Palestine occupée

Le Liban, Grand oublié de l'Occidental



Impossible silence! La somme des dégâts infligés en dix jours d'intenses bombardements sionistes en territoire libanais est impressionnante, tout comme l'est, hélas, la liste des victimes et de tous ceux qui, par la force des attaques, ont choisi le chemin de l'exode. Mais le monde occidental ne semble pas pressé d'agir


IRIB
Samedi 22 Juillet 2006

Le Liban, Grand oublié de l'Occidental
Pire encore, son étrange mutisme s'accompagne, çà et là et au gré des circonstances, d'un soutien ouvert à "l'agresseur" qui dissipe, de facto, tout espoir d'une fin rapide de l'offensive. Au Conseil de sécurité des Nations unies, Américains et Britanniques font bloc, non pas contre Israël à qui revient la faute de provoquer le bain de sang mais en sa faveur et avec une si grande ferveur que même les officiels sionistes s'en étonnent. Et entre temps, le Secrétaire général de l'ONU prêche dans le désert. " Nous n'abandonnerons pas les Libanais en ces temps d'infortune, dit-il sans expliquer comment il compte s'y prendre. N'est-il pas de son devoir et de celui de l'organisme qu'il préside, de défendre "l'agressé" face à "l'agresseur"? Certes, va-t-on dire, mais comment? Il est vrai que le spectre du veto américain plâne sur toute résolution du Conseil de sécurité qui chercherait, ne serait-ce qu'un tout petit peu, épingler le terrorsime d'Israël. Mais au delà de ce fait avéré, par ailleurs si déstructeur et si injuste, il existe un état d'esprit qui handicape le Conseil. C'est qu'il veut être à la fois juge et partie. c'est d'ailleurs cette même duplicité qui l'a poussé à voter le retrait d'Israël en tant que pays occupant des territoires occupés en 1967 d'une part et le désamemnt du Hezbollah en qualité de mouvement de résistance à l'occupation de l'autre. Il y a dans cette attitude, le déni du bon sens et la clé des questions sur quoi se penche l'Onu sans jamais pouvoir y porter une quelconque réponse.


Samedi 22 Juillet 2006


Tags : liban, occident

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires