Conspiration

LaRouche vilipende l’Empire britannique pour l’assassinat de Bhutto



Vendredi 28 Décembre 2007

Lyndon LaRouche a qualifié l’assassinat de l’ex-premier ministre pakistanaise Benazir Bhutto d’ « opération chaos ». Récemment revenue d’exile pour prendre part aux échéances électorales du mois de janvier, Bhutto a été victime jeudi, d’un attentat suicide à la sortie d’un meeting, à Rawalpindi au nord du Pakistan.

LaRouche a fustigé la main britannique derrière cette opération. Il s’est référé aux révélations récentes du Daily Telegraph selon lesquelles des agents du MI6 (service de renseignement extérieur britannique) seraient en négociation directe avec les dirigeants talibans. LaRouche a précisé que les britanniques avaient plusieurs fers au feu. Ils opèrent avec toutes les factions, dans les différents camps du conflit. Si nombre de leurs opérations se font en parallèle les unes des autres, leurs objectifs peuvent aussi être contradictoires.

LaRouche a également tenu à souligner que les motifs de l’assassinat de Bhutto n’étaient pas d’ordre régional, mais global. Il y a des factions de l’oligarchie britannique qui s’activent pour rendre ingérable la situation internationale. Et c’est lié à l’effondrement en cours du système financier mondial plus qu’à la situation politique interne à l’Asie du Sud-Ouest ou du Sud. Il y a des factions dans l’oligarchie financière et la City de Londres qui comprennent très bien que le système financier actuel est condamné, et que son effondrement va en s’accélérant. Le jeu touche à sa fin et ils sont résolus à décider qui survivra et qui tombera. Et ils utilisent le terrorisme comme une arme essaimant le chaos, afin de préserver leur domination après l’effondrement.

LaRouche a précisé qu’il ne faisait pas référence à la maison Windsor. L’ennemi est l’oligarchie financière anglo-hollandaise qui tente de renforcer son contrôle impérial sur le monde, alors que l’effondrement est généralisé. L’enjeu est de savoir qui va sortir indemne du crash ?

Pour comprendre et trouver les influences britanniques derrière l’assassinat de Bhutto, voici la question à se poser : Quels sont les pions britanniques dans la région qui haïssent tellement toute perspective de sortie de crise rationnelle ? Voilà le point de départ.


Vendredi 28 Décembre 2007


Commentaires

1.Posté par la souris de la nuit le 28/12/2007 23:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca me parait un peu tire par les cheveux...sauf si quelqu'un veut bien eclairer ma lanterne. ceci etant, il est vrai que la duplicite constitue l'outil secret de la diplamatie britannique depuis plus de 300ans

2.Posté par ZORRO le 29/12/2007 02:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En gros je crois que l article dit que comme les financiers mondiaux voient le crash economique s approcher inevitablement ils cherchent d autres moyen pour proteger leurs interets mondiaux que l argent.

Jusqu a present les financiers (complexe militaro-industriel) payaient et corrompaient ce traitre de musharaf et les cafards de sa clique.N oublions pas que ce pays possede l arme nucleaire.

Maintenant qu ils vont avoir beaucoup moins d argent a distribuer ils appliquent la strategie du chaos.C est l adage diviser pour mieux regner.Ce qui a l avantage de faire oublier qu ils (les financiers) sont a l origine du desordre.Car qui s en rappelera quand tout s embrasera?

Ceux des financiers qui survivront au crash se presenterons comme les sauveurs.Peut etre pourront ils meme en profiter pour remplacer le tres usé musharaf au passage et hop la.

Enfin je trouve cet article tres simpliste et superficiel.Cet attentat est un grand malheur et un grand danger.J espere que nous parviendrons a mieux comprendre.

3.Posté par labassijysuis le 30/12/2007 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je ne vois vraiment pas pourquoi les britaniques seraient plus impliquer que les USA
dans ce marasme . Si il y a bien une nation qui s'ecroule a une vitesse vertigineuse
ceux sont bien les USA .????. Ce sieur Larouche , dans sa facon de vouloir analyser une situation deja tres compliqueé, semble plus vouloir rendre la situation
encore plus flou. Sur les places financieres c'est bien le dollar qui est en grande difficultees et non pas la livre sterlling. Par contre si il y a dessin , c'est bien le dessin
imperialiste de destruction de toute souveraineté dans cette region.

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires