ALTER INFO

La visite controversée du Pape, en Turquie


Dans la même rubrique:
< >

Des milliers de Turcs ont arpenté les rues d'Istanbul, à l'invitation du parti islamiste, "Saadat", pour protester contre la venue du Souverain pontife, en Turquie. Des manifestations similaires ont eu lieu, ces jours-ci, dans les autres villes du pays, pour exiger l'annulation de la visite papale, après ses propos douteux et controversés sur l'Islam, en septembre dernier, qui ont suscité la colère du monde musulman.


irib
Mardi 28 Novembre 2006

La visite controversée du Pape, en Turquie
Certes, Benoît XVI a, depuis, exprimé ses regrets et rencontré les ambassadeurs des pays musulmans, en insistant sur la poursuite du dialogue entre l'Islam et le Christianisme. Cependant, il a refusé de présenter des excuses aux Musulmans, ce qui explique, donc, les protestations du peuple musulman turc contre la visite du Souverain pontife dans leur pays. Quant aux autorités turques, elles estiment que la visite de Benoît XVI permettra de dissiper les malentendus entre l'Orient et l'Occident et qu'elle donnera, ainsi, un message de tolérance au monde. C'est la raison pour laquelle l'opinion publique musulmane attend d'Ankara de demander, d'abord, des explications au Pape, sur ses propos anti-islamiques, et, ensuite, de prêter beaucoup d'attention à ses déclarations, notamment, sur l'Islam, eu égard à son influence et à son rang, dans le monde chrétien, d'autant plus que ternir l'image du noble Prophète de l'Islam (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants) fait partie d'un scénario sioniste, et que, dans le meilleur des cas, le Pape a été victime du complot, ourdi, par le Sionisme international. Ceci étant, les protestations des Turcs ne concernent pas, seulement, la visite de Benoît XVI, qui a tenu des propos anti-musulmans, mais ils condamnent, également, l'opposition du Pape à l'adhésion de leur pays à l'U.E, une opposition qui remonte à l'époque où il était encore le Cardinal Ratzinger, en qualifiant une telle adhésion, d'erreur historique. C'est pourquoi, même les laïcs et ultranationalistes turcs dénoncent le voyage papal. A cela s'ajoute, d'une part, les allées et venues des missionnaires, qui ont multiplié leurs activités, dans le sud-est de la Turquie, et, de l'autre le superlatif chrétien que le Vatican donne à Istanbul, dans ses correspondances officielles.



Mardi 28 Novembre 2006

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires