Palestine occupée

La solidarité des juifs « pro-palestiniens » revisitée


Aucun Arabe palestinien ne disputera jamais de la question de savoir si la solidarité internationale avec notre cause est, ou non, la bienvenue. De fait, il est de notre devoir de fédérer un tel soutien, où que nous nous trouvions dans le monde. De plus, nous ne saurions en aucun cas négliger l’obligation qui est nôtre de contrer la propagande sioniste mondialement et de dézinguer les mythes sionistes dans toutes les langues et sous tous les innombrables déguisements qu’ils peuvent bien adopter. Jusqu’ici, TOUS les militants palestiniens seront d’accord avec moi, je pense.


Mercredi 28 Mai 2008

La solidarité des juifs « pro-palestiniens » revisitée

par Ibrahim Alloush

on Free Arab Voice, 28 mai 2008

www.freearabvoice.org

traduit de l’anglais par Marcel Charbonnier

Demeure toutefois la question de savoir ce qui, au juste, est constitutif d’un soutien à la cause palestinienne : la sympathie avec des Palestiniens-victimes, comme on peut sympathiser avec les tués et les blessés sur les routes, par exemple ; un soutien politique conscient à un programme de libération ? Ou un mix, quelque part entre les deux ?

Beaucoup de personnes dans le monde affirment être « pro-palestiniens » ou soutenir les « droits des Palestiniens ». Et beaucoup parmi nous sont touchés par ces gens, en particulier en raison du fait que nous sommes un certain nombre (nous, les Palestiniens) à avoir un faible pour les Occidentaux, ce qui fait que nous fondons littéralement quand nous en voyons un pencher un tant soit peu dans notre sens… (D’aucuns appellent cela ‘complexe d’infériorité’, mais je ne vais pas débattre de cette problématique ici).

Néanmoins, tous ceux qui clament nous soutenir ne sont pas nécessairement des soutiens. Beaucoup de ces prétendus partisans, en réalité, s’opposent à certaines des choses les plus cruciales que nous défendons, sauf qu’ils n’apprécient pas certaines des violations des droits de l’homme que les sionistes nous font subir. Ainsi, ils : 1) reconnaissent le (soi-disant) droit d’ « Israël » à exister, ainsi que le prétendu droit des juifs à coloniser la Palestine ; 2) ils s’opposent à notre stratégie de libération de la Palestine et, enfin, 3) ils s’opposent tout particulièrement à la lutte arme des organisations de la Résistance palestinienne. De tels « soutiens », en réalité, ne nous soutiennent nullement. Non, simplement, ils tentent désespérément d’avoir un peu moins la gueule de bois…



Dans certains cas, vous trouverez des juifs qui prétendent soutenir la cause palestinienne. Mais quand vous examinez attentivement leur position, vous constatez qu’ils veulent simplement ce qui reviendrait à une « occupation soft », par opposition à l’occupation brutale réellement existante. En réalité, ils souhaitent, tout simplement, qu’il puisse y avoir une occupation sans détentions administratives, sans assassinats extrajudiciaires ciblés, sans confiscations de terres, sans démolitions de maisons, etc. etc. Par ailleurs, ces mêmes « sympathisants » font le maximum d’effort pour convaincre les Palestiniens de présenter leur cause d’une ‘manière civilisée’, excluant le recours aux attentats-suicides et aux opérations militaires, en particulier contre ce qu’ils qualifient au moyen de l’oxymore « civils israéliens ». Un de ces soi-disant sympathisants est, par exemple, Noam Chomsky, qui affirme qu’il serait immoral, pour les Palestiniens, de prendre pour cible y compris un soldat « israélien » en permission !





Cela nous amène à nous demander si ces « sympathisants » juifs ne sont pas tout simplement en train d’essayer de blanchir l’occupation au moyen de leur propre culpabilité affichée, en tant que juifs, ou bien s’ils ne sont pas en train de tenter de nous vendre un autre visage, « positif », du sionisme !?!



Certains, parmi nous, sont tellement heureux de voir un juif ou un Occidental critiquer l’oppression sioniste qu’ils en sont tourneboulés au point d’en oublier l’essence du MESSAGE POLITIQUE que dissimule une telle pseudo-« critique » du sionisme. Mais, nom d’une pipe : les sionistes se critiquent mutuellement entre eux vingt-quatre heures sur vingt-quatre ! Cela ne les rend pas plus ‘pro-palestiniens’ ! Pas plus que le fait qu’ils passent leur temps à se chamailler ne fait des Arabes, nécessairement, des pro-sionistes !


Résumons le problème, dans une « coquille de noix » : la Palestine est occupée. La Palestine est occupée, non seulement par une armée régulière, mais par une armée de colons. Dans n’importe quel pays soumis à une occupation étrangère, la réaction naturelle, c’est la libération. Personne de sensé n’aurait demandé aux Européens de tolérer, ou de coexister avec l’occupation nazie de l’Europe orientale ou de la France. Pourtant, c’est exactement cela que « nos sympathisants » exigent des Palestiniens. Ces soutiens, fondamentalement, sont en train de nous demander soit de céder davantage de Palestine à des colons, dans le cadre d’une « solution » à deux Etats, soit d’adhérer au droit des colonialistes à vivre en Palestine, dans le cadre d’une « solution » à un seul Etat. Cette dernière « solution » revient, de fait, à reconnaître rétrospectivement les fruits vénéneux du sionisme, le sionisme n’étant rien d’autre que le projet politique d’édifier une colonie juive en Palestine.



Aussi n’avons-nous nul besoin de tels « sympathisants », qui ont la prétention de nous dicter ce que devrait être notre stratégie politique.



Notre cause est claire comme de l’eau de roche, et la seule chose qui peut nous faire perdre nos véritables soutiens, c’est de permettre à de faux sympathisants de la cause palestinienne de mystifier celle-ci.



Quand il y a occupation, la question du jour, c’est la libération. Point barre. Si vous êtes antisioniste, cela doit signifier, par définition, que vous êtes contre la colonisation juive en Palestine qui est venue dans les fourgons du projet sioniste. Cela signifie aussi que vous soutenez notre programme en vue de libérer la Palestine, à notre manière, et pas un quelconque programme alternatif visant imposer aux Palestiniens de mieux blairer les juifs en faisant parader une poignée de juifs soi-disant « pro-palestiniens » !



Voyez-vous, à travers les siècles, nous ne nous sommes jamais opposés à ce que des juifs viennent, individuellement, vivre en Palestine, avant l’apparition du projet sioniste. Si vous étudiez les annales de l’histoire, vous constaterez que les Palestiniens ne se sont opposés à l’immigration juive en Palestine QUE CONSECUTIVEMENT à la proclamation du projet sioniste. Mais inutile de trop bla-blater là-dessus. La Palestine nous appartient, partant, notre prérogative est de décider qui nous voulons accepter dans notre pays, comme le fait n’importe quel peuple normalement constitué sur la planète-Terre.



Par conséquent, chaque juif/ve en Palestine, aujourd’hui, fait partie intégrante du projet sioniste. Il/elle occupe par la force un espace d’où un Palestinien a été évincé. Qu’un/e tel/le juif(ve) vienne, par-dessus le marché, affirmer, sur mon terrain et à l’intérieur de ma propre maison, qu’il/elle est antisioniste, cela signifie soit qu’il pense que nous devons être des idiots complets…, soit que nous sommes totalement demeurés. Cela reviendrait, exactement, à croire aux prêches de George Deubeuliou Bush sur la « paix mondiale », par exemple. PREMIER POINT : l’antisionisme implique nécessairement, pour un juif, qu’il le pratique EN-DEHORS de la Palestine. Aucun juif vivant aujourd’hui en Palestine ne saurait être, par définition, antisioniste.

Mais il y a plus : si vous prenez les historiens révisionnistes de l’entité sioniste, par exemple, vous constaterez que même chez ceux qui ont méticuleusement documenté les atrocités sionistes contre les Palestiniens ne pensent pas que cela équivaut au soi-disant « Holocauste ». Prenez par exemple Ilan Pappé. Il a répété, dans mout articles et interviews, que la Nakba est une épuration ethnique, mais que l’ « Holocauste » est un génocide, et que par conséquent, aussi horrifiante la Nakba puisse-t-elle être, elle ne saurait être comparée à l’ « Holocauste » ; et que seuls les juifs étaient susceptibles de s’en tirer à si bon compte avec un crime tel que la Nakba en raison de la sympathie qu’ils s’étaient gagnée, en Occident, en raison de l’ « Holocauste ». Par essence, des colonialistes juifs tels Ilan Pappé justifient la colonisation sioniste de la Palestine, rétrospectivement, en y voyant une réponse naturelle aux persécutions nazies. De fait, si vous consultez son site ouèbe, vous constaterez qu’il explique la venue de ses parents en Palestine en invoquant cet argument. Il conclut en exhortant les Palestiniens à admettre le sionisme, rétrospectivement, sous le mince vernis d’une « solution à un unique Etat ».


Le danger est grand, quand notre vision politique devient tellement nébuleuse que nous sommes incapables de faire le distinguo entre des colonialistes usurpant notre terre et notre identité et d’authentiques soutiens à notre cause.



Cette myopie politique, toutefois, demeure rampante chez certains intellectuels arabes, chez certains responsables de régimes arabes et de l’Autorité nationale palestinienne et chez tous les Arabes qui se transforment en serpillières pour être acceptés par les Occidentaux et/ou par les juifs. Mais on ne voit qu’extrêmement rarement ce genre de drague pathétique de l’ennemi chez les Arabes ordinaires de la rue arabe, c’est-à-dire, chez l’écrasante majorité des Arabes. Les Arabes de la rue arabe, très généralement, continuent à considérer TOUTE TRACTATION avec l’envahisseur, quel qu’en soit le prétexte, comme un acte de normalisation. La normalisation, est-il besoin de le rappeler, c’est le fait de composer avec un ennemi, comme s’il n’était pas l’oppresseur, l’envahisseur, l’assassin de notre peuple et l’usurpateur de notre Haïfa, de notre Saint-Jean d’Acre et de notre Galilée.



Bien souvent, les Palestiniens se laissent embarquer dans des embrouilles culpabilisantes. Ils doivent démontrer qu’ils ne haïssent point les juifs. En apporter la preuve est un processus sans fin, jusqu’à ce que finalement vous n’adoptiez la doctrine de la sécurité d’ « Israël ». Mais, vraiment : les Palestiniens N’ONT RIEN à prouver à l’envahisseur. C’est exactement le contraire, qui est vrai. Un juif qui clame être antisioniste : voilà celui qui a quelque chose à prouver (à lui-même, avant tout), et non pas un Palestinien qui lutte contre une occupation juive !



Si quelqu’un te soutient, ça signifie que ce quelqu’un soutient ta cause : la libération de ton pays d’une occupation étrangère. Cela ne signifie pas que tu doives changer d’objectif stratégique en abandonnant la libération, de façon à ce qu’il puisse te soutenir ! Autrement, tu as déjà perdu, et perdu ta cause, avant même d’avoir commencé à la défendre.



Un « soutien » attaché avec des ficelles qui font de toi une marionnette, ça n’est absolument pas un « soutien ».



C’est un boulet.


Mercredi 28 Mai 2008


Commentaires

1.Posté par hélène le 28/05/2008 15:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



voilà des paroles justes qu'on devrait entendre plus souvent!

2.Posté par ramzi le 28/05/2008 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si le sionisme est le projet de réserver la Palestine à une race, alors ce que prône ce texte est une forme de sionisme pour les arabes!! Au contraire la vraie opposition au sionisme est une Palestine multi-culturelle où pourraient cohabiter tous ceux qui n'ont pas de sang sur les mains. Accepter des critères ethniques très contestables, c'est déja un échec.

3.Posté par lood le 28/05/2008 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

M.Ramzi,

reclamer sa Souveraineté........... n'a jamais été le rejet de l'autres contrairement au sioniste. et sache que Juif n'est pas une race, mais une religion ( voir Shlomo Sand...entre autres). Quant aux sang sur les mains, il est un devoir pour un resistant qui defend sa terre (sang non civil bien entendu). Finalement ces aux Palestinniens de choisir qui ils veulent acceuillir ou non....

4.Posté par Boilea le 28/05/2008 20:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En gros, quoi qu'ils disent, quoi qu'ils fassent, les juifs sont suspects !

Au moins, comme ça, c'est clair !

5.Posté par bravo le 29/05/2008 08:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un regard d'une étonnante lucidité. Une analyse au laser exposée avec totale clarté et justesse de ton dans un style irréprochable.
Bref, un article criant de vérité qui se lit avec plaisir et profit.

Mais le grand problème auquel sont confrontés les mouvements de soutien et où les tenants de cette vérité sont, il faut le déplorer, assez peu nombreux, est de devoir s'exprimer, recruter et agir dans un contexte de population médiatiquement "hostilisée" ou anesthésiée. Cerveaux colonisés, mémoires figées, consciences détournées. Alors, pour la représentativité et pour la simple survie il convient souvent de composer et faire flamme de tout bois.
Le travail de déverrouillage des esprits requiert des zones d'ombre stratégique.
Mais, pour amener ensuite les consciences à plus de lumière, il va sons dire que cet article constitue un outil pédagogique précieux.

6.Posté par chai'mah le 29/05/2008 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un « soutien » attaché avec des ficelles qui font de toi une marionnette, ça n'est absolument pas un « soutien ».

Qui oserai dire le contraire n'est qu'un fieffé menteur !...
C'est bien de soutenir par de beaux discours une cause , mais ne dit-on pas qu'un geste vaut mieux qu'un long discours !

Bonne journée

7.Posté par bravo le 29/05/2008 15:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Le post.6 est un discours sur le discours; donc encore plus éloigné du geste et il s'autodisqualifie. J'espère que vous réussirez mieux que moi à vous exprimer par gestes en cet espace. Par ailleurs, vous n'ignorez surement pas que la parole est un geste localisé dans la bouche... C'est juste pour me défendre un peu et j'avoue ma mauvaise foi. On ne va pas se crêper le chignon!
Bonne journée,aussi

8.Posté par ramzi le 29/05/2008 18:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

M. lood,

je suis d'accord avec vous, juif n'est pas une race ("critère ethnique contestable") mais c'est ce que pensent les sionistes, j'ai donc employé ce terme dans la définition. Et bien sur que les résistants n'ont pas de sang sur les mains, ce n'est pas d'eux que je parlais.
En fait je suis totalement d'accord avec vous, si ce n'est sur l'interprétation du texte original. Prôner l'expulsion des juifs de Palestine, y compris ceux qui y vivent depuis des siècles, c'est du sionisme inversé, c'est la réserver à une (pseudo)-race. Et ne croyez pas que l'auteur de l'article parle d'un judaïsme au sens religieux, car la plupart des sionistes sont athées, c'est même peut etre ce qui explique leur comportement barbare.
J'espere m'être mieux fait comprendre, il ne faut pas accepter tout et n'importe quoi au prétexte de soutenir les palestiniens, y compris ce texte!

9.Posté par Alex bardina le 29/05/2008 20:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui, le peuple palestinien a le DROIT ET LE DEVOIR comme tout peuple de protéger SA TERRE ET de rejeter des envahisseurs. Tout comme les français avait le devoir de résister aux allemands. La resistance est un droit reconnu par la convention de Genève, mais c est surtout un droit moral et plus important encore c est une affaire de justice purement et simplement.... Le peuple juif 'n EXISTE PAS, il est compose pour l essentiel d occidentaux de RELIGION JUDAIQUE... La présence des palestiniens sur la terre de Palestine est plus ancienne que la présence des français sur le sol français. Elle est avérée historiquement et leur présence est déjà mentionnée dans la bible, donc remonte au moins 1500 av JC... Moi qui suis français je ne tolérerai pas que des étrangers prennent ma terre, volent ma maison et pillent mes ressources, MAIS POURQUOI DIABLE LES PALESTINIENS DEVRAIENT ILS L ACCEPTER... Il y a toujours eu des juifs en Palestine (environ 10 % de la poplulation) qui avaient le droit d être en Palestine puisque PALESTINIENS avant tout.... Les différentes confessions vivaient en relative bonne intelligence... mais les nouveaux venus en 1948 etaient des allemands, russes, francais etc... qui ne parlaient même pas hébreux et dont la plupart étaient ATHEES! Donc cette terre n' était pas à eux et la raison religieuse (forcement mauvaise) ne tient même pas... La seule chose qui a poussé ces "juifs" à venir en palestine , c est l'holocauste (les palestiniens n 'y sont pour rien) et les sirènes du sionisme et de ses mensonges...
Accepteront on en france que les irlandais nous envahissent sous prétexte que les gaulois étaient celtes?
Accepteront on qu' un peuple étranger nous vole notre terre au nom d'un mythe de terre promise présent dans un livre dans lequel la plupart ne croient même pas...
Ce qui se passe en Palestine est diabolique....car totalement injuste....

10.Posté par ROGSIM le 29/05/2008 23:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous avez raison, Juif n'est pas une race.

Est Juif celui qui est né de mère juive. C'est cette loi rabinnique qui définit la judéité d'une personne.
Ensuite comme dans toutes les religions, il y a des Juifs croyants et pratiquants, des Juifs croyants, mais non pratiquants.
Il y a des Juifs qui se déclarent athées, exactement comme des Catholiques qui proclament haut et fort leur athéisme.
Ce qui fait qu'un Juif est juif envers et contre tout, c'est qu'il appartient de par sa naissance au peuple juif, pratiquant ou non pratiquant.
Si tu as une mère juive, tu es juif, peu importe ton degré de pratique.
Certains se pensent Juif non croyant distinguant ainsi le judaïsme religion et le judaïsme communauté.
Donc on peut être Juif non croyant, en fait appartenir à un peuple, à une communauté à l'intérieur de laquelle on retrouve des gens religieux, des traditionnalistes et des athées. Et parmi les traditionnalistes il y a des non-croyants.
Quand on te dit "sale Juif", on ne te demande pas auparavant si tu es croyant ou pas ! !

11.Posté par ROGSIM le 30/05/2008 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je voudrais répondre à Alex Bardina - post 9 qui a retenu mon attention
Cen'est pas l'holocauste qui a poussé les Juifs à venir en Palestine.

L'attachement à la terre d'Israël et en pariculier à Jérusalem est au centre de la religion et de la culture juive. Le Roi David a fait de Jérusalem sa capitale, il y a 3000 ans. Le Mur occidental (ou miur des Lamentations), dernier vestige du Temple de Jérusalem, reste le lieu le plus sacré du judaïsme aujourd'hui.

Malgré les exils, les persécutions et les expulsions, les Juifs ont maintenu une présence quasi ininterrompue en Israël. Au 19è siècle, ils constituent la communauté la plus importante à Jérusalem et 61,9 % de la population en 1892.

A toutes les époques, ils ont essayé de revenir, mais c'était très difficile. Ils étaient pauvres, pas organisés, les voyages étaient longs et peu sûrs. Certains pensaient qu'il fallait attendre le Messie pour se protéger et s'épanouir.

Ce n'est qu'à partir du 19è siècle que le nationalisme apparaît dans le mone. Les Juifs veulent un Etat pour se protéger et s'épanouir.

Avant le 19è siècle, la notion de nationalisme n'existait pas et les Juifs pouvaient vivoter dans les sociétés environnantes.

Avec la montée des nationalismes, le Juifs sont parmi les seuls à ne pas avoir d'Etat. Le sionisme est la réalisation politique d'une aspiration religieuse et culturelle à constituer un foyer juif en Israël.

La Société des Nations (SDN) avait édicté dès 1920 des actes juridiques contraignants selon lesquels les Juifs avaient droit à un foyer national en Israël/Palestine.

D'ailleurs, tous les Etats arabes de la région (IRAK, Jordanie, Syrie et.) tirent leur légitimité juridique de leur création par la SDN, à la même époque.

Après la 2è guerre mondiale, l'ONU a conféré une légitimité juridique incontestable à Israël en votant une résolution en faveur de sa création (n°181).
Presque tous les Etats du monde ont reconnu cet Etat.

L'Etat d'Isaël n'a pas été crée a cause de la Shoah, puisque dès 1920, la SDN avait prévu la constitution d'une forme d'Etat pour les Juifs.
De plus, en 1937, unpremier plan de constitution d'un mini-Etat avait déjà été proposé (Commission Peel).
Sans la Shoah, les pressions pour constituer un Etat-refuge auraient été encore plus fortes car il y aurait eu près de 6 millions de personnes de plus à la recherche d'un foyer.

Après la guerre, les Occidentaux se sont retrouvés avec des milliers de déportés qui avaient échappé de justesse à la mort. Comme ils ne voulaient pas les acceueillir, ils avaient besoin d'un Etat où les installer..
La Shoah a eu un impact moral sur certains dirigeants occidentaux qui ont pris conscience de la souffrance du peuple juif.
La Shoah a rallié la majorité des Juifs de Diaspora, surtout Amiricains, au sionisme, dont ils avaient jusqu'alors parfois contesté la nécessité.

12.Posté par ramzi le 30/05/2008 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au fond peu importe qui est juif ou chinois, le probème est de savoir qui a le droit de vivre en Palestine. Clairement, les "Palestiniens" mais ce terme ne se limite pas aux seuls "arabes" comme à l'air de le penser l'auteur: il y a déjà tous ceux qui étaient là avant 48. Je pense également que cux des immigrants d'après 48 qui ont été victimes de la propagande sioniste, ne vivent pas sur des terres volées et n'ont tué personne pourraient rester vivre en Palestine, sinon la guerre deviendrait éternelle.
Au lieu de combattre tous les israéliens il faut combattre israel en tant qu'organisation raciste et proposer une solution de rechange, une Palestine unitaire où tout le monde vivrait en paix puisque justice aurait été faite avec l'application du droit au retour.
Bien sûr, il faut déja être impitoyable envers les assassins de la milice sioniste tsahal mais celà n'empeche pas d'avoir de beaux projets pour l'avenir.
La haine ne doit pas l'emporter!

13.Posté par lood le 30/05/2008 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

M.Ramzi,
L'ideal que vous defender (voir les Musulmans, Chretiens et Juifs vivrent ensemble en paix)
été appliquer avant l'arriver des sionistes au debut du XXe siecle.
Bcp de vrai Juif vous le diront(voir site Naturei Karta). Ce qui est inacceptable ces de faire payer
aux Palestinniens les crimes commis par l'occident sur les Juifs d'europe.

14.Posté par ROGSIM le 30/05/2008 14:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allez le bouffon sioniste, cela suffit maintenant !
Nous avons suffisamment donné la parole à un hasbari éhonté (pléonasme)
Cela fait des mois que vous polluez le forum et en plus à chaque fois que vous manquez d'argument c'est toujours la même dialectqiue sioniste que vous nous réchauffez

Donc votre message est supprimé !

15.Posté par ROGSIM le 30/05/2008 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Vous fermez la porte au débat d'idées
Alors restez entre vous et vous serez sûrs d'avoir raison...si cela peut vous faire du bien !
Je continuerai à discuter avec des gens de votre bord, mais plus ouverts

MODERATION

De quel débat parlez-vous donc ?
Vous nous récitez comme un âne ce que vous apprenez à votre école de la propagande sioniste et vous appelez cela un débat ?

Petit sioniste éhonté, vous avez suffisamment pollué ce site avec vos insanités et vos mensonges obscènes

16.Posté par ROGSIM le 30/05/2008 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

PS mais je vous visiterez en "taiseux"

17.Posté par bravo le 30/05/2008 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Un Juif israélien est un sioniste "pratiquant" et, comme tel, colonialiste et raciste. La démonstration de l'article est d'une totale limpidité. Et l'objectif final d'épuration ethnique se révélant d'une évidence tout aussi criante il n'y a effectivement pas lieu à débat ou controverse. .

18.Posté par merka le 30/05/2008 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

a ramzi
vous voulez trouver une solution pour que tout le monde vive en paix ,avec le droit au retour (refugiés palestiniens ) en parlant de terre volée etc...
ce n est pas un probleme a condition de ne pas oublier les refugiés juifs (tunisiens ,algeriens,marocains etc...)bien sur sans oublier toutes leur terres et leur bien volés .
et comme si c etait un hasard (D... FAIT BIEN LES CHOSES) les refugiés arabes et juifs sont exatement le même nombre a partir de la, une solution pourra être trouvée.
un refugié juif vaut autant qu un refugié arabe. pour l instant ne parlons que des 60 dernieres années.( apres on remontra jusqu a la destrution du temple )
vous comprendrez bientôt pourquoi c est tres important pour touts les juifs de trouver une solution juste pour tout le monde et de regler le problemes des refugiés de tout bord .

19.Posté par bravo le 31/05/2008 08:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Modérateur, please, ne coulez pas le pi-rogue sim ; il est croquignolet, alors laissez-nous en croquer.

Un fou"taiseux", sim, c'est un si-terne à foutaises.

20.Posté par Alex bardina le 31/05/2008 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je voudrais répondre à Rogsim,

La phrase, "l'année prochaine à Jérusalem" demontre en effet que le retour sur "la terre promise" était un idéal dans les milieux juifs...Mais qu' en est il de l'identité NATIONALE juive? Cette identité existait chez certains , mais beaucoup de juifs etaient clairement allemands, francais ou anglais avant toute chose... L'oppression nazi a été pour beaucoup pour la création de l'identité NATIONALE juive... Les tentatives d'implantation juives anterieurs etaient des tentatives sionistes soutenues par la puissance anglaise notamment avec le traite Balfour notamment en 1917... a l'epoque les sionistes deploraient le manque d engouement dans les dits "juifs" d europe Pour preuve , le nombre de presonnes arrivant en palestine a litteralement explose pendant et après la 2 eme guerre mondiale....
Il n y a pas de peuple juifs, uniquement un ensemble hétéroclite de réfugiés unis par la culture religieuse et par un traumatisme commun...
Malheureusement cette terre etait déjà occupé legitimement par le peuple palestinien qui d ailleurs etait plutot conciliant jusqu a ce que les sionistes decident de s accaparer veritablement leur territoire...
Car les sionistes se sont servis de la souffrance des juifs pour commettre une injustice pire encore, et qui dure depuis plus de 60 ans aven la complicite coupable de tous les medias et de toutes les puissances...
Les sionistes disposent en plus de leur etat, d un puissant reseau de lobbys et beaucoup de grand groupes de mass media sont dirigés par des sionistes...
d ou la désinformation permanente dpuis plus de 60 ans

Il y aurait beaucoup a dire...

être juif est une religion, eventuellement une culture religieuse...
ce n est pas une nationalite...

21.Posté par bravo le 31/05/2008 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Euh...sauf le respect, Modérateur, malgré son léger flottement sous la kippa, je vous trouve un peu sévère avec le pirogsim. Peut-être dussé-je m'occuper de mon oignon mais j'en ai pas mal lu dans l'autre sens qui méritent aussi leurs cent verges fourrées aux pruneaux. Et sa réplique mignonnette au post. 16 ne vous serre-t-elle pas le coeur?

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires