MONDE

Le MLAN apporte son soutien au Rwanda


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 11:41 La guerre à la vérité de l'Ouest



contact@mlan.fr
Jeudi 7 Août 2008

Le ministre de la Justice rwandais, monsieur Tharcisse Karugarama, a présenté à la presse nationale et internationale ce mardi 5 août 2008, les conclusions du rapport de 500 pages de la commission d'enquête rwandaise sur le rôle supposé de la France dans le génocide, qui avait entamé ses travaux en avril 2006. Ce rapport accuse explicitement la France d'avoir été "au courant des préparatifs" et participé aux principales initiatives" de sa mise en place ainsi que de "sa mise en exécution".

Rappelons pour mémoire que ce drame rwandais a fait selon l’organisation des nations unies (ONU), environ 800.000 personnes tuées, essentiellement parmi la minorité tutsie et les Hutus modérés, au cours de la période avril -juillet 1994. Le rapport met en cause 33 responsables politiques et militaires français susceptibles d’être poursuivis en justice dont François Mitterrand (décédé en 1996), Édouard Balladur, Alain Juppé et Hubert Védrine et Dominique de Villepin. La France a récusé les conclusions de ce rapport mettant en cause le mercredi 6 août 2008 "l'objectivité" de la commission d'enquête rwandaise, créée en 2006, de même que le ministère de la Défense qui lui a dénié toute "impartialité".
Monsieur Juppé a pour sa part ridiculisé les conclusions du rapport les qualifiant de réécriture de l’histoire. Sur son blog, Il le dit en ces termes «Nous assistons depuis plusieurs années à une tentative insidieuse de réécriture de l'histoire. Elle vise à transformer la France d'acteur engagé en complice du génocide. C'est une falsification inacceptable».
"Il y a dans ce rapport des accusations inacceptables portées à l'égard de responsables politiques et militaires français", a déclaré à la presse un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Romain Nadal, en France.

Le Mouvement de Libération de l’Afrique Noire (MLAN) qui ne cesse de militer en faveur d’une Afrique libre et digne, débarrassée des pesanteurs néocoloniales, voudrait à travers cette présente déclaration apporter son soutien indéfectible aux efforts des autorités rwandaises en vue de la manifestation de la vérité sur le génocide.

Le MLAN s’est félicité de la rupture des relations diplomatiques depuis novembre 2006 entre Kigali et Paris. Pour la première fois, monsieur Kagamé a honoré le peuple africain en précipitant dans la cogitation le donneur de leçons au casque colonial. Se peut-il qu’on traite les africains d’apprentis sorciers écrivant à tout vent l’histoire et la réinterprétant honteusement à son profit ? Cette phrase de monsieur Juppé ne fait pas preuve d’une méditation attentive ou au mieux manque de réalisme et d’honnêteté.
La jeunesse populaire africaine, cette jeunesse qui souffre de voir notre terre mère l’Afrique souillée par les âmes impudiques, appelle le continent africain tout entier à soutenir expressément et explicitement le Rwanda dans cette lutte noble contre la puissance colonisatrice. Dans sa volonté d’entreprendre les actions requises afin d'amener les responsables politiques et militaires français incriminés à répondre de leurs actes devant la justice, le Rwanda a plus que jamais besoin du soutien sans faille du peuple africain. C’est pourquoi, nous appelons ici, toutes les forces vives africaines, à apporter leur soutien aux autorités Rwandaises dans cette affaire.

Si la France se moque des conclusions du ce rapport, le Rwanda a le droit de vilipender la justice pénale internationale vers qui la France espère un soutien, à en croire au communiqué de la Défense française "La France assume pleinement son action au Rwanda en 1994 et notamment celle de ses forces armées. Elle soutient sans réserve l'action de la justice pénale internationale et s'en remet à son appréciation conformément aux exigences légitimes de l'État de droit".

Pour la dignité de l’Afrique et pour le respect de notre divin peuple, je te prie peuple africain, lève toi lorsque tes bourreaux d’hier déguisés aujourd’hui en prédicateurs de droit de l’Homme te bafoue et pille tes richesses.
Depuis les indépendances, rien ne s’est passé, il nous faut tout reprendre, repartir donc à zéro. Et pour ce nouveau départ, nous écrirons s’il le faut les nouvelles pages de cette histoire avec notre sang.

Que Dieu apaise la douleur des Rwandais !
Que Dieu bénisse l’Afrique !
Prao YAO Séraphin
Président du MLAN
www.mlan.fr
contact@mlan.fr





Jeudi 7 Août 2008

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires