Politique Nationale/Internationale

Le Conseil de sécurité vote une résolution sur le règlement du conflit armé au Liban sud


Le Conseil de sécurité de l'ONU a voté à l'unanimité une résolution sur le conflit armé au Liban sud.

Le document présenté par la France et les Etats-Unis lance un appel à la "cessation immédiate par le Hezbollah de toutes les attaques et la cessation immédiate par Israël de toutes les offensives militaires".


RIA Novosti
Samedi 12 Août 2006

Le Conseil de sécurité vote une résolution sur le règlement du conflit armé au Liban sud

La résolution prévoit aussi le déploiement au Liban sud, dès l'arrêt total des hostilités, d'unités militaires libanaises et de forces de l'ONU, ainsi que le retrait en parallèle de toutes les forces israéliennes du Liban sud.

Les membres du Conseil de sécurité lancent un appel à Israël et au Liban pour qu'ils appuient un cessez-le-feu permanent et une solution à long terme fondés sur plusieurs principes et éléments.

Ces conditions comportent le strict respect de la souveraineté nationale et de l'intégrité territoriale d'Israël et du Liban; l'intangibilité de la frontière libano-israélienne établie par l'ONU (Ligne bleue); l'adoption d'un dispositif de sécurité entre la Ligne bleue et le Litani d'une zone d'exclusion de tous personnels armés autre que ceux déployés dans la zone par le gouvernement libanais et les forces de l'ONU; le désarmement de tous les groupes armés au Liban, afin que, conformément à la décision du gouvernement libanais du 27 juillet 2006, seul l'Etat libanais soit autorisé à détenir des armes et à exercer son autorité au Liban; l'exclusion de toute force étrangère au Liban sans le consentement du gouvernement libanais; l'exclusion de toute vente ou de fourniture d'armes au Liban sauf celles autorisées par le gouvernement libanais; la communication à l'ONU des cartes des mines terrestres posées encore disponibles.

La résolution décide d'accroître les effectifs de la Finul au Liban pour les porter à un maximum de 15.000 hommes et de prolonger son mandat jusqu'au 31 août 2007. Dans le document les membres du Conseil de sécurité expriment leur intention d'envisager dans une résolution ultérieure un nouveau renforcement de ce mandat et d'autres mesures visant à contribuer à la mise en oeuvre d'un cessez-le-feu permanent et d'une solution à long terme.

Le Conseil de sécurité met l'accent sur la nécessité "de remédier d'urgence aux causes qui ont donné naissance à la crise actuelle, notamment en obtenant la libération inconditionnelle des soldats israéliens enlevés", et "d'encourager les efforts visant à régler d'urgence la question des prisonniers libanais détenus en Israël".

Le Conseil de sécurité prie le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, de mettre au point, "en liaison avec les acteurs internationaux clefs et les parties intéressées, des propositions de démilitarisation des frontières internationales du Liban, en particulier dans la zone litigieuse des fermes de Chebaa.

Le Conseil de sécurité demande également à la communauté internationale de prendre des mesures immédiates pour prêter son concours financier et humanitaire au peuple et au gouvernement libanais, notamment en facilitant le retour de toutes les personnes déplacées et en aidant à la reconstruction et au développement du pays.


Samedi 12 Août 2006


VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires