européenne en vue de réduire la dépendance vis-à-vis de la Russie dans son transport monopoliste de gaz et de vendre du gaz à l'Occident, et cela malgré même les inconvénients économiques", a commenté Alexander Rahr, directeur des programmes pour la Russie et la CEI (Communauté des Etats indépendants) du Conseil allemand de politique étrangère.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Jeudi 1 Octobre 2009


Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires