Conflits et guerres actuelles

Le Département d'Etat américain répète ses allégations contre l'Iran


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 15:38 OBAMA VEUT À TOUT PRIX LA GUERRE



Vendredi 2 Mai 2008

La nécessité de lutter contre le terrorisme fait, sans aucun doute, l'unanimité. Cependant, l'attitude sélective et ambiguë des grandes puissances, notamment, les Etats-Unis, à cet égard, a eu comme conséquence d'accroître et de développer ce phénomène néfaste dans le monde. Et ce, à tel point que la Communauté internationale est confrontée, aujourd'hui, à de sérieux problèmes et défis, pour présenter une définition globale du terrorisme et ses manifestations. Le rapport annuel du Département d'Etat américain sur le terrorisme est, en effet, devenu un instrument politique pour les Etats-Unis qui leur permet de justifier leurs ambitions maximalistes et leurs interventions à travers le monde. S'agissant du rapport de couleur purement politique du Département d'Etat américain, il faut souligner que ce sont, en effet, les pays hostiles à la politique des Etats-Unis, qui figurent sur la liste des pays qui parraineraient, prétendument, le terrorisme. Ceci dit, l'Iran, l'un des pays les plus indépendants du monde, opposé à l'unilatéralisme américain, a été, constamment, accusé, par les Etats-Unis, de soutenir le terrorisme. James Bill, célèbre écrivain américain, pense que les hautes autorités américaines se sont, en permanence, efforcés de suggérer que l'Iran soutenait le terrorisme international et la violence, dans le monde, sans pour autant étayer leurs allégations de la moindre preuve. Noam Chomsmky, philosophe américain de renom, présente, quant à lui, l'administration américaine, comme la plus terroriste du monde. L'intéressant, c'est que l'administration américaine considère le soutien politique et spirituel de l'Iran à la lutte du peuple opprimé palestinien contre les crimes inhumains du régime sioniste comme un acte terroriste. Dans son rapport du 3 décembre 2001, le Conseil des relations extérieures des Etats-Unis a présenté le Hezbollah comme le parti politique le plus influent et le plus efficace au Liban. Cependant, l'administration américaine qualifie de terroriste ce parti libanais très populaire, d'une part, et, de l'autre, ne ménage aucun effort pour soutenir le régime sioniste, qui est l'exemple même du terrorisme d'Etat, dans le monde. A cela s'ajoute la violation, par les Etats-Unis, d'une Convention internationale, votée, en 2000, par l'ONU, qui interdit tout soutien au terrorisme. Cependant, les Etats-Unis soutiennent, directement, les éléments du groupuscule terroriste des Monafeghin, installés, en Irak, au grand dam du peuple et du gouvernement irakien. Un tel soutien intervient, alors que le Département d'Etat américain a reconnu la nature terroriste dudit groupuscule. En tout état de cause, les Etats-Unis ont attaqué et occupé l'Afghanistan et l'Irak, sous prétexte de combattre le terrorisme, mais ces deux pays se sont transformés, aujourd'hui, en un foyer d'insécurité et du terrorisme. En effet, le réseau terroriste d'Al-Qaïda, qui a toujours bénéficié du soutien financier et militaire des Etats-Unis, est devenu, aujourd'hui, un facteur, pour justifier la poursuite de la politique interventionniste des Etats-Unis, dans le monde. C'est pour cette raison que l'écrivain et philosophe américain, Noam Chomsky, a considéré l'administration américaine comme la plus terroriste du monde. Et dans ce contexte, le rapport annuel du Département d'Etat américain sur la situation du terrorisme, dans le monde, est censé détourner l'attention de l'opinion publique internationale du rôle que joue l'administration américaine dans le soutien aux terroristes.

http://fr.rian.ru http://fr.rian.ru



Vendredi 2 Mai 2008

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires