Diplomatie et relation internationale

Le CS adopte une résolution sur la bande de Gaza


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Vendredi 9 Janvier 2009

Le CS adopte une résolution sur la bande de Gaza
Le Conseil de sécurité de l'ONU appelle, dans une résolution à un cessez-le-feu immédiat. Adoptée dans la nuit par 14 voix sur 15, sous la forte pression des Etats islamiques et 14 jours après les attaques incessantes du régime sioniste contre Gaza, la résolution 1860 du Conseil de sécurité "appelle à un cessez-le-feu immédiat, durable et pleinement respecté, menant au retrait complet des forces israéliennes de Gaza". Lors du vote, les Etats-Unis, malgré leur promesse de voter pour cette résolution, se sont finalement abstenus. La résolution appelle notamment à la fourniture sans obstructions de l'aide humanitaire. Amr Moussa, secrétaire général de la Ligue arabe, interviewé au terme de la réunion du Conseil de sécurité par notre correspondant au sujet du respect ou non de cette résolution par Israël a déclaré que ce dernier avait toujours défié les résolutions onusiennes et les avaient violées, mais que le Conseil de sécurité avait accompli sa tache et qu'il fallait voir si Tel-Aviv allait respecter cette résolution. La plupart des analystes politiques à l'ONU estiment que l'adoption d'une telle résolution rabougrie est loin de pouvoir faire valoir les droits bafoués des Gazaouis et de rétablir la paix dans la bande de Gaza.

Les instances internationales condamnent les crimes du régime sioniste à Gaza

L'agence de l'Onu chargée des réfugiés palestiniens (UNRWA) a qualifié de contraire aux lois internationales l'intensification des attaques de l'armée du régime sioniste contre les bureaux et les centres de cette instance onusienne. Au treizième jour de l'offensive contre la bande de Gaza, la situation menace de s'aggraver un peu plus, pour les 1,5 millions de Gazaouis. L'agence de l'Onu chargée de l'assistance aux réfugiés palestiniens (UNRWA), qui fournit une assistance à 750.000 Gazaouis, a suspendu toutes ses opérations dans la bande de Gaza, en raison de l'augmentation des actes hostiles contre ses installations et son personnel. L'UNRWA gérait l'école de Djabalia où plus de 45 personnes ont péri mardi dans des tirs du régime sioniste. Devant les affirmations calomnieuses de la propagande israélienne sur la présence de combattants du Hamas à l'intérieur des écoles de l'ONU bombardées mardi, où 43 morts ont été dénombrés parmi eux des enfants, les services des Nations unies à Gaza apportent un démenti formel : « Suite à une enquête préliminaire, nous sommes sûrs qu'il n'y avait ni activistes ni activités militaires dans l'école », affirme à l'AFP le porte-parole de l'agence onusienne pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) Chris Gunness. Ce dernier plaide en outre pour « une enquête indépendante. Si les lois de la guerre ont été violées, les coupables devront être présentés à la justice », précise-t-il. Deux manutentionnaires ont par ailleurs été tués jeudi par des tirs de char contre un convoi de l'agence onusienne. Les convois humanitaires ont aussitôt été suspendus vers les points de passage d'Erez et Kerem Shalom. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a accusé pour sa part les forces du régime sioniste de ne pas respecter le droit humanitaire international. Dans un communiqué diffusé à Genève, il évoque la découverte de quatre enfants affamés retrouvés près des cadavres de leurs mères dans une maison bombardée du quartier de Zeitoun, dans la ville de Gaza, à 80 mètres d'une position militaire israélienne. Les équipes du Croissant-Rouge et du CICR n'ont pu gagner la zone, que mercredi alors qu'elles en avaient demandé l'autorisation dès le week-end. "C'est un incident choquant", a dit Pierre Wettach, coordinateur du CICR.Par ailleurs, Amnesty International a appelé l'ONU à une action ferme et décisive : "Les victimes civiles et la destruction à Gaza atteignent un niveau sans précédent. Le Conseil de sécurité des Nations unies ne doit pas rester silencieux. Le Conseil peut et doit agir et il devrait le faire sans plus attendre", a indiqué Malcolm Smart, directeur d'Amnesty International pour le Proche-Orient."Les inquiétudes sont de plus en plus vives quant à la sécurité des populations civiles dans la région, en particulier pour le million et demi de Palestiniens piégés dans la bande de Gaza et qui font face à une crise humanitaire grandissante", a ajouté le directeur dans un communiqué. L'ONU devrait "appeler Israël à lever les restrictions de passage de l'aide humanitaire" et des journalistes dans Gaza et "envisager le déploiement d'observateurs internationaux", poursuit le directeur.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Vendredi 9 Janvier 2009


Commentaires

1.Posté par Neg8 le 09/01/2009 09:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'ONU appèle à, demande de,.. MAIS n'EXIGE rien !! A votre avis pourquoi les USA n'ont'ils pas utilisé leur veto?? Car il y a de la marge et plusieurs possibilité d'interprétation! Encore une belle illusion!

2.Posté par busherie le 09/01/2009 10:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bande de pleurnichards arabes et musulmans.Le Cs est la deuxieme chambre du congres des usa.Envoyez leur des missiles sur ces ramassis de colons juifs et non pas des resolutions sur papier hygieniques.
Une bande de garçon courageux de ghaza vous a montré le chemin suivre.Des missiles rouillés ont fait trembler les assises de cet etat artificiel d israel.
Au fait à qu oi servent les armees arabes?Ils sont au chomage depuis des dizaines d annees

3.Posté par Amar le 09/01/2009 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les armes arabes servent surtout à dissuader leur propres citoyens récalcitrants aux bienfaits incommensurables de leurs dictateurs.Je partage entièrement ton analyse Neg8 si les criminels sionistes étaient réellement menacés il y aurait eu véto des cowboys.

Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires