Palestine occupée

Le Hamas déclare que l’agression de l’armée israélienne contre Gaza est le fruit d’un accord ourdi secrètement entre Abbas et Olmert


Dans la même rubrique:
< >

Le Hamas a affirmé que l’agression en cours de l’armée israélienne contre la bande de Gaza est le fruit d’un accord secret ourdi entre le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le Premier ministre israélien Ehud Olmert afin de frapper l’infrastructure de la résistance palestinienne.

Par Uruknet


Uruknet
Jeudi 28 Juin 2007

 Le Hamas déclare que l’agression de l’armée israélienne contre Gaza est le fruit d’un accord ourdi secrètement entre Abbas et Olmert
« Les philippiques d’Abbas contre la résistance palestinienne légitime à l’occupation israélienne, qu’il a qualifiée de ‘terrorisme’ devant les télévisions du monde entier, et ses décrets successifs entendant mettre hors la loi les factions de la résistance palestinienne ont donné à l’armée d’Olmert le feu vert pour son assaut contre la bande de Gaza, certes, mais aussi contre la Cisjordanie », a déclaré Hammad Al-Rukub, porte-parole du Hamas dans le sud de la bande de Gaza, hier mercredi.

Il a également affirmé que « la feuille de vigne est tombée, exposant ceux qui conspirent contre les principes nationaux des Palestiniens pour une poignée de dollars », affirmant qu’il existe une sorte de coordination entre l’armée israélienne et Abbas afin de ratisser des zones dans la bande de Gaza et en Cisjordanie.

Abbas a effectivement édicté plusieurs décrets, mardi dernier, bannissant toutes les factions de la résistance armée en Cisjordanie.

Mais Rukub a affirmé que les Brigades Qassâm et les factions libres de la résistance vont poursuivre leur marche vers la libération, jusqu’à leur dernière goutte de sang, et sans accorder une seule seconde la moindre attention à des voix « aberrantes ».

De plus, le porte-parole du Hamas a souligné que les combattants du Hamas et d’autres groupes résistants ont réussi à bloquer l’agression olmerto-abbassienne, infligeant un certain nombre de pertes à la soldatesque sioniste.

Par ailleurs, Rukub a balayé d’un revers de la main la qualification de « légitimes » des services de sécurité de l’Autorité palestinienne par Abbas, soulignant que les documents saisis, à Gaza, par les combattants du Hamas dans lesdits services de sécurité prouvent sans contestation possible qu’ils étaient tout ce qu’on voudra, sauf légitimes !

Enfin, Rukub s’est montré optimiste quant au rejet par la population palestinienne de Cisjordanie de la « tendance traître » vivant parmi elle, comme l’ont fait les citoyens palestiniens de la bande de Gaza, voici deux semaines.

Un député palestinien du Hamas, le Dr Salah Al-Bardawîl, a souscrit aux observations de M. Rukub, affirmant qu’il n’écartait absolument pas qu’Abbas ait approuvé l’agression de l’armée israélienne contre la bande de Gaza.

Mais il a fait observer que le gouvernement de l’occupant israélien ne se contente pas de suivre les recommandations d’Abbas, étant donné qu’il a ses propres objectifs dans les événements, en particulier en ce qui concerne ses intrusions armées dans la bande de Gaza.

« Nous sommes totalement confiants dans notre victoire, et le Hamas sait parfaitement bien de quelle manière accueillir les troupes sionistes et les faire reculer comme il le fait depuis plusieurs années, aussi le fait que le petit quarteron d’Abbas s’allie à Israël ne représente en rien une menace accrue pour les factions de la résistance palestinienne », a souligné M. Al-Bardawîl.

Par ailleurs, ce législateur Hamas a condamné le décret d’Abbas exonérant de taxes les commerçants et les hommes d’affaires – taxes qui alimentaient jusqu’ici le budget du gouvernement de l’Autorité palestinienne – qualifiant cet édit d’« escroquerie politique ».

Il a néanmoins affirmé que le mouvement Hamas trouvera bien un moyen de régler cette question, avec l’aide de Dieu.

Des commentaires similaires sur l’implication fort vraisemblable d’Abbas dans l’incursion de l’armée israélienne à Gaza (et en Cisjordanie) ont été formulés par le Dr. Mohammad Al-Aghâ, ministre de l’agriculture du gouvernement démocratiquement légitime [Hamas] de l’Autorité palestinienne

Source : Uruknet
Traduction : Marcel Charbonnier


Jeudi 28 Juin 2007

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires