Propagande médiatique, politique, idéologique

Le Nouvel Obs accusé d''insinuations' à l'égard de Vladimir Poutine



Vendredi 14 Novembre 2008

Le Nouvel Obs accusé d''insinuations' à l'égard de Vladimir Poutine
Le gouvernement russe s'en est pris vendredi à un article publié par l'hebdomadaire français Le Nouvel Observateur, qualifiant d'insinuations les citations attribuées au premier ministre Vladimir Poutine.

"Vladimir Poutine fait en effet usage d'une rhétorique rigoureuse à l'égard du régime Saakachvili. Mais la publication de telles citations en référence à un conseiller du président français suscite notre plus grande incompréhension, et c'est le moins qu'on puisse dire", a affirmé le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov.

Relatant la rencontre entre Nicolas Sarkozy, Dmitri Medvedev et Vladimir Poutine, qui a eu lieu le 12 août dernier au Kremlin, Le Nouvel Observateur cite une série de propos insultants attribués au premier ministre russe. "Saakachvili, je vais le faire pendre par les couilles (...) Pourquoi pas? Les Américains ont bien pendu Saddam Hussein", aurait-il dit.

Le même article évoque la rencontre du 9 septembre, qui a eu lieu dans la banlieue de Moscou, et prête à M. Sarkozy un ton "doctrinal" à l'égard du président russe pour le pousser à la signature du plan de paix Medvedev-Sarkozy. Cette publication a ensuite été reproduite par plusieurs médias occidentaux, notamment par le Times et le Financial Times britanniques.

"Vladimir Poutine a effectivement participé à cette rencontre au Kremlin, le 12 août dernier, qui a effectivement porté sur l'agression géorgienne contre l'Ossétie du Sud", a par ailleurs confirmé M. Peskov.

"Globalement, la seule chose qu'on pourrait dire c'est que toutes les décisions définitives en matière de politique étrangère sont prises par le président russe Dmitri Medvedev. Vladimir Poutine est le premier ministre qui assume ses propres fonctions. Le reste, ce sont des insinuations pures et simples de nature provocatrice", a affirmé le porte-parole du gouvernement.

Le président français Nicolas Sarkozy s'est rendu en Russie à deux reprises, en août et en septembre, pour rechercher des moyens de régler le conflit osséto-géorgien.

Le 8 août dernier, l'armée géorgienne a lancé une offensive militaire contre l'Ossétie du Sud, détruisant Tskhinvali, la capitale, et tuant des centaines de civils et des soldats de la paix russes déployés dans cette province indépendantiste. La Russie a opposé une riposte militaire de grande envergure pour contraindre la Géorgie à la paix et a reconnu ensuite l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie.


Vendredi 14 Novembre 2008


Commentaires

1.Posté par ciborg le 14/11/2008 17:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo camarade Poutine , la machine capitaliste est au bout de ses peines il faut lui assener le coup de grace. La presse occidentale ne peut vivre que grace aux monsenges qu'elle invente contre tous le monde . Au momment ou le rapprochement des points de vues Russes et Europeens doit se realiser pour amener les USA a accepter les reformes indispensables au systeme monetaire et financier international ,on remarque au contraire que les gringos sont partout pour qu'il y ai a la reunion du 15 novembre beaucoup de divergences et de differences
aux solutions a apporté a la crise. les USA veulent que la situation
qu'ils ont creaient ne trouve de solution qu'avec le dollar . Voila le but
rechercher par les yankees.


2.Posté par Verner02 le 14/11/2008 17:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les ''Fouteurs de Merde'' sont toujours les mêmes ! Et toujours pour les mêmes raisons...
Quelle tare que ces médias pourris qui empuantissent l'air(e) de la planète !

3.Posté par redk le 14/11/2008 21:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non partisan du nouvel obs, je m'étonne que la presse russe n'accuses pas aussi le times, qui a relaté la même chose, et le dialogue complet est:

poutine- Saakachvili , je vais le faire pendre par les couilles.
sarko- Le pendre?
poutine- Pourquoi pas ? Les Américains ont bien pendu Saddam Hussein
sarko- Oui, mais tu veux terminer comme Bush?

http://www.timesonline.co.uk/tol/news/world/europe/article5147422.ece

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires