Palestine occupée

La ville d’Al-Quds et la mosquée d’Al-Aqsa en danger : judaïsation et creusements



Lundi 20 Octobre 2008

La ville d’Al-Quds et la mosquée d’Al-Aqsa en danger : judaïsation et creusements

La judaïsation de la ville d’Al-Quds va bon train : démolition de maisons, retrait de cartes d’identité de Palestiniens, arrestations, agressions en tout genre… La commission d’Al-Quds du Conseil Législatif Palestinien a énuméré la plupart de ces actes commis durant le mois de septembre dernier, dans un rapport.

En effet, les Israéliens retirent les cartes d’identité de 110 mille Palestiniens. Ils veulent les éloigner de la ville, les considérant comme un danger démographique.

Ils pratiquent également ces travaux de creusement. Ces travaux vont très loin, jusqu’à mettre en danger les murs de la sainte mosquée d’Al-Aqsa.

Les forces israéliennes d'occupation s’apprêtent à inaugurer un grand temple juif, non loin de la sainte mosquée d’Al-Aqsa, souligne un rapport publié par l’établissement d’Al-Aqsa pour la restauration des lieux saints islamiques.

Le rapport parle aussi de ces incursions données par les forces israéliennes d'occupation dans les maisons de Palestiniens. Le 9 septembre, elles ont enlevé Djihad Atton. Le 24, la police israélienne a interdit à la famille Qassem Al-Maghribi d’organiser pour son fils martyr une chapelle ardente.

Le jour même, le tribunal militaire d’Ofer a prolongé la détention du député palestinien représentant la ville d’Al-Quds Ahmed Atton, enfermé dans les prisons de l’occupation israélienne depuis 28 mois déjà.

De leur côté, les colons n’arrêtent pas leurs provocations. Les croyants musulmans ont repoussé, le 28 septembre, une de leurs tentatives d’invasion menée contre la sainte mosquée d’Al-Aqsa.

Agressions

Le 4 septembre, les autorités israéliennes ont empêché des milliers de Palestiniens venant des territoires palestiniens occupés en 1948 et de la Cisjordanie d’atteindre la sainte mosquée d’Al-Aqsa.

Le 9 du mois, Hatem Abdou Al-Qader a accusé le gouvernement israélien d’avoir la volonté de priver les Palestiniens d’éducation, avec ses fermetures d’écoles, son interdiction de bâtir de nouvelles écoles dans la ville d’Al-Quds.

Le 10 septembre, des chercheurs ont dévoilé le fait que les autorités israéliennes soient la raison principale de la propagation de la drogue parmi les jeunes de la ville d’Al-Quds.

Le 21 du mois, Mme Mariam Ayad, 60 ans, habitante de la ville d’Al-Quds, est morte alors qu’elle voulait empêcher des soldats israéliens d’arrêter des étudiants palestiniens habitant le même immeuble que le sien.

Le 28 septembre, l’association israélienne extrémiste Beit Rahil a encore une fois attaqué le cimetière islamique Ain Karem, à l’ouest de la ville d’Al-Quds.

Cependant, l’occupant israélien a publié, le 6 septembre, un appel d’offre de construction de 2000 unités résidentielles, dans la colonie de Bsagt Zaïf, au nord-est de la ville d’Al-Quds.

Les jours du vendredi, l’occupation israélienne déploie des milliers de policiers pour empêcher les Palestiniens d’atteindre leur sainte mosquée d’Al-Aqsa.

Le rapport a également énuméré certaines déclarations de chefs israéliens. Le 4 septembre, Ehud Barak, ministre de la défense, déclare que quelques quartiers arabes de la ville d’Al-Quds seraient la capitale d’un Etat palestinien. C’est un danger réel pour la cause palestinienne en général et pour la ville d’Al-Quds et la sainte mosquée d’Al-Aqsa en particulier.

Avertissement contre la division

L’état de division politique palestinienne et la faiblesse arabe sont des éléments contre la cause de la ville d’Al-Quds, la capitale éternelle de la ville. Les leaders arabes et musulmans doivent prendre une position ferme contre les violations israéliennes répétées.

Par ailleurs, le rapport salue la résistance historique des habitants palestiniens de la ville d’Al-Quds face aux plans sionistes destinés à la judaïsation de la ville. Il a appelé les membres du Conseil Législatif Palestinien, les factions palestiniennes et tous les partis à continuer leurs manifestations et à continuer leurs communications pour arrêter les agressions et les violations commises dans la ville.

Réagir

Les négociations inutiles avec les Israéliens doivent stopper. Tous les peuples arabes et musulmans doivent quitter le silence et se manifester contre la violation des lieux saints, aussi bien musulmans que chrétiens.

Tous les Arabes et Musulmans doivent réagir pour libérer les habitants de la ville d’Al-Quds enfermés derrière les barreaux.

Finalement, la Ligue Arabe, l’organisation de la Conférence Islamique et les pays arabes et islamiques doivent s’activer pour protéger la ville sainte et le peuple palestinien endurant.

http://www.palestine-info.cc http://www.palestine-info.cc



Lundi 20 Octobre 2008


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires