Proche et Moyen-Orient

Le Moyen-Orient au seuil de l'embrasement


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:29 THERESE MAY ET LES ROITELETS DU C.C.G


Le spectre de la guerre plane sur tout le Moyen-Orient. Alors que le régime sioniste poursuit son offensive de grande ampleur contre la bande de Gaza et le Liban, le Premier ministre du régime sioniste, Ehud Olmert a déclaré, le dimanche 16 juillet, que les Israéliens devraient être prêts à vivre une guerre de longue haleine dont les conséquences embraseront toute la région


IRIB
Lundi 17 Juillet 2006


Ces derniers jours, le Liban fait l'objet des raids aériens, terrestres et maritimes de l'armée du régime sioniste dont la guerre d'usure contre les Libanais est entrée dans une phase dangereuse. En fait, l'armée du régime sioniste a détruit, ces derniers jours, plusieurs ponts et centrales d'électricité et la piste de l'aéroport international de Beyrouth et tout cela au grand mépris des lois internationales, surtout que l'aviation israélienne a employé des bombes à fragmentation et au phosphore dans ses attaques contre les ports du Liban, à Beyrouth, et dans l'Est et dans le Nord du pays. Ces trois derniers jours, plus de 100 libanais sont tombés en martyrs et un grand nombre d'autres ont été blessés. Le soutien apporté par les Etats-Unis et la Grande Bretagne au régime sioniste l'a rendu plus audacieux dans ses crimes et ses exactions à l'encontre du peuple palestinien. Et dans le contexte actuel, le Conseil de sécurité ne fait qu'observer la guerre sans merci de l'armée du régime sioniste contre les civils libanais et les infrastructures de ce pays. Pour l'instant, les Etats-Unis et l'Occident font tout pour obtenir la condamnation du Mouvement de la Résistance libanaise et ce alors que l'opinion publique mondiale, même à l'intérieur des Etats-Unis, tout en faisant fi des tractations politiques, réclame l'arrêt des attaques barbares de l'armée du régime sioniste contre les civils palestiniens et libanais. De tout évidence, l'offensive contre les territoires occupés palestiniens et contre le Liban a été programmé bien avant la capture des soldats israéliens. La forte présence du Mouvement de la Résistance islamique de Palestine sur la scène politique d'une part et les conséquences de la débandade de l'armée du régime sioniste du sud du Liban de l'autre, ont amené le régime sioniste à se lancer dans une vaste offensive contre les territoires occupés palestiniens et le Liban. Le quotidien israélien Yedioit Aharanot a écrit dans son édition du dimanche 16 juillet que l'attaque contre le Liban a été programmée, depuis longtemps, par l'armée qui attendait le feu vert du gouvernement. En effet, le régime sioniste se voit confronté à un grand obstacle, c'est-à-dire le Hezbollah libanais, pour faire avancer ses objectifs expansionnistes et agressifs. Et pour les Etats-Unis, la résistance libanaise est un grand obstacle devan tla réalisation de leur projet du Grand Moyen-Orient. Dans une telle conjoncture, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne sont entrés en action en faveur du régime sioniste, en dépit de vastes protestations internationales. Dans un tel contexte, l'opinion publique dans la région s'attend à ce que le monde arabe et musulman ne se contente pas de condamnations verbales et mais plutôt à une action ferme. On attend des pays arabo-musulmans qu'ils rappellent leurs ambassadeurs des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne et boycottent, totalement, le régime sioniste.


Lundi 17 Juillet 2006

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires