ALTER INFO

Le Département d'Etat des Etats-Unis Finance Blair – Supporter l'Emissaire de la Piss/Peace/Paix, de Gilad Atzmon


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 13:05 Formidable reprise économique aux USA

Jeudi 8 Décembre 2016 - 12:40 Fidel et le Che : deux politiques différentes


Tony Blair avait mijoté son coup avec Bush pour devenir l'Emissaire de la Piss/Peace/Paix au Moyen Orient pour le compte du Quartet et aux frais du Département d'Etat US.

par Gilad Atzmon


Gilad Atzmon
Dimanche 5 Août 2007

Le Département d'Etat des Etats-Unis Finance Blair – Supporter l'Emissaire de la Piss/Peace/Paix, de Gilad Atzmon

Le Département d'Etat des Etats-Unis Finance Blair

Certaines questions sont entrain d'émerger concernant la nomination de Tony Blair comme envoyé spécial au Moyen Orient pour le Quartet (l'ONU, l'UE, les US et la Russie).

Les incertitudes commencent avec le financement : qui paient les factures pour le nouveau job de l'ancien premier ministre britannique comme représentant spécial du Quartet ?

C'est un poste particulièrement sensible. C'est aussi un poste que Blair avait en vue depuis déjà un certain temps. En cela, il a le soutien total de George Bush, le président US, et du Département d'Etat US. Cependant, il semble que ce n'est pas seulement un soutien politique qui faisait partie de l'offre.

La transition de Tony Blair du poste de premier ministre à celui d'envoyé spécial pour le Quartet le mois dernier s'est aussi accompagnée d'une levée de sourcils à l'ONU et au sein du ministère britannique des affaires étrangères, et cela a aussi provoqué une hostilité catégorique des russes. Maintenant, de hauts responsables de l'ONU et britanniques ont dit à Al Jazeera que le Département d'Etat US avait payé les factures de Mr Blair, soit directement soit indirectement via un Fond. Le montant reste bien entendu secret. D'importantes sommes seront nécessaires pour financer les dépenses du pantin des US, de ses bureaux qui se situeront probablement à Londres et à Jérusalem, et du personnel attachés à ces derniers. Les membres du Quartet sont-ils prêts à mettre la main au porte feuille ?

Pour certains, l'implication du Département d'Etat place Mr Blair trop près de l'Administration US, d'aucun le considérant déjà comme l'»ex caniche » de la Maison Blanche, (Sarkozy lui ayant succédé) et par conséquent soumis à des « convergences » de positions. Cela bien sûr sème la confusion quant au rôle du Quartet trop souvent considéré lui aussi comme aligné sur Washington. Washington a bien sûr démenti cette information, mais qui les croit ?

Source de certaines informations Al Jazeera /Mark Seddon correspondant diplomatique 28/07/07. Rédaction Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org

Supporter l'émissaire de la Piss/Peace/Paix (jeu de mots anglais sur piss, peace)

Quel grand jour pour ceux qui s'enthousiasment pour la paix ! Un nouvel émissaire pour le Moyen Orient a été nommé pour le Quartet, et ce n'est rien d'autre que l'ancien premier ministre Tony Blair.

Blair, l'homme qui a donné le feu vert aux israéliens pour aplatir Beyrouth.

Blair, l'homme qui a commencé une guerre illégale en Irak.

Blair, un homme qui, selon les Conventions de Genève, doit être tenu personnellement responsable pour les plus de 700 000 morts en Irak, pour avoir « échoué à protéger les populations civiles contre les conséquences de la guerre » (1).

Un homme qui est supposé être poursuivi pour génocide à la Haye. C'est vrai, un homme qui devrait finir sa vie derrière les barreaux devient maintenant un envoyé de la paix.

Peut être que ce n'est pas une si mauvaise idée. Il semblerait que son partenaire de Washington ait tout manigancé. C'est fort possible que quand il s'agit de paix, c'est en fait les hommes de guerre, les criminels assoiffés de sang, les hommes qui ne connaissent ni miséricorde ni compassion qui puissent fournir des solutions. Finalement un violeur en connaît peut être plus en matière d'abus sexuel qu'un juge innocent indépendant. Nous ne devrions jamais oublier que pour l'homme Bush, même Sharon, le tueur de masse de Sabra et Chatila n'était rien moins qu'un « homme de paix ».

Qui connaît la vérité sur des sujets bien compliqués ?

C'est peut être possible que Bush ait raison. Verser le sang en telle quantité peut qualifier Blair comme faiseur de paix. Cependant, il y a un petit problème là. Juste un point marginal dont il faut s'occuper avant que Blair n'accoste dans les docks du port international de Gaza ou n'atterrisse à l'héliport très actif de Ramallah. Le Hamas démocratiquement élu, le parti choisi par vote par le peuple palestinien, n'est pas vraiment heureux du nouvel émissaire. Si je pouvais lui dire un mot, je lui dirais : « vous voyez Mr Blair, comme les choses sont actuellement, c'est avec le Hamas qu'il faut parler. Et qu'en est-il des libanais, y avez-vous pensé ? Est-ce qu'ils accueillerons les bras ouverts dans leur pays l'homme qui, il y a juste un peu moins d'un an, a approuvé avec enthousiasme la destruction totale des infrastructures de leur pays, de leur capitale et des régions sud. »

« Par conséquent, j'ai une petite suggestion pour vous Mr Blair. Juste avant que vous ne deveniez une colombe, juste avant d'aller pour votre première mission, faites une apparition à la Haye pour quelques jours, mettez vous en piste. Prouvez nous et à nos frères dans la région que vous êtes en fait un homme d'harmonie et de paix. Vous ne devriez pas être trop préoccupé, vous croyez toujours en ce que vous faites. Vous avez toujours affirmé que libérer le peuple irakien c'était ce qu'il fallait faire. De même, Vous avez cru que de détruire les infrastructures du Liban apporterait la stabilité dans la région. Vous avez cru que de dissoudre le gouvernement palestinien démocratiquement élu était un acte d'humanisme.

Ne cédez pas Mr l'Ex Premier Ministre, vous pouvez avoir vos deux plus proches amis à vos côtés. Vous nommerez probablement Lord Goldsmith pour mener votre défense. Il était de votre côté, en fait c'est lui qui vous a donné l'autorisation légale de commencer cette « petite » guerre illégale. Vous ne devriez pas vous faire de souci pour l'argent non plus. Lord Levy votre collecteur de fonds N° 1 s'occupera des coûts. Maintenant que le public connaît vos dessous de table au parti travailliste avec ceux qui, voulant être nommés parlementaires, prêtaient de l'argent, il n'y a plus rien à craindre. »


Je suis sûr que lorsque notre cher bien aimé, nouvellement né colombe sera innocenté par la Cour Internationale de Justice, il sera bien plus efficace comme faiseur de paix. Il pourrait même être le premier à réduire le fossé entre les belligérants dans la région. C'est une opportunité que nous ne pouvons manquer et, même s'il échoue, cela ne devrait pas être un gros problème, Baba Bush peut toujours le nommer comme nouveau premier ministre irakien. Je ne pense pas que Blair manquera à quiconque, mais on se souviendra de lui.

Une pensée supplémentaire me vient à l'esprit tandis que je rassemble mes mots pour Mr Blair : si c'est vrai qu'il est vraiment le nouvel émissaire de la paix au Moyen Orient, alors je voudrais me proposer pour un poste qui me convient. J'espère devenir le Rabbin en Chef de l'Angleterre.

(1)- Convention de Genève Partie II - - protections générales des populations contre certaines conséquences de la guerre article 13 - - Les provisions de la partie II couvrent la totalité des populations des pays en conflit, sans distinction basée en particulier sur la race, nationalité, religion ou opinion politique, et ont pour but de soulager les souffrances causées par la guerre.



Gilad Atzmon PeacePalestine http://www.peacepalestine.blogspot.com 29 juin 2007 reproduit sur Uruknet (www.uruknet.info?p=34087)

Traduction Mireille Delamarre pour www.planetenonviolence.org


Dimanche 5 Août 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires