Proche et Moyen-Orient

Le Ghetto de Varsovie et Gaza : troublantes similitudes


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 19:10 C'est la fin du Hezbollah tel que nous le connaissons


La semaine dernière, j'ai vu une photo, un père tenant dans ses bras son bébé de 6 mois. Le père avait le visage dépourvu d'expression; l'enfant dans ses bras était mort. Le nom du bébé était Mohammed El-Borai, il a été tué en même temps que plusieurs autres personnes dans une explosion suite au tir aveugle d’un canon israélien sur les quartiers densément peuplés de Gaza.

Par Steve Hutcheson


Steve Hutcheson
Dimanche 2 Mars 2008

Photo Mohamed Omer : Nasser El-Borai tient dans ses bras son fils âgé de six mois, tué lors d'une explosion suite aux tirs israélies à Gaza
Photo Mohamed Omer : Nasser El-Borai tient dans ses bras son fils âgé de six mois, tué lors d'une explosion suite aux tirs israélies à Gaza
Il y avait d’autres photos, dont celle d'un groupe de garçons portant des fleurs qui se tenaient aux côtés du corps meurtri et ensanglanté du bébé. C’était pour moi le plus poignant.

J'avais eu une discussion sur la cause des attentats-suicides chez les Palestiniens, et c’est cette image, plus que tout autre, qui me préoccupe le plus. Dans leur tête, la mort du bébé aura plus d'impact sur leur avenir que tout ce que l'on pourra leur dire.

C'est alors que j'ai commencé à réfléchir, peut-être plus en détail, à la situation des Palestiniens aujourd'hui, et aux similitudes avec l'histoire des Juifs qui a mené à leur exode massif de leurs propres pays pour immigrer sur la terre qui était à l'époque connue sous le nom de Palestine.

Le ghetto de Varsovie pendant l'holocauste juif revêt une importance particulière pour les juifs européens. C’était un lieu d'oppression et le chemin vers la mort ultime de milliers d’entre eux et est devenu un symbole de leur lutte pour une reconnaissance.
Pourtant, ce qu’ils ne parviennent pas à reconnaître alors que leurs descendants poussent leur propre vision de l'idéalisme juif et sioniste, c’est la similitude des conditions de vie qu'ils imposent maintenant au peuple arabe de Palestine.

Les Nazis avaient pris dans des rafles des Juifs de Pologne et ils les avaient cantonnés dans un petit secteur de Varsovie, ils avaient construit une barrière autour du périmètre pour les empêcher de partir. Les Israéliens ont eux aussi pendant le conflit poussé de force un grand nombre d’habitants arabes d'Israël dans une enclave qui a maintenant une densité de population de 4200 personnes au km2 ce qui représente 14 fois celle de la région voisine d'Israël, qui a 360 personnes au km2.

Les Nazis avaient privé de vivres et de produits de base les habitants du ghetto. Le gouvernement israélien a aussi interrompu l’approvisionnement en marchandises aux 1,4 million d'habitants de Gaza, en limitant au compte-goutte l’entrée des convois de marchandises.

Les Nazis avaient réduit la ration calorique moyenne de la population juive du ghetto à 241 calories par jour. Les Israéliens ont eux aussi réduit la ration calorique des Palestiniens dans la bande de Gaza. Selon un rapport de l'ONU, cela représente actuellement 61% des besoins quotidiens.

Les Nazis avaient limité les services publics comme l'eau et l'électricité. Le gouvernement israélien a fait de même.

Les Nazis avaient limité l’accès de la population aux services de santé. Les Israéliens ont limité les soins de santé dans la bande de Gaza en limitant les livraisons de médicaments ou le traitement des cas qui ont besoin d’être effectués à l'extérieur.

La population juive a résisté à l'oppression des Nazis bien que trop tard et leur rébellion a été brutalement écrasé sans se préoccuper de qui était sur leur chemin.
Les Palestiniens de Gaza, avec leurs propres organisations de la résistance, et notamment le Hamas, se sont rebellés contre leurs oppresseurs et les Israéliens ont aussi utilisé tous les moyens disponibles pour écraser la rébellion sans se préoccuper de qui était sur leur chemin, en les mutilant ou en les tuant.

Les Nazis ont détruit la structure du ghetto en la rasant au niveau du sol afin d’écraser la résistance à leur oppression. Les Israéliens ont rasé indistinctement des bâtiments et des infrastructures dans la Bande de Gaza afin d’écraser la résistance à l'oppression.

Les Nazis ont attribué au peuple juif un statut moindre que leurs autres habitants, en les privant de leurs droits en tant que citoyens, et même en tant qu’êtres humains. Israël attribue aux réfugiés détenus à Gaza un statut moindre qu’il accorde aux Juifs du monde entier et prive les Palestiniens de leur droit au retour sur leurs anciennes terres.

Les Nazis ont utilisé tous les moyens à leur portée pour briser la volonté des habitants juifs du ghetto. Les Israéliens ont fait la même chose : ils utilisent tous les moyens à leur portée pour briser la volonté des Palestiniens.

Les Nazis ont tué de façon aveugle les habitants juifs du ghetto. Les Israéliens ne tuent-ils pas aveuglément les habitants en imposant leur contrôle sur la bande de Gaza?

Les Juifs d'Israël et d'ailleurs ont tout à fait raison de protester contre l'inhumanité de leur traitement par les Nazis et d'obliger le monde à ne pas permettre que la même situation se reproduise. Les Palestiniens protestent contre l'inhumanité de leur traitement par les Israéliens, et pourtant dans un étrange tournure des événements, le monde permet toujours à l'oppression de se produire et de perdurer.

C'est après les Juifs dans le ghetto aient été massivement tués ou transportés que le monde s’est levé et s’est senti coupable de ne pas avoir agi plus tôt.

Àvec à l’esprit l'image de Mohammed Al-Borai, je me demande quand le monde va se lever et dire : Trop, c'est trop, on ne va pas répéter le ghetto de Varsovie et en particulier lorsque ses auteurs sont ceux qui en ont le plus souffert.

C’est à la base une lutte contre l’inhumanité que celle du peuple palestinien de la bande de Gaza et le monde l’ignore délibérément. Une inhumanité infligée par les Nazis aux Juifs dans le ghetto de Varsovie qui est plus que jamais profondément semblable à celle qu'ils infligent à la population de Gaza. Ils ont appris une dure leçon, mais ce n'était pas une leçon bien apprise.

Ils ont reçu le pouvoir de pratiquer l'humanité mais au lieu de cela ils ont décidé de traiter les préoccupations des Palestiniens de la même façon inhumaine que les Nazis les ont traités.

Un futur monument contiendra sans aucun doute des photos de Mohammed Al-Borai dans les bras de son père, et le monde criera à l'injustice.

Source : http://www.arabnews.com/
Traduction : MG pour ISM


Dimanche 2 Mars 2008


Commentaires

1.Posté par hélène le 03/03/2008 19:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les similitudes avec le ghetto de varsovie s'imposent d'autant plusque dès 2001, au début de l'inssurection palestinienne contre les crimes de l'occupation, l'etat major israélien a officielement déclaré:"notre modèle pour les territoires palestiniens c'est le ghetto de varsovie"
ils font ce qu'ils disent à ceci près que les bombes, missiles et les chars nazi sn'intervenaient pas dans les ghettos, ni dans les camps,le blocus des vivres et medicaments suffisaient.à organiser la mort.

pour israel , cet etat combine et le blocus total (queques secours de l'onu arrivent à passer au compte goutte, parfois)et les massacres.

2.Posté par Dominique DERIE & Hubert BURCHERI le 12/03/2008 21:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous sommes nés en 1960-61, nous avions appris les affres de la guerre par nos parents, puis par l'histoire avec une certaine censure ; à présent tout a été révèlé par les documentaires et les médiats.Rescement nous avons revu " Le Pianiste" de R. POLANSKI , concernant le ghetto de Varsovie !
Adolescents : nous avions foi en l'homme et en certaines des institutions comme l'ONU ! MAIS QUELLES DISPOSITIONS PREND L'ONU ? La france était presque le seule pays à vouloir défendre l'Irak de Saddam !
Tant que la planête entière sera à la merci des Américains, avec les intérêts financiers (grande araignée de holdings,Multinationnales qui mênent les affaires et le monde entier à sa guise ) que cela sous-entend , notamment et surtout avec les Israéliens ! Nous savons que toutes façons, malgré les forces diplomatiques, que nos dirigeants et ceux du monde entier restent impuissants. Que fait-on contre l'impérialisme Américain ? Rien. Contre la mondialisation et la spéculation déraisonnable ? Rien. La planête entière supporte de plus en plus, les fortes recessions économiques ( guerres économiques ) pour servir les intérêts de quelques uns ! Si tous les peuples du monde pouvaient s'unir pour la cause de la palestine, certaines peuplades d'afriques, tous pays en guerres ...... On connait la chanson ! Nous continuons d'élever nos enfants dans un esprit de paix. Ils nous ont fait remarquer qu'ils voyaient plus d'horreurs à la télé à leur époque que nous lorsque nous étions petits et adolescents ! Le monde dit " moderne " est loin d'être en progrès!!! D.D.

3.Posté par alyx le 09/01/2009 00:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

.
Israel du moins son gouvernement semble operer une strategie ressemblent etrangement au systeme mise en place par les nazis concernant le ghetto de varsovie.

1 -affamé la population
2- eteindre toutes ressource energetique.
3- mettre fin à toute aide medicale et sanitaire.
4- faire en sorte que la population s'autodetruise.

ce programmme existe par ecrit dans les archives de guerre 39/45.

la realité à gaza est la meme et pas depuis hier, en faite le programme a commencer depuis le blocus de la bande de Gaza.

la grande honte c'est que tous le monde laisse faire ce genocide planifié.

j'ai honte d'etre français et europeen!! et les pays arabe limitrophe à gaza j'en parle meme pas...ecoeurant.

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires