Politique Nationale/Internationale

Le Pakistan s’est déclaré contre l'utilisation de la force pour résoudre le problème nucléaire iranien


Le premier ministre pakistanais, Shaukat Aziz a affirmé mardi que le problème nucléaire iranien devrait être résolu par le dialogue et la négociation soulignant que le gazoduc transitant par le Pakistan vers l'Inde contribuera à établir la paix dans la région.


Mercredi 31 Janvier 2007

"Nous pensons que les défis entourant le dossier nucléaire de l'Iran doivent aboutir grâce au dialogue. Et nous sommes certainement contre l'utilisation de la force pour parvenir à une solution, " a déclaré Shaukat Aziz devant la commission des relations étrangères du parlement européen à Bruxelles ce matin.


Répondant à une question posée par un membre du parlement européen sur le futur gazoduc, il a précisé que les récentes discussions entreprises entre les trois pays avaient permis de progresser de manière constructive.


Shaukat Aziz a rappelé le besoin énergétique de l'Inde et du Pakistan pour une croissance plus forte de leur économie et l'Iran dispose de grandes réserves de gaz

"Si l'Inde fait partie intégrante et adhère à ce projet, nous pensons que ce sera un grand effort afin d'établir la paix dans la région" a-t-il poursuivi.


Le premier ministre pakistanais a également évoqué la question du de Cachemire, les relations avec l'Inde et l'Afghanistan ainsi que le terrorisme.


"L’Islam déteste le terrorisme et la violence sous toute ses formes. Le terrorisme n'a aucune religion "a déclaré Shaukat Aziz.


Les échanges commerciaux entre l’UE et le Pakistan se montent à sept milliards d'euros annuellement.


Shaukat Aziz, qui est arrivé à Bruxelles dimanche pour une visite de trois jours doit s’entretenir mardi Javier Solana et des responsables de l'OTAN.



Irna


Mercredi 31 Janvier 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires