Palestine occupée

Le Hezbollah va perdre toutes ses positions au Liban (expert libanais)


A l'issue de la guerre menée actuellement par Israël au Liban le mouvement chiite Hezbollah sera dépossédé de toutes ses positions, estime le politologue libanais Sati Nur al-Din interrogé par RIA Novosti.


RIA Novosti
Mardi 25 Juillet 2006

Le Hezbollah va perdre toutes ses positions au Liban (expert libanais)



Selon le commentateur vedette du quotidien beyrouthin As Safir, "le potentiel militaire du mouvement sera considérablement réduit, ses positions seront affaiblies et sur le plan social il ne sera plus à même de jouer le rôle qu'il assumait précédemment".

Selon cet expert, le Hezbollah (Parti de Dieu) sera inévitablement vaincu dans l'affrontement avec Israël. Pour Sati Nur al-Din, le Liban vit actuellement une catastrophe à l'origine de laquelle la plupart des libanais voient le Hezbollah.

Le mouvement Hezbollah avait assuré les gens qu'il pourrait faire office de bouclier face à Israël. Après ce qui s'est passé ces derniers jours au Liban, ce n'est plus la majorité, mais la majorité écrasante des libanais qui réclamera désormais le désarmement des combattants du mouvement. L'interlocuteur de l'agence est persuadé qu'après le conflit le Parti de Dieu se retrouvera dans l'isolement sur la scène intérieure et aussi au sein même de la communauté chiite. "D'ores et déjà près de 750.000 Libanais, essentiellement des chiites, sont privés de toit et ont été transformés en réfugiés. Et ce nombre ne fera que grossir car la guerre n'est pas terminée", dit Sati Nur al-Din.

Le problème se complique en ceci que beaucoup d'entre eux n'auront plus rien où s'abriter après les actions armées car leurs maisons sont détruites. Plusieurs années seront nécessaires pour relever le pays. Selon le politologue, le Parti de Dieu ne sera pas en mesure d'aider ces gens.

"L'isolement politique du Hezbollah au Liban sera accentué par l'isolement international de son principal allié et sponsor, l'Iran, et aussi par l'affaiblissement inévitable des positions de la Syrie qui appuie ce mouvement", estime le politologue libanais.

"L'Iran alloue au Hezbollah 100 millions de dollars par an et il est peu probable que, compte tenu de sa situation actuelle, il puisse aller au-delà d'un doublement ou d'un triplement de cette somme. Mais même cela serait insuffisant. D'autre part, la propre base économique du Hezbollah a été détruite. L'aviation israélienne a anéanti les usines, les ateliers, les organisations - y compris leurs personnels - gérés par le Hezbollah", dit l'interlocuteur pour étayer ses propos.

Maintenant plus personne n'acceptera que la protection de la frontière méridionale soit confiée aux combattants armés du Hezbollah, affirme l'expert libanais en ajoutant que le mouvement ne pourra plus jouer le rôle social qu'il assumait auparavant en s'impliquant dans la construction d'écoles, d'hôpitaux et en prêtant assistance aux nécessiteux.

Pour le journaliste libanais, cette aide sociale accordée à la population chiite et qui avait fait la popularité du Hezbollah, elle sera accordée par l'Arabie saoudite et les riches pays arabes du Golfe.

De leur côté les Etats-Unis, qui selon Sati Nur al-Din, "ont commencé cette guerre et la mènent par Israël interposé, auquel ils assurent une couverture politique", s'emploieront à redistribuer les cartes au Liban, ce que la plus grande partie de la population acceptera volontiers, surtout après ce que les gens ont connu pendant la guerre.

"Une alliance étroite du Liban avec les Etats-Unis et la France traditionnellement proche constituera l'un des principaux résultats de cette guerre", a dit le politologue libanais.


Mardi 25 Juillet 2006


Tags : hizbullah

Commentaires

1.Posté par vector93 le 25/07/2006 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce la vous ferait plasir

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires