Actualité en ligne

Le Département d'Etat américain appelle la Russie à extrader Andreï Lougovoï vers la Grande-Bretagne



Ria-Novosti
Vendredi 20 Juillet 2007

Le Département d'Etat américain appelle la Russie à extrader Andreï Lougovoï vers la Grande-Bretagne
Apprenant l'expulsion de Moscou de diplomates britanniques, le Département d'Etat américain a invité la Russie "à abandonner les gestes politiques" et à satisfaire la demande britannique d'extradition de l'entrepreneur Andreï Lougovoï, accusé en Grande-Bretagne du meurtre de l'ex-officier du FSB (Service fédéral de sécurité) Alexandre Litvinenko.

Le département d'Etat a toutefois souligné que le confit autour de l'affaire Litvinenko ne se répercuterait pas sur les rapports russo-américains.

"En ce qui concerne l'expulsion des diplomates, malheureusement, ces disputes selon le principe "oeil pour �il, dent pour dent" ne répondent pas à la question principale qui se réduit au droit de la Grande-Bretagne et de la famille de M. Litvinenko de recourir à la justice pour le crime commis contre lui, c'est pourquoi nous invitons de nouveau le gouvernement russe à abandonner les gestes politiques, à respecter la loi et à répondre positivement à l'exigence d'extradition avancée par la Grande-Bretagne", a déclaré aux journalistes à Washington Tom Casey, porte-parole adjoint du Département d'Etat américain.

"Nous estimons que la Russie doit satisfaire la requête britannique en extradition et collaborer à l'enquête", a-t-il dit.

Il a rappelé que la position des Etats-Unis à ce sujet avait été exposée jeudi à Lisbonne par la Secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice.

"La Secrétaire d'Etat a confirmé notre soutien à l'exigence d'extradition avancée par la Grande-Bretagne et nous estimons que les Russes doivent agir correctement, répondre positivement et satisfaire cette exigence", a déclaré le représentant du Département d'Etat américain.

Selon lui, Washington considère le conflit dans l'affaire Litvinenko comme "un problème bilatéral entre la Grande-Bretagne et la Russie" et estime que ce conflit ne se répercutera pas sur l'état des rapports russo-américains qui sont, "dans l'ensemble, très constructifs".


Vendredi 20 Juillet 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires