Propagande médiatique, politique, idéologique

Larijani a demandé le partenariat stratégique entre l’Iran et l’Europe


Dans une interview avec le magazine allemand « Focus », le secrétaire du conseil suprême de la sécurité nationale de l’Iran, Ali Larijani a déclaré qu’il y a des possibilités pour créer un partenariat stratégique entre l’Iran et l’Union européenne, car les deux parties ont des intérêts communs.


FARS
Lundi 2 Octobre 2006

Larijani a demandé le partenariat stratégique entre l’Iran et l’Europe
Selon l’agence FARS, en réponse à cette question que si l’Iran envisageait l’enrichissement d'uranium dans une échelle plus vaste, Larijani a déclaré «Théoriquement et dans une situation idéale, oui ». Larijani qui s’était rendu à Berlin pour entamer des négociations avec le chef de la diplomatie européenne Javier Solana, a ajouté dans cette interview que les centrales atomiques de l’Iran auraient besoin, à un niveau plus élevé, de l’enrichissement de l’uranium, mais l’on ne peut se prononcer catégoriquement à ce propos, a-t-il précisé. Larijani et Solana se sont entretenus mercredi dernier du nucléaire iranien, et doivent se rencontrer cette semaine.

Après cette rencontre, Larijani a déclaré aux journalistes que ces entretiens étaient longs mais constructifs. Il a ajouté que nous avons réussi à arriver à certains résultas positifs. Nous nous sommes entretenus également des préparatifs pour le retour le plutôt possible aux négociations principales.

Javier Solana a déclaré pour sa part qu’il n’a pas réussi à persuader l’Iran pour l’enrichissement de l’uranium, mais des progrès ont été enregistrés. D’autre part, Larijani a demandé le partenariat stratégique entre l’Iran et l’Europe entre l’Iran et l’Europe. Il y a des possibilités pour créer un partenariat stratégique, car les deux côtés ont des intérêts communs, a précisé Larijani. Ce dernier a ajouté qu’il ne faut pas oublier que l’Iran détient le deuxième réserve du gaz du monde et il peut l’exporter vers l’Europe. Les 5+1 avaient proposé des incitations économiques en contrepartie de la suspension l’enrichissement de l’uranium. En raison de l’ambiguïté et la valeur basse des propositions en comparaison avec la technologue nucléaire, d’une part, et le manque des garanties suffisantes pour respecter leurs engagements, L’Iran a renoncé à la suspension de l’enrichissement de l’uranium, et il la ajouté que ses activités étaient pacifiques et conformes au TNP. Il est à noter que l’Iran avait suspendu auparavant trois ans l’enrichissement de son uranium pour créer la confiance, mais il l’a repris après le fait que les européens n’ont respecté aucun de leurs engagements en ers l’Iran.


Lundi 2 Octobre 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires