Proche et Moyen-Orient

Le Hamas fustige la déclaration européenne


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 19:10 C'est la fin du Hezbollah tel que nous le connaissons



Jeudi 10 Décembre 2009

Le Hamas fustige la déclaration européenne
Pour le Premier ministre légal de la Palestine Ismaïl Haniyeh, la déclaration européenne n'est pas à la hauteur des aspirations du peuple palestinien. Selon lui, la sainte Qods est la capitale éternelle d’un seul et unique pays : la Palestine. Les Palestiniens espèrent que l’Union européenne franchira un pas plus constructif au sujet de la ville sainte et les droits du peuple palestinien a-t-il ajouté. Réunis à Bruxelles le 8 décembre, les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne ont appelé à ce que la sainte Qods devienne une capitale partagée entre Israéliens et Palestiniens.



Tout en critiquant la déclaration des 27 le porte-parole du Hamas Sami Abou Zohri a réitéré que ce texte ne répondait pas aux desideratas du peuple palestinien. Il a mis l’accent sur le rôle de l’Union européenne dans le règlement de la question palestinienne avant d’indiquer que le Hamas soutenait toute démarche censée restituer les droits des Palestiniens et qu'il acceptait la formation de l’Etat indépendant palestinien dans les frontières de 1967 sans la reconnaissance d’Israël dans une partie des territoires palestiniens occupés. En même temps, Abou Ahmad Fouad, membre du bureau politique du FPLP a déclaré hier à l’antenne d’Al-Alam que la position de l’Union européenne au sujet de la noble Qods occupée était décevante. Selon lui, Européens et Américains ne faisaient que répéter leur position d'antan.



"Nous attendions que l’Union européenne insiste davantage sur la restitution des droits légitimes du peuple palestinien et l’application des résolutions internationales qui exigent le retrait de l’ennemi sioniste des territoires occupés depuis 1967 et la formation de l’Etat indépendant palestinien avec pour capitale la noble Qods.", a-t-il martelé. Abou Ahmad Fouad a ajouté que nous attendions que l’Union européenne insiste également sur l’application de la résolution 194 de l’Assemblée générale de l’ONU concernant le droit de retour des réfugiés palestiniens dans leur pays ancestral.



Le membre du bureau politique du FPLP a qualifié d’inappropriée la position de l’Autorité autonome concernant la position de l’Union européenne au sujet de la noble Qods avant de souligner : cette autorité devait examiner cette question au comité exécutif de l’OLP pour que la position officielle soit annoncée par un organe officiel et non pas par certains responsables ça et là.



L’Autorité autonome dirigée par Mahmoud Abbas a, quant à lui, accueilli favorablement la position de l’Union européenne qui a annoncé la Noble Qods comme la capitale partagée de la Palestine et d’Israël et l’a qualifiée de pas positif dans le droit fil du peuple palestinien ce alors que Washington et Tel-Aviv n’acceptent pas Qods-est comme la capitale des Palestiniens.



Malgré ses prétentions concernant le gel de la colonisation à Qods-est, le régime sioniste a repris récemment ces travaux contrariant la déclaration de l’Union européen qui a choisi cette partie de la noble Qods comme la capitale de l’Etat indépendant Palestinien ; question qui rend impossible l’application de cette déclaration.

http://french.irib http://french.irib



Jeudi 10 Décembre 2009


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires