MONDE

Le « Djihad » au nom de la Thora ?


Ou le Djihad est-il exclusivement musulman ?


contact@anneau-de-sable.org
Mardi 27 Janvier 2009

Le « Djihad » au nom de la Thora ?
Que nos amis de l’Islam pardonnent cette approche mais compte tenu du sens donné à ce terme en Occident, il s’agit bien de faire la guerre au nom de Dieu, de ses prophètes et de ses Livres. Nos « experts » vont même plus loin : Djihad est largement associé au terrorisme islamiste !

Qu’en est-il alors d’un non musulman qui appelle au meurtre et au massacre au nom d’une autre religion ?

La réponse nous est clairement donnée par le rabbinat militaire israélien qui, dans une brochure destinée aux soldats, définit la conduite à tenir envers les habitants de Gaza. Elle commence par un rappel biblique :
« Faire un parallèle entre les Palestiniens d’aujourd’hui et les Philistins de la Bible ».
Le militaire lambda est donc invité à considérer le Palestinien comme l’envahisseur, l’occupant usurpant la Terre promise qu’il faut combattre et éliminer selon les commandements de la Thora :
« La Torah nous interdit de remettre un seul millimètre (de la Terre d’Israël) à des non-juifs, que ce soient par des enclaves, des zones autonomes ou d’autres concessions manifestant notre faiblesse nationale ».
Et cette lutte doit être menée sans pitié :
« Avoir pitié envers un ennemi cruel revient à se montrer cruel envers nos justes soldats (...) Nous sommes en guerre contre des assassins. A la guerre comme à la guerre ».

C’est donc ainsi que s’expriment les religieux israéliens !

Si de telles « recommandations » provenaient d’un rabbin de quartier, on les aurait probablement ignorées mais le drame c’est quelles ont pour auteur l’aumônier principal de l’armée israélienne, le rabbin Avichaï Rontzki, général de brigade.
Lui emboitant la parole, des groupes d’extrême-droite ont distribué tout à fait normalement, des tracts « appelant les soldats à ne pas tenir compte de consignes (de retenue) et de d’exterminer l’ennemi ».

Dès lors, nous sommes en droit de nous interroger sur les objectifs poursuivis par Israël. Plus qu’une question relative à sa sécurité, cet état semble mener une guerre de religion, un « djihad » par conséquent contre les « infidèles » non juifs !

C’est extrêmement grave pour être relevé et nous devons, ici en Occident, prendre position sur ces dérives qui nous éloignent considérablement de la propagande sioniste justifiant les massacres de Gaza par la guerre contre le Hamas et le « terrorisme international».

Le judaïsme, suite à ces consignes rabbiniques de haut niveau, se trouve ainsi étroitement lié au comportement sanguinaire d’un état qui situe les non juifs et les Palestiniens principalement (chrétiens et musulmans) dans la catégorie des sous hommes.
C’est extrêmement inquiétant, non seulement pour la Palestine mai aussi pour l’ensemble de l’humanité, y compris les juifs eux-mêmes.

Des associations israéliennes, comme l’ONG Yesh Din, se sont mobilisées contre cette implication de la religion dans une guerre illégale mais chez nous, en France comme en Europe, cela ne semble interpeler personne. C’est triste car s’agissant des musulmans, nous aurions assisté à un déferlement de condamnations.

Nos amis juifs non sionistes doivent se réveiller. Il est temps pour eux de s’écarter de manière visible de ce danger qui nous menace tous. Contrairement à la propagande sioniste, leur avenir n’est pas en Israël, mais parmi nous.


claudio


Mardi 27 Janvier 2009


Commentaires

1.Posté par Citoyenne le 27/01/2009 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les judaistes religieux sont principalement des Rabbins fanatiques et extrémistes ! dont on en parle pas et pourtant très dangereux et qui ne date pas d'aujourd'hui !
Les rabbins sont malhonnêtes et des criminels ... rappelez vous en France du Rabbin qui s'était auto-agressé pour faire porter le crime à un innocent ! ... l'affaire à été étouffé, il n'a même pas été jugé, condamné et renvoyé dans son pays ! ... pour si peu un Iman aurait fait une double condamnation !

Alors, que dire de l'état d'isrel qui n'est autre qu'un état religieux fanatique dont sa constitution est
de tuer, massacrer, torturer au nom de la Thora et de Dieu !


2.Posté par sentinelle01 le 27/01/2009 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils ne tuent pas au nom de la thora mais au nom du talmud

3.Posté par LSD, 100 µg, i.m le 27/01/2009 18:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"En 1994, quand un immigré juif américain nommé Baruch Goldstein a massacré 29 croyants arabes pendant qu'ils priaient à la mosquée d'Ibrahim à Hebron, le militant du Gush Emunim (Bloc de la loyauté) le Rabbin Moshe Levenger déclara " Je suis non seulement désolé des arabes morts mais aussi des mouches mortes ".

Quelques jours après le massacre, Goldstein fut loué par Dov Lior, le rabbin de Kiryat Arba, qui fit son éloge en tant que " plein d'amour pour les compagnons êtres humains ". Daprès Israël Shahak, lauteur de " Histoire Juive, Religion Juive -- Le poids de trois mille ans ", le terme " êtres humains " selon la Halacha se réfère seulement aux juifs. La vue de Shahak est appuyée par de nombreux passages du Talmud, tels que celui-ci : " Tous les enfants gentils sont des animaux ". (Yebamoth, 98a.) ; les Gentils sont hors de la protection de la loi et Dieu a exposé leur argent pour Israël. " (Baba Kamma, 37 b.) ; " Dieu les a créés sous la forme d'hommes pour la gloire d'Israël. Mais les Akum (non-juifs) ont été créés à la seule fin de les soigner (les juifs) jour et nuit. Ils ne peuvent jamais être relevés de ce service. Cest pour devenir le fils dun roi (un israélite) que les animaux sous leur forme normale, et les animaux sous forme d'êtres humains, doivent le soigner. (Talpioth de Midrasch, fol. 225d ; " Les rapports sexuels d'un Goy sont comme ceux d'une bête ". (Sanhedrin, 74 b, Tosephot).

A l'heure actuelle, ces injonctions talmudiques, exemples seulement généraux, ne sont pas des anomalies anachroniques qui n'ont aucun rapport pertinent avec le sionisme comme de nombreux apologistes et porte-parole israéliens largueraient.

En fait, elles sont appliquées, encore de manière effrontée, en Cisjordanie, à Gaza et au Liban. La disculpation des soldats israéliens condamnés pour assassinats denfants palestiniens (comme ce soldat qui assassina Iman Al Hamas, 13 ans, près de Rafah en 2004 sur le chemin de lécole), de nombreuses manières résume la perception Israélienne-Juive du non-juif.

En bref, les non-juifs, selon des enseignements du Talmud, ne sont pas des hommes mais des bêtes ; même le meilleur des Goyim devrait être tué ; ils sont souillés, idolâtres méritant la mort ; et les juifs doivent régner sur le monde servis par les Goyim.

C'est lexplication vraie de pourquoi les soldats et les colons israéliens tuent les civils palestiniens et libanais à volonté sans montrer les plus légers remords.

C'est aussi ce qui incita le Chef détat-major israélien Dan Haloutz à remarquer, " Je dors bien et jai bonne conscience ", peu après qu'il eut ordonné à un F-16 de chasse de laisser tomber une bombe d'une tonne sur un immeuble au milieu de la nuit à Gaza, massacrant 16 personnes dont 11 enfants.

C'est ce qui fait que les pilotes israéliens annihilent des familles entières à Tyr et à Mirwahine et puis se sentent bien à ce sujet."

La totalité de l'article:

http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=959&lg=fr


4.Posté par redk le 27/01/2009 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonsoir tous,
lsd, merci pour se rappel talmudique qui rimes avec satanique! cela na rien à voire (un peu quand même) mais je suis tombé sur un article que j'avais complètement oublier, lsd je suis sure que sa va t'intéresser comme surement d'autres, sur le degré de falsification de beaucoup de rabbins et ceux durent des siècles!

Le fils unique: Ismaël ou Isaac ?

Introduction: Dans la religion juive et musulmane, il est fait mention d'Abraham comme un exemple parfait de monothéisme. Dieu le testa en lui demandant de sacrifier son fils, comme le faisait les polythéistes de l'époque. Abraham avait une si grande foi qu'il accepta d'offrir son enfant, au dernier moment, Dieu remplaça cet enfant par un bélier. C'est pour cela que les musulmans fêtent l'Aid Al-Adha. Cependant les 2 récits ne sont pas tout à fait les mêmes, outres les quelques divergences concernant le lieu et les circonstances, les juifs disent que c'est Isaac qui devait être sacrifié, et les musulmans disent Ismaël. Pour nous, il est évident que la Bible a été altéré (voir les articles associés), et que Dieu a bien mit un terme à ce mensonge, par le biais de son dernier messager.


Cet article se divise comme suit:
1- Ismaël devait être sacrifié selon la Bible.
2- Tout le chapitre 22 s'applique à Ismaël, non pas à Isaac
3- Les sacrifices humains au temps d'Abraham.
4- La loi juive concernant les droits du fils aîné.
5- L'avis d'un ancien rabbin.

Avant d'entamer cet article, j'aimerai attirer votre attention sur une confusion entre ismaélites et israélites, arabes et juifs dans la Bible
comme le montre cette contradiction (voir l'article contradictions bibliques pour plus de détails):

Abigaïl enfanta Amasa; le père d'Amasa fut Jéther, l' Ismaélite. [1 Chroniques 2:17] [...] Amasa était fils d'un homme appelé Jithra, l'Israélite, ... [2 Samuel 17:25]

Ceci nous laisse donc perplexe quant à l'affirmation biblique concernant Ismaël ou Isaac, puisque la Bible confond déjà leur descendance ...

Dans un premier temps, nous allons détailler les moments importants de la vie d'Ismaël et Isaac, selon le livre de la Genèse.

Naissance d'Ismaël, Abraham a un fils:

« 15 Agar enfanta un fils à Abram; et Abram donna le nom d'Ismaël au fils qu'Agar lui enfanta. 16 Abram était âgé de quatre-vingt-six ans lorsqu'Agar enfanta Ismaël à Abram. » [Genèse 16:15-16]

« 8 Je te donnerai, et à tes descendants après toi, le pays que tu habites comme étranger, tout le pays de Canaan, en possession perpétuelle, et je serai leur Dieu. 9 Dieu dit à Abraham: Toi, tu garderas mon alliance, toi et tes descendants après toi, selon leurs générations. » [Genèse 17:8-9]

Alliance entre Dieu et la famille d'Abraham:

« Vous vous circoncirez; et ce sera un signe d'alliance entre moi et vous. » [Genèse 17:11]

« À l'égard d'Ismaël, je t'ai exaucé. Voici, je le bénirai, je le rendrai fécond, et je le multiplierai à l'infini; il engendrera douze princes, et je ferai de lui une grande nation. » [Genèse 17:20]

« 24 Abraham était âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, lorsqu'il fut circoncis. 25 Ismaël, son fils, était âgé de treize ans lorsqu'il fut circoncis. 26 Ce même jour, Abraham fut circoncis, ainsi qu'Ismaël, son fils. » [Genèse 17:24-26]

Naissance d'Isaac, Abraham a deux fils:

« Abraham donna le nom d'Isaac au fils qui lui était né, que Sara lui avait enfanté. » [Genèse 21:3]

Le sacrifice, Genèse chapitre 22:

« Dieu dit: Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac; va-t'en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l'une des montagnes que je te dirai. » [Genèse 22:2]

« L'ange dit: N'avance pas ta main sur l'enfant, et ne lui fais rien; car je sais maintenant que tu crains Dieu, et que tu ne m'as pas refusé ton fils, ton unique. » [Genèse 22:12]

« et dit: Je le jure par moi-même, parole de l'Éternel! parce que tu as fais cela, et que tu n'as pas refusé ton fils, ton unique. » [Genèse 22:16]

Nous avons vu qu'Ismaël était l'aîné d'Isaac, en effet, il fut le fils unique d'Abraham pendant 13 ans, alors, comment Isaac peut-il être le fils unique d'Abraham ?

Ce qui a été traduit par « ton unique », en hébreu (יְחִידְךָ, iéhidha), qui vient du mot ehad, un. Quand c'est appliqué à un fils, cela veut dire que l'on en a un seul et unique.

Selon les Juifs et les Chrétiens, Dieu a dit à Abraham « Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ». Ici, le nom Ismaël a été substitué à Isaac, car Dieu ne se serait sûrement pas trompé en désignant Isaac par « fils unique » alors qu'il avait un frère aîné, en [Genèse 22:2] on devrait donc lire: « Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Ismaël ».

Ismaël a été le fils unique d'Abraham durant 13 ans !

Nous savons bien qu'Abraham aimait Ismaël : ils furent circoncis en même temps, marque de l'alliance avec Dieu.
De plus, preuve de l'amour du père à son fils, Abraham fut affligé lorsque sa femme Sarah demande de chasser Hagar et Ismaël (Deutéronome 21:11).
Alors pourquoi Dieu aurait-il dit « ton unique, celui que tu aimes ». Pourquoi Dieu parle-t-il ainsi à Abraham ?

Si vous avez une seule voiture, et que je sais que vous en avez une seule, est que je vais vous dire "Prends ta voiture, la rouge, celle avec les sièges cuirs, qui roule à l'essence", non ! Je vais vous dire "Prends ta voiture", car vous savez comme moi que cette voiture est rouge, avec des sièges cuirs, etc. Le locuteur et l'interlocuteur ont connaissance de la voiture.

Ici, Dieu parle à Abraham, ils savent tout deux qu'Ismaël est le fils unique d'Abraham, donc en réalité, nous devons lire « Prends ton fils unique », puisque le locuteur et l'interlocuteur on connaissance des faits.
Ce n'est donc pas le nom Ismaël qui a été changé en Isaac, mais celui que tu aimes, Isaac qui a été ajouté au verset [Genèse 22:2].

En effet, relisez les 3 versets plus haut, en 22.12 et 22.16, celui que tu aimes, Isaac n'a pas été ajouté.

En effet, les scribes maladroits se sont trahis eux-mêmes, car cette subtilité leur a échappé, bien qu'ils aient remplacé Ismaël par Isaac à six reprises dans tout le chapitre 22 de la Genèse, ils ont oublié d'enlever le mot « unique » à 3 reprises dans le même texte. Il ne se sont même pas donné la peine de modifier 22:12 et 22:16, en enlevant "ét-iéhidha" du texte hébreu.


Car c'est bien d'une modification délibérée qu'il s'agit, comme on peut le lire dans le livre de Jérémie:

[Jérémie 8:8]
« Comment dites-vous : Nous sommes sages et la Thora est avec nous ? Mais voici, la plume menteuse des scribes en a fait une fausseté. »

Nous savons bien qu'Ismaël et toute sa descendance, les Arabes, seraient bénis, qu'ils seront très nombreux, et qu'il possederont le pays du Nil à l'Euphrate:

[Genèse 15:18]
« En ce jour-là, l'Éternel fit alliance avec Abram, et dit: Je donne ce pays à ta postérité, depuis le fleuve d'Égypte jusqu'au grand fleuve, au fleuve d'Euphrate, »

Ici, Isaac n'est pas encore né, ce verset ne peut s'appliquer qu'aux Arabes, et en effet, aujourd'hui, du Nil à l'Euphrate, de l'Egypte à l'Irak, nous pouvons dénombrer pas moins de cinq pays arabes (Egypte, Palestine, Jordanie, Syrie, Iraq), ce sont les descendants d'Ismaël.

Voici ce que l'on trouve en référence aux descendants d'Ismaël, dans tous ces versets. Isaac n'est pas né, tous ce qui est dit s'applique donc à Ismaël, et aux arabes.

Genèse 17.20
A l'égard d'Ismaël, je t'ai exaucé. Voici, je le bénirai, je le rendrai fécond, et je le multiplierai à l'infini; il engendrera douze princes, et je ferai de lui une grande nation.

Genèse 21.13
Je ferai aussi une nation du fils de ta servante; car il est ta postérité.

Genèse 21.18
Lève-toi, prends l'enfant, saisis-le de ta main; car je ferai de lui une grande nation.

Genèse 16.10
L'ange de l'Éternel lui dit: Je multiplierai ta postérité, et elle sera si nombreuse qu'on ne pourra la compter. (puis en 16.11, il y a l'annonce de la naissance d'Ismaël)

Tous ceci s'applique à Ismaël, notez bien la façon dont est utilisé le terme "multiplierai".
Maitenant reprenons notre chapitre 22, et voyons ce qui est dit, car selon la Bible, tous ce qui est dans le chapitre 22 s'applique à Isaac.
Evidement, nous savons d'après notre chapitre sur le "fils unique", qu'il y a eu une altération délibérée.

Regardez bien, ceci se trouve dans le chaiptre 22, et selon les juifs et les chrétiens s'applique à Isaac.

Genèse 22.17
je te bénirai et je multiplierai ta postérité, comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de la mer; et ta postérité possédera la porte de ses ennemis.

Il devient évident que ce sont les même tournures utilisées pour Ismaël, voir plus haut.
Car jamais, dans ces passages de la Genèse, n'est utilisé le terme "multiplier" ni "postérité" pour Isaac, mais seulement lorsqu'il est fait référence à Ismaël.

Autre élément, la Bible utilise souvent le terme « hériter » avec Isaac (Gen. 21.11 ; …), en effet, les scribes ayant modifié les écritures ont préféré mettre l'accent sur l'héritage d'Isaac, un héritage, nous allons le verrons, qui est seulement restreint à Isaac, alors que l'alliance a été faite avec toute la descendance d'Abraham.

Autres problèmes dans le texte biblique prouvant sa falsification :

Dans le Deutéronome, un passage explicite clairement les droits du fils ainé, le voici:

Deutéronome 21.15
Si un homme, qui a deux femmes, aime l'une et n'aime pas l'autre, et s'il en a des fils dont le premier-né soit de la femme qu'il n'aime pas,
21.16
il ne pourra point, quand il partagera son bien entre ses fils, reconnaître comme premier-né le fils de celle qu'il aime, à la place du fils de celle qu'il n'aime pas, et qui est le premier-né.
21.17
Mais il reconnaîtra pour premier-né le fils de celle qu'il n'aime pas, et
lui donnera sur son bien une portion double; car ce fils est les prémices de sa vigueur, le droit d'aînesse lui appartient.

Il ne peut pas y avoir plus clair !

Ismaël, fils d'Agar, était le fils ainé. Isaac, fils de Sara, était son frère cadet.
Relisez ces 3 versets, cette loi juive ne s'appliquerai-t-elle pas à Abraham ?

Cette loi s'applique même à un homme qui n'aimerai pas sa femme.

L'histoire que l'on a dans la Bible a belle et bien été remodelé, puisque l'héritage d'Ismaël doit être plus grand que celui d'Isaac, et en effet, les arabes ont hérité du dernier des livres et du dernier des prophètes, Muhammad.
Les juifs ont eu aussi de grands prophètes et des livres, la Thora et les Psaumes, mais leur message ne s'addressa pas à l'humanité,
et n'a pas été à l'abris de la coruption.
Ainsi, comme le précise le Deutéronome, les privilégiés seront les fils d'Ismaël, ils auront une double part, la religion nous le dit,
l'Histoire nous le dit, la géographie nous le dit, tout le monde est unanime pour le dire, car Dieu a donné le flambeau de la religion
à un peuple qui en produira les fruits, comme l'a dit Jésus (cf. Le royaume de Dieu, donné à une autre nation).

Nous avons donc bien montré la contradiction entre Isaac et fils unique, dans le chapitre 22.
Maintenant, interessons-nous à la réalité religieuse au temps d'Abraham, la quasi totalité du proche-orient
est plongée dans le polythéisme, l'idolatrie, avec ses rites, ses superstitions et ses attrocités.

Dans toute société polythéiste, il y a eu des sacrifices humains, que se soit les aztèques [1], les mayas, les hindous (sati, crémation
des veuves), ou les arabes polythéistes qui enterraient leurs filles vivantes (l'Islam est venu mettre un terme à cela)
Ceci nous interesse tout particulièrement pour le proche-orient au temps d'Abraham, un rite assyrien voulait que le premier né mâle
soit sacrifié aux dieux.
Cependant, pour marquer la différence, Dieu a interdit dans la Bible les sacrifices humains, et les remplacent par des sacrifices
animaux, tel que le dit ce verset:

Aussi, le sacrifice du premier né dans les familles polythéistes de Mésopotamie est remplacé dans la Bible, par le sacrifice de la
première bête qui nait, car comme nous l'avons dit, les polythéistes au temps d'Abraham sacrifiaient leur fils ainé.
La Bible remplace donc ce sacrifice imonde:

Deutéronome 15.19
Tu consacreras à l'Éternel, ton Dieu, tout premier-né mâle qui naîtra dans ton gros et dans ton menu bétail. Tu ne travailleras point avec le premier-né de ton boeuf, et tu ne tondras point le premier-né de tes brebis.

Selon Genèse 4.4, Abel offrait aussi les premiers-nés de son troupeau.

Ainsi, le sacrifice d'Abraham, qui était une mise à l'épreuve de la part de Dieu, se fit selon le rite de l'époque, les sacrifices se faisant, comme nous l'avons démontré, sur les premier-nés. Abraham devait donc sacrifier son premier-né Ismaël. Par sa grande foi, il obéit à Dieu. Et à partir de là, Dieu mit un terme radical aux sacrifices humains, en remplacant l'enfant d'Abraham par un bélier.

C'est ainsi que les descendants d'Abraham, les juifs dans la Bible, sacrifient les premier-né animaux, et les arabes,
en majorité musulmans, fêtent l'Aid Al-Adha, la grande fête, celle du sacrifice.

Nous finirons cet article sur ce court récit rapporté par Ibn Ishaaq:

"Muhammad Ibn Ka'b rapporte qu'Omar Ibn Abd al-Aziz (5ème calife) appela un homme qui avait été juif puis embrassa l'Islam, cet homme faisait preuve d'un Islam sincère. Avant sa conversion, il était un de leur savant (un rabbin), alors il (Omar) lui demanda: Quel fils Abraham devait-il sacrifier ? Il répondit: C'est Ismaël, je jure par Dieu, Ô chef des croyants, les juifs le savent bien mais ils envient les arabes!

Tels furent les propos d'un ancien rabbin !

Nous avons donc montré comment le nom Isaac a été substitué à Ismaël, les juifs ont modifié leur livre pour faire croire que l'alliance avec Dieu se faisait uniquement par le prophète Isaac, et donc par les juifs, cependant en Genèse 17.9, nous lisons bien que tout les descendants d'Abraham garderons l'alliance, c'est à dire les juifs et les arabes auront des prophètes, et cela se symbolise par la circoncision, car les 2 fils d'Abraham l'ont été.
Le Coran, parole inaltérable de Dieu et alliance ultime, est venu nous confirmer cela.

5.Posté par Abdelghani le 27/01/2009 20:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut REDK ! c'est vraiment un document EXCEPTIONNEL que tu viens de nous divulger !

Les juifs, cela est prouvé et narré dans le Saint CORAN, n'ont jamais cessé de tout déformer et violer leurs engagements envers leur prophète Môïse ...depuis la traversée de la mer rouge !

Rares sont ceux qui ont suivi la bonne voie !

Dans chacune des sourates du CORAN sont citées des exemples et rappels des déviations des ...futurs sionistes...et de la punition qui les attend !

Ton post est vraiment bien détaillé et documenté sur le hold-up fait à l'histoire !

Ton texte devrait être tiré à des millions d'exemplaires et distribué gratuitement ...pour éveiller certaines consciences endormies!

Mais, vois tu REDK, nous avons un avantage sur tous ces faussaires de l'histoire, de la religion, ces menteurs et criminels: NOUS AVONS LA FOI EN DIEU, NOUS LUI SOMMES SOUMIS ET NOUS CROYONS AU JUGEMENT DERNIER !

C'est cela NOTRE FORCE...ET ELLE EST...INDESTRUCTIBLE car nous ne craignons pas la mort EL MEKTOUB ...nous ne sommes que poussière !

Merci pour ta très grande contribution ! Je vais copier-coller ton texte et le transmettre à toutes mes connaissances!


6.Posté par Citoyenne le 28/01/2009 01:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@redk ...Merci ... et lorsque je disais que les Rabbins sont des menteurs , usurpateurs etc ... En référence a ces falsifications dont tu viens d'expliquer clairement.

Lorsque je démontre aux israéliens- français etc ... que la Palestine est Arabe et non juif puisque le 1er enfant d'Abraham est Ismael (arabe et musulman) et qu'Isaac ( israel) est le cadet ... et donc la Philistin etait arabe et donc avant les juifs ! ...
Sans aucun doute, Les sionistes juifs sont négationnistes ... puisque malgré les preuves irréfutables ...ils se disent peuple élus, et leur fictive Erazt israel ... alors qu'en fait il fallait comprendre Peuple MAUDIT !


7.Posté par redk le 28/01/2009 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci à vous,
le combat contre ces usurpateurs passe par la recherche et le dévoilement de la vérité!

8.Posté par onnouscachetout le 28/01/2009 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le peuple elu est le peuple qui a ete temoin de la gloire de dieu pour la delivrance d un peuple au bas de lechelle sociale ( esclaves) au temps du pharaon qui se prenait pour un dieu..

donc le peuple elu estcelui qui a suivi Moise, et comme meme avec tous signes il y avait encore une partie qui regrettait encore le confort de l egypte des pharaons, il a fallu purifier tte une generation pdt l errance ds le desert ( la raison des 40 ans). Cela adure jusqu a salomon, ensuite c est fini ....plus de peuple elu mais plus des peuples qui peuvent devenir elus par leur foi!!!!!!!!! chritianisme et islam

le fils d un prophete ne fait pas de lui un prophete!!!


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires