Politique Nationale/Internationale

Le G8, contesté



Lundi 7 Juillet 2008

Les dirigeants du G8 doivent entamer, lundi, à Toyako, au Japon, un Sommet, dominé, par la crise économique, la hausse du cours des matières premières et la lutte contre le réchauffement climatique. Les pays participants prendront, également, part à une réunion parallèle, en marge du sommet, en compagnie des dirigeants de la Chine, de l'Inde, de l'Afrique du sud, du Brésil, du Mexique, et de l'Australie, ainsi que d'un représentant de la Banque mondiale et de l'AIEA. Dès aujourd'hui, des milliers de personnes, venues de diverses régions du Japon et d'autres pays et régions, se sont rassemblées, à Sapporo, Chef-lieu de la préfecture de Hokkaido, pour protester contre le sommet. Selon les manifestants, les pays les plus développés, dans le monde, sont largement responsables de la plupart des guerres, de la famine généralisée, de la crise alimentaire et énergétique, et enfin et surtout, du réchauffement climatique. Quelque 21.000 policiers ont été déployés, dans l'île de Hokkaido, pour veiller à la sécurité, et, environ, 20.000 autres policiers ont été envoyés en renfort à Tokyo. Cependant, ils n'ont pas pu empêcher la tenue de cette marche de protestation contre le G8, qui se déroule, une fois, par an, entre les pays les plus riches et où l'on discute, entre autres, énergie, chômage, inflation, système monétaire, balance commerciale, taux d'intérêts, relations avec les PVD, etc... Le 1er sommet du genre s'est tenu, à l'initiative de l'ancien Président français, Valéry Giscard d'Estaing, au mois de novembre 1975, en France, en plein choc pétrolier. En fait, le G8 est devenu comme une sorte d'épreuve pour les Chefs d'Etat et de gouvernement, où ils peuvent tester leurs aptitudes à proposer des méthodes pour exploiter les pays pauvres ou moins développés. Or, la situation politique, sociale et économique des pays membres du G8 n'est pas pour autant reluisante, loin de là. A titre d'exemple, la France est confrontée, depuis près d'un an, à une baisse sensible du pouvoir d'achat. En Grande Bretagne, le gouvernement travailliste, devenu impopulaire, traverse une grave crise, en raison de son alignement sur la politique hégémonique des Etats-Unis et de son aventurisme militaire, en Irak et en Afghanistan. Si les Japonais manifestent aux côtés des altermondialistes, c'est parce qu'ils ne sont pas contents de la politique que mène le Parti libéral démocrate, au pouvoir au Japon, en particulier, pour sa convergence avec Washington, dans le domaine de la défense et en matière de sécurité. Contrairement aux dires des dirigeants du G8, qui prétendent aller dans le sens des intérêts de ce monde, l'opinion publique internationale se demande comment un sommet qui dépense 280 millions de dollars, rien que pour son organisation, pourrait se soucier des pays pauvres. L'opinion publique internationale se demande, également, si l'on ne se moque d'elle, puisque le Président américain et certains de ses alliés déstabilisent eux-mêmes le monde.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Lundi 7 Juillet 2008

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires