Sciences et croyances

La théorie du Big Bang démontée par 33 scientifiques de haut niveau


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 24 Mars 2018 - 00:32 Dieu est unique et transcendant



rense.com
Mercredi 3 Août 2011

La théorie du Big Bang démontée par 33 scientifiques de haut niveau
Nous avons traduit ici cet article remettant en cause la théorie de la création de l’univers prévalente: celle du Big Bang.
Au delà de la validité scientifique de la théorie du Big Bang et des théories alternatives, il semble une fois de plus que la science, en tout cas le processus scientifique même, a été une fois de plus détourné par des intérêts particuliers. Tout comme la science tronquée entourant les hypothèse érigées en dogme par des scientifiques politisés du réchauffement climatique anthropique, hypothèse désavouée depuis 2009 ou autre exemple l’hypothèse de l’origine biotique (« fossile ») du pétrole que nous avons longuement évoquée sur ce blog et qui ne semble avoir aucun fondement scientifique, la théorie cosmologique du Big Bang semble avoir été érigé en un dogme indiscutable que ses gardiens défendent becs et ongles… pour des intérêts financiers évidents.
Le fait est de constater que la science a été kidnappée et qu’il est de plus en plus difficile de croire des scientifiques qui ont reniés les méthodes la plus élémentaire de recherche scientifique, tel semble encore être le cas avec la théorie du Big Bang…
Scientifiques ! Sortez du carcan corporatiste et l’illusion du profit. C’est pour l’humanité que vous travaillez, pas pour une « élite » arrogante auto-proclamée.
– Résistance 71 –
La théorie du Big Bang démontée par 33 scientifiques de haut niveau
Nos idées à propos de l’histoire de l’univers sont dominées par la théorie du big bang. Mais cette dominance a plus à faire avec une histoire de financement que de méthode scientifique, d’après Eric Lerner, le mathématicien Michael Ibison d’Earthtech.org et de douzaines d’autres scientifiques à travers le monde.
 
Une lettre ouverte à la communauté scientifique
Cosmology Statement.org (Published in New Scientist, May 22-28 issue, 2004, p. 20)
http://www.rense.com/general53/bbng.htm
 ~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~
 
Aujourd’hui, la théorie du big bang dépend d’un nombre croissant d’entités hypothétiques, de choses que nous n’avons jamais observées, l’expansion, la matière noire, l’énergie noire en sont les meilleurs exemples. Sans elles, il y aurait une contradiction fatale entre les observations faites par les astronomes et les prédictions de la théorie du big bang.
Dans aucun autre domaine de la physique ne serait accepté ce recours perpétuel à de nouvelles hypothèses acceptées afin de connecter le fossé entre la théorie et l’observation. Ceci produirait au moins DE SERIEUSES QUESTIONS A PROPOS DE LA VALIDITE DE LA THEORIE SOUS-JACENTE.
Mais la théorie du big bang ne peut pas survivre sans ces facteurs correctifs. Sans l’hypothèse du champ d’expansion, le big bang ne prévoit pas le fond de radiation  isotropique cosmique qui est observé, parce qu’il n’y aurait aucun moyen pour des parties de l’univers qui sont maintenant éloignés de juste quelques degrés dans le ciel d’être à la même température et ainsi d’émettre la même quantité de radiation micro-onde.
Sans une certaine forme de matière noire, à l’encontre de ce que nous avons observé sur terre malgré 20 années d’expériences, la théorie du big bang établit des prédictions contradictoires concernant la densité de la matière dans l’univers. L’expansion demande une densité 20 fois supérieure à celle qui serait impliquée dans la nucléo-synthèse du big bang, qui constitue l’explication par la théorie de l’origine des éléments de lumière. Et sans énergie noire, la théorie prédit que l’univers ne serait vieux que de 8 milliards d’années, ce qui est des milliards d’années plus jeune que beaucoup d’étoiles dans notre galaxie.
De plus, la théorie du big bang ne peut donner aucune prédictions quantitatives qui auraient été vérifiées ensuite par l’observation. Les succès clâmés par les supporteurs de la théorie consiste en l’habileté à faire conïncider rétrospectivement des observations avec un nombre augmentant sans cesse de paramètres ajustables, de la même façon dont la vieille cosmologie de Ptolémée qui voyait la Terre comme centre de l’univers, avait besoin de plusieurs couches d’épicycles.
De fait la théorie du big bang n’est pas le seul système à disposition pour comprendre l’histoire de l’univers. La cosmologie plasmique et le modèle d’univers constant tous deux font l’hypothèse d’un univers évoluant sans début ni fin. Celles-ci ainsi que d’autres approches alternatives peuvent aussi expliquer les phénomènes de base du cosmos, incluant l’abondance des éléments de lumière, la création de structure à grande échelle, le fond de radiation cosmique et comment le redshift des galaxies très lointaines augmentent avec la distance. Elles ont même prédit de nouveaux phénomènes qui ont été depuis observés, chose que la théorie du big bang n’a pas réussi à faire.
Les supporteurs de la théorie du big bang pourront toujours rétorquer que ces théories n’expliquent toujours pas toutes les observations cosmologiques. Mais cela n’est guère surprenant dans la mesure où leur développement a complètement été bloqué par un manque de fonds. En fait, ces questions et alternatives ne peuvent même pas être discutées et examinées librement. Un échange ouvert d’idées est totalement inexistant dans la vaste majorité des conférences connues.
Là où Richard Feynman aurait pu dire que “la science est la culture du doute”, dans le monde de la cosmologie aujourd’hui, le doute et la dissidence ne sont absolument pas tolérés; ainsi de jeunes scientifiques apprennent à rester silencieux s’ils ont quelque chose de négatif à dire à propos du modèle standard du big bang. Ceux qui doutent de la théorie du big bang ne veulent le dire de peur que cela ne leur coûte leurs fonds de recherche.
Même les observations sont maintenant interprêtées à travers ce filtre biaisé et jugées justes ou fausses en fonction de si elles supportent la théorie du big bang ou pas. Il y a beaucoup de données contradictoires sur le redshift,, les abondances de lithium et d’hélium, la distribution des galaxies, entr’autres sujets, qui sont soit ignorées, soit tournées en ridicule. Ceci est le reflet d’une mentalité dogmatique croissante qui est totalement étrangère à l’esprit de la recherche scientifique libre.
De nos jours, virtuellement toutes les ressources financières et expérimentales en cosmologie sont dévouées aux études et la recherche sur le big bang. Le financement ne provient que de sources réduites et tous les comités de révision des pairs qui contrôlent le financement sont dominés par les adeptes de la théorie du big bang. De fait, la dominance du big bang au sein de cette communauté est devenue auto-suffisante et ce quelque soit la validité scientifique de la théorie.
Ne donner un soutien qu’à des projets qui sont dans le cadre de travail de la théorie du big bang diminue un élément fondamental de la méthode scientifique: soumettre constamment la théorie à l’observation. Ce type de restriction rend impossible une recherche et une discussion impartiale. Afin de corriger ce défaut, nous implorons les agences qui disposent des fonds pour la recherche en cosmologie de réserver une bonne partie des fonds aloués pour la recherche dans les théories alternatives et les observations contradictoires au big bang. Pour éviter toute partialité, les comités de révision qui alouent ces fonds de recherche pourraient être composés d’astronomes et de physiciens résidant en dehors de la cosmologie.
Donner des fonds de recherche pour étudier la validité de la théorie du big bang et des théories alternatives permettrait au processus scientifique de déterminer notre modèle le plus précis concernant l’histoire de l’univers.
Signé:
(Institutions for identification only)
Eric J. Lerner, Lawrenceville Plasma Physics (USA)
Michael Ibison, Institute for Advanced Studies at Austin (USA) / Earthtech.org
www.earthtech.org http://xxx.lanl.gov/abs/astro-ph/0302273 http://supernova.lbl.gov/~evlinder/linderteachin1.pdf
John L. West, Jet Propulsion Laboratory, California Institute of
Technology (USA)
James F. Woodward, California State University, Fullerton (USA)
Halton Arp, Max-Planck-Institute Fur Astrophysik (Germany)
Andre Koch Torres Assis, State University of Campinas (Brazil)
Yuri Baryshev, Astronomical Institute, St. Petersburg State University (Russia)
Ari Brynjolfsson, Applied Radiation Industries (USA)
Hermann Bondi, Churchill College, University of Cambridge (UK)
Timothy Eastman, Plasmas International (USA)
Chuck Gallo, Superconix, Inc.(USA)
Thomas Gold, Cornell University (emeritus) (USA)
Amitabha Ghosh, Indian Institute of Technology, Kanpur (India)
Walter J. Heikkila, University of Texas at Dallas (USA)
Thomas Jarboe, University of Washington (USA)
Jerry W. Jensen, ATK Propulsion (USA)
Menas Kafatos, George Mason University (USA)
Paul Marmet, Herzberg Institute of Astrophysics (retired) (Canada)
Paola Marziani, Istituto Nazionale di Astrofisica, Osservatorio Astronomico di Padova (Italy)
Gregory Meholic, The Aerospace Corporation (USA)
Jacques Moret-Bailly, Université Dijon (retired) (France)
Narlikar, IUCAA(emeritus) and College de France (India, France)
Marcos Cesar Danhoni Neves, State University of Maringá (Brazil)
Charles D. Orth, Lawrence Livermore National Laboratory (USA)
R. David Pace, Lyon College (USA)
Georges Paturel, Observatoire de Lyon (France)
Jean-Claude Pecker, College de France (France)
Anthony L. Peratt, Los Alamos National Laboratory (USA)
Bill Peter, BAE Systems Advanced Technologies (USA)
David Roscoe, Sheffield University (UK)
Malabika Roy, George Mason University (USA)
Sisir Roy, George Mason University (USA)
Konrad Rudnicki, Jagiellonian University (Poland)
Domingos S.L. Soares, Federal University of Minas Gerais (Brazil)


Mercredi 3 Août 2011


Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

66.Posté par Alain MOCCHETTI le 21/11/2017 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

COMMENT S'EST FORMEE LA GIGANTESQUE SPHERE DE PLASMA A L'ORIGINE DE NOTRE BIG BANG
Avant de lire le présent pavé de texte à caractère scientifique, il est fortement conseillé de lire la THEORIE DE L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI, il suffit pour cela de se connecter au Moteur de Recherche de Google (https://www.google.fr/) et de taper THEORIE DE L’INFINI VERSION ALAIN MOCCHETTI dans le Moteur et vous accéderez à 14200 Publications Spontanées, il suffit d’en lire une pour bien comprendre ce qui va suivre.
Dans le passé, il y a eu une infinité de Big Bangs suffisamment espacés pour éviter toutes interférences entre des Galaxies issues de Big Bangs différents. Dans l’avenir, il y aura une infinité de Big Bangs avec les mêmes caractéristiques que celles du passé. Chaque Big Bang en explosant donne naissance à un Univers dit Multiple. Il y a donc une infinité d’Univers Multiples, prière de ne pas confondre avec les Univers dits Parallèles.
Pour commencer, ce que nous appelons UNE SPHERE DE PLASMA n’est en réalité pas une SPHERE car son explosion éjecterait de la matière dans toutes les directions, ce qui n’est pas le cas. Nous connaissances l’allure géométrique de notre UNIVERS MULTIPLE, donc les Mathématiciens doivent pouvoir définir la Forme Exacte de la « Sphère de Plasma » avant son explosion en utilisant des Outils très Puissants tels que les 7 Supercalculateurs Exaflopiques présentement en construction dans le Monde (USA (2), Chine (1), Japon (1), France (1), Russie (1), Hollande (1)). Dans un avenir à moyen terme (année 2050), 3 Supercalculateurs Zettaflopiques seront construits dans le monde (USA(1), Chine (1) et le Consortium des Pays (1) les moins fortunés), ces 3 derniers Supercalculateurs seront 1000 fois plus puissants et 1000 fois plus grands que les Supercalculateurs Exaflopiques qui verront le jour pour ces 7 derniers entre 2020 et 2022.
Les principales questions que je me pose au quotidien sont :
- D’où vient le Plasma qui a permis la Formation des « Sphères de Plasma » ?
- Quelle durée a-t-il fallu pour que les « Sphères de Plasma » se forment, des centaines de milliards d’années terrestres, je pense ?
- Selon quel processus les « Sphères de Plasma » se sont elles formées ?
D’après LE PRINCIPE FONDAMENTAL DE LA FORMATION DES UNIVERS MULTIPLES ET NON PARALLELES, dans l’UNIVERS qui englobe tous les Univers Parallèles, tout naît, tout vit et tout meurt, pour plus de précision tapes (Alain Mocchetti Ingénieur) dans le Moteur de Recherche de Google et tu accéderas à 12200 Publications Directes et tu trouveras toutes les réponses à tes questions. Que restera t il dans 100 milliards d’années de la Voie Lactée : un amas de Naines n’émettant presque plus de rayonnement faute de combustibles, toutes les Planètes de chacun des Systèmes Planétaires seront réduites à un gigantesque Tas de Cailloux et de Planètes Mortes, la température sera voisine du ZERO ABSOLUE (-273 degrés Celcius).
Que deviendra dans les centaines de milliards d’années suivantes la matière morte qui constituera toue la Voie Lactée ? Suite dans une prochaine rubrique COMMENT S'EST FORMEE LA GIGANTESQUE SPHERE DE PLASMA A L'ORIGINE DE NOTRE BIG BANG. Pour finir je tiens un Journal Facebook Scientifique dont l’adresse est DAVID MOCCHETTI. Le journal est gratuit.
N’hésitez pas à le consulter.
Alain Mocchetti
Ingénieur en Construction Mécanique & en Automatismes
Diplômé Bac + 5 Universitaire (1985)
UFR Sciences de Metz
alainmocchetti@sfr.fr
alainmocchetti@gmail.com
@AlainMocchetti


65.Posté par kif360 le 23/11/2013 06:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bon j' avoue non ,je préfère la théorie du Ying-Yang !

64.Posté par kif360 le 23/11/2013 05:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hello :VOICI MA THEORIE :(lettres minuscules) :
Si tel que décrit le BIG BANG nait dans 1 espace vide ,que se passe t-il ?:
1èrement :La perle très dense contenant l' univers à ses débuts est très lourde et lente .
2èmement :Se dilatant progressivement ,la matière des galaxies et nuages devient plus légère et rapide .
3èmement :Enfin comme tout est vide derrière ,la matière est hapée par ce vide :ce qui augmente la vitesse .
CQFD :il n' y a pas de matière ou énergie noire!!!!!!!!!!!!!!!
SEE YOU ON ALCOOLISME PASSIF www.net _Alcoolisme Passif france .The real new intelligence .

63.Posté par kif360 le 22/11/2013 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JE RAJOUTE UN BON POINT POUR CES SCIENTIFIQUES ;D APRES MES MAIGRES CONNAISSANCES ,LES GALAXIES N AURAIENT PAS BESOIN D UN BIG BANG POUR SE CREER ;MAIS DE NUAGES D ALCOOL OU DE GAZ OU POUSSIERE ;A PARTIR DE LA ET SACHANT QUE LES TELESCOPES ONT PRESQUE ATTEINT LA LIMITE DE L UNIVERS "BIG BANDIQUE" (SELON LA THEORIE DU BIG BANG) ,CES IMAGES SE RAPPROCHANT SOIT DISANT DE LA DATE DE LA NAISSANCE DE L UNIVERS (CE QUI PARAIT DIFFICILEMENT CROYABLE MAIS POURQUOI PAS) ;SI CETTE LIMITE EST DEPASSEE ET QUE LES GALAXIES SONT TOUJOURS AUSSI NOMBREUSES :LA THEORIE DU BIG BANG S EFFACE !A MOITIE .IL POURRAIT TRES BIEN S AGIR D UN NUAGE D ALCOOL TRAINANT DANS L UNIVERS QUI A EXPOLSE ET REPENDU NOTRE ZONE DE CONCEPTION DE CELUI CI :NOS GALAXIES PROCHES .EN HYPOTHESE ET EXEMPLE ;DE PLUS JE REMET EN QUESTION LE PRINCIPE DE CALCUL DE L EXPENSION DE L UNIVERS ;POUR MOI ,TOUTE LA MASSE DE L UNIVERS N EST PEUT ETRE PAS EN EXPENSION REPULSIVE DITE EXPONANTIELLE .IL POURRAIT Y AVOIR DES REMISES EN QUESTION .JE TROUVE IDIOT L IDEE D UN UNIVERS UNIQUE FORME DEPUIS UNE BOULE SANS PROVENANCE APPARAISSANT COMME PAR MAGIE .COMPLETEMENT ILLUSOIR ET IMAGINAIRE ;AUTANT REVENIR A L EPOQUE D ADAN ET EVE TANT QU ON Y EST .MAIS TOUT N EST PAS CONTESTABLE .
POUR MOI L UNIVERS A TOUJOURS EXISTE ET N A NI COMMENCEMENT NI FIN .

Modération: L'écriture en lettres minuscules permet une meilleure lecture de votre commentaire, abstenez-vous d'utiliser les caractères majuscules.

62.Posté par kif le 22/11/2013 08:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LA N EST PAS VRAIMENT LA QUESION .ENFIN SI ;MAIS CERTES IL FAUT GARDER 1 ESPRIT DE DOUTE ;ENSUITE POSITIVER :SI BIG BANG (EXPLOSION) IL Y A ,C EST UNE EXPLOSION DE QUOI ?OU SI CE N EST PAS UNE EXPLOSION :JE PENSE A UNE DILATATION D UN ASTRE OU D UNE STUCTURE ENERGETIQUE ;POURQUOI NE PAS PENSER QUE CE PHENOMENE N EST PAS UNIQUE :ENFIN QUEL GENRE D ASTRE PEUT PERMETTRE UNE TELLE EXPLOSION ET EXPANTION DE GALAXIES ?OU POURRAIT T ON RETROUVER 1 TEL PHENOMENE ET COMMENT ?SE LIMITER AU BIG BANG EST DEJA SIMPLISTE POUR EXPLIQUER L UNIVERS :IL PEUT S AGIR D UNE EXPLOSION PARMIS MILLIARDS D EXPLOSIONS ;MAIS CE N EST PAS TOUT ;LIMITER L UNIVERS A DES EXPLOSIONS EST PRIMITIF A MES YEUX :CAR IL N Y A PAS QUE DES DEGENERESSANCES MAIS AUSSI DES STRUCTURES STABLES DANS L UNIVERS .PEUT ETRE SOMMES NOUS UN BIG BANG DE LA TAILLE D UN ATOME DANS UN IMMENSE ASTEROIDE ;OU UNE PETITE EXPLOSION RIDICULE DANS UN AMAS DE PARTICULES OU MATIERE AUX EVOLUTIONS MULTIPLES ET INFINIES .JE PENSE QUE NOUS NE SAVONS ENCORE RIEN ;ET QUE NOUS NE SAURONS JAMAIS TOUT .
('-')THAT' S RIGHT !

61.Posté par paul muadhib le 02/05/2013 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut F berbeche..

je comprends, enfin je pense, un peu, très peu, je n'ai aucune base scientifique mais seulement des "expériences étranges" sur ces sujets...notamment que la partie du cerveau que nous utilisons au détriment des autres ne regarde que elle même...par le biais de sa propre mémoire, mémoire qui elle cependant correspond à un contact direct , mais le programme mémoire-analyse qui tend à être totalitaire empêche d'autres fonctions du cerveau de s'ouvrir
le by-pass de cette fonction totalitaire du cerveau, ouvre celui ci sur autre chose.....et il peut devenir mais là sans aucune maitrise personnelle de gain un émetteur récepteur...et être en contact avec une "énergie étrange"...celle qui manque à nos vies et qui nous rend plus ou moins .....fou ! fou pacifique franchement ça le ferait, mais ce n'est pas le cas..

expérience personnelle..

salutations..

60.Posté par F.BERBECHE le 01/05/2013 21:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'univers originel ne peut qu’être infini donc forcement de dimension infinie.L'univers ne peut pas avoir de début ni fin mais peut engendrer des univers finis comme le notre par implosion en dimension 4,l'espace tridimensionnel et le temps et ceci pour des raisons que nous ne pouvons pas comprendre ,l'esprit humain se limite a la dimension 4.Nous ne pouvons pas comprendre la nature des dimension 5,6,7,.....et N infinie.Dans d'autres dimensions le temps n'a peut être aucun sens ou bien il se confond avec la masse,l'espace ou autre.Rien n'est rationnel dans l'univers originel.C'est une équation a variables infinies donc pas de solutions finies,c'est aussi simple et aussi compliqué que ça.L’être se confond avec le ne pas être!!!!

59.Posté par paul muadhib le 01/05/2013 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais en réalité l'infini ne peut avoir aucune représentation , comme son nom l'indique .Un infini rond ? un infini carré ?Cela définirait un pourtour , et puis après ?au de là ?

Re salut Colombo..

l'infini , ne peut pour nous avoir de représentation ,oui je suis d’accord....il n'est même qu'une hypothèse,sauf si on échappe au temps pour être ce moment non saisissable par analyse et qui est conventionnellement décrit par le mot présent....moment que notre cerveau qui analyse entre passé et futur nous empêche de vivre est ce que j'ai vécu.....je "travaille" ,(pas un vrai travail bien sur :-),) sur le moment ou le cerveau ne s’égare plus entre passé et futur...c'est dans de tels moments que des "miracles" , ou dit autrement, l' inattendu va se produire éventuellement...et avec lui des moments " indescriptibles" avec des mots....

sinon oui je suis d'accord avec toi, le pourtour dont je parlais est la limite de la matière....qui baigne dans le non matière ,à l’échelle de l'infiniment grand mais aussi à l’échelle de l'infiniment petit...la matière est contenue dans l'infini...et une certaine logique dirait qu'elle émane bien sur de cet inconnu infini...donc sans début et sans fin..
cela dit je ne défendrais pas cette sorte de "vision" je la disais juste...car elle m'a laissée des "traces" vraiment étonnantes......comme chaque personne peut avoir ses propres moments au delà de la norme bien sur..ceci n'appartient à personne ,c'est juste là...des fois on sait ,....mais ça ne peut être l'objet de démonstration pour un, une autre....c'est juste comme ça....et c'est très bien ainsi non ? Ce genre de moment nous fait baigner totalement involontairement dans ce "quelque chose "dont je parlais avant je trouve...et là la question du sens ne se pose plus car seul un esprit qui souffre pose cette question..enfin ça non plus ça n'est pas absolu bien sur, juste ma perception a partir de faits et expériences diverses..donc relatif ! c'est un état de béatitude étrange que j'ai vécu comme d'autres...et qui est plus commun que l'on pourrait le croire...et c'est tant mieux.

salut

58.Posté par Columbo le 01/05/2013 16:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'indéfinissable est souvent défini par un rond , l'harmonie .Contrairement à l'esprit cartésien (carré ,triangle etc ) ou le cerveau a mis son grain de sel .
Mais en réalité l'infini ne peut avoir aucune représentation , comme son nom l'indique .Un infini rond ? un infini carré ?Cela définirait un pourtour , et puis après ?au de là ?

57.Posté par paul muadhib le 01/05/2013 16:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut Colombo, non je connais par expérience pas mal de choses sur mes rêves....et surtout pas d'analyse de ceux ci,une analyse de rêve ne débouche jamais sur rien pour moi, j ne dis pas que c'est une vérité absolue..soit le rêve qui aboutit alors à un état d’éveil parle ,soit il ne parle pas....le rêve qui parle va au bout de lui même, si il ne va pas au bout le sens ne sera jamais là est ce que je connais pour moi même..

il est des rêves superficiels, il est des rêves profond , le rêve profond révèle le sens au moment ou çà se produit...il peu être alors une partie non consciente du cerveau, non consciente pour l’état de veille ordinaire seulement, et qui révèle une ou des origines de problèmes enfouis et que je dois le dire n’ont dans mon cas jamais eu aucun lien avec l'enfance ou des pseudos traumatismes d'enfance...ni même aucun lien avec l'analyse même pertinente qui pouvait être faite à l’état de veille ordinaire.....

le rêve profond amène un changement radical mais momentané dans l’état de conscience qui de problématique non résolu donc souffrance ordinaire devient alors d'une clarté si au delà des mots , que le mot ne peut dire....
!
mais bon le sujet est vaste et peu propice à un dialogue écrit , dommage! car le contact réel amène beaucoup plus bien sur. ..

Donc bien sur le rêve dont je parle ici va être interprété par des personnes dont c'est le métier...je ne crois pas ces personnes.....ni même jung au autres....j'ai eu pas mal de "vision" alors je vois la différence..dont une à l'age de 12 ans donc en 1967 de l'état du monde actuel et hélas la vision est devenue vraie entre 1967 et les années 2000.....la vision ne disait rien sur la suite à partir de environ là vers 2000.....est ce ouvert totalement? je ne sais pas....mais c'est possible...

pas de problèmes si tu ne partages pas..certains vécu ne se communiquent pas et c'est tout à fait logique et normal..

salutations..

56.Posté par paul muadhib le 01/05/2013 15:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sorte de boule autour de la matière,parce que la matière finie est une boule ,cela ne disait rien de plus ..quand à "au delà" de ce que je perçu comme étant rien mais "quelque chose"....sauf que ce quelque chose n'est pas visible par l’œil ni un instrument des milliers de fois plus performant ou différent de l’œil....

le rond est sacré disait le chaman indien que j'ai rencontré par deux fois, son nom était Archie Fire lame Deer.....

vous n'avez pas l’impression que en fait d’évolution, nous régressons et sérieusement ??

55.Posté par paul muadhib le 01/05/2013 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et le tout m'a "donné" des informations ,décryptées plus tard......il n'y a pas eu de big bang expansionnistes...mais apparition de matière partout ,mais à "l’intérieur " de ce "quelque chose".....ce "quelque chose" englobant la matière.....de manière à former......une sorte de boule....

Bien sur je ne sais si c'est juste...cela dit , je sens que ça l'est.....ce qui ne change rien à l'état pitoyable de notre planète...

54.Posté par Columbo le 01/05/2013 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut Paul mohadib.
il faut se méfier des rêves qui ne veulent rien dire .ou plutot qui on une origine de l'état d'éveil par parabole .
Je rêve parfois pas toujours , ou je suis en lutte avec des ennemis , (fantomes , loups , etc) dans une maison , et seul la fin du cauchemar finit si je trouve une issus vers le haut en volant ( oui je vole dans mes rêves:).....)
parfois cette maison est aussi immense qu'un stade ....Parfois couvert .Un peu aussi comme quelqu'un qui tomberait après un bris de la glace sur un lac et qui perdrait la faille de sortie .Ensuite en sortant de cette impasse , je file à la vitesse de la lumière ( rien que ça , :) ) de l'endroit et je me réveille .
Ceci a pour origine mon enfance .j'ai suivi les enterrements à l'age de 5 et 6 ans , dans un village à Sarrance composé largement de vieux , ou chaque semaines il y avait procession à pied jusqu'au cimetière .J'étais le seul enfant à suivre ce cortège .j'ai été obsédé par la mort .finalement c'est une bonne chose .Le cauchemar venait de l'obsession du cercueil en pensant du mort ""comment vat il faire pour respirer.""
(°_°)
alors essayez de chercher la raison de ce rêve ...

53.Posté par paul muadhib le 01/05/2013 15:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

puis je avoir une "connaissance de ce sujet sans rien connaitre de celui ci?

Si oui, alors vers l'age de 6 et 7 ans , un "rêve" ??? récurant m'a montré des choses sur l'univers ...mais quoi donc...
ça commença par le "départ" de la terre et puis ce fut un long voyage qui dura un temps indéterminé....le voyage s'effectuait toujours dans le monde de la matière ,encore et encore jusqu'au moment où tout en étant encore dans le monde matière ,je devinais la limite de celui ci , ou il n'y avait plus rien...or ce rien je le savais était en fait un "quelque chose" ...impossible à saisir par des sens ordinaires....il n'y avait rien et en même temps quelque chose...à ce moment le rêve devenait toujours cauchemar ce qui fait que malgré 2 années de ce rêve, je ne suis jamais parvenu a sa fin, a cause de la peur de ce rien qui était quelque chose....ce quelque chose je le savais était là avant la matière....

52.Posté par Columbo le 01/05/2013 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ou peut on trouver des "notions des dimensions 5, 6, 7....alors que la 4 ème n'était qu'une hypothèse de Raymond Poincarré sans m^me une étude mathématique reprise par les amateurs de sciences fiction et même en peinture par les cubistes .

51.Posté par F.BERBECHE le 01/05/2013 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Exactement,l'avant de l'avant de l'avant c'est toujours l'avant et il faut donc admettre la notion abstraite de l'infini qui est je pense la clé de l’énigme.Le problème est la définition des dimensions 5,6,7 et N ,c'est la que se joue tout le secret de l'univers et de la création.C'est utopique de croire que d'un point sans dimension donne naissance a un univers avec des galaxies,planètes,...il y a un chainon manquant et c'est impossible dans notre univers quadridimensionnel comme le notre.C'est impossible d'avoir une densité de matière infinie sauf si on se place dans un univers de dimension infinie.Donc je crois que la physique Newtonienne ,quantique et autre s’arrêtent a la dimension 4 et ne peuvent expliquer ni même considérer la dimension N supérieure a 4.
Aussi je pense que les trous noirs,la matière noire,....ne sont pas matériels dans notre univers mais ils le sont dans l'univers originel qui est de dim N ou infinie.Merci pour votre opinion.

50.Posté par Columbo le 01/05/2013 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

""""""La théorie du big bang n'est pas crédible pour la simple raison qu'elle n'explique pas ce qu'il y avait avant."""

Pourquoi chercher à ce qu'il y avait avant ? Alors il faudrait chercher l'aussi l'avant de l'avant de l'avant ...de l'avant ..Et ne pas croire aussi à l'unicité de Dieu par un avant et un après ..

.""""Pour moi personnellement l'univers ne peut avoir de début ni de fin """"

là , vous revenez par oxymore à ce que je disais ..Mais les dimensions 5.6.7. me dépasse , sauf si nous entrions dans le trou d'une aiguille pour ressortir de l'autre coté :)...bien sur , si cette théorie est basée sur du concret .
l'évolution du cerveau humain aura bientot atteint ses limites et je doute meme avec des Qi de 25o , qu'il pourra trouver la clé de cette théorie .

49.Posté par F.Berbeche le 01/05/2013 00:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La théorie du big bang n'est pas crédible pour la simple raison qu'elle n'explique pas ce qu'il y avait avant.On s'entête a démontrer ce qui n'est pas démontrable,l'énergie noire,les trous noirs,....Pour moi personnellement l'univers ne peut avoir de début ni de fin et pour comprendre ceci il faut admettre la dimension N infinie.En d'autres termes avant le big bang si j'ose dire,il y avait et il y a sans doute encore un méga univers de dimension infinie ou peut être l'espace et le temps étaient confondus et n'ayant aucun sens physique.Au moment du big bang il y a eu une implosion d'une infime partie de l'univers originel en donnant naissance à un univers de dimension 4 qui est l'espace tridimensionnel et le temps.Donc un univers infini a générer un univers de dimension 4 donc infini.A mon avis donc la naissance de notre univers correspond a la naissance de la notion d'espace et de temps.La physique n'a jamais pu expliquer la nature des dimensions 5,6,7,8,.....et N qui pourrait être infinie mais par contre les mathématiques admettent et considèrent les espace de dimension infinie et c'est la clé de l'énigme.La grande erreur de la physique quantique et de vouloir tout démonter dans un espace de dimension 4 ( x,y,z,t) or beaucoup de phénomènes cosmiques ne peuvent s'expliquer qu'en dimensions N.Un univers n'ayant pas de début ni fin ne peut l'être que s'il possède forcément une dimension infinie.Par exemple les trous noir ne sont que des fenêtres sur d'autres dimensions et ne sont pas explicables dans un univers classique da dimension 4.En dim infinie un point sans dimension pourrait avoir une masse infinie mais ceci est impossible dans un univers de dimension finie.De même le matière noire est une grandeur dans une autre dimension ,c'est pour cela qu'elle garde son mystère .Je pense que le jours ou l'homme comprendra la nature physique des dimensions 5,6,7,.....et infinie il aura compris le secret de la création,de l'univers et peut être même la notion de dieu.Ce qui prendra à mon avis un temps infini.

48.Posté par Columbo le 27/04/2013 17:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sur un autre article traitant du meme sujet je disais :*
L'esprit humain est plus ou moins cartésien .En effet , il est inconcevable pour notre pensée que l'univers est infini .
Alors que logiquement après le fini , il y a encore l'infini .donc , déjà de penser que à n'importe quel endroit de l'univers nous nous trouvions au centre dépasse la pensée de l'esprit conditionné.Car il y aura toujours à droite , à gauche en haut en bas ...l'infini ..
Enfin pour répondre en partie à la question il y a plusieurs théorie ; le big rip qui est la suite du big bang par augmentation de la matière par l'énergie fantome (c'est sérieusement proposé par caldwell :-) Puis il y a la théorie de la fin de l'univers le big crunch , phase d'arret du processus et rétraction par la suite pour un retour aux sources ? :-)

donc pour finir l'explication (seulement mon humble avis ) en comprenant et en acceptant l'idée de l'infini , nous pouvons admettre que le vide est infini est que l'univers est infini dans le temps et dans l'espace .Et en suivant la théorie du Big Crunch ,nous pouvons donner une suite qu' il n'est pas obligatoire de penser qu'il s'est crée un seule fois et qu'il y ait eu une seule expansion et une seule rétraction dans le passé , donc dans le futur aussi ,.le monde serait alors vu comme une expansion -rétraction , expansion - rétraction sans fin ...

big bang :expansion
big crunch: rétraction

47.Posté par Frédéric Jeanbart le 27/04/2013 16:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cet article est aune fraude. Il se défend en prétendant des autres ce qu'il fait lui-même. La théorie du Big Bang n'est pas une "doctrine", ce sont ses opposants qui veulent se cantonner dans une autre doctrine qui n'a rien de scientifique. Et pour cela on est non seulement prêt à payer grassement des scientifiques pour qu'ils apportent des propos NON scientifiques (par exemple leurs opinions personnelles et/ou des propos qu'aucune rigueur scientifique ne puisse confirmer ni ne pourra infirmer dans l'avenir : tels des usurpateurs profitant de l'aura de leur chapeau pour se conformer à des "commandes" politiques), comme c'est le cas de ces scientifiques cités par l'article, mais aussi à user d'ostracisme. Par exemple ces directeurs scientifiques d'institutions gouvernementales qui se font remplacer (malgré des prix Nobel) sous prétexte que leurs rapports ne dit pas ce que le politique-dogmatique voudrait entendre. Ce fut le cas aux USA sous Bush, c'est le cas au Canada sous Harper, et c'est en ligne avec une philosophie de pouvoir néoconservateur "léostraussien".

Cette théorie du Big Bang fut d'ailleurs confirmée par la découverte et mesure récente (1964) du fond diffus cosmologique, encore appelé rayonnement fossile micro-onde, mais prévu depuis le début par la théorie elle-même et permettant de la valider (ou ce que Einstein voulait nommer "constante cosmologique" : il ne croyait pas en cette théorie au tout début, préférant ll'éther inamovible à un Univers en expansion, mais il dû par la suite de ralier à cette théorie, riguweur scientifique et non dogmatique oblige). Plus récemment encore (2002), une autre observation confirme une thérorie propre au Big Bang (et le fond diffus) : on arrive maintenant à mesurer précisément (et donc confirmer) le phénomène de polarisation dans le fond diffus cosmologique, une mesure directe de la dynamique de l'Univers à ses débuts.

46.Posté par Cosentino le 06/01/2013 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cosentino

Bonjour à tous

Mille excuses pour le lien !

Pour une raison indépendante de ma volonté mon site n'est pas accessible par ce lien.

45.Posté par Cosentino le 06/01/2013 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mario Cosentino le 23 décembre 2012


Voici une lettre adressée à tous les astrophysiciens et physiciens pour ''prendre date''

En ce qui me concerne ma signature fait partie de la liste en référence que voici :


http://cosmologystatement.org/


LETTRE OUVERTE A TOUS LES ASTROPHYSICIENS ET PHYSICIENS

Chère Madame, Cher Monsieur,


Voici un article concernant une liste ( non exhaustive ) des indices qui semblent
nous indiquer que notre Univers ne serait plus en expansion...

Je comprends parfaitement bien que, pour vous et bien d'autres, cette hypothèse vous donne ( peut-être ) ''froid dans le dos''!

Mais la liste que j'ai réunie repose sur des faits basés sur des observations astronomiques.
Aujourd'hui je peux dire que le modèle cosmologique du "New Big-Bang Fractal" ( "NBBF" ) quantique réunit les 3 conditions suivantes:

-premièrement: ses équations, contrairement au modèle d'Univers standard, ne font appel à aucun paramètre libre et possèdent des démonstrations. Il n'utilise que les constantes fondamentales de la physique comme, par exemple, G, c, h, α .

-deuxièmement: il possède une logique donc une cohérence interne

-troisièmement: de plus en plus de prévisions sont confirmées soit par des observations astronomiques soit par des expériences comme par exemple celles menées au CERN.
Voici quelques exemples fondamentaux des prévisions, du ''NBBF'' , qui se sont avérées exactes:

-un Big-Bang liquide mais non gazeux ( la responsable de l'équipe de recherche du CERN ne s'oppose pas à ce que le ''NBBF'' possède la primauté théorique de cette observation

-une masse du boson de Higgs très proche de la valeur observée

-Observations des galaxies moins 1 milliards d'années après le Big-Bang

-un paramètre Ω = 1

-d'autres sont sur la bonne voie

Aujourd'hui je ne suis plus seul dans ce type de recherche. Nous sommes un groupe de recherche indépendant réunissant de nombreuses disciplines très pointues. Nos thèmes de recherche fondamentale s'orientent vers des études qui semblent ouvrir de nouvelles pistes qui sembles prometteuses comme:

-la dimension fractale de l'espace-temps en cosmologie quantique

-une nouvelle hypothèse concernant les propriétés de la température de notre Univers à T = 2,726 K. Cette température pourrai-elle être constante?

-la mécanique des fluides et la Relativité Générale

-l'hypothèse de l'hélium superfluide, à une température T = 2,18 K , comme candidat sérieux à la matière sombre

-l'énergie sombre comme "éther moderne"

-une nouvelle hypothèse sur l’interaction entre les photons et ce nouvel "éther moderne" et ses conséquences sur l'interprétation des décalages spectraux z vers le rouge en cosmologie

-l'hypothèse de la "granularité" de l’espace-temps" et ses conséquences sur l'interprétation des décalages spectraux z vers le rouge en cosmologie

-l'hypothèse d'une relation entre le plan Soleil-Jupiter-OJ 287

-l'hypothèse d'un Big-Bang qui donnerait naissance non à 1 Univers mais à 2 Univers à parité opposée. Cette hypothèse semble répondre à la question: où est passée l'antimatière?

-la recherche d'équations thermodynamiques nous conduisant à une hypothèse où il n'y aurait aucune ''mort thermique'' de notre Univers

Nous sommes de plus en plus convaincu que, devant les observations de plus en plus performantes , l' "état des lieux" de la cosmologie dominante expansionniste est de moins en moins crédible. Devant cet "état des lieux" , d'un avis d'un spécialiste , la situation est très inconfortable.

Cet "état des lieux" cela fait maintenant quelques 20 que je l'attends. En effet c'est depuis janvier 1993 que je tire la ''sonnette d'alarme'' ( voir mon tome 1 ). En 1995 le télescope spatial Hubble avait déjà confirmé une des prévision du ''NBBF'' qui concernait le fait que viendrait un jour où l'on observerait «des étoiles plus vieilles que notre Univers»! Il n'était pas facile à cette époque de faire ce type de prévision car, dans ces années là, la cosmologie dominante expansionniste "semblait couler comme un grand fleuve tranquille" ...
Bien des fois mon modèle d'Univers à été ridiculisé sans aucune véritable justification.
Mais, maintenant, le vent semble changer de direction... c'est la raison pour laquelle je ne suis plus seul dans ce genre de recherche fondamentale.
Convaincu que cet "état des lieux" va encore s'aggraver ( car, selon les prévisions du "NBBF" , dans un proche avenir un changement de paradigme sera nécessaire si on veux sortir de l'impasse paradoxale fondamentale qui semble pointer à l'horizon ) j'ai récemment envoyé une lettre ouverte à l'Union Astronomique Internationale ( UAI ).

Restant dans l'espoir d'un prochain contact, acceptez, Chère Madame, Cher Monsieur, l'assurance de ma considération distinguée.

Mario Cosentino

Enseignant en Mathématiques & Physique
Formation Universitaire en Astronomie & Astrophysique

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Voici l'article concernant les:

''Indices qui semblent nous indiquer que notre Univers ne serait plus en expansion ''

Mario Cosentino le jeudi 21 décembre 2012


INDICES BASES SUR DES OBSERVATIONS QUI SEMBLENT NOUS INDIQUER QUE NOTRE UNIVERS NE SERAIT PLUS EN EXPANSION

INTRODUCTION

De plus en plus d'observations nous montrent que des galaxies lointaines ressemblent aux galaxies locales.
Dans le cadre de la cosmologie dominante expansionniste qui soutien un Univers évolutif cela cause un véritable problème.
Comment pourrait-on expliquer ce types d'observations?
La théorie cosmologique du ''New Big-Bang Fractale'' ( ''NBBF'') quantique nous dit que si l'Univers lointain ressemble à notre Univers local c'est que cela pourrait traduire le fait que notre Univers ne serait plus aujourd'hui en expansion...

LES 3 POSTULATS OU HYPOTHESES DE BASE DU ''NBBF''

Voici les postulats ou hypothèses proposés par le ''NBBF'' résumé en 3 grandes phases fondamentales:

1-un Big-Bang donnant naissance à 2 Univers à parité opposée de même masse --- l'un de matière et l'autre d'antimatière. Du fait que dans les équations du ''NBBF'' mettent en évidence l'existence d'un barycentre cela signifierait que ces 2 Univers tourneraient l'un autour de l'autre.

2-A cause du Big-Bang notre Univers serait entrer en phase d'expansion. Cette expansion aurait durée quelques 18 milliards d'années. Cette dilatation se serait faite par sauts quantifiés. Après cette période d'expansion notre Univers aurait stoppé sa dilatation devant ainsi globalement statique.

3-Cette phase où l' Univers serait devenu globalement statique n'est pas exclue dans un Cosmos ou il y aurait un équilibre dynamique entre l'énergie potentielle due à l'attraction de la gravitation et l'énergie cinétique ou répulsive due à l'énergie du vide quantique ou énergie sombre.
Dans le cadre d'un Univers basé uniquement sur la gravitation ce Cosmos globalement statique est impossible. Par contre cette hypothèse devient du domaine du possible dans un Univers quantique. Selon les équations du ''NBBF'' cet Univers globalement statique serait maintenu en équilibre par 2 sortes de vibrations. Les premières seraient des ''vibrations radiales'' et les secondes des ''oscillations périphériques''.
Depuis combien de temps notre Univers serait-il dans cette phase globalement statique?
Selon certaines observations il le serait depuis au moins quelques 60 milliards d'années. D'autres calculs nous donnent une durée minimale entre 100 et 180 milliards d'années.
En tout cas avec cette phase globalement statique notre Univers aurait largement le temps d'édifier les étoiles, les galaxies, les amas de galaxies, les super-amas de galaxies voir les ''murailles de galaxies''...
En effet comment expliquer une des très gigantesques structures galactiques comme le grand ''mur'' d'une longueur estimée à 3,5 milliards d'années-lumière, d'une largeur de 2,5 milliards d'années-lumière et de 50 millions d'années-lumière d'épaisseur dans un Univers qui aurait que seulement 13,7 milliards d'années?



Rendons-nous compte que ce ''mur'' représente un ordre de grandeur de l'ordre de presque 1 / 4 du rayon observable de notre Univers!
Or ce ''mur'' , à lui seul, va à l'encontre du principe cosmologique parfait si cher au modèle d'Univers standard!
Pour quelle raison?
Pour la raison toute simple que voici:
les équations du modèle d'Univers standard reposent sur l'acceptation de l'hypothèse que la distribution de la matière dans l'Univers soit homogène. Or on vient de voir que les
dimensions de ce titanesque ''mur de galaxies'' représente presque 1 / 4 du rayon observable de notre Univers rompant l'homogénéité si utile à la cosmologie dominant!
Si l'hypothèse d'une distribution de la matière dans l'espace-temps ne serait pas vérifiée cela ferait éclater les bases mêmes de l'édifice de la cosmologie standard car les équations reposant sur la gravitation ne seraient valables que dans notre Univers local mais ne pourraient pas être appliquées à l'ensemble de l'Univers...
Selon vous ce ''mur'' ne mettrait -il pas au ''pied du mur'' le modèle cosmologique dominant expansionniste?

Dans cette phase où notre Univers serait devenu globalement statique notre Cosmos n'aurait à subir aucune ''mort thermique'' car sa température actuelle de 2,726 K, qu'il aurait acquise au début de cette phase 3, serait devenue une propriété intrinsèque du vide quantique inter galactique. Pour quelle raison notre Univers aurait-il cette température de 2,726 K? Une hypothèse, qui aujourd'hui est plus qu'une simple hypothèse de départ, c'est de dire que notre Cosmos serait fractal ressemblant à une éponge. Dans la revue Pour la Science – n° 423- janvier 2013 il est dit que ''cette éponge fractale peut caractérisée par une dimension comprise entre deux et trois''.[12]
Justement les équations du ''NBBF'' proposent très exactement comme dimension fractale pour l'espace-temps quantique la dimension fractale D = 2,726 8 qui ne serait autre que l' ''éponge de Menger''.
Selon certaines expériences il semblerait que le fait que notre Univers serait devenu fractal pourrait-être la cause de l'arrêt de son expansion. Voilà pourquoi la température de l'Univers ainsi que l'arrêt de son expansion est aujourd'hui plus qu'une simple hypothèse de départ.

CONCLUSION

Si aujourd'hui de plus en plus d'indices, basées sur les dernières observations, semblent nous indiquer qu'il existe de nombreux problèmes concernant les hypothèses de base du modèle cosmologique dominant expansionniste il est intéressant de savoir que selon le ''NBBF'' la véritable cause à tous ces problèmes ne serait pas le Big-Bang mais de continuer à croire que notre Univers est encore aujourd'hui en expansion...

Les références qui suivent vont dans le sens des prévisions du ''NBBF''. En effet les références qui suivent nous montrent les indices basés sur des observations qui semblent nous indiquer que notre Univers ne serait plus en expansion...

REFERENCES OU LIENS

Voici une liste, non exhaustive d'indices basés sur les dernières observations qui semblent
nous indiquer que notre Univers ne serait plus en expansion...
Il faut savoir que le ''New Big-Bang Fractal'' accepte un Big-Bang suivi d'une expansion de l'Univers qui aurait durée 18 milliards d'années.


Par contre ce qu' il refuse c'est de croire que notre Univers est encore aujourd'hui en expansion...
Les problèmes, de plus en plus nombreux, que l'on observe auraient pour cause principale non le Big-Bang mais cette hypothétique expansion de l'Univers où notre Cosmos n'aurait que seulement 13,7 milliards d'années...
Faire la simple hypothèse d'un Univers aurait un âge bien plus vieux que ces quelques 13,7 milliards d'années et les observations paradoxales semblent trouver des solutions toutes simples car le seul paramètre simplificateur semble être l'unique paramètre qu'est le temps ( rasoir d'Occam). Pour cette hypothèse d'un Univers bien plus vieux que ces quelques 13,7 milliards d'années des chercheurs ( voir la référence [11] ) vont dans ce sens qu'est celui d'une des prévisions du ''NBBF''. Cela est
encouragent pour le reste des prévisions donc certaines ont déjà été confirmées soit par des observations soit par des expériences comme celles du CERN.

Notez que dans la référence [7] les 2 galaxies S2 et A7 ne présentent pas le même enrichissement chimique pourtant elles sont toutes les deux lointaines et dans une même tranche d'Univers ( z ~ 1,9 ) !
Donc au regard de cette constatation je pense, que cette référence est très intéressante car justement elle aussi fait partie des références qui semblent montrer que l'Univers lointain ressemble à notre Univers local et qu'il ne serait plus en expansion...Ces indices semblent donc nous dire qu'il n'y aurait plus globalement une évolution constante dans l'Univers. Donc s'il n'y aurait plus d'évolution la conséquence directe serait d'avancer l'hypothèse que notre Univers ne serait plus en expansion... Cela n'empêche nullement qu'au cours du temps la très grande majorité des astres naissent et se transforment que ce soit ici ou plus loin dans un Univers observable qui serait devenu globalement statique après 18 milliards d'années d'expansion...

Mais alors comment le ''NBBF'' explique-t-il les décalages spectraux vers le rouge qui, selon la cosmologie dominante, signifie que notre Univers est en expansion?
Tout d'abord il faut rappeler que l'expansion de l'Univers n'est pas une observation directe!
Si l'observation des décalages spectraux est bien réelle son interprétation est une autre histoire qui n'est pas encore définitive.
Le ''NBBF'' repose sur l'hypothèse suivante:

les photons voyageant sur des distances astronomiques se déplacent dans un espace-temps qui serait fractal et «granulaire». Selon la théorie de la gravitation à boucles chaque petit morceau de cet espace-temps aurait la taille de la longueur de Planck et aurait un volume indivisible. Cette propriété engendrerait une énergie finie ce qui empêcherait l'apparition de masses volumiques infinies. Avec cette hypothèse nos photons voyageurs interagiraient avec ces petits ''atomes d'espace-temps'' tant au niveau gravitationnel que quantique. Cette interaction qui ferait perdre de l'énergie aux photons se ferait sans diffusion. Cette perte d'énergie de la lumière n'est autre que la théorie de la ''lumière fatiguée'' d' Albert Einstein et autres chercheurs et pas des moindres. Ces ''atomes d'espace-temps'' , qui feraient perdre de l'énergie à nos photons venant d'objets très lointains, pourraient être l'énergie sombre qui pourrait être à son tour l'''éther moderne''...
Voici ce que nous lisons de l'interaction qui pourrait exister entre l'espace-temps et les photons:

''Enfin, on observera peut-être l'analogie pour l'espace-temps du mouvement brownien: si l'espace-temps est bien de nature quantique, les fluctuations à petite échelle devraient en effet perturber la propagation de la lumière. Une onde lumineuse devant s'ajuster à la matrice discrète de l'espace, plus sa longueur d'onde est petite, plus elle sera sensible aux fluctuations, comme les roues d'une poussette sont


sensibles aux chaos de la route que les pneus d'un camion. En conséquence, des photons de longueurs d'onde différentes se propageront à des vitesses différentes. Cumulées sur toute la traversée de l'Univers dans le cas de sources distantes comme des sursauts gamma, ces différences pourraient être significatives.'' [14]

Ainsi si les fluctuations à petite échelle mais sur de très grandes distances viendraient à ''perturber la propagation de la lumière'' alors la théorie de la ''lumière fatiguée'' ne devrait pas être ignorée mais être prise en considération par les physiciens et astrophysiciens et cela d'autant plus qu'ils ont affaire à une sorte d' ''éther moderne'' que l'on appelle ''énergie sombre''...

Au sujet de la ''granularité'' de l'espace-temps voici un autre commentaire plus récent:

''Ainsi, même s'il n'y a pas consensus sur la question,il n'est pas impossible que la granularité de l'espace prédite par les «boucles» s'accompagne d'une violation du sacro-saint caractère de la vitesse de la lumière. En effet, lorsqu'elle se propage entre les atomes d'un solide, la lumière, si sa longueur d'onde est très grande par rapport à la distance inter-atomique, ne subit pas d'influence du réseau cristallin, comme si elle ne le «voyait» pas. Et sa vitesse est la même que dans le vide. A l'inverse, si sa longueur d'onde est de l'ordre de grandeur de la distance inter-atomique, ou plus petite, elle devient sensible à l'influence du milieu dans lequel elle se propage. Sa vitesse dépend alors de sa longueur d'onde. Il n'est donc pas impossible qu'on photon de très petite longueur d'onde, de l'ordre de la longueur de Planck, puisse voir sa vitesse de propagation dans le vide affectée par la structure quantique de l'espace-temps telle que prédite par la gravité quantique à boucles.'' [15]

A la question ''La lumière déviée par le vide?'' lire la référence [16] où il est question des travaux de recherche d'une équipe de physiciens.

Ainsi, selon nos connaissances actuelles, il ne semble pas exclu que l'hypothèse en un Univers en expansion pourrait-être fausse, un leurre...


N.B.: dans les références ci-dessous les caractère gras c'est moi qui souligne.

[1] ''LESS J0332: une galaxie de l'univers primordial révèle une composition proche de l'univers local (…) La composition élémentaire de cette galaxie à seulement 1,3 milliards d'années après le Big Bang, s'est révélée être relativement proche de celle de l'univers actuel''.:

http://www.astronomieamateur17.com/article-less-j0332-une-galaxie-de-l-univers-primordial-revele-une-composition-proche-de-l-univers-actuel-107332426.html

&&&
[2] ''Paradoxalement, et en contradiction avec certaines études précédentes, cette galaxie ressemble à ses cousines de notre Univers local '':

http://irfu.cea.fr/Phocea/Vie_des_labos/Ast/ast.php?t=fait_marquant&id_ast=2828

&&&

[3] ''deux galaxies de l'Univers primordial plus riches en éléments chimiques lourds que le Soleil'':

http://www.eso.org/public/france/news/eso1143/

&&&




[4] ''l'existence précoce de grandes galaxies comparables à la Voie lactée, alors que l'on en a bel et bien observé dès les premiers milliards d'années de vie du cosmos'':

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/les-galaxies-grandiraient-aussi-en-recoltant-du-gaz-intergalactique_25731/

&&&

[5], [6] ''La galaxie spirale qui ne devrait pas exister'':

[5] http://keckobservatory.org/news/earliest_spiral_galaxy_surprises_astronomers


[6] http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/bx442-la-grande-galaxie-spirale-qui-ne-devrait-pas-exister_40258/

Justement il vient de paraître dans la revue La Recherche, N° 471, janvier 2013 un article ( de ''Françoise Combes, spécialiste de la formation et de l'évolution des galaxies à l'Observatoire de Paris'') intitulé:

''FORMATION La lente évolution des galaxies spirales''

Cet article repose sur une étude de l'équipe de Susan Kassin [13] , de la Nasa, qui a observé avec le télescope Keck ''plus de 540 galaxies situées entre 8 et 2 milliards d'années-lumière de la Terre''.
La lecture de cet article est très intéressante car concernant ces travaux il est dit:

''Ces travaux montrent que les galaxies spirales acquièrent leur forme définitive en plusieurs milliards d'années. ---C'est moi qui souligne.

Or comment expliquer la présence de la galaxie spirale BX442, bien visible, qui se situe à presque 11 milliards d'années c'est-à-dire dans l'Univers primitif. Cette galaxie a stupéfait les chercheurs.

Il me semble, qu'au regard des travaux de Susan Kassin, la galaxie spirale BX442 aurait du apparaître bien plus tard dans l'histoire de l'Univers. Or, comme cela n'est pas le cas, de simples calculs feraient naître cette galaxie spirale AVANT le Big-Bang... d'autant plus que, selon ces travaux l'existence des galaxies spirales n'est possible qu'après une lente évolution...

Comment expliquerions-nous que BX442 serait plus vieille que notre Univers?
Cette situation semble bien paradoxale n'est-ce pas?
Alors comment résoudre cet apparent paradoxe de la manière la plus simple possible?

Il semble que l'explication la plus simple possible, la plus plausible, serait celle d'envisager que notre Univers serait bien plus âgé que les quelques 13,7 milliards d'années seulement... or c'est justement se que prévoit le ''NBBF''...

Certains pourraient dire que cette observation semble unique. Mais en science il faut toujours se montrer prudent devant une observation qui semble ne pas allez dans le même sens. Par exemple si j'étudie 540 plantes dont les feuilles apparaissent avant les fleurs est-il possible de dire que c'est ainsi pour toutes les plantes?

Par exemple que dire du tussilage qui est une plante ''qui a pour particularité de fleurir avant
qu'apparaissent des feuilles. C'est la raison pour laquelle son nom populaire est «fils avant père».---Voir mon tome 2, page 86. Pour les références de ce tome allez s.v.p. dans Google et mettre: biographie de mario cosentino

N'oublions pas que les travaux de S. Kassan et al. Reposent sur une étude statistique ou seul l'avenir nous en dira encore d'avantage sur cet intéressant travail de recherche fondamentale...

&&&

[7] ''Deux galaxies lointaines passées à la loupe''
( ''S2 est très pauvre en éléments lourds alors que A2 présente un niveau d'enrichissement chimique comparable aux galaxies spirales les plus massives de l'Univers proche'' ):

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/deux-galaxies-lointaines-passees-a-la-loupe_1464/

&&&

[8] ''L'amas de galaxies évolué les plus éloigné. Jeune, mais étonnamment adulte'':
''Bien que cet amas soit observé lorsque l'Univers avait moins d'un quart de son âge actuel, il ressemble étonnamment aux amas de galaxies que l'on observa actuellement dans l'Univers local. (…) Mais si de nouvelles observations en trouvaient beaucoup, alors cela pourrait signifier que notre compréhension de l'Univers primitif devrait être revue.'' '':

http://www.eso.org/public/france/news/eso1108/

&&&

[9] ''En étudiant le rapport entre ce rayonnement infrarouge moyen et le rayonnement infrarouge lointain, les chercheurs ont constater que ce rapport était proportionnel à la taille des régions de formations d'étoiles. Bien que très lumineuses, les galaxies présentent le même rapport universel que les galaxies proches de type «normal»:


http://www.insu.cnrs.fr/univers/extragalactique-et-univers/naissance-des-etoiles-la-plupart-des-galaxies-n-enfantent-pas-dan

&&&

[10] ''ses membres ressemblent aux jeunes galaxies de l'Univers le plus lointain'':

http://www.eso.org/public/france/news/eso1211/

&&&


[11] ''L'équipe a donc avancé les hypothèses que l'univers est bien plus vieux qu'on ne le croit'' (…):

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/019/19494.htm

&&&

[12] David Tong: ''Quantique mais non discret'' , Pour la Science, n° 423, janvier 2013, page 39

[13] Susan Kassin et al., ApJ, 758, 106, 2012.

[14] Martin Bojowald: ''L'Univers rebondissant'', Pour la Science, n° 375, janvier 2009,page 33.

[15] ''Vers une gravitation quantique'', La Recherche, N° 458, décembre 2011,page 42.

[16] http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/la-lumiere-deviee-par-le-vide_8757/

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Maintenant voici ci-dessous la lettre ouverte que j'ai adressé, le 18 décembre 2012, à l'Union Astronomique Internationale ( UAI ) afin de «prendre date».


Secrétariat de l'Union Astronomique International (UAI) le mardi 18 décembre 2012

Chère Madame, Cher Monsieur,

Ma demande pourrait vous surprendre.
 Est-il possible de conserver l'envoi de ce dossier de témoignage dans vos archives?
Pour quelle raison cette demande?
Grace à mes travaux de recherche que je mène depuis quelques 25 années j'ai abouti à un modèle d'Univers qui porte
le nom de "New Big-Bang Fractal" ( "NBBF") quantique. Ce modèle d' Univers à été l'objet :

-des félicitations d'un jury Universitaire composé de scientifiques (année Universitaire 2002-2003) de l'Université Jean-Monnet de Saint-Etienne ( un des membres du jury est connu par l' UAI puisqu'il s'agît de Monsieur Bernard Milet Astronome à l'Observatoire de Nice ) ,
-de la publication de 2 livres,
-d'articles,
-de passages à la télévision,
- radios,
-conférences dans les villes Universitaire, etc.

En France la majorité des astrophysiciens me connaissent.
Aujourd'hui devant les toutes dernières observations astronomiques je constate qu'un certain nombre de prévisions du "NBBF" quantique sont 
en bonne voie.
Selon ces prévisions ainsi que l'allure que semblent prendre les observations du ciel, en tranche d'Univers de plus en plus proche du Big-Bang, j'ai l'intime conviction qu'un nouveau paradigme est sur le point de changer un des paramètre fondamental sur lequel repose la cosmologie standard. Ce nouveau paramètre qui devrait entraîner un nouveau paradigme devrait bouleverser l' âge que donne la cosmologie dominante à notre Univers. Comme vous le savez très bien cet âge est fixé à 13,7 milliards d'années. Or bientôt, selon les prévisions du "NBBF", la cosmologie dominante devrait se rendre compte que cet âge se révélerait être très insuffisant pour expliquer la présence de galaxies, ou d'amas de galaxies, bien formées et presque contemporaines au Big-Bang...le problème serait le manque de crédit du temps pour la formations de ces objets...
Comme vous pouvez le constater l'enjeu est de taille. C'est pour cette raison que je demande à UAI  de bien vouloir accepter et conserver mon dossier en témoignage futur car l 'UAI est une référence internationale.
Au moment approprié je soumettrais un article à une revue à referee . Pour moi ce moment sera approprié lorsqu'il y aurait ce changement de paradigme, reconnu et accepté, par la cosmologie standard. Dans ce contexte les équations du "NBBF", contenu dans mon article, seraient prisent avec encore plus de sérieux du fait que les observations devraient confirmées les prévisions de ce nouveau modèle cosmologique qu'est le "NBBF" quantique.
Merci de votre aimable compréhension.

Dans l'attente d'un prochain contact, veuillez acceptez, Chère Madame, Cher Monsieur, l'assurance de ma considération distinguée.

Mario Cosentino

Enseignant en Mathématique & Physique
Formation Universitaire en Astronomie & Astrophysique

Tél.: …......................... ; ….........................

44.Posté par La pensée d''instant le 15/08/2011 16:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quel débat passionnant !

L'univers n'EST PAS une coïncidence il est le fruit d'une volonté, c'est le fruit d'une pensé voulut, votre cerveau fonctionne avec une multitude de connexion qu'ont leur neurone entre elles et de cela né votre action.

Les trou noir crée les galaxies, de même qu'elle les détruises, en fait il y a comme une base qui n'est pas observable et dans lequel les trou noir sont relier l'un à l'autre et ce qui qui en expansion c'est la masses crée par les trous noir, il y a plus que probablement un méga méga trou noir noir au centre de tout les autres dans l'univers


43.Posté par eco le 15/08/2011 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Kalix, umma,

Il est vrai que le phénomène du Big Bang est décrit par les Ayates 21.30 et 51.47, mais comprenons-nous vraiment leurs sens, car qu'on lit " étendre (expansion)" , les premières questions parmi tant d'autres qui sautent au yeux sont: s'étendre sur quoi? c'est quoi "l'Etendu" en faite, et si c'est la matière qui crée l'espace, qu'est ce qui se trouve derrière la dernière galaxie ou atome?Et quel relation entretient cet Etendu ou Espace avec le Temps et l'Infini?

Ce ne sont pas ces Ayates(signes) 21.30 et 51.47 qui posent problème mais leurs interprétations car quand on lit "... Nous l’étendons" on se pose la question du comment, et là je refuse d'avancer parce que je ne dispose pas des outils qui me le permettent et personne d'ailleurs ne les a :

Sans définir, éclaircir et déterminer le statut avec la plus de précision possible (ce qui est loin d'être le cas actuellement) des quatre notions fondamentales qui sont : l'Espace, le Temps, l'Infini et le Néant, nous nous ferons que tourner en rond et spéculer sans cesse, tout cela juste pour vous dire que ni la théorie du Big Bang, ni celle de l'univers éternel(thèse soutenu par Ibn Taymya) ou évolué n'est satisfaisante pas de point de vu scientifique pour les raisons évoquées en haut, et je peux affirmer en pesant mes mots que personne ne sait ce qu'est l'Univers ni sa nature ni sa forme.

Quand je critique le Big Bang ou autre c'est la science que je questionne pas ma foie. Ceci dit, Une foie solide en dieu c'est bien, soutenue par des signes démontrables c'est mieux, mais pas de n'importe quel façon, il faut d'abord qu'on définisse clairement les concepts et les notios qu'on utilisent avant d'avancer comme en science de jurisprudence islamique(Fikh).

Salutations.



42.Posté par Umma le 15/08/2011 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ecco

je suis dupe ! Je respecte votre optique. Le fait de croire à l'existence de Dieu sans passer par des preuves scientifiques est...... Je ne connais de mots pour qualifier cela. En effet il est vrai que ce que vous avez avancez est vrai. La plupart des gens cherchent à vouloir prouver que Dieu existe selon des faits scientifiques. Mais il est plus solide de solidifier sa foi en ayant en soit des preuves prouvables ou des faits démontrables. Et c'est le devoir d'un croyant de croire aux signes.

41.Posté par Kalix le 15/08/2011 09:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

eco,

Mon cher, il est vrai, je conçois bien que quantifier l'age de l'Univers à 10^36 secondes est osé, où à une quelconque autre grandeur,....en vérité seul Dieu Sait ! ( Il nous averti clairement dans la Sourate Al-Kahf, si vous connaissez de ne pas polémiquer sur ce genre de précision)....

Mais puisque vous vous référencez au Livre Saint s'agissant de sagesse, pour ce qui est du Big Bang, et de l'expansion, je me retenais de le faire par respect pour les athéistes, (Coste, Pignard et autres), mais puisque nous y sommes, tout est bien clair dans le Livre Saint s'agissant des phénomènes évoqués, extraits :

Coran 21.30 « Les incrédules n’ont-ils pas vu que les Cieux et la Terre formaient une masse compacte ? Nous les avons séparés et nous avons créé, à partir de l’eau, toute chose vivante. Ne croiront-il pas ? ».

« Ratquan » en arabe, signifie masse compacte comme soudée. Il s’agit ici, clairement de l’atome primitif, énoncé, dans le monde occidental, en 1931 dans la théorie de l’abbé astrophysicien Georges Lemaitre. Et reprit unanimement par tous les astrophysiciens modernes.

De cet atome originel, d’une densité inouïe, les Cieux et la Terre (désignant l’Univers) ont été séparés (Fafataqnahouma), qui veut dire rompre avec la notion de puissance et de force. Cette masse aurait donc été désagrégée pour former l’Univers et tout son contenu. Une formulation simple et concise de ce que fut l’explosion (bigbang) qui aurait amorcé l’apparition de l’Univers.

Qui dit explosion, dit forcément expansion. N'importe quel observateur qui analyse la dynamique du champignon d'une Bombe H, constate à l'évidence une expansion de matière, Le Livre Saint nous révèle ce phénomène d’expansion liés à l'explosion primitive en ces termes :

Coran 51.47 « Le Ciel, Nous l’avons construit. En vérité, Nous l’étendons ».

Ce qui a été traduit par «Nous l’étendons» concerne le verbe «awas'aea» qui signifie : élargir, étendre, rendre plus vaste, plus spacieux lorsqu’il s’agit d’un objet.


Vous voyez bien Eco, d'où je tiens ma certitude, et n'allez pas me plaindre de faire comme les 'judéo-chrétiens', je vous rappelle que les musulmans reconnaissent la Thora, et l’Évangile (enfin les originaux)...

Les continents sur Terre furent jadis également compacté, ils ont dérivés,... Et, en quelques sorte, se sont 'étendus' sur le Globe,.... ( il n'y a qu'à jeter un coup d’œil rapide sur une map monde, le continent africain s'emboite comme un légo sur celui sud-américain,...), le processus continue aujourd'hui et n'est pas palpable à notre échelle espace-temps.... A NE PLUS EN DOUTER, C'EST LA MÊME CHOSE (dans le principe, et dans une complexité autre) ! S'agissant de la dynamique des Amas célestes au sein de l'Univers - notre système solaire cavale à une vitesse de 792000 km/h vers un objectif l’Apex, situé dans la constellation d’Hercule.

Eco, Affirmer qu'on croit en Dieu, sans reconnaitre Ses signes (ne serait-ce qu'un seul), est pour moi, assez troublant, ou dénote d'une foi qui manque assurément de solidité,.... Si vous êtes dans un travail de recherche, c'est tout à votre honneur, je vous souhaite un bon cheminement (mais n'oubliez pas de prendre des raccourcis que le Créateur Omniscient nous tend, on gagne du temps, et aujourd'hui ça le fait vu comment l'horloge mouline...) Et comme il a été dit ici, l'inversion de polarité magnétique terrestre nous changera de réalité, pour nous musulmans, cela correspondra au Soleil Levant à son Couchant, après ce Signe, plus de Repentir possible,....

40.Posté par eco le 15/08/2011 02:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lire " Si la mise à l'écart l’hypothèse d'un Univers pré-existant évolué est toute justifiée.." au lieu de " Si " l’hypothèse d'un Univers pré-existant évolué est toute justifiée..." 2éme ligne.
Merci de votre compréhension.

39.Posté par eco le 15/08/2011 02:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Kalix,

Si l'évolution est fausse, l'expansion de l'Univers peut être interpréter comme étant une évolution, n'est ce pas?

Si " l’hypothèse d'un Univers pré-existant évolué est toute justifiée ! Car, non seulement indémontrable dans le vrai", un Univers crée ex-nihilo ne l'est pas non plus, et ce n'est pas l'interprétation subjective de faits observés qui peut le démontrer.

Je vous renvoie alors à votre question " de la Poule ou l’œuf ? Qui en premier ? Sinon merci de garder le silence "
Si vous interpréter "l'Univers incréé et comme étant le résultat évolutif (sous entendu hasardeuse) d'une pré-existence... " ça ne concerne que votre personne et pas forcement ma personne, on peut interpréter les choses autrement sans renier l'empreinte d'Allah qui est plus qu'un "designer intelligent".

Si dieu est capable de création ex-nihilo, il faut le prouver ou le démonter (au choix) par des arguments solides, et non pas par des interprétations des observations souvent incohérentes et conduisant à des impasses(Voir commentaire plus haut).

Mettre en cause le Big Bang n'est en rien de l'évolutionnisme, ou de l'athéisme, ces termes ne sont que des armes verbales de dissuasion massive utilisées par les adeptes de cette théorie pour dénigrer leurs opposants et mettre fin à tout débat argumenté, comme quand vous critiquez Israël, on vous taxe d'anti-sémitisme ou quand vous criquez le communisme, on vous taxe de bourgeois arrogant.

b["...ne dites, sur Dieu, que la vérité..." Coran [4:171] ]b

38.Posté par Kalix le 14/08/2011 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

► eco,

C'est pourtant logique, l'expansion prouve l'explosion , et celle-ci prouve la création,...
Faut-il vous rappeler (selon vos acquis en logique mathématique) les implications philosophiques du théorème de Gödel d' incomplétude :

la Vérité ne peut pas être exprimée en terme de démonstrabilité. Une chose prouvable n'est pas nécessairement vraie et une chose vraie n'est pas toujours prouvable.

Cependant, la mise à l'écart de l’hypothèse d'un Univers pré-existant évolué est toute justifiée ! Car, non seulement indémontrable dans le vrai (à moins que vous êtes capable de nous donner une réponse cohérente à la question de la Poule ou l’œuf ? Qui en premier ? Sinon merci de garder le silence), et démontrable dans le faux : la Poule sans l’œuf n'existe pas et vice et versa, pourtant le processus existe devant nos yeux,... l'évolution est fausse...

Considérer l'Univers incréé et comme étant le résultat évolutif (sous entendu hasardeuse) d'une pré-existence... revient à renier la marque ( l'empreinte) d'un Designer Intelligent, Dieu capable de création ex-nihilo... Et surement pas les Banksters arrogants avec leur monnaie-Papiers...

37.Posté par eco le 14/08/2011 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher umma,
Dieu existe avec ou sans l'expansion de l'univers, là n'est pas le problème.
Le problème se sont ces théories dites scientifiques devenues dogmes, et qui plaisent à certains juste parce qu'ils peuvent les interpréter dans le sens de leurs croyances ou dans dans le sens de leurs interprétations souvent subjectives de leurs écritures saintes sans même prendre la peine de vérifier avec un oeil critique et averti les fondements et l'arrière plan théologique ou idéologique des dites théories. On oublie souvent quand est dans le siècle de tous les mensonges, les manipulations et les escroqueries.

Voici ce qu'un certain chrétien a écrit à propos du Big Bang, ça va sans dire et c'est tout dire:
" L’apparition de la théorie du big bang, dans le courant du XXe siècle, va amener une réaction
bien plus favorable dans les Églises. La «preuve» que l’univers a une histoire, qu’il a même un
«commencement» (même s’il faut ajouter quelques zéros au chiffre «biblique» de 4000 ans...),
apparaît comme une confirmation éclatante de la Bible. C’est ainsi que le pape Pie XII accueille
avec enthousiasme cette théorie, et que l’historien protestant Pierre Chaunu la considère comme
une preuve éclatante de la «supériorité» des écrits judéo-chrétiens, par rapport aux conceptions
religieuses d’un univers cyclique et éternel."


36.Posté par Umma le 14/08/2011 18:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Kalix de rien mon frère. De rien. Cela fut un plaisir. Et en effet ce film documentaire est terrible ! On se partage des hassanates !
Voyez-vous @ecco que si je faisais partit des gens qui croient que l'univers n'a pas d'origine ou que l'univers existe selon un pure hasard je m'amuserai alors à faire ce que je veux. Je peux vous assurer que respecter des lois instaurer par un homme comme moi ne m'enchante guère ! Pourquoi ne respectent-ils pas les miens ? Je trouve que les gens qui suivent des lois faites par des hommes comme eux ont l'esprit fuyards pour ne pas employer d'autres mots. certes s'il n y avait pas de Dieu je commettrai tout genre de mal que je veux ! tout !

Mais bon cette petite paragraphe ne prouve en rien que l'univers a un origine ou est en expansion. Mais cette petite paragraphe a pour but de prouver l'obstination de ceux qui veulent s'obstiner. Et c'est leur droit ; jusqu'à ce qu'ils s'en rendent comptent qu'on les a menés en batea... en expansion !

35.Posté par eco le 13/08/2011 20:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'Univers est essentiellement régit par la gravitation et sous l'emprise du temps .... La théologie judéo-chrétienne professe le même processus.
Le Big Bang est une version scientifique pour ne pas dire scientiste de la genèse biblique de la création. Elle est conçu par des esprits structurés par la théologie et la pensée judéo-chrétienne;
Le Big Bang et la théologie judéo-chrétienne préfèrent un univers crée à partir de rien et non éternel, daté et fini et qui a une finalité: l'expansion.


- L’expansion de l’Univers repose sur une seule interprétation du « red shift » des galaxies et sur la seule théorie d’Einstein de la métrique de l’espace-temps.
- Le rayonnement fossile de 2.7K attribué à l’explosion originelle résulte d’une bienheureuse coïncidence mathématique. Il est impossible de prouver expérimentalement le lien de causalité entre ces deux phénomènes.

La théorie du big-bang conduit à des impasses absolues :

- Des galaxies de plus en plus lointaines vont être découvertes qui ne cesseront de faire reculer l’âge de l’Univers. Ces galaxies vont avoir une vitesse de fuite dépassant celle de la lumière.

- Il devrait exister sur le « bord extrême » de l’Univers sphérique, des galaxie ultimes les plus lointaines au-delà desquelles ne se trouveraient ni espace ni matière.

- Malgré le refus de toute métaphysique, le fait de faire débuter le temps à 1 10-36s implique un choix volontaire d’une conception historique de la genèse et une exclusion non justifiée de l’hypothèse d’un Univers incréé et éternel.




34.Posté par Kalix le 13/08/2011 01:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

► COSTE Lucien

Le décalage spectral du son est bien connu : le même son émis par un objet en mouvement nous semble plus aigu lorsque l'objet s'approche et plus grave lorsqu'il s'éloigne. : On le constate bien lorsqu'on entend un train passé... c'est la même (décalage spectral) pour les phénomènes ondulatoire de la lumière,... le Redshift confirme bien sans l'ombre d'un doute, l'expansion de l'Univers (l'éloignement des différents astres qui le composent), à ne pas confondre avec les Géantes Rouges,.... Votre entêtement n'a d'égale que votre aveuglement, en plus de supputer des alternatives fallacieuses, voir complétement creuses... Comme disent les experts du remarquable film-documentaire de Umma : Une explication n'est viable (entière) que si elle n'a pas d'autres explications pour l'expliquer.... , sinon, c'est la porte ouverte à toutes les distorsions spéculatives, et le plus souvent improductives et malsaines... ce que semble t il vous essayez de faire,...

Umma,
Un grand merci, pour ce film-documentaire, terrible, quel Taff !! je viens juste de l’entamer, je me régale vraiment, Barakoullahoufik !

33.Posté par COSTE Lucien le 12/08/2011 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

désolé pour l'ésotérisme, mais pour parler de relativité ( RR ou RG), il y a un langage mais pas deux .
L'expansion serait vérifiée à partir du redshift. Or la mesure géométrique des distances ( par le parallaxe) se trouve limitée par la résolution des instruments de mesure. Et c'est là où il y a un hic magistral, car on va pas au-delà de la galaxie . Donc d'autres possibilités d'explications du redshift sont recevables, et il y en a

32.Posté par Umma le 11/08/2011 18:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tenez @eco [http://vimeo.com/27107360] regardez ceci. Ayez un oeil critique et veuillez prendre la peine de regarder le documentaire.

31.Posté par eco le 11/08/2011 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si par exemple la science démontre l'existence de Dieu par de faux arguments et de fausses interprétations des faits qu'elle observe et étudie, un théiste, déiste ou croyant tout court doit-il s'en réjouir?

Non,certainement pas, car on ne démontre pas le vrai par de fausses preuves, c'est immoral.

Le Big Bang, comme la relativité et d'autres théories dites abusivement scientifiques n'ont rien de scientifique car ils sont sous-tendues par des prétentions idéologiques plutôt que par un soucis d'objectivité.

30.Posté par Umma le 11/08/2011 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et voilà ! Voilà des personne théistes qui s'obstinent à refuser le fait que Dieu existe.

29.Posté par eco le 11/08/2011 03:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci à vous aussi cher Png pour cet échange fraternel malgré nos divergences.

"Et il ne vous a été donné que peu de science..." Allah le Trés miséricordieux .

Que dieu puisse nous guider à/sur la bonne voie.
Salutations et à la prochaine.


28.Posté par Png le 11/08/2011 03:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Merci Eco pour votre réponse , c'est moi qui vous ai mal compris :) , Allah le Trés miséricordieux nous dit ;

"Et il ne vous a été donné que peu de science..."

La paix sur vous.

27.Posté par eco le 11/08/2011 03:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Png,

Non cher ami, la science ne me déplaît pas, moi aussi je suis croyant en un dieu mesicordieux, et je n'ai pas besoin de la science pour me le démonter, pourquoi?Parce que la science utilise un langage qu'elle en ignore le sens, exemple :
On entend sans cesse les scientifiques parler de l'infiniment petit ou grand, vous imaginez une carotte infiniment grande ou petite?Demandez au scientifique de quoi s'agit-il,et vous les verrez frotter leurs sourcils d'ignorance du sens des concepts et notions qu'ils en usent et abusent.

Sans parler bien sûr du Temps, Espace, Néant, infini...que tout le monde utilise mais personne ne sait ce que ces notions veulent dire vraiment.

Depuis des siècle, on ne fait que spéculer, mais la bulle est sur le point d'exploser, c'est ce qui fait la crise de la science actuellement, car personne ne veut reconnaître qu'on ne connait presque rien sur l'univers ni sur sa nature.

26.Posté par Png le 11/08/2011 02:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Eco ,

Au risque de vous déplaire la science démontre l'existence d'un Créateur Tout Puissant et nier la cause revient à se mordre la queue..!!

Ici on a un débat digne du début du 20éme siécle alors qu'aujourd'hui la physique quantique rélève tous ses secrets et la perfection de la création Divine dans l'analyse de l'infiniment petit...

Non Eco on ne peut séparer la science de Dieu , regarder attentivement et réfléchissez à ça ;

http://www.dailymotion.com/video/xkbvu4_the-signs-1-le-film-part1-vostfr-par-alimane-studios_news

25.Posté par Png le 11/08/2011 02:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


@ Eco ,

C'est marrant je fais l'effort d'être le plus clair possible en employant des mots simples et avec une démonstration physique pour en fin de compte me renvoyez à la tranche mes croyances en me tartinant de philosophie à la seule lumiére de votre raison...

Dans mon post précédent je cite Hubble et par la suite la découverte du fonds diffus cosmologique , savez vous au moins ce que c'est ?

Tenez vous allez mieux me comprendre ;

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fond_diffus_cosmologique


J'aurais aimé vous lire à ce sujet car la philo c'est pas mon truc désolé.


24.Posté par eco le 11/08/2011 01:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Png,

La question qui se pose n'est pas si l'univers est éternel ou ne l'est pas, ni d'athéisme ou non.
On est dans le domaine de la science dite exacte dont le but est d'expliquer les phénomènes selon une méthodologie rigoureuse reconnue comme telle par tout le monde et acceptée pour tous.

Lorsque vous dites que l'univers n'est pas éternel car le contraire c'est de l'athéisme, votre affirmation n'est pas scientifique, mais relève du domaine de la croyance, il faut savoir faire la différence entre croyance et science, sans besoin de les opposer l'une à l'autre.

Ici on questionne la science sur ses postulats et ses affirmations, si l'univers est éternel ou non, la moindre des choses c'est qu'elle nous explique comment, sinon qu'elle reconnait que la question la dépasse, et on laisse croyance s'en occuper, mais qu'elle réponde à tout par n'importe quoi, cela n'est pas acceptable.

23.Posté par Png le 10/08/2011 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


@ Eco ,

Il n'y a rien de psychique à constater que les galaxys s'éloignent les unes des autres avec le temps ce qui impliquent le fait qu'à l'origine elles étaient amassées entre elles , l'univers a entre 12 et 15 milliards d'années donc il a bien un commencement , le fait de lui attribuer l'éternité reléve de la plus grande stupidité qu'il soit .

Voici le constat que l'on fait depuis 100 ans , Daniel Pignard lui nous invite à penser comme au siécle dernier comme si le téléscope hubble était un gadget ...

De plus la découverte du fonds diffus cosmologique porta un coup fatal à tous ces athées scientistes qui croyaient en un univers éternel et sans cause...

Il ne peuvent croire en cette vérité scientifique car il seraient obligé de reconnaitre l'existence du Créateur Tout Puissant .

Aprés tes questions sont trés profondes et pertinentes seulement nous n'avons pas d'appareils pour mesurer tout ça , gloire à Dieu Seigneur des Univers.


22.Posté par Png le 10/08/2011 22:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


@ Daniel Pignard ,


Aucune théorie solide satisfaisante avec dilatation du temps n'ayant jamais pu être construite dans ce sens, ces explications ont été abandonnées par la communauté scientifique, sauf par Johan Masreliez dans "Cosmos à expansion d'échelle" publié en 1999.

Ces adversaires du Big Bang préféraient pour cette raison un modèle statique et éternel, sans origine...

Bref aprés le singe comme origine à l'homme voici l'univers éternel...Propagande scientiste matérialiste à deux francs...


21.Posté par Daniel PIGNARD le 10/08/2011 19:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L’univers n’est nullement en expansion. En 1929, l’astronome Edwin Hubble proposa une loi qui nous permettait de calculer la distance des astres éloignés et ainsi leur âge. Hubble suggère que le rapport de la vitesse de fuite apparente de l’astre observé sur sa distance est une constante. H = V / D
Fort bien mais :
1) La valeur de H a beaucoup évoluée depuis, elle était de 500 il y a 70 ans, aujourd’hui, elle est entre 50 et 100. Excusez du peu en incertitude !
2) Halton Arp, astronome de grande renommée, a publié plusieurs clichés de galaxies et de quasars reliés donc à la même distance, mais qui montrent que la galaxie affiche une vitesse de fuite de 1800 km/s alors que le quasar aurait une vitesse de fuite de 21 000 km/s. Autre cas, la Galaxie double NGC 1199 avec V = 2700 km/s pour l’une et V = 13 300 km/s pour l’autre qui en plus est en avant.
On en conclut donc à une loi de Hubble complètement fausse et par conséquent l’expansion de l’univers reste encore à prouver.

20.Posté par eco le 10/08/2011 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un Univers en expansion! mais sur quoi s'étend-il.Qu'est ce qui se trouve au delà de la dernière galaxie, étoile ou l'atome la plus extrême.
Et puis comment l'Univers, c.a.d l'espace, le temps et la matière, peut-il être concentré infiniment en un point non représentable géométriquement. c'est quoi " concentré infiniment "?
Et puis encore, ce point non représentable géométriquement, c.a.d le néant, mais c'est quoi alors le néant et par quel mécanisme un" être "(matière/espace/temps) peut-il naître d'un "non être"?

Le Big Bang et la relativité et et d'autres théories ont un rôle plus psychique que scientifique : elles sont rassurante, et ça on le comprend.

19.Posté par Png le 10/08/2011 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


L'univers est en expansion donc par déduction logique il a bien un commencement vu qu'il s'étend au fur et à mesure , point barre c'est de la logique pur ! Donc oui le Big Bang est une vérité scientifique.

18.Posté par Daniel PIGNARD le 10/08/2011 16:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tenez, le gyrolaser, interdit de bon fonctionnement par la théorie d’Einstein, aurait suppléé efficacement au mauvais fonctionnement des sondes pito dans le crash de l’Airbus de Rio.

L’expérience de Michelson et Gale en 1924, ayant permis de calculer la vitesse périphérique de la terre sur elle-même, a démontré que l’on pouvait se servir d’une vitesse différentielle de la lumière avec la vitesse d’un objet, infirmant par là la théorie d’Einstein.
Les gyrolasers qui servent à mesurer la vitesse de certains avions se servent directement du principe de la vitesse d’un objet se composant avec la lumière.
Ces gyrolasers au repos (non tournant) en laboratoire détectent le mouvement diurne de la terre sur elle-même. Tous ces faits sont en contradiction avec la théorie d’Einstein.

Gyrolaser
Un gyrolaser est composé d'un circuit de lumière parcourant un triangle équilatéral. La source de lumière (rayon laser) est appliquée au milieu de la base du triangle, ou elle est séparée en deux faisceaux vers les deux angles inférieurs du triangle où sont placés deux miroirs qui redirigent les deux faisceaux de lumière vers le troisième sommet. La vitesse de propagation de la lumière étant constante, si le triangle est animé d'un mouvement de rotation dans son plan, la distance parcourue dans les deux branches devient différente. Grâce aux propriétés du rayonnement laser, on observe alors une interférence au sommet du triangle. Un détecteur photoélectrique peut compter et déterminer le sens de défilement des raies de cette interférence, dont la fréquence est proportionnelle à la vitesse de rotation du triangle sur lui-même. En montant trois dispositifs de ce type selon un trièdre, et en traitant les signaux, il devient possible de déterminer tous les mouvements d'un avion selon ses trois axes comme avec un gyroscope mécanique. En ajoutant les accéléromètres et le traitement de leurs signaux, une centrale à inertie a été reconstituée.

17.Posté par eco le 10/08/2011 14:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis bien d'accord avec Daniel Pignard. D'ailleurs c'est à cause de la classe scientifique non ésotérique que la
la physique est en crise, c'est eux qui le disent, pourquoi donc cet impasse?
Parce que les exorcistes de l'univers qui sont ces scientifiques non ésotérique font parler l'univers un langage de signifiants mathématiques qu'il ne parle pas.

Sans entrer dans les détails où se cache le diable, rappelons seulement que le vieux juif de Prague disait :
" qui maîtrise le verbe(le signifiant mathématique en est un), maîtrise le monde "
Einstein et d'autres étaient des maîtres du verbe et du langage(mathématique), donc du blabla et verbiage organisé.

1 2
Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires