Politique Nationale/Internationale

La visite du président du parlement iranien en Turquie


Gholamali Haddad Adel, président du parlement iranien en visite en Turquie a été invité par son homologue Turc , Bulent Arinch, pour l'ouverture de la conférence "Sur Shahriar (poete iranien) et l'interaction entre la littérature persane et turque".


IRNA
Lundi 19 Février 2007

 La visite du président du parlement iranien en Turquie


Gholamali Haddad Adel est arrivé samedi soir à Konya, à la tête d'une importante délégation de haut rang, dans la ville où se trouve le
sanctuaire du poète Mowlana, qu'il a visité hier
dimanche.


Le président du parlement iranien a assisté aussi
hier après-midi à un spectacle culturel organisé à l'Université
Saljuq de Konya où étaient présents des spécialistes de ce poète,
fondateur de l'Ordre des Derviches tourneurs.


Jalal al-Din Mohammad Rumí, aussi connu sous le nom de Mowlaví ou
simplement Rumí , est, avec Attar le plus grand poète mystique né en Perse.

2levé au rang des Soufi , il a reçu le titre honorifique de Mowlanâ.


Il est né en Balj (actuellement en Afghanistan) en
1207. Son surnom de Rumí est du au fait qu' il a
passé la plus grande partie de sa vie et est mort dans
la ville de Konya (actuellement en Turquie), mais il a été
toujours considéré comme un poète persan de Khorrassan.


Son père, Baha al-Din Valad, était un grand enseignant
et un orateur, respecté par le peuple et par le sultan
Mohammad sultán Jarezmshah. Baha al-Din et sa famille
a quitté la Perse alors que Rumí n'était pas plus qu'un
enfant.


La vie de Rumí a changé de façon radicale après avoir
connu un grand derviche. Son nom réel
était Mohammad b Ali b Malekdad et on sait qu'il est
mort en 1247. Comme son nom indique, il était
né à Tabriz.



Quelques années plus tard, Rumí a composé le Masnavi, son
second livre et le sommet de sa vie. Rumí est
mort en 1273. Toutes les personnes à Konya ont assisté à son
enterrement, grands et petits, musulmans, chrétiens et
juifs. Son mausolée se trouve dans cette ville et sa
confrérie ou tariqa poursuit aujourd'hui son existence, il s'agit de l'ordre des Derviches Tourneurs.


Il est connu chez les persans et les non persans comme un des
plus importants mystiques de l'Humanité, un poète de
grand talent, un philosophe pointu.



Lundi 19 Février 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires