Politique Nationale/Internationale

Le Conseil de sécurité donne à l'Iran jusqu'à la fin août pour arrêter l'enrichissement d'uranium


Dans la même rubrique:
< >

Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU ont élaboré dans les grandes lignes un projet de résolution donnant à l'Iran jusqu'à la fin du mois d'août pour arrêter ses activités d'enrichissement d'uranium.


RIA Novosti
Samedi 29 Juillet 2006

Le Conseil de sécurité donne à l'Iran jusqu'à la fin août pour arrêter l'enrichissement d'uranium
Le texte du document a été communiqué vendredi soir aux 15 membres du Conseil de sécurité et il pourrait être adopté dans le courant de la semaine prochaine. Sur l'insistance de la Russie et de la Chine le texte a été expurgé d'un point prévoyant l'application automatique de sanctions économiques et diplomatiques contre Téhéran au cas où la résolution ne serait pas respectée. Il a été proposé que cette question soit débattue au début du mois de septembre.

"Le projet de résolution que nous achevons ne prévoit pas l'application de sanctions contre l'Iran", a déclaré aux journalistes le représentant permanent de la Russie à l'ONU, Vitali Tchourkine, en soulignant que certains éléments du document proposé par la Grande-Bretagne, l'Allemagne et la France restaient à concerter.

Au cours d'une rencontre tenue à Vienne le 1er juillet, les ministres des Affaires étrangères de la Russie, des Etats-Unis, de la Chine, de la Grande-Bretagne, de l'Allemagne et de la France avaient approuvé plusieurs propositions visant à ce que Téhéran accepte de cesser d'enrichir de l'uranium. Ces propositions portent sur trois domaines: le programme nucléaire de l'Iran, la coopération commerciale et économique et les garanties de sécurité.

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, avait déclaré alors que Téhéran répondrait d'ici au 22 août à l'offre des Six médiateurs internationaux.


Lundi 7 Août 2006



Commentaires

1.Posté par Blaïd le 30/07/2006 23:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me demande quelle est l’utilité du droit international ? Mais de quel droit, le Conseil de sécurité donne-t-il à l'Iran jusqu'à la fin août pour arrêter l'enrichissement d'uranium indispensable au fonctionnement des réacteurs nucléaires ? Le projet de résolution élaboré par cette instance, n’est-il pas lui-même hors la loi ? Et puis, que veut dire l’élaboration d’une résolution qui n’a aucune chance d’être respectée ? Nous connaissons l’Iran; c’est un grand pays qui, s’il est convaincu qu’il est dans ses droits, il n’y renoncerait jamais. Il pourrait même se rebeller contre ce qu’on appelle la communauté internationale. Dans le cas de l’Iran, les sanctions économiques ne feront que produire de l’énergie nationaliste qui sera transformée en arme révolutionnaire. L’Iran, rappelons-le, est devenu un pays fort grâce à ces années de braises. Par ailleurs, ce pays qui est la tête de lance de « l’axe du mal » au sens occidental, mais chef de file de « l’axe du bien » au sens islamique, se voit contraint d’ores et déjà de refuser toutes les propositions émanant du conseil de sécurité. Un Conseil qui hésite de prendre des décisions devant l’abattage des enfants au Liban, ne mérite pas d’être écouté. Un conseil qui fait lire un message venant d’Israël pour lui demander de faire évacuer des villages pour les bombarder, ne mérite même pas qu’on parle de lui. Quant au « propositions visant à ce que Téhéran accepte de cesser d'enrichir de l'uranium et qui, soi disant, portent sur le programme nucléaire de l'Iran, la coopération commerciale et économique et les garanties de sécurité, je pense qu’elle ne sont plus d’actualité après ce qui s’est passé ce matin à Qana. Même si le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, avait déclaré que Téhéran répondrait d'ici au 22 août à l'offre des Six médiateurs internationaux. Je pense que l’Iran va changer radicalement sa politique étrangère.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires