Sciences et croyances

La technologie ?


Faut-il être contre ou pour la technologie ? Question assurément difficile si l’on prend un certain recul. Car si la technologie a un nombre considérable d’avantages, elle a aussi un nombre non moins considérable d’inconvénients. Surtout que nous (moi et mes amis) pensons qu’elle met en avant la grande immaturité spirituelle de l’humanité. Il convient donc de se poser la question de savoir si dans la situation actuelle, elle constitue un bienfait ou un grand danger pour l’humanité.


cybermoine3000@yahoo.fr
Mercredi 3 Décembre 2008

La technologie un bienfait ?

Les pro-technologies ne vont pas hésiter à mettre en avant ce que la technologie a apporté à l’humanité. Ils diront notamment que :
Elle a permis à l’humanité de repousser certaines limites donc de lui donner une certaine « indépendance ». Elle permet à l’humain de vivre plus longtemps, de vivre en meilleure santé (quoique cela puisse se discuter), de voyager très loin et lui promet de voyager encore plus loin (explorer l’univers par exemple). De même elle permet de briser ou d’atténuer l’impact de certaines choses qui pouvaient par le passé apparaître comme des malédictions : les maladies, les aléas du climat, la sècheresse.
Elle a permis à l’humain d’avoir une meilleure compréhension du monde qui l’entoure et donc de démystifier de nombreuses choses. On comprend mieux par exemple les volcans (que certains assimilaient à des dieux), les tremblements de terre, le soleil etc… (Ça a permis à certains de renforcer leur croyance en un créateur, ce qui ne devait pas être le but des scientifiques).
Elle a permis à l’humain de mieux communiquer, les outils de communication étant de plus en plus développés. Elle permet donc aux humains de mieux se connaître et de mieux échanger.
Un monde sans technologie serait cauchemardesque pour les raisons précédemment évoquées.
Mis au service de bonnes intentions elle peut beaucoup apporter aux humains.


La technologie un danger pour l’humanité ?

Malgré ces bienfaits nous ne pouvons nier que la technologie peut représenter dans un certain nombre de cas un grand danger pour l’humanité.
Elle confère à l’humanité une certaine ivresse et une certaine arrogance qui lui fait croire que tout est possible. Arrogance parfaitement exprimée par le scientisme (1). Ainsi elle (l’humanité) ne voit plus certaines limites et peut se mettre grandement en danger.
Peut-on oublier les pollutions en tout genre ? Pollution sonore, pollution radioactive, pollution chimique etc… Lesquelles sont causes de nombreuses maladies. Donc la technologie enferme l’humain dans un certain nombre de « prisons ». Peut-elle ne pas produire de déchets ? Jusqu’à présent elle ne l’a pas prouvé. En résolvant certains problèmes elle en crée (beaucoup) d’autres.
Elle rend l’humain dépendant ! Imaginons que les gens qui vivent dans le monde moderne soient privés d’électricité que se passerait-il ? On peut dire que la technologie fragilise l’humain.
Elle a permis à l’humain pour la première fois d’être en mesure d’effacer toute vie à la surface de la terre avec les armes nucléaires. Elles ont rendu aussi les guerres plus violentes et sauvages que n’auraient pu l’imaginer certains de nos ancêtres dans leurs pires cauchemars. On n’ose même pas imaginer ce qui se passera si les « promesses » de la nanotechnologie sont tenues.
Mis au service de mauvaises intentions elle peut fortement nuire.
Alors peut-on dire que la technologie met vraiment en avant l’immaturité spirituelle de l’humanité ?
La technologie est il est vrai porteuse de beaucoup de belles promesses pour l’humanité. Mais ces belles promesses sont clairement dépendantes des intentions des humains et de leur capacité à avoir du recul. Nous sommes malheureusement dans une société où l’argent (qui est outil pour avoir du pouvoir or la puissance corruptrice du pouvoir n’est plus à démontrer) a un rôle prépondérant. Et ceux qui ont de l’argent imposent facilement leur volonté aux autres (par la corruption ou le chantage). La question revient donc à se demander que veulent ceux qui ont beaucoup d’argent ici bas ? Il semble que beaucoup d’entre eux ne veulent qu’encore plus d’argent (donc de pouvoir) ou utilisent celui-ci pour des intérêts égoïstes. Prenons l’exemple des grandes fondations américaines telles que les fondations Gates et Clinton (2). Ces fondations auraient une puissance de feu de 600 milliards de dollars (dont 70 milliards pour la seule fondation Gates), mais ne dépenseraient que 30 milliards de dollars par an (exactement 5% de leur puissance financière). Or ce serait la somme qu’elles doivent dépenser pour ne pas être emmerdé par le fisc ! Il revient donc à chacun de voir si ce n’est qu’une simple coïncidence ou s’il faut pousser plus loin la réflexion.
Innover en technologie demande de gros moyens, or ceux qui ont de gros moyens ne sont pas malheureusement pas (vraisemblablement) intéresser à investir pour le bien de l’humanité (car sans doute pense-t-il cela ne va rien leur rapporter). Oui la technologie est porteuse de promesses, mais elle demande une certaine rigueur et des objectifs qui ne sont pas dépendants du taux de rentabilité des investissements qui lui sont nécessaires. Des personnes peuvent se cacher sous le nom de philanthropes, mais nous pouvons douter de leur bonne volonté. Après tout même le « diable peut se déguiser en ange de lumière ». Et si les entreprises dépensaient autant pour fabriquer des produits de qualité qu’elles le font dans la communication je crois que l’environnement et beaucoup d’humains s’en porteraient mieux. Concernant les états nous constatons qu’ils investissent certes mais plus pour leur sécurité (mais aussi apparemment pour d’autres intérêts (3)) qu’autre chose.
Nous avons l’exemple des américains qui dépensent de manière indécente dans l’armement et dans l’armée au détriment de l’éducation, de la santé, bref des urgences sociales. De même nous constatons que l’on investit fortement dans les outils de sécurité telle que la biométrie, les tasers ou bientôt les puces électroniques (autant d’outils qui visent à protéger l’élite de la colère des laissés-pour-compte). D’autres investissent dans la nanotechnologie, les biotechnologies etc… Mais dans un but purement mercantile, qui donc investit pour le bien de l’humanité ? Malheureusement nous pouvons donc dire que la technologie est une grande victime (comme d’autres domaines) des imperfections et de l’immaturité spirituelle des hommes !


La technologie un outil mal utilisé !

Oui nous pouvons le supposer, car elle sert dans bien des cas de mauvaises causes. Certains scientifiques pensent par exemple que les citoyens n’ont pas leur mot à dire dans les orientations de la science car ils n’y comprennent pas grand-chose. Quand d’autres pensent au contraire qu’ils doivent être consultés car les avancées de la technologie les concernent directement. Cette arrogance de certains scientifiques peut faire craindre le pire car de par leur connaissance ils se croient éclairés et donc à même de prendre (toujours) les bonnes décisions. Nous pouvons craindre que dans ce cas nombre d’entre eux ne perçoivent pas les dangers de certaines avancées. Or il semblerait qu’un grand scientifique comme Tesla avait le don de voir les bonnes mais aussi les mauvaises utilisations que l’on pouvait faire de ses inventions. Après avoir pesé le pour et le contre, il décidait s’il devait poursuivre ou non. Il est bien heureux qu’il en fut ainsi, car imaginons qu’un homme aussi brillant n’ait eu aucune conscience ! Nous pouvons aisément imaginer les conséquences désastreuses que ça aurait eues (mais nous ne sommes apparemment tirés d’affaire puisque ses travaux incompris par le passé donneraient de redoutables applications de nos jours). Nous savons aussi qu’Oppenheimer (4) fut grandement perturbé par les inventions de la bombe atomique et de la bombe à hydrogène auxquelles il a pourtant contribué. Le russe Sakharov (5) un des pères de la bombe à hydrogène soviétique aussi ! Ces exemples montrent clairement les dangers d’une mauvaise utilisation de la technologie, exemples qui ne semblent pas faire réfléchir les plus influents d’entre nous.
Certains semblent en effet penser que ces exemples ne sont pas assez forts pour les faire réfléchir ! Alors nous pouvons nous demander que faudra-t-il pour qu’ils infléchissent leurs positions ? Faudra-t-il que la terre devienne invivable ? Malheureusement il est à redouter que même si ce cas de figure se présente, cela ne les arrête pas ! Car si des gens n’ont pu être émus par les conséquences de Tchernobyl, ni par la détresse des japonais après les bombardements nucléaires de Nagasaki et Hiroshima que faudra-t-il pour les toucher ? Il faut peut-être arrivé à la conclusion que ces humains sont des monstres purement et simplement ! Nous ne pouvons savoir clairement pourquoi ce sont des monstres mais nous pouvons constater les dégâts qu’ils font. S’acharner contre la technologie n’est probablement pas le bon combat, le vrai combat se situe au niveau de l’esprit humain et sa conception du monde. L’immaturité spirituelle de l’humain est parfaitement résumée dans un film comme Sphère (6) (tiré d’un roman d’un des grands auteurs de science-fiction à savoir Michael Crichton à qui l’ont doit notamment Jurassic Park (je parle du livre lequel est bien plus passionnant et complexe que le film)) lequel reprend un peu la trame d’un remarquable film de science-fiction, « planète interdite » (7). Les deux films montrent les dangers de laisser entre les mains d’êtres imparfaits spirituellement et qui ont des pensées dangereuses, une technologie fabuleuse qui exauce tous les souhaits. Cela peut amener à se poser la question de savoir d’où viennent notre savoir scientifique.


Un cadeau des « dieux » ?

Selon certains comme Erik Von Daniken (8) qui a popularisé la « théorie des anciens astronautes » laquelle repose sur certains postulats tels que :
• Les civilisations anciennes n’avaient pas le savoir nécessaire pour construire certains monuments (notamment les égyptiens et les pyramides du plateau de Guizèh) et qu’ils ont donc eu une aide « extérieure », extraterrestre par exemple
• Certaines cultures anciennes qui parlent de la présence « des dieux » lesquels dieux seraient des extraterrestres.
• Nous avons aussi les dires (délires ?) de Zecharia Stichin (9) et ces annunakis qui seraient non seulement créateur de l’humanité (par manipulation génétique) mais aussi qui auraient apporté un certain savoir à celle-ci.
• Doit-on citer aussi Raël (10) et ses élohims ?
Si l’on suit donc cette théorie les dieux pourraient être à l’origine de « la science humaine », doctrine reprit dans un film comme « Stargate » (11) lorsque le faux dieu Ra voulant détruire la race humaine dit : « j’ai créé votre civilisation et maintenant je vais la détruire ». Si je n’accroche pas à cette théorie je n’exclus cependant pas (ouverture d’esprit oblige) qu’une intervention extérieure ait eu lieu dans le passé. Les chrétiens pourront parler par exemple de l’intervention de démons (ou des anges déchus) et les musulmans de celles des djinns. Notre connaissance est-elle innée (programmée dans nos gênes) ou provient-elle de quelque part ?
Un savant comme Tesla (12) est assez étonnant ! Il est fascinant de constater que des humains comme lui ou que Léonard De Vinci aient pu exister. Reconnus comme des génies certains se demandent (légitimement ?) qui les a inspirés ? Peut-être sont-ils ce que j’appelle les « grands esprits » qui apparaissent de temps à autres et qui sont incompris par le reste de l’humanité (leurs contemporains). Peut-être n’existe-il aucune explication à leur génie (troublant pour quelqu’un moi qui ne croit pas au hasard) ? Mais si « rien ne se perd et rien ne se crée », un tel savoir doit bien venir de quelque part ! Comme me l’a fait remarquer un de mes amis il y a eu un grand nombre de scientifiques brillants dans la période fin du 19ème – début du 20ème siècle et c’est assez curieux. Il y a bien des interrogations sur ce savoir que nous avons sans vraiment nous l’expliquer et peut-être que connaître l’origine de ce savoir nous serait fort utile. Mais si ce savoir est un cadeau des dieux, n’est-il pas un cadeau empoisonné ?
Willam Shatner le sous-entend dans le documentaire « Mysteries of gods » (13) où il se base grandement sur les travaux d’Erik Von Daniken et s’intéresse notamment aux pyramides, à des artefacts anciens, aux sphères de granit « parfaites » au Costa-Rica ou les lignes de la pleine de Nazca (que certains prennent pour un site d’atterrissage pour OVNIS). Il s’interroge pour savoir si l’on peut considérer vraiment cela un cadeau quand on voit des « dérives » comme l’arme atomique. Peut-être l’usage que nous faisons de ce savoir doit nous montrer qu’il doit être utilisé avec précaution. Peut-être que ce savoir est bien un cadeau empoisonné, qui sait ? Quoi qu’il en soit maintenant qu’il est là, il va falloir trouver comment l’utiliser correctement vu que pour beaucoup d’humains il est (pour des raisons que l’on peut comprendre) hors de question de s’en passer.


Conclusion

Être contre la technologie n’a pas plus de sens que de lutter contre l’argent car ce ne sont que des outils. Le vrai pouvoir ici bas est le pouvoir spirituel car ce sont dans les idées que se cachent les vrais dangers pour l’humanité. Hitler et d’autres sont avant tout des gens qui ont eu des idées dangereuses, de même que des scientifiques peu scrupuleux qui ont mis aux points des technologies destructrices. Les scientifiques allemands (durant la seconde guerre mondiale) auraient volontairement ralenti leurs travaux pour ne pas qu’Hitler dispose d’une arme aussi dangereuse que la bombe nucléaire quoique la vérité pourrait être tout autre (14). Les scientifiques américains eux ont sans doute pensé qu’ils travaillaient pour la défense du « monde libre ». Notre seul espoir est d’avoir des scientifiques aussi consciencieux et brillants qu’un homme comme Tesla (attention je ne le prends pas pour un saint) car nous ne pouvons (à ce qu’il semble) pas espérer grand-chose des hommes aux importants moyens financiers. Mais si au moins les scientifiques sont conscients, ils pourront freiner (à défaut d’annihiler) les visées folles des hommes riches de ce monde. Mais avec une humanité qui semble être spirituellement faible il ne faut pas être trop optimiste. Pourtant des hommes comme Jacques Testart (15) ou Christian velot (16) me font garder espoir. Pas que j’ai une foi totale en eux mais le recul qu’ils prennent par rapport à la science est réconfortant.

Notes :
(1) : http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Scientisme
(2) : http://www.france24.com/fr/20081122-intelligence-economique-aide-humanitaire-philanthropique-fondations
(3) : Lire « la stratégie du choc » de Naomi Klein
(4) : http://www.lilela.net/tagegories/bombe-h/
(5) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Andre%C3%AF_Sakharov
(6) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sph%C3%A8re_(film)
(7) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Plan%C3%A8te_interdite
(8) : http://goldoduck.unblog.fr/2008/01/17/la-theorie-erich-von-daniken/
(9) : http://planetedino.kazeo.com/Autre/zecharia-sitchin,a108109.html
(10) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Vorilhon
(11) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Stargate,_la_porte_des_%C3%A9toiles
(12) : http://www.lesenfantsdelaterre.org/IRC/Nikola_Tesla.php
(13) : http://www.amazon.com/Mysteries-Gods-William-Shatner/dp/630541470X
(14) : http://www.rue89.com/2008/01/18/selon-un-historien-allemand-hitler-avait-la-bombe-nucleaire?page=1
(15) : http://jacques.testart.free.fr/
(16) : www.dailymotion.com/video/x36q3c_interview-de-christian-velot




Mercredi 3 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par JML le 03/12/2008 23:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Savez vous qu'au sommet des éoliennes se cachent des émetteurs longue distance , dont le but est d'emettre des sons, inaudibles pour l'instant, mais en cas de revolution, ces sons seront activés pour rendre nos cerveaux fous.

2.Posté par Thanatos le 04/12/2008 00:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A JML

Non je n'étais pas au courant, mais si vous avez plus d'infos dessus ça m'intéresse, je ne sais pas un lien, des docs.

Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires