ALTER INFO

Le Lobby


Dans la même rubrique:
< >


Paul Craig Roberts
Vendredi 16 Novembre 2007

Le Lobby


Par Paul Craig Roberts, le 13 novembre 2007


​​​​Les experts en Occident et les gens ordinaires en terres arabes ont compris depuis de nombreuses années que les États-Unis n'ont pas de politique indépendante envers le Moyen-Orient. Le président Jimmy Carter, un homme de bonne volonté, a essayé d'utiliser l'influence des USA pour régler le conflit israélo-palestinien, une dangereuse source d'instabilité au Moyen-Orient. Pourtant, Israël a réussi à bloquer la tentative de Carter tout en rejetant la faute sur Yasser Arafat. Le plan de Carter aurait donné naissance à un État palestinien. Israël ne veulent pas d'un tel État pour la raison évidente que l'agression militaire est nécessaire pour voler le territoire d'un État aux frontières définies. Il est beaucoup plus facile de voler des terres non étatiques.


​​​​En empêchant l'avènement d'un État palestinien, Israël a été en mesure de poursuivre son vol de la Cisjordanie. Les Palestiniens qui n'ont pas été expulsés ont été forcés dans des ghettos, coupés des écoles, des hôpitaux, de l'eau, de leurs oliveraies et de leurs terres agricoles. Dans un livre récent, le président Carter appelait « apartheid » la situation actuelle. Carter fut diabolisé par le lobby d'Israël pour avoir utilisé ce mot, mais certains experts considèrent que le choix des mots de Carter est un euphémisme pour la continuation de ce que I. Pappe et NG Finkelstein appellent « le nettoyage ethnique de la Palestine. »


​​​​Le fait que la grande majorité des Étasuniens ne sache rien de tout ça témoigne de la puissance du lobby israélien.


​​​​Un certain nombre d'auteurs ont exposé l'inconduite d'Israël et la puissance du lobby, mais jusqu'à présent, celui-ci a réussi à marginaliser ses détracteurs en les traitant d'« antisémites, » de « nazis » et d'« ennemis des Juifs. » Dans un nouveau livre, John J. Mearsheimer et Stephen M. Walt ont brisé le pouvoir du lobby israélien à étouffer la vérité en diabolisant et en intimidant tous ceux qui critiquent Israël.


​​​​Mearsheimer et Walt sont de distingués savants tenant des positions importantes à l'Université de Chicago et à l'Université de Harvard, deux des plus éminentes universités des USA. Leur ouvrage, The Israël Lobby and US Foreign Policy (Le lobby d'Israël et la politique étrangère US), publié par l'éditeur étasunien réputé, Farrar, Straus et Giroux , est un chef-d'œuvre d'érudition et de documentation. Les notes prennent 23 pour cent des pages du livre.


​​​​Mearsheimer et Walt réussissent facilement à construire leurs arguments qui démontrent que le soutien des USA à Israël ne peut s'expliquer par des raisons ni stratégiques ni morales. Seul le pouvoir du lobby d'Israël peut expliquer l'amenuisement des causes morales et stratégiques qui ne cesse de s'amplifier avec le soutien d'Israël par les États-Unis, même au détriment de leurs intérêts stratégiques et nationaux. En fait, le pouvoir exécutif et législatif sont si totalement compromis par le lobby, que les différents éléments de la politique US sur le Moyen-Orient « ont été conçus entièrement ou en partie au profit d'Israël, contre ses divers rivaux. »


​​​​Chapitre après chapitre, Mearsheimer et Walt démontrent les effets délétères que le lobby a eu sur les relations avec les Palestiniens, l'Irak, la Syrie, l'Iran et le Liban. Les deux chercheurs concluent :


L'influence du lobby a aidé à amener les États-Unis dans une guerre désastreuse en Irak et a paralysé les efforts pour négocier avec la Syrie et l'Iran. Elle a aussi encouragé les États-Unis à avaliser l'attaque mal conçue d'Israël contre le Liban, une campagne qui a renforcé le rapprochement du Hezbollah avec la Syrie et l'Iran, et a encore terni l'image mondiale des USA. Le lobby porte la responsabilité considérable, mais pas complète, de tous ces développements, et aucun d'entre eux n'était bon pour les États-Unis. Il est difficile d'échapper aux problèmes, même si les difficultés US dans la région du Moyen-Orient ne disparaissaient pas si le lobby était moins influent, les dirigeants US trouveraient plus facile d'explorer d'autres approches, et seraient plus enclins à adopter une politique plus conforme aux intérêts US.


​​​​Il n'y a rien d'antisémite à propos de ce livre. Mearsheimer et Walt ne remettent pas en cause le droit d'Israël à exister ou la légitimité de l'État israélien. Ils estiment que les États-Unis doivent défendre Israël contre les menaces à sa survie. Ils ont même de la considération pour l'AIPAC, l'American Israel Public Affairs Committee, à titre de lobby US légitime et non pas en tant qu'agent d'un État étranger.


​​​​Les mobiles de ces deux savants, mis à part le respect de la vérité et l'obligation de parler, sont de servir les intérêts légitimes d'Israël et des USA. Mearsheimer et Walt, en accord avec de nombreux historiens et commentateurs israéliens sur le fait que la politique israélienne envers la Palestine et les Arabes, de concert avec la répression des critiques du lobby, ont été « directement nuisibles pour Israël. » La rigidité qu'Israël a imposé à la politique étrangère des USA a enlisé ces derniers dans des guerres, vieilles maintenant d'une demi décennie ou plus, en Irak et en Afghanistan. Alors même que les Musulmans en colère menacent de submerger la marionnettes des USA au Pakistan, le vice-président Dick Cheney, Israël et ses alliés néo-conservateurs s'efforcer d'amorcer la guerre avec l'Iran.


​​​​C'est un prix élevé à payer pour l'expansion territoriale d'Israël même si la politique de guerre et de coercition US-israélienne réussit. Si l'agression militaire ne parvient pas à placer le Moyen-Orient sous l'hégémonie des USA et d'Israël, les dangers qui pèseront sur les flux d'énergie et l'existence d'Israël pourraient aboutir à l'utilisation d'armes nucléaires. Il est littéralement fou pour les États-Unis d'exposer le monde à de tels risques pour les intérêts de la politique malavisée d'Israël envers la Palestine.


​​​​D'autres chercheurs, surtout ceux dont le sens de justice est blessé par l'oppression cruelle dont souffrent les Palestiniens aux mains d'Israël, sont plus critiques que Mearsheimer et Walt. Ces derniers font d'Israël et du lobby une question de bons offices en définissant le problème comme l'un des intérêts nationaux légitimes des États-Unis et d'Israël plutôt qu'une affaire de crimes, d'inhumanité et d'injustice.


​​​​Plutôt que les intérêts nationaux légitimes, James Petras, professeur émérite de sociologie à l'Université de Binghamton à New York, voit « un niveau de crimes parallèle à celui des nazis durant la Seconde Guerre Mondiale » (The Power of Israel in the United States (Le pouvoir d'Israël aux Etats-Unis), 2006). Petras écrit que « les architectes de la guerre d'Iraq ont planifié une série de guerres de conquêtes agressives, basées sur le principe de la domination par la violence, de la torture, du châtiment collectif, de la guerre totale contre les populations civiles, leurs maisons, leurs hôpitaux, leur patrimoine culturel, leurs églises et leurs mosquées, leurs moyens d'existence et leurs institutions éducatives. Ce sont les plus grands crimes contre l'humanité. »


​​​​« Les pires crimes, » écrit Petras, « sont commis par ceux qui prétendent être un peuple élu divinement, un peuple avec la revendication justifiée de victime suprême. »


​​​​Il reste à voir combien plus de sang et de trésors de fanatisme les Sionistes vont tirer des Étasuniens. Mais une chose est certaine : le lobby israélien est beaucoup trop puissant pour les gens estimables des USA et d'Israël.


​​​​Il y a quarante ans, le lobby était assez puissant pour forcer le président Lyndon Johnson à dissimuler l'attaque israélienne intentionnelle contre l'USS Liberty, qui faisait 34 Étasuniens morts et 174 blessés. L'amiral Thomas Moorer, chef des opérations navales et président de l'état-major déclarait : « Nul président étasunien ne peut tenir tête à Israël. »


​​​​Quarante ans plus tard, le lobby d'Israël est en mesure de suborner les universités catholiques et d'annuler les décisions de titularisation. Le savant courageux Norman Finkelstein s'est vu refuser une fonction à l'Université DePaul de Chicago dans l'Illinois, pour avoir effectivement critiqué la politique israélienne.


​​​​En Amérique aujourd'hui, les universitaires et les intellectuels qui omettent de s'aligner sur le lobby ont peu de chances de recevoir le soutien des institutions conservatrices ou libérales. Même l'article de Mearsheimer et de Walt, The Israel Lobby, commandé par Atlantic Monthly et duquel a été développé leur livre, a dû être publié à l'étranger par The London Review of Books lorsque l'éditeur d'Atlantic Monthly n'en a pas eu le courage.


​​​​Les Étasuniens patriotes qui se glorifient de la position de leur pays comme « unique superpuissance » ont beaucoup à apprendre sur la soumission de leur politique extérieure à un petit pays de cinq millions d'habitants.


​​​​Pour commencer à apprendre, il n'y a pas meilleur chose que The Israel Lobby de Mearsheimer et de Walt.



​​​​Paul Craig Roberts fut Secrétaire Adjoint au Trésor dans l'administration Reagan. Il est l'auteur de Supply-Side Revolution : An Insider's Account of Policymaking in Washington ; Alienation and the Soviet Economy et Meltdown: Inside the Soviet Economy, et est coauteur avec Lawrence M. Stratton de The Tyranny of Good Intentions : How Prosecutors and Bureaucrats Are Trampling the Constitution in the Name of Justice. Clic ici pour l'entrevue [en anglais] de Peter Brimelow de Forbes Magazine avec Roberts au sujet de la récente épidémie d'inconduite des procureurs.



Original : http://www.informationclearinghouse.info/article18714.htm
Traduction au mieux de Pétrus Lombard pour Alter Info




Vendredi 16 Novembre 2007


Commentaires

1.Posté par Gilles COUTURIER le 16/11/2007 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi ne pas avoir nommé ce pays : " ISRALESTINE " et ses habitants les israëliniens ? Cette appellation obtenue avec l'accord des deux parties aurait réconcilié tout le monde. Encore faut-il que les deux parties soient favorables, concertées et en demande d'union et de paix.

2.Posté par Fred le 16/11/2007 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En fait il sagit de purification ethnique, qui ne dis pas son nom. Israël ne peut accepter une majorité arabe sur son territoire, car le but visé par cet état est un pays juif, pour les juifs, dirigé par des juifs. Le retour, pourtant voté par l'ONU, ne sera jamais accepté par cet état. L'injustice dont fut vicitme le peuple juif pendant la dernière guerre mondial l'autorise t'il à faire subir une injustice à d'autre. Là est toute la question.
Si les gouvernants d'Israël se penchaient un peut sur l'histoire, ils véraient qu'aucune injustice n'a tenue dans le temps. Peut importe la durée, la justice due aux oprimés finie toujours par triomphé et les opresseurs par disparaitre.

3.Posté par réné le 16/11/2007 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la honte du monde moderne a un nom (usurpé) : israel

4.Posté par coolzen le 16/11/2007 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un pays ! plutot un continent. Sinon pourquoi s'acharner avec autant de détermination sur les états voisins, si ce n'est pour s'agrandir et créer les Etats Unis d'Israel. Désir de domination et de faire partie des décideurs (manipulateurs) qui nous gouvernent. Etre Dieu, enfin !

5.Posté par dedelasardine le 16/11/2007 18:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonjour je ne pense pas que ce sont des juifs qui sont au pouvoir en israel mais bien des sionnistes preuve en ait l 'assasinat de rabbin ces sont des fideles de lucifer

6.Posté par Arcadia le 16/11/2007 20:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De quelle nature est donc l’abîme qui sépare deux causes parfaitement légitimes, le droit à Israël d’avoir une terre et le droit des palestinien à défendre la leur ?

Quelle est donc cette équation insoluble ?

Comment résoudre l’équation en tenant compte du fait que l’humanité entière n’est pas responsable des malheurs qui ont conduit à l'invention du sionisme ?

Pourquoi l’Humanité est à la porte d'un cataclysme nucléaire à cause d'un événement singulier survenu il y a des millénaires. Il y a vraiment lieu de se demander pourquoi!

En fait je crois qu’il faut déjà bien prendre en compte le fait que l’opiniâtreté des juifs à
reconquérir leur légitimité perdue il y a des millénaires est à l’origine de la constitution du premier lobby du monde, En effet, sans l'éviction du peuple d’Israël de sa terre, jamais il n'y aurait eu de diaspora et jamais un peuple n’aurait eu besoin d’inventer le lobbying.

Le lobby est une alternative aux systèmes politiques conventionnels, c'est une forme de gouvernement qui gère un peuple sans terre, c'est une première dans l'histoire de l'humanité, une formidable adaptation, il faut le dire! Il y a là une ténacité qui s'exprime à travers les siècles et qui force le respect, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle le droit à Israël d’exister est ressentie comme légitime par l’ensemble de la communauté internationale mais c'est aussi aujourd'hui, dans l'ère de l'armement et de la technologie un véritable poison mortel!

Pourquoi ?

Parce que deux causes se sont croisées au hasard des chemins divins, le sionisme et le complexe militaro-industriel étasunien se sont rencontré, ont flirté et ont eu une union contre nature, c’était là je pense le piège tendu par Dieu à l’Humanité, la tentation ultime, le mariage qu’il ne fallait pas faire ! C’est pour cela je pense que Kennedy à été assassiné, pour avoir envisagé de surgir dans l’église au dernier moment pour l’empêcher.


L’antisémitisme est une erreur parce que d’une part les Juifs sont pris en otages mais aussi parce le lobbying, en tant que gouvernement alternatif n’est pas un crime, il n’est qu’une adaptation, une organisation comme une autre même si, il faut bien le dire, son étendue intercontinentale, sa multi polarité, et les adaptations culturelles qui en découlent en font quelque chose de différent dans son essence même, il recèle un potentiel énorme surtout aux époques ou la communication était limitée et ce n’est pas pour rien qu’aujourd’hui les médias ont cette puissance.

Sans ce mariage contre nature, l’Humanité aurait su, j’en suis sur, régler le problème et la renaissance d’Israël aurait été un grand événement mondial, facteur de paix et de réconciliation, mais la dot de la mariée libellée en pétro-dollars était trop grosse et non seulement le problème n’a pas été réglé mais en plus il a pris des proportions considérables

Comment ?

Par l’aide que la mariée allait apporter avec sa dot, les entremetteurs allaient pouvoir financer le casse du siècle : voler un pays au lieu d’attendre , comme le fait le peuple juif très digne et très croyant que Dieu par l’entremise de l’Humanité bienveillante règle le problème et réintègre Israël dans ses droits légitimes, ce qui à n’en pas douter, aurait été fait si le mariage n’avait pas eu lieu.

On comprend bien que les visées du complexe militaro industriel était d’avoir un levier politique puissant pas loin des puits de pétrole, mais ce qui n’a pas été compris, le piège qu’a tendu Dieu à l’Humanité, c’est que les fondements même de tout ce qui avait construit l’humanité jusqu'à présent allaient être sabotés !

Et effectivement, aujourd’hui, on voit bien que tous les problèmes de l'Orient viennent de ce que ce hold-up ne peut être légitimé !

Et tous les problèmes de l'Occident viennent de ce que la politique étrangère corruptrice des néocons étasuniens fait tout pour légitimer ce hold-up du millénaire.

Il sont en train d’essayer de faire croire a l’Humanité que le crime paie !

Car finalement, et c’est la nature du piège, on ne peut pas légitimer le vol d’une terre, c’est remettre en cause ce qui est à la base de toute l’Humanité : le droit de propriété !

C’est là qu’on comprend mieux le rôle des medias qui est de légitimer le hold-up puisque tant qu’on se bat et qu’on tue pour le légitimer, les étasuniens restent à proximité des puits de pétrole et comme il n’en reste plus beaucoup a en pomper ils ne sont pas prêts de lâcher le morceau maintenant.

Il faut prononcer le divorce entre ces mariés, et c’est ce que s’emploient à faire de nombreuses personnes aussi bien aux USA qu’en France, on ne peut que saluer les tentatives de ceux qui, comme Paul Craig Roberts, LaRouche essayent de faire comprendre aux leurs qu’il faut que cette union cesse.

Il faut aussi saluer tous ces démocrates Américains que je ne connaît pas, qui oeuvrent pour la destitution de Cheney, c’est un très courageux combat.

Car si le divorce n’est pas prononcé avant que les puits de pétroles ne s’assèchent, alors l’Humanité toute entière paiera très cher cette union contre nature.



7.Posté par Daniel Milan le 16/11/2007 21:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les bourreaux ont sans doute leur "légitimité"...

Les pôvres, ils aiment torturer, massacrer, tuer !

Un dessin pour vous expliquer "Arcady", leur "légitimité"

8.Posté par la souris de la nuit le 17/11/2007 01:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LE PROBLEME VIENT DU FAIT QU'IL YA EU INTRUSION PAR DES ETRANGERS VENUS D'EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE. PENDANT QUE LES NAZIS TUAIENT LEURS CORELGIONAIRES, EUX (LES KHAZARS QUI SONT DES JUDAISTES NON SEMITIQUES) , EN PROFITAIENT POUR ENVAHIR LA PALESTINE SANS TENIR COMPE DES 100 MILLES JIDAISTES(VRAIS HEBREUX ET DONC VRAI SEMITES) ET DES 700 MILLE ARABES QUI Y ETAIENT DEPUIS 1300 A 2800 ANS!!! D'AUTRE PART LE PLAN DE PATAGE DE 1948, UNE VRAIE ABERRATION, NE PREVOYAIT PAS UN ETAT PALESTINIEN A GAZA SEULEMENT, MAIS AUSSI A JERUSALEM-EST ET SUR LE NEGUEV. PARLER D'UN ETAT PALESTINIEN EN REVENANT AUX FRONTIERES D'AVANT JUIN 1967 EST UNE ESCROQUERIE MONUMENTALE.

EN FAIT, LES KHAZARS QUI NE SONT NI HEBREUX NI SEMITES AVAIENT DEJA LEURS PAYS : LA HONGRIE, LA ROUMANIE, LA LITUANIE, AINSI QUE LA RUSSIE/UKRAINE D'OU ILS ONT EMMIGRE VERS L'EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE, NON POUR FUIR LA "PERSECUTION ANTI-SEMITE" EN RUSSIE COMME ILS SE PLAISENT A LE RACONTER, MAIS POUR SE REGROUPER AUTOUR DU GOUVERNEMENT (JUDAISTE) MOBILE BASE EN TERRITOIRE POLONAIS DEPUIS 1500 AV JC. LEUR EMPIRE, LA KHAZARIE AYANT DEFINITIVEMENT CHUTE TROIS SIECLE SIECLE AUPARAVENT.

9.Posté par Daniel Milan le 17/11/2007 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"vrais", "pas vrais" , je ne pense pas que nous devions entrer dans ce genre de querelle de marchand de tapis...

Il y a pour moi ceux qui font référence à leur idéologie raciste et mortifère et ceux, qui comme tout un chacun, se contentent d'être des humains parmi les humains et de vivre comme tels, sans haine, ni prétention de supériorité sur les autres !

10.Posté par Daniel Milan le 17/11/2007 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Sémite", est un mot dont se sont appropriés les idéologues du sionisme (qui n'ont du reste fait que reprendre le contenu de l'idéologie judaïque !), qui étaient du reste les moins sémites des sémites...

Le terme "Sémite" qu'ils se sont appropriés, leur a permis d"inventer celui "d'antisémite" et "d'antisémitisme", pour désigner l'autre, comme l'ennemi à abattre...

"Sémite" ne désigne pas une race, mais une appartenance (très large) à un même groupe linguistique, auquel appartiennent des peuples, racialement et ethniquement très divers...

CE N'EST PAS LA MÊME CHOSE !

11.Posté par la souris de la nuit le 18/11/2007 02:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand je remonte au debut avec le prophete Sem et sa Tribu je ne vois pas les khazars naturellement!!! Or ce detail prend toute sa signification a part du moment ou le Russe Chaim WEIZMANN(faux semite, vrai khazar) , veritable promoteur du sionisme et fondateur de l'Etat sioniste(avant d'en etre mis peu a peu sur la touche comme il l'avait fait a Herzl!!!) justifiait son entreprise par une phrase tres simple et celebre: "nous sommes des Hebreux qui retournenons simplement sur la terre de nos ancetres" et comment le savez vous Monsieur WEIZMANN? "la Bible est notre mandat". Par BIBLE il pensait sans doute au Talmud. Donc replacons les problemes dans leurs cadres originel avant d'essayer d'y trouver une solution...Ceux qui sont venus d'Europe pour la palestine sur laquelle ils n'avaient aucune revendication legitime ou legale ne peuvent quand meme avoir la part du lion!!!! malgre leurs armes atomiques.

12.Posté par M'çammi le 18/11/2007 16:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Après ça O vous les Dirigeants du monde "Libre" et les pays musulmans, dormez-vous lorsque la nuit terrorise vos frères Palestiniens ?

13.Posté par tomahaq le 19/11/2007 01:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me pose la question ? Ou etait les pays arables l'orsque la nation Israel,a ete crée.Les pays voicins non fournie aucune aide pour accuillir leurs freres musulmants.Ils savaient bien quand les laissant la, celas fournirait dans un futur immediat un tas de troubles et irreconcilation.

14.Posté par al akl le 19/11/2007 15:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tomahak :
Sympa, mon appart étant un peu petit, je crois que je vais venir occuper le tien par la force (et commettre au passage des crimes sur ta famille et tes enfants).

Ce qui est bien avec ton sens de la compréhension c’est que tu va me soutenir en accusant tes voisins de ne pas t’avoir accueillit. Peut être même que tu auras le culot d’être témoin à charge contre eux qui ont commis le crime de ne pas t’héberger pendant que je squattais ton lit.

Donc en fait le criminel ce sera toi et tes voisins qui n’auront pas régit à temps en acceptant ma domination.

Réfléchit tomahak à ce que tu dis. Et veille du mieux que tu peux sur ceux que tu chéris et aime.


ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires