Diplomatie et relation internationale

Le Guide suprême insiste sur la promotion des relations irano-turques


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Jeudi 12 Mars 2009

Le Guide suprême insiste sur la promotion des relations irano-turques
Le Guide suprême de la Révolution islamique, l'honorable ‎Ayatollah ol-Ozma Khamenei, a insisté, mercredi, sur le développement ‎et la promotion des relations entre Téhéran et Ankara, lors d'un entretien ‎avec le Président turc, Abdallah Gül, en visite dans la capitale iranienne, ‎pour participer au 10ème Sommet de l'Organisation de coopération ‎économique (OCE). Au cours de ces 3 dernières décennies, l'Iran et la ‎Turquie ont entretenu des relations fortes et amicales.

Les deux pays ‎partagent une relative communauté de vue sur les questions régionales et ‎internationales. L'adhésion de ces deux voisins à l'OCE, à l'Organisation ‎de la Conférence islamique (OCI) et au D8, a ouvert de nombreuses voies ‎de coopération, dans les domaines, politique, économique et sécuritaire. ‎Au cours de son entretien avec le Président turc, le Guide suprême de la ‎Révolution islamique y a, d'ailleurs, fait référence et a affirmé que l'OCE ‎n'était qu'un exemple de développement de la coopération économique ‎entre les deux pays, parmi tant d'autres.

L'Iran et la Turquie, deux pays ‎influents et importants de la région, possèdent d'énormes potentiels, pour ‎promouvoir leurs pleines relations, notamment, dans les domaines ‎politiques, économiques et sécuritaires. Les liens étroits entre Téhéran et ‎Ankara préoccupent les puissances hégémoniques extrarégionales, car ‎l'hégémonie, sous la houlette des Etats-Unis, qui cherche à étendre sa ‎présence au Moyen-Orient, a besoin de diviser les pays de la région. Les ‎Etats-Unis et le régime sioniste ont constamment cherché à saper la ‎diplomatie de la RII, dans la région, notamment, les relations irano-‎turques.

Cependant, Téhéran et Ankara savent agir dans le sens de leurs ‎intérêts communs et neutraliser les complots des puissances arrogantes. ‎Concernant des questions aussi variées que celles allant des évolutions au ‎Moyen-Orient à la crise dans la bande de Gaza, l'Iran et la Turquie ‎partagent les mêmes points de vue et considèrent la Palestine comme la ‎priorité du monde musulman. Les protestations du Premier ministre turc, ‎Recep Tayyip Erdogan, à l'adresse du Président du régime sioniste, ‎Shimon Peres, au Forum de Davos, viennent à l'appui de cette ‎affirmation. La RII et la Turquie doivent, également, faire face aux ‎menaces communes que sont, entre autres, le terrorisme ou le trafic de ‎drogues. L'invasion de l'Irak et de l'Afghanistan, par les Etats-Unis et ‎leurs alliés, a, d'ailleurs, accentué ces deux menaces. L'ancien Président ‎américain, George W. Bush, a commis une grave erreur en s'obstinant sur ‎sa politique militariste et interventionniste dans la région. Cette grave ‎erreur a coûté un lourd tribut, sur les plans, humain, financier et ‎sécuritaire, aux voisins de l'Irak et de l'Afghanistan, et, en particulier, à ‎l'Iran et à la Turquie.

Pourtant, la nouvelle administration américaine ‎dirigée par Barack Obama n'a manifesté, jusqu'à présent, aucune volonté ‎de changement. Dans l'optique du Guide suprême de la Révolution ‎islamique d'Iran, la position adoptée par l'administration Obama, à l'égard ‎de la tragédie de Gaza, et son refus de prendre en considération le ‎gouvernement légal et légitime palestinien issu du Hamas, prouvent qu'il ‎n'existe aucune volonté, de la part de Washington, de corriger les erreurs ‎que les Etats-Unis ont commises dans la région. ‎


http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Jeudi 12 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par abdel le 12/03/2009 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La politique de la Turquie est contradictoire !! D'abord qu'ils cessent toute coopération militaro-économico-stratégique avec l'État sioniste, après il pourront parler de s'allier avec l'Iran réellement....

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires