Economie

Le G7 s'Inquiète du Yen fort, les Marchés sont Nerveux



Lundi 27 Octobre 2008

Le G7 s'Inquiète du Yen fort, les Marchés sont Nerveux
Le club de pays riches du G7 s'est déclaré prêt lundi à coopérer pour freiner l'envolée du yen et rétablir le calme et la stabilité sur les marchés.…

Ce bref communiqué de l'Allemagne, du Canada, des Etats-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne, de l'Italie et du Japon a aussitôt déclenché une légère dépréciation de la devise japonaise, qui avait atteint vendredi des sommets historiques face au dollar et à l'euro, un phénomène nuisible pour l'économie japonaise fortement dépendante des exportations.
Le dollar, qui avait atteint la zone des 90 yens vendredi, s'échangeait contre 94,08 yens lundi après-midi à Tokyo.

Cette déclaration du G7 survient alors que les marchés d'Asie ont entamé nerveusement une semaine à haut risque, au cours de laquelle sera publiée une rafale d'indicateurs économiques et de résultats d'entreprises.

Les marchés s'interrogent aussi sur la possibilité d'une intervention du gouvernement japonais pour tenter de calmer la hausse du yen. Le Japon n'est pas intervenu sur le marché depuis mars 2004.

Et Si le Japon est pénalisé par la crise, ce sont les économies émergentes qui s'avèrent les plus violemment frappées.
Appelé à la rescousse, le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé dimanche soir une aide "substantielle" à la Hongrie, quelques heures après l'octroi d'un prêt de 16,5 milliards de dollars à l'Ukraine conditionné par l'adoption d'un programme anticrise.
Auparavant, le FMI avait déjà secouru l'Islande et la Géorgie.

A l'aube de cette semaine délicate, les marchés asiatiques vivaient lundi une séance extrêmement volatile et nerveuse.
La Bourse de Séoul chutait de 2,68% vers 04H00 GMT.
A la Bourse de Tokyo, l'indice Nikkei perdait au même moment 0,16%.
En Australie, la banque centrale est intervenue ce lundi pour soutenir le dollar australien, qui a perdu 37% de sa valeur face au dollar américain depuis juillet.
On ignore toutefois le montant de cet achat de monnaie australienne.

A l'affût de tous les signes de détérioration de la conjoncture, les marchés attendent aussi une avalanche de résultats d'entreprises américaines, européennes et japonaises.
Certaines risquent d'annoncer des plans d'économies, des réductions d'effectifs et des abaissements d'objectifs.


Lundi 27 Octobre 2008


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires